AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Majandra (première fic trilogie Majandra)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:02

Majandra

Citation :
C'est la première partie d'une série de trois fics, à la suite il y aura "perdu" et "La clé de Salomon". Ces fics sont indépedantes mais les personnages que j'utilise dans la première fic seront présents dans les autres, donc il est préférable de commencer par là. Bonne lecture!!

Chapitre 1


« 18 décembre 2006, Nathan Barnes un jeune homme de 22 ans se donne la mort après avoir crié à qui voulait l’entendre que sa sœur Majandra était possédée par l’esprit d’un démon. Dans cette même ville de Gerona, des évènements étranges avaient déjà secoué la famille Barnes, quand dans l’incendie de leur maison, la mère Emily était morte alors que le père sauvait in extremis ses enfants du brasier qui avait pris dans la chambre de la fille aînée, qui dormait ce jour là avec son petit frère à peine âgé de six mois. Longtemps la police a soupçonné la sœur d’avoir elle-même mis le feu dans la maison, mais il n’y a pas eu de complément d’enquêtes à cette époque et aujourd’hui Majandra Barnes est à nouveau dans le tourbillon de l’actualité sinistre de notre petite ville de Gerona. Introuvable à l’heure actuelle, les forces de l’ordre sont activement à sa recherche »

-Sam il faut que tu écoutes çà !! Ils viennent d’en parler à la télévision locale, ça ne te rappelle pas une vieille histoire ? Gerona n’est qu’à 150 kilomètres.
-Qu’est-ce qu’on attend pour y aller et trouver si on le peut cette Majandra !

Sur la route pourtant quelque chose trouble Sam, il a du mal à garder le contrôle de la voiture, Dean, inquiet, lui demande ce qui ne va pas et Sam se projette dans une autre de ses visions, il est dans le corps de quelqu’un qu’il ne connaît pas, dans un lieu qu’il ne connaît pas. Mais il y a eu un incendie, au début il croit que c’est leur ancienne maison mais ça n’est pas la leur. Il est dans le corps de Majandra. Elle monte les escaliers, s’assoit sur le lit et dans le reflet de la glace c’est le corps de Sam sur le lit.

Elle a soudain un moment de recul puis semble comprendre ce qui se passe. Elle n’a pas l’air affolée de la situation, Sam ne semble pas très agité, il n’est pas comme d’habitude quand il a une vision, Dean est surpris du sang froid de son frère. C’est comme si le fait qu’elle ait compris ce qui se passait calmait Sam dans le déroulement de la vision, elle le voit, elle le regarde, et soudain il y a un bruit dans le couloir ; elle souffle sur le miroir et écrit une adresse quand tout à coup Sam revient à lui.

Dean prend le volant de la chevrolet, en charriant son frère qu’il aurait pu la lui abîmer avec ses singeries de voyant. Mais il se fait beaucoup de soucis pour son frère qui souffre de plus en plus souvent de ce genre de visions violentes qui l’empêchent d’être lui-même tout le temps. Mais celle-ci était différente des autres, Sam était calme on aurait dit qu’il maîtrisait la situation qui lui échappe pourtant à chaque fois d’habitude. Comme si la présence de cette femme l’avait aidé. Les quelques fois où Dean a été témoin, de ses visions Sam semblait souffrir le martyre, comme si quelqu’un pénétrait en lui de force, là rien de tel. Un calme, et une telle douceur dans les traits de son frère. Maîtriserait-il mieux ses pouvoirs ou est-ce autre chose ?

Arrivés à Gerona, les frères Winchester ne semblent pas les bienvenus, les gens du coin n’aiment pas beaucoup les étrangers, et ils ne semblent pas disposés à les aider. Heureusement Sam a noté l’adresse que Majandra lui a donnée dans sa vision et il s’avère que c’est une très grande demeure d’un autre âge. Il fait nuit quand ils entrent dans la maison et il n’y a pas un bruit au dehors comme si la ville était morte. Comme si les ténèbres qui entourent la maison avaient englouti toute vie autour. Dean n’est pas très emballé de rentrer dans la demeure, une espèce d’appréhension le saisit au moment de monter les marches du perron, il semble savoir qu’après ça plus rien ne sera comme avant mais il leur faut quand même faire ce qui est nécessaire si cette fille est en danger. Alors il monte les marches au côté de son frère qui lui semble plus serein que jamais.
Dans la maison il y a une discussion très animée dans ce qui semble être la cuisine, un homme et une femme se disputent violement. Quand tout d’un coup un grand bruit secoue la maison toute entière, Dean sort son arme mais Sam passe devant quand même pensant qu’il n’y a pas de danger.

Il se retrouve nez à nez avec le jeune homme qui était en photo à la télévision et prétendu mort par les autorités. Nathan Barnes est devant les frères Winchester et il n’a pas l’air d’être content de les voir chez lui, surtout Dean qui a toujours son arme à la main. Il lève la main d’un air menaçant quand une jeune femme d’une beauté renversante sort de la cuisine et lui retient la main d’un geste. Elle lui ordonne de ne pas leur faire de mal quand il se retourne contre elle.

Sam et Dean sont abasourdis par la violence et la vitesse des mouvements des deux combattants parce que maintenant ce n’est plus une dispute qui anime Nathan et Majandra mais bien une bagarre. Et une bagarre qui n’a rien de réel, Nathan à tout d’un esprit, la rapidité, la légèreté et le vice, par contre, Majandra a bien l’air vivante mais elle bloque les attaques de son frère à mains nues et quelques fois ne le touche même pas, il lui suffit d’un geste pour esquisser l’attaque.

Les objets volent à travers la pièce, sans aucun doute possible elle est télékinésique, ce qui pourrait expliquer que son frère la pensait diabolique. Mais les choses ne vont pas dans le sens de Majandra qui refuse le combat, elle a beau refouler les attaques de son frère, elle ne l’affronte pas comme elle pourrait le faire. Elle bloque les coups, détourne les objets en prenant grand soin qu’aucun d’eux n’aillent dans la direction des deux frères qui restent paralysés à l’entrée de la cuisine quand Majandra est mise à terre par une des attaques de son frère. Dean se jetant à son chevet, elle le renvoie d’un geste à l’autre bout de la cuisine en lui ordonnant de ne pas se mêler de ça et de sortir de la maison.

Sam attrape son frère mais Dean refuse de sortir et le pousse hors de la cuisine. Sam tente de venir lui aussi en aide à Majandra qui lui claque la porte au nez. Essayant d’enfoncer la porte, persuadé qu’elle a besoin d’aide, Sam arrive à entrer quand Nathan est au dessus de sa sœur avec un énorme couteau qu’elle n’arrive plus à garder à distance, il prend alors l’arme de Dean et tire dans les vapeurs que dégage l’esprit de Nathan.

Il disparaît instantanément, les esprits n’aiment pas les cartouches de gros sel. Sam se jette a terre pour relever Majandra et Dean reste dans l’embrasure de la porte, un peu sonné du refus de Majandra quand il a proposé son aide, il leur ordonne de vite venir pour sortir de la maison. Mais Majandra refuse de partir, elle leur explique que l’esprit de son frère n’est pas un mauvais esprit mais qu’il a perdu la tête en voyant des étrangers dans sa maison. Dean attrape le bras de Majandra pour l’aider à se relever quand l’esprit de son frère arrive sournoisement derrière lui en lui attrapant la tête et le jetant contre le coin de la table. Dean est très sérieusement blessé, il perd beaucoup de sang et Sam en colère tire de nouveau sur le spectre de Nathan et supplie Majandra de l’aider à sortir son frère de là.


Dernière édition par majandra le Mer 19 Mai - 17:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:03

Une fois dehors, Sam est anéanti. Dean ne répond pas, il a perdu beaucoup de sang et semble très faible. Pourquoi sont-ils venus ici ? Pourquoi essayer de sauver quelqu’un qui ne le veut pas, mais au moment de le mettre dans la voiture, Majandra referme la portière sur elle laissant Sam dehors. Il hurle de le laisser entrer, qu’il faut mener Dean à l’hôpital le plus proche pour le soigner mais elle reste sourde aux supplications de Sam. Dean toujours inconscient ne peut se défendre contre cette femme qu’ils ne connaissaient pas et qu’ils avaient décidé d’aider. Et si elle était vraiment diabolique, si elle avait bien mis le feu dans sa propre maison ? Comment Sam a t’il pu se tromper à ce point sur elle !

Elle est immobile auprès de Dean, elle le regarde comme si elle attendait quelque chose, qu’il se vide de son sang pense Sam et pourtant il n’essaye plus d’entrer dans la voiture. Il la regarde faire comme s’il comprenait ce qu’elle attend, ils ne se parlent pas mais, le temps d’un court instant, il lui a semblé qu’elle était dans sa tête en lui ordonnant de ne pas entrer dans la voiture. Le risque qu’elle lui demande pour mieux s’occuper de Dean mourrant est existant mais Sam reste impassible comme s’il attendait lui aussi quelque chose.

Elle se décide à bouger, elle ferme les yeux et là une connexion se fait entre elle et Sam, il sait qu’elle ne veut pas de mal à son frère mais hésite encore à lui faire confiance. Elle a besoin de son consentement pour faire ce qui est nécessaire pour Dean parce qu’il y a un risque. Sam ne sait plus ce qui est bien mais il donne quand même son accord. De toute façon Dean est dans un tel état que plus personne ne peut l’aider maintenant. Le sang coule le long de sa joue et il est complètement immobile, son visage est comme un masque de cire, livide et froid. Avec l’accord de Sam, elle pose ses deux mains sur la tête de Dean, referme les yeux et l’espace d’un instant le temps est interrompu.

Quand Sam arrive à reprendre ses esprits, Majandra lui dit sans prononcer un seul mot de venir auprès de Dean, qu’il est sauvé et qu’il ne risque plus rien. Elle lui demande de partir, que tout ceci n’était qu’un énorme gâchis, que rien ne peut l’aider maintenant. Elle sort de l’autre côté de la voiture et rentre dans la maison. Sam se penche vers son frère, il n’a plus de blessure à la tête, la quantité de sang sur la chemise lui indique qu’il n’a pas rêvé et qu’il était bel et bien blessé mais il ne reste plus rien.
Sam prend le volant et sort de la ville, Dean toujours inconscient est allongé sur le siège arrière de L’impala et Sam roule bon train pour s’éloigner le plus vite possible de tout cela.

Arrêté sur le bord de la route, Sam regarde son frère dormir soulagé que l’une de ses visions ne l’ait pas mené à la mort. Il repense à Majandra qui cumule un certain nombre de pouvoirs extrasensoriels, sa beauté est saisissante, elle fait presque mal quand il y repense. C’est sans doute la raison pour laquelle Dean n’a pas été sur ses gardes.

Comment rester insensible à une beauté si surnaturelle et pourtant elle est bien vivante mais si différente. Tellement irréelle quand il y repense, elle semble sortie des plus beaux livres de légendes mais en même temps cumule les fantasmes de la plupart des hommes grâce à sa plastique. Dean lui aussi a du remarquer les longs cheveux bruns de la jeune femme, la silhouette parfaite, son teint pâle comme le lait mais tellement beau. On dirait un ange, par contre une chose la distingue par-dessus tout se sont ses yeux d’un vert pénétrant.

Il en a des frissons juste à l’idée d’y repenser, c’est à ce moment là que Dean se réveille, en lui disant du bout des lèvres « c’est à ses yeux que tu penses je me trompes ? ». Sam fait non de la tête et demande à son frère comment il va. Dean se regarde dans le rétro de la chevrolet et comprend qu’il s’est passé quelque chose quand il voit qu’il n’a pas une égratignure. Sam lui explique que mis à part la télékinésie, Majandra à aussi le don de guérir les gens et de communiquer par la télépathie avec eux. C’est là que Dean avoue à son frère que pendant le combat elle lui a ordonné de ne pas utiliser son arme, ce qu’il a fait sans trop savoir pourquoi mais qu’il a quand même voulu l’aider.

- Il faut y retourner Sam, elle est plus en danger qu’elle ne le croit, il faut l’aider même si elle le refuse, tu entends Sam ?
-Non elle me l’a demandé juste après t’avoir guéri, il ne faut pas y retourner. Dans un sens j’ai promis.
-Alors j’irai tout seul, je ne peux pas la laisser toute seule avec cet esprit, elle croit qu’il ne lui fera pas de mal mais elle se trompe, il n’est pas là pour elle il veut se venger c’est tout.
-Comment tu sais tout ça ? Tu lis dans ses pensées maintenant ?
-Non mais dans ses yeux oui, elle a peur de lui et ne pourra pas lui résister longtemps malgré l’étendue de ses pouvoirs. Il faut le vaincre et la prendre avec nous qu’elle le veuille ou non.
-La prendre avec nous ?
-L’emmener le plus loin possible de tout çà, elle ne se rend pas compte que vivre avec un esprit est aussi dangereux pour elle que de vivre avec un psychopathe.
-C’est son frère !
-Il n’y a pas d’alternative, si ce n’est pas lui qui la vainc ce sera un autre, et il ne va cesser de les amener à lui, sans le vouloir il va en appeler d’autres. Et quand ils seront trop nombreux, elle ne pourra plus résister et ce sera la fin. Je ne peux pas partir en le sachant, pas après ce qui vient de se passer.

Sam ne répond pas, il est terriblement déçu de devoir retourner là-bas et de laisser son frère aider celle qui aurait très bien pu le tuer. Ignorant le fait qu’elle lui a sauvé la vie, Sam voit très bien que son frère est sous le charme de cette femme étrange, une veuve noire peut-être bien ? Elle lui aurait sauvé la vie pour mieux l’attirer à lui, le donner à son frère pour que son esprit se venge, mais de quoi ? De qui ?

Sur la route, Sam est silencieux et Dean voit bien que quelque chose ne va pas, il décide de rentrer dans la maison seul mais au final Sam rentre avec lui quand même.
Il n’y pas de bruit, seul le balancier de la grande horloge du salon donne le ton. D’un seul coup Sam s’écroule, il a une nouvelle vision, il voit Majandra au premier allongée sur le sol de sa chambre, son frère est à califourchon sur elle et l’étrangle. Il hurle à son frère de monter qu’il la rejoindre au plus vite. Dean défonce la porte de la chambre et Nathan ne déserre pas l’étreinte.

Elle a l’air très affaiblie mais en vie, Dean tire sur Nathan qui disparaît aussitôt. Il relève Majandra qui ne peut plus parler tellement sa gorge est douloureuse. Elle entre de nouveau dans la tête de Dean par la pensée, en lui expliquant que son frère ne peut pas la tuer mais qu’il les tuera lui et Sam tant qu’ils n’auront pas quitté la maison. C’est à ce moment là que Sam hurle au rez de chaussée. Nathan lui a planté le tisonnier de la cheminée dans le bras. D’un geste Majandra envoie Nathan de l’autre coté de la pièce mais il revient à l’attaque de Sam qui se traîne au sol. Il le soulève pour en faire un bouclier contre les balles de Dean.

Sam essaye de se sortir de l’étreinte de Nathan sans succès et Dean ne peut se décider à tirer sur son frère même au gros sel. C’est alors que Majandra décide d’intervenir contre son propre frère, elle ferme les yeux et entre comme en méditation. Nathan remue dangereusement derrière Sam mais il ne lâche pas prise, tout d’un coup Majandra apparaît derrière son frère et l’attrape violement par le cou.

Ce dernier lâche Sam qui s’écroule à terre. Majandra demande a Dean d’allumer la cheminée, et Nathan hurle de douleur quand le briquet de Dean tombe dans le foyer. Les ossements de Nathan y été disposés recouverts de sel et prêt à brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:03

Majandra tombe a terre, épuisée de ce qu’elle vient d’accomplir. Sam et Dean se penchent sur elle sans vraiment comprendre ce qui s’est passé. Ils la portent jusque dans la voiture, Sam fait ses bagages comme il peut et ils s’en vont de cette maison maudite. Majandra est toujours inconsciente sur le siège arrière, la tête posée sur les genoux de Dean. Il lui caresse les cheveux en ne faisant pas attention aux regards de son frère qui assiste d’un air triste à la scène.

Ils roulent pendant des heures et finalement Sam se décide à s’arrêter pour que tout le monde se repose. Majandra ne s’est toujours pas réveillée, Dean veut discuter de ce qui s’est passé avec son frère mais ce dernier ne veut pas parler, simplement dormir, juste s’endormir et au réveil penser que tout ceci n’est pas arrivé. Une femme s’est immiscée dans leur vie et Sam ne semble pas être disposé à partager son quotidien.


Le lendemain, quand Sam se réveille, il est étonné de voir son frère profondément endormie mais pas la moindre trace de Majandra. Il se lève en la cherchant du regard, mais personne. C’est alors qu’il entend du bruit dans la salle de bain et que la porte s’entrouvre. Elle hésite en le voyant debout au milieu de la chambre, mais finalement elle lui fait signe de venir vers elle. Sam hésite à son tour, il n’a pas encore toute confiance en elle et puis elle détient des pouvoirs dont il avait peine à croire capable hier en pleine action.

Depuis Majandra n’a pas prononcé un seul mot, profondément endormie dans les bras de Dean pendant le trajet. C’est lui qui l’a installée sur son lit et qui s’est allongé par terre pour lui laisser la place. Sam avance doucement dans sa direction quand elle lui prend la main pour l’attirer dans la salle de bain et referme la porte. Sans paniquer, Sam la regarde quand même comme une étrangère ce qui ne rassure pas Majandra pour ce qu’elle veut lui demander. Elle pose sa main sur la blessure au bras de Sam, ferme les yeux et il ressent une sorte de chaleur intense dans le plus profond de son être.

Quand la chaleur disparaît, elle retire sa main et il n’y plus la moindre trace de blessure. Sam incrédule regarde son bras guéri comme si ce n’était pas le sien. Il voudrait penser que tout ceci n’est pas réel mais il est contraint de croire le contraire. Elle voudrait lui parler mais entrer dans les pensées de ce jeune homme ne lui dit rien qui vaille, elle ne sait pas vraiment sa réaction. Alors elle décide de passer outre son pouvoir et de lui montrer simplement sa gorge meurtrie, là, Sam réagit en la regardant avec un nouveau regard, il ne comprenait pas son silence et il reconnaît en lui sa stupidité.

Elle ne pouvait plus parler, vu l’état de sa gorge. Ses grands yeux verts n’osent pas rencontrer ceux de Sam, pourtant le jeune homme la cherche du regard, il lève la main jusqu’à sa gorge et c’est à ce moment là qu’elle décide de lui parler au fond de lui. Sam sursaute à l’écoute de cette si jolie voix qu’il n’a finalement entendu que crier dans la maison hier soir. Il est surpris qu’elle puisse être aussi douce, elle lui dit simplement qu’elle ne peut pas se guérir elle-même, qu’elle a besoin de son aide pour le faire. Elle lui prend une de ses mains et la pose sur sa gorge pendant que la deuxième reste dans la sienne. Une onde bizarre frôle Sam à l’intérieur de lui et d’un seul coup, il l’entend lui parler mais cette fois ce n’est pas dans sa tête, la voix est réelle et elle lui dit merci.

Sam retire doucement sa main du cou de la jeune femme et découvre avec stupeur qu’il n’y a pas la moindre trace de coup, plus de bleu. Elle lui sourit et Sam rencontre pour la première fois le regard de la jeune femme. Il est pénétrant et il lui glace le sang au premier abord mais il est terriblement envoûtant et il sait au fond de lui que leur rencontre n’est pas un hasard, il a ce sentiment étrange qu’ils devaient se rencontrer mais il ne peut l’expliquer alors en parler avec une étrangère, il n’en est pas question.

Pourtant même s’il reste méfiant envers cette créature sortie de nulle part, il est fasciné par l’étendue de ses pouvoirs, lui qui ne contrôle pas la moindre de ses visions. Il doit lui en parler pour savoir s’il y a une solution quand Dean ouvre la porte et les découvre tous les deux dans la salle de bain. Tout d’abord le regard de Dean est assassin envers son frère mais Majandra lui explique qu’elle ne pouvait pas se soigner seule de la blessure que Nathan lui avait infligée.

Ils vont manger un morceau et Majandra décide de leur raconter l’histoire de sa famille, leur mère est morte dans les mêmes circonstances que Mary, la mère de Dean et Sam mais à la différence près qu’Emily n’est pas morte en essayant de sauver ses enfants mais en voulant les donner en pâture à la bête qui a fini par la tuer. Ce sont les pouvoirs de Majandra qui les ont sauvés, mais leur père n’a pas supporté la situation et il a décidé de les laisser se débrouiller seuls. Nathan n’avait que six mois quand ils furent placés dans un orphelinat. C’est là qu’en grandissant elle a découvert que ses pouvoirs pouvaient évoluer.

Elle n’était que télékinésique enfant, c’est ce pouvoir qui a jeté sa mère dans les flammes du démon à leur place. Le fait de la tuer pour survivre a marqué Nathan même s’il était enfant et en grandissant il a visionné la scène avec de plus en plus de clarté, et c’est il y a trois semaines qu’il a rêvé de la scène en entier et vu sa propre sœur jeter sa mère dans les flammes. Cette vision ne comprenait qu’une partie de la vérité mais elle a suffit à conduire Nathan vers une semi folie qui l’a poussé au suicide quand Majandra lui à avoué malgré elle qu’il y avait une part de vérité dans ce rêve, mais il n’a jamais voulut entendre la fin de l’histoire avant d’en venir au suicide Ce n’est qu’en étant esprit qu’il a accepté la vérité nue. Et c’est pour cette raison qu’ils se disputaient souvent parce qu’il lui en voulait de ne pas lui avoir dit la vérité avant qu’il ne soit mort.

Elle découvrit à l’adolescence que la télépathie faisait aussi parti de ses compétences mais c’est quand son frère se fit roué de coups à l’école qu’elle découvrit que par sa volonté elle pouvait soigner les gens. Elle n’avait jamais essayé sur un autre que son propre frère. Tout simplement parce que la plupart du temps quand elle touchait les gens, une douleur terrible leur parcourait le corps. Dean et Sam furent surpris de l’entendre parce que ni l’un ni l’autre n’avait ressenti la moindre douleur à son contact. Dean l’avait porté jusqu’à son lit sans ressentir le moindre mal et ce matin, quand elle lui avait pris les mains, Sam n’avait rien senti non plus.

Un signe de plus pour ce dernier à penser que leur rencontre n’avait rien de fortuite.
Elle leur parla de ses facultés à faire évoluer sans arrêt ses pouvoirs vers de nouvelles variantes et qu’il existait une légende sur elle. La curiosité des deux frères aiguisée à son maximum, Majandra leur expliqua que l’enfant qu’elle avait été en sauvant son frère au sacrifice d’un membre de sa famille était présent dans les livres des légendes. En fait la mère de Majandra avait passé un pacte avec le démon pour lui donner un enfant doté de pouvoirs extraordinaires, pouvoirs qu’Emily comptait bien récupérer au jour des six mois de son deuxième enfant comme le demandait au démon en contrepartie de la vie de ses deux enfants innocents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:04

Mais c’était sans compter que Majandra avait déjà découvert ses pouvoirs et savait s’en servir. Elle sauva son petit frère et rendit son bien au démon par l’intermédiaire de sa mère. Mais elle garda ses pouvoirs et continua à les développer au fil du temps. Il est dit que cet enfant ne peut pas mourir par des forces surnaturelles, qu’il est protégé. Il peut en être affecté, en souffrir, être diminué mais en aucun cas en mourir. Comme l’enfant n’est pas une créature de Dieu, seul un homme peut lui ôter la vie. Ces seuls prédateurs sont les hommes qu’elle a toujours essayé de protéger.

A la fin du récit de Majandra, Sam a de plus en plus la certitude qu’elle devait faire partie intégrante de leur vie maintenant. Pourtant, lors du déjeuner, Majandra leur annonça qu’elle devait partir de son côté. Elle en avait assez de fuir quelque chose qui la rongeait et voulait vivre une vie normale. Son frère était la seule raison qui la faisait vivre à Gerona et lui mort pour de bon, elle ne voulait plus de cette vie de créatures hors du monde des vivants. Elle lui avait toujours caché la vérité mais elle savait au fond d’elle qu’elle n’était pas comme les autres, et n’avait jamais eu de vie à elle. Vivre au travers des autres c’était bel et bien fini. Pourtant même si les deux frères voulaient protester une telle décision, Dean comme Sam ne dirent rien.

Ne jugeant pas la décision de la jeune femme, une décision que Sam avait voulu prendre quelques temps plus tôt et qu’il n’avait pas réussi à prendre parce que la tragédie de la mort de sa fiancée Jessica l’avait poussé sur les routes avec son frère. Là, c’était une autre tragédie qui poussait Majandra à prendre la décision inverse il ne pouvait pas lui en vouloir. Même si une chasseresse comme elle, capable de décimer un démon en le broyant à mains nues, ne se rencontrait pas tous les jours. Mais sa décision semblait mûrement réfléchie et elle ne voulait pas laisser aux deux frères le temps de la convaincre.

Elle prit la route dès la fin de leur déjeuner. Elle fut prise en stop par un chauffeur routier et, ne sachant pas où elle allait, les deux frères se regardèrent sans parler, prirent leur affaire en silence dans la chambre de motel et ils prirent la route.
Quand ils décidèrent de faire une halte pour reprendre de l’essence, Dean sortit de la voiture pour faire le plein, Sam seul contemple alors son bras guéri quelques heures plus tôt par cette créature venue du ciel pour les sauver tous les deux. Il semble pris dans ses pensées quand il se retourne sur le siège arrière où hier elle dormait la tête sur les genoux de son frère. Là dans l’intervalle du siège, il y a un pendentif, un ange en argent y est accroché. Il le prend avec lui et il se perd dans ses pensées en le contemplant.

Il sent une onde en lui comme si elle était toujours près de lui mais ce n’est pas le cas, il ferme les yeux et est projeté dans le corps de Majandra. Elle descend du camion et regarde le nom de la ville où elle va s’installer. Sam le sait, c’est là qu’elle veut refaire sa vie. King Storm.
Dean ouvre la portière au moment où Sam revient à lui, et cache dans sa poche le petit pendentif.

Au restaurant, Sam dit à Dean qu’il aurait voulut demander à Majandra comment il pouvait faire évoluer ses pouvoirs, Dean perplexe par rapport au secret que son père lui a avoué vis-à-vis de Sam et de ses pouvoirs lui explique que les développer n’est peut-être pas une si bonne idée que ça. Sam reste muet le reste du repas et tente d’oublier l’idée même qu’il n’est peut-être pas aussi semblable qu’il le pensait avec son frère. En y repensant bien, quand il avait rencontré le jeune homme télékinésique Max, Sam avait déplacé un meuble après avoir eu la vision de Dean se faisant tuer. Par la colère et la détermination il avait réussi à faire bouger ce meuble, il en étant maintenant convaincu mais comment ?

Majandra elle le saurait mais elle ne voulait plus se servir de ses pouvoirs et il fallait se faire une raison, il ne devait plus intervenir dans sa vie, c’était son souhait ; sa vie à elle et il ne pouvait intervenir plus qu’ils ne l’avaient déjà fait. Elle les avait aidé à vaincre son propre frère pour lui sauver la vie, jamais il n’oublierait ce qu’elle avait fait pour lui et Dean.
Dean, en allant payer, se plongea dans ses pensées, il regarde Sam qui est assis à la table, son ordinateur ouvert devant lui. Il ne lui a jamais fait peur malgré ses pouvoirs extrasensoriels, il ne lui fera jamais de mal il en a toujours été convaincu, mais Majandra leur avait sauvé la vie au détriment de son propre bonheur et çà il ne pouvait en faire abstraction. Sam et Majandra, deux êtres dotés d’une exceptionnelle capacité à faire le bien autour d’eux.

Deux êtres dotés de pouvoirs et lui, petit être qui ne semblait pas destiné à vivre ainsi, pourtant c’est bien lui qui a sauvé son petit frère de la mort le jour de ses six mois. Pourquoi était-il si semblable avec Majandra, elle aussi avait sauvé son petit frère pour ne jamais lui avouer la vérité ce qui a fini par le tuer, la rendre malheureuse. Mais comment aurait-il réagit s’il avait été obligé de jeter sa propre mère dans les flammes pour en ressortir vivant, il pensait qu’elle avait fait le bon choix mais que cela devait être difficile d’assumer pareille décision ?

Choisir une vie simple sans paranormal, pouvait-elle vraiment s’en sortir ? Il sourit en y pensant parce qu’une vie comme celle-là jamais il ne l’aurait imaginé, seulement aujourd’hui tout avait peut-être changé avec l’apparition de Majandra dans leur vie. Peut-être avait-elle tout changé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:06

Chapitre 2 (le drame et l'ange)


La nuit est claire, douce presque indécente et pourtant un drame vient de frapper la famille Winchester.

18 juin 2007 Etat du Montana dans une région où rien ne semble vouloir se passer, il y a eu un terrible accident. L’ambulance fonce bon train vers l’hôpital le plus proche mais déjà les secouristes ont l’air résigné sur l’état de leur victime. Quand ils arrivent, ils font l’état du patient en le confiant aux services compétents.
-Dean Winchester, homme de race blanche 28 ans divers traumatismes sur tout le corps, insuffisances cardiaques importantes. Il a perdu beaucoup de sang, il faut l’emmener en salle d’opérations de suite.

Les infirmiers vont aussi vite qu’ils peuvent pour suivre les brancardiers, et Sam courre presque derrière eux pour pouvoir les suivre. Il a juste le temps d’entendre « état critique » avant que les deux énormes portes des urgences ne se dressent devant lui.
Pourquoi ? Dean est de loin le plus courageux des deux, il a foncé tête baissée pour ne pas faire courir de danger à Sam et maintenant il attend que l’on vienne le chercher pour lui donner des nouvelles.

Les minutes passent, les heures défilent et rien pas un docteur ne vient donner de nouvelles, Sam est très inquiet. Jamais il n’avait eu pareil pressentiment, pareil peur même. Il est seul et çà le terrifie à l’idée de perdre son frère.

Une infirmière se penche sur Sam profondément endormie, il est agité. Un de ces nombreux cauchemars mais personne pour le protéger. Elle le réveille et il se sent désemparé de la voir penché sur lui.
-Votre frère est sorti de la salle d’opération, il est en salle de réveil. Vous pourrez bientôt allez le voir, le Docteur Robertson va venir vous en dire plus d’ici quelques minutes.
-Merci, merci beaucoup !
Sam un peu rassuré que son frère soit sorti de la salle d’opération est tout de même bizarre, une sensation étrange la parcourut pendant qu’il rêvait, çà n’était pas un cauchemar. Mais autre chose de confus.

Quand le médecin vient enfin voir Sam, il lui explique qu’il a réussit à stopper l’hémorragie interne et à réduire quelques fractures mais que pendant l’opération Dean a fait un arrêt cardiaque et qu’ils ont eu beaucoup de mal à le faire revenir. Il est très faible, de plus en plus si on peut dire. Il perd de la force à chaque instant et pourtant rien ne l’explique, un jeune homme comme Dean devrait se battre et c’est tout le contraire il semble déjà résigné à son sort, comme si il se laissait glisser vers une endroit plus paisible pour lui.

Où lutter ne sert plus à rien, le médecin demande a Sam ce qui s’est passé et même si ce dernier sait que tout savoir pourrait aider le médecin à soigner son frère il lui faut mentir et prétendre qu’on l’ a roué de coups simplement. Pourtant le démon qui à attaqué Dean n’était pas un inconnu pour les frères Winchester, il en avait déjà vaincu des comme lui mais celui là a su les atteindre par ruse et ils ne s’y attendaient pas. Comment après tant de combats, tant d’épreuves ils ont baissé leurs gardes ? Sam ne se l’explique pas et pourtant les faits sont là, il y a eu un drame ce soir et peut-être que plus rien ne sera jamais comme avant ?


Ce démon est en fait une sorcière qui aspire l’énergie vitale des enfants pour s’en nourrir, pourquoi s’en est elle pris à Dean ? Il est adulte et elle n’aurait jamais du réussir à le faire. Trop de questions restent sans réponse, trop de vide et de peine font culpabiliser Sam d’avoir menti au docteur, mais il n’avait pas d’autres choix. Il faut qu’il soit libre de ses mouvements s’il veut trouver une solution pour sauver son frère.

Assis près du lit de son frère, il le regarde sans trop vouloir croire à ce qu’il voit dans ce lit, il ne l’a jamais vu ainsi, victime au lieu de se battre. Les médecins ne comprennent pas pourquoi il ne se bat plus, il glisse lentement vers son funeste destin et Sam ne peut plus que regarder son frère se laisser mourir. Comme si c’était une fatalité, cette mort qui lui tend les bras, c’est trop injuste.

Sam ne sait plus trop quoi penser, il hésite entre résignation et colère mais finalement c’est la fatigue qui l’emporte. Il s’endort la tête posée sur le lit de son frère et dans son rêve il se passe quelque chose, comme si il était réel. Comme si Sam n’était plus dans l’hôpital mais bel et bien entrain de marcher dans cette grande rue. Dans un village comme il y en a des centaines aux Etats-Unis, tellement semblables aux autres. Où peut-il bien être, ce village doit être particulier mais il ne le reconnaît pas, il n’est jamais venu ici alors pourquoi en rêver ?

Il connaît pourtant tous les détails, le nom des commerces, presque celui des rues, l’étrange de la situation en devient même affolant quand il a la sensation qu’il doit faire quelque chose ici, qu’il lui est utile d’être ici, de devoir terminer quelque chose de commencer il y a longtemps. Une sensation d’inachevé flotte tout autour de lui, mais pourtant il sait très bien qu’il n’est jamais venu ici. Si ça n’est pas le lieu qui le rattache à cette tache qu’il doit accomplir c’est forcement une personne, mais aucun des visages qu’ils croisent ne lui ai familier.

Il continu à marcher et finalement se rend compte que les gens ne le voient pas, ils ne l’entendent pas non plus. Que doit-il faire ici ? Il perd du temps et quelqu’un va forcément venir le réveiller d’un instant à l’autre. Il s’agite puis d’un coup retrouve la quiétude devant une maison tapie dans le fond d’une ruelle, elle n’a rien de particulier, semble même inhospitalière de l’extérieure. Il se décide à aller frapper à la porte mais personne ne répond, même s’il y avait eu quelqu’un il ne pourrait certainement pas le voir. Il doit entrer dans cette maison coûte que coûte, il trouve une fenêtre ouverte au premier et s’y glisse tout en faisant bien attention de ne pas faire de bruit ce qui le fait sourire puisque personne ne l’entend.

La maison est d’une luminosité éblouissante à l’intérieur.Elle est peu meublée mais quelques cartons trahissent tout de même qu’elle doit être habitée. Il se met à chercher, qui peut bien habiter ici, un objet, un signe qui pourrait le mettre sur la voie, mais rien. Une maison impersonnelle comme il en voit tous les jours quand ils rentrent avec son frère dans toutes ses chambres de motel. Son frère, Dean est toujours dans le fond de ses pensées, c’est pour lui qu’il est ici, mais pourquoi ? Comment peut-il l’aider en ne sachant pas ce qu’il doit chercher ?

C’est un endroit particulier, très beau, paisible tout y est à sa place comme une magnifique chambre d’hôtel mais avec une âme. C’est ça qu’il n’arrivait pas à cerner, cette maison respire, elle vit à l’unisson avec son propriétaire, mais qui peut-il être ? Il se sent bien ici, mais il sait qu’il devra repartir avec des réponses et pour l’instant rien ne le met sur la voie. Il sent monter en lui, une sorte de nervosité et tout d’un coup il sent dans le fond de sa poche, un objet qu’il a perdu il y a des semaines. Il ne peut se trouver là, c’est impossible, un démon l’a emporté avec lui quand ils l’ont vaincu son frère et lui. Il l’a vu de ses yeux s’évaporer avec lui.

Mais comment peut-il être là ? Il le caresse du bout des doigts et sent revenir l’apaisement en lui, il n’est pas là, d’ailleurs Sam non plus ça n’est qu’un rêve. Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?
Il se dirige vers la porte d’une autre pièce quand il entend une voie l’appeler, il se retourne et tombe de sa chaise. L’infirmière affolée de lui avoir fait peur, l’aide à se relever. Elle lui dit qu’il avait demandé à être réveillé si quelque chose se passait et bien Dean à l’air de bien réagir au traitement, il a finalement décidé de se battre. Sam comprend que ce rêve a bel et bien tout changé mais combien de temps Dean allait pouvoir lutter, il faut trouver des réponses. Si c’est un démon qui l’a mis dans cet état, le surnaturel doit pouvoir l’en sortir, il doit y avoir une solution, et il est le seul à pouvoir la trouver.

Sam sort de la chambre d’hôpital en trombe, pour aller à leur motel, prend quelques affaires et sans vérifier ce qu’il croit être la solution il fonçe dans l’impala vers L’est.
La solution qu’il a cherchée dans son rêve s’est matérialisée dans le fond de sa poche et il ne veut pas en croire ses yeux. Il se décide enfin au bout d’heures entières à rouler à mettre la main dans sa poche et à en sentir le contour avec le bout de ses doigts, tellement petit il aurait pu le perdre des centaines de fois et ne jamais le retrouver et il est réapparut dans un de ces rêves, comment ? Il ne se l’explique pas mais elle saura répondre à toutes ses questions, enfin si elle en a envie et s’il ne s’est pas trompé à son sujet, qu’elle voudra bien l’aider. Cela fait beaucoup de si, mais il n’a plus vraiment le choix.

Le pendentif de Majandra est dans le creux de sa main, il a été perdu une première fois et il est revenu vers Sam, c’est un signe, la solution c’est elle. Il a pensé à elle pendant des mois, à la façon de faire évoluer ses pouvoirs, la télékinésie est un don précieux quand on chasse comme lui des esprits. Majandra, elle, n’a qu’a imaginé qu’elle le tue pour le faire, cela parait si simple. Lui, il a essayé pendant des heures de faire bouger des objets pendant que Dean dormait mais rien ne s’est jamais passé pourquoi s’ils sont si semblables ?
Elle n’aura peut-être aucune réponse mais elle pourra aider Dean, le soigner comme elle l’a déjà fait auparavant. Et d’un coup ce qui était si évident lui semble compliqué, elle a sauvé Dean en se sacrifiant, en laissant partir une partie d’elle-même, son propre frère. Elle pourrait très bien en vouloir aux frères Winchester de lui avoir volé ce qui lui restait de Nathan ?

Pourtant quand il passe le panneau d’autoroute King Storm 120 kilomètres, il regarde le petit pendentif ressortir de nulle part et la certitude que c’est un signe, le fait appuyer sur l’accélérateur.
Devant la maison tout semble si paisible et pourtant Sam hésite. Que va-t-il lui dire, comment lui demander de tout quitter pour le suivre et sauver son frère ?
Il n’ose avancer quand il entend sa voie, est-elle de nouveau entrer dans sa tête ? Non elle est assise sur le côté de maison, elle semble l’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:07

- Sam avance, je t’attendais !
- Comment ? Comment tu savais que je viendrais ?
- Il y a des choses que tu ignores Sam.
- De quoi tu parles ?
- Je n’ai jamais rompu le lien avec vous, Dean m’a dit un jour en m’appellant que tu avais rêvé de la ville de King Storm et en avait parlé dans ton sommeil alors il m’a cherché et m’a trouvé. Quand j’ai reçu son appel je n’ai pas su trop quoi penser mais il se faisait beaucoup de soucis pour toi. Je l’ai rassuré et il a continué à m’appeler tous les lundis soirs.

- Alors c’était toi, moi qui pensait que c’était à Cassie qu’il téléphonait, ce que je peut-être bête.
- Non écoutes moi, j’ai rêvé de vous deux, tout juste trois jours avant qu’il ne m’appelle le lundi, j’avais eu la vision d’une vieille femme avec un habit de moine, qu’elle venait finir le travail qu’elle avait commencé avec toi quand tu étais enfant, et le lundi suivant je n’ai pas eu d’appel de Dean. Dis moi ce qu’il se passe ?
- Tu l’ignores ?
- Oui j’ai pensé qu’il s’était passé quelque chose mais je ne sais pas quoi, j’imagines que c’est Dean qui a des soucis vu que tu es en face de moi et seul.
- Elle ‘a attaqué lui, pas moi. Elle lui a volé sa force vitale après l’avoir roué de coups.
- Non c’est impossible, je ne me trompe jamais quand j’ai des visions, elles sont toujours fidèles à ce qu’elles doivent être.
- Sauf que tu l’avais raconté à Dean et qu’il a changé le court des choses. Il est intervenu dans ce qui devait être ma destinée.
- C’est toi qui as reçut le pendentif alors ?

- Comment tu as fait pour le récupérer ? Nous l’avons perdu lors d’un combat !
- Je ne l’ai jamais quitté, je vous l’avais simplement prêté. Quand j’ai vu qu’à cause de lui tu ne fermais plus l’œil pour essayer de canaliser tes pouvoirs, je me suis dit qu’il était temps qu’il me revienne.
- C’est impossible que tu saches toutes ses choses, même Dean n’est pas au courant.
- C’est vrai, mais tant que vous avez eu le pendentif je pouvais garder un œil sur vous, quand j’ai voulut le récupérer, je n’ai pas voulu que vous sachiez que c’était moi alors j’ai fait appel à un vieil ami.
- Incroyable !

Sam vacille sur ses jambes, ça fait plus de trois jours qu’il n’a pas fermé l’œil roulant jour et nuit pour venir chercher Majandra.
Elle s’approche de lui et le soutient en l’emmenant vers la maison.
- Guérit moi et partons de suite !
- Ca ne marche pas comme çà Sam, tu dois te reposer.
- Non il faut partir maintenant Dean a besoin de nous.
- Je le sais mais sans sommeil tu n’iras nulle part. Tu n’as donc pas encore compris ?
- Compris quoi ?
- Qu’avec deux heures de sommeil par ci par là, tu ne réussiras rien de bien. Si tu ne laisses pas reposer ton esprit, il ne te mènera nulle part. Il ne fera pas ce que tu lui demandes. Les taches quotidiennes bien sur, mais pour tout le reste il faut de la patience Sam et la patience s’apprend aussi en fermant les yeux et en dormant.

- Quand je dors je fais des cauchemars, ça ne sert à rien !
- Essayes avec moi, s’il te plait. Je te regarde et tu dors simplement. Je te promets que ta nuit ne sera pas agitée, et si tu veux que je te suive c’est la seule alternative. Je n’irais nulle part si je sais que mon chauffeur peut s’écrouler d’une minute à l’autre.

Sam dort à point fermé, il est calme et semble reposé, enfin... Majandra éveillée dans un coin de la pièce, le regarde dormir comme elle le lui avait promis, le jour s’est levé il y a quelques heures et elle a tiré les lourds rideaux pourpres pour ne pas le réveiller.
Quand il semble vouloir sortir de son sommeil, il devient agité. Elle se lève alors et pose sa main sur le lit, il ouvre lentement les yeux et l’obscurité semble le rassurer, il la regarde se rasseoir.

- J’ai dormit combien de temps ? demande t’il d’une voie endormie à Majandra qui s’est rassise sur la chaise recroquevillée sur elle-même.
- Plus de douze heures !
Il s’asseoit d’un bond dans le lit et regarde vers la fenêtre, étonné de voir le jour derrière les gros rideaux.
- Pourquoi tu m’as laissé dormir aussi longtemps ?
- Tu en avais besoin et tu as même bien dormi, admets le !
- C’est pas la question, il faut partir au plus vite Dean nous attend, il ne tiendra pas longtemps sans ton aide.
- Je sais tout ça, ne t’inquiètes pas, il va bien !
- Et comment le sais-tu ? Lui dit il d’un air agacé !
- J’ai apellé l’hôpital, ils ont dit état stationnaire.
En baissant la tête, il lui avoue, j’ai cru que…
- Non je n’ai pas ce ton là ! Désolée...

Il se lève et se passe la main dans les cheveux, il essaye de se réveiller doucement de cette longue nuit sans rêves. Elle avait promis qu’il ne ferait pas de cauchemars et elle a eu raison, sa présence a toujours calmé Sam, mais toutes ces questions n’ont toujours pas de réponses. C’est vrai qu’il avait besoin de repos, il a l’impression d’avoir dormi des semaines en une seule nuit, il se sent bien près à franchir tous les périples qui les attendent encore avant de rejoindre Dean.

Il prend la valise que Majandra à laissé dans l’entrée, elle a du la faire pendant la nuit parce qu’elle n’était pas là hier soir. Il regarde la maison avec nostalgie, il aime cet endroit, il respire à l’unisson avec ceux qui se trouvent à l’intérieur et c’est très agréable. D’avoir dormi aussi est agréable et c’est encore grâce à elle, il a l’impression que tout ce qui lui arrive de bien en ce moment est grâce à elle. C’est plaisant de savoir qu’il peut compter sur quelqu’un comme elle pour le soutenir et l’aider.
Quand il s’est senti s’éveiller, il a d’abord senti le regard de Majandra puis sa main le frôler sans pour autant qu’elle le touche, il est troublé à son contact mais elle lui apporte quelque chose qu’il se connaissait pas avant elle.

Il s’approche d’elle et lui tend le pendentif :
- J’ai toujours ton ange.
- Gardes le pour l’instant, je n’en ai pas besoin.
Elle sort de la pièce et va fermer les volets du salon, ça n’est qu’un départ ordinaire, mais pour elle ça ressemble à un adieu qu’elle fait à cet endroit.
- Que va-t-il se passer maintenant ? Demande t’il sans trop savoir pourquoi il pose une question pareille.
- Elle va redevenir ce qu’elle était avant.

Sam n’en demande pas plus, il sait que les pouvoirs de Majandra, qu’il connaît, ne sont qu’une partie émergente d’un iceberg beaucoup plus important, et même elle ne semble pas tous les connaître ou l’admettre en tous les cas.

- Dis moi juste une chose avant de partir ?
Majandra est surprise, lui qui voulait partir dans la seconde. Mais lui fait signe de poser la question.
- Dis moi pourquoi tu fais ça ? Pourquoi tout quitter pour aller sauver un homme que tu connais si peu finalement.
- Tu sais Sam, tu te poses vraiment trop de questions Elle lui sourit en avançant vers lui.
Mais Sam veut une réponse, il se met dans le chemin et finalement c’est elle qui recule.
- Que veux tu vraiment savoir Sam ? Pose les vraies questions et j’y répondrais !
Il a compris qu’elle sait que ça n’est pas vraiment la raison qui l’importe mais plutôt les conséquences qui lui font peur.
- Je veux juste savoir pourquoi tu quittes tout pour Dean ou est-ce pour une autre raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:07

Elle regarde autour d’elle, cette maison qui lui ressemble tellement et elle ferme les yeux avant de lui répondre en prenant bien soin de ne pas croiser le regard de Sam.
D’ailleurs il vient d’y penser, à aucun moment ils ne se sont regardés l’un l’autre depuis qu’il est arrivé. Que se passe t’il avec les yeux de Majandra ?
- J’ai essayé Sam, tu peux me croire j’ai essayé de vivre comme les autres. J’ai trouvé un travail, je me suis levée tous les jours pour m’ y rendre. J’ai tout fait pour que ça marche, pour être normale, mais j’avais l’impression d’engendrer plus de malheurs que je ne faisais de bien et ça me pesait. Je suis incapable de vivre comme le commun des mortels, je ne sais pas faire et j’en ai beaucoup souffert...

Sam tente de s’approcher d’elle mais elle recule, comme si elle refusait son aide encore une fois.
- Un soir, un homme est entré dans le journal où je travaillais et à tirer sur notre rédacteur en chef, un article mal vécu, je suppose. Il saignait beaucoup, j’aurais pu en un seul geste, arrêté tout ceci mais comment aurait-il réagit ? Qu’aurait-il fait ?

Je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas comment les gens normaux auraient réagis alors je suis resté paralysée, les autres ont mis çà sur le choc de l’événement mais je savais que ça n’était pas ça, j’ai déjà vu bien pire. Un de mes collègues a pris les choses en main et finalement il n’était blessé qu’à l’épaule. Mais cette situation m’a fait remarqué que je n’étais pas comme eux et que je ne pourrais jamais le devenir parce que je ne les comprends pas. Dans notre monde, il y a des règles même si elles sont beaucoup plus brutales, personne ne les remet en question, eux le font sans arrêt.

Sam abasourdi par le monologue de Majandra, à les mains crispées sur sa valise qu’il n’a pas lâchée. Cela le touche d’autant plus que c’est leur triste réalité, ils sont comme ça tous les deux et Dean est dans le même monde, tout comme ceux qui connaissent la vérité sur le monde des ténèbres qu’ils côtoient tous les jours.
C’est ce moment que choisit Majandra pour lever les yeux vers Sam et à sa grande stupeur ils ne sont plus aussi lumineux, ils se sont comme éteints.
Leur couleur n’est plus aussi intense ils sont comme vides.

Elle le regarde pourtant avec une intensité telle que ça le fait trembler, au fond de lui il vient de comprendre son envie de partir.
-Je suis entrain de m’éteindre Sam, emmène moi loin d’ici.

Sans demander plus de détails, Sam tourne les talons et ouvre à la volée la grosse porte en chêne qui les sépare du dehors. S’en aller, rejoindre Dean, c’était sa seule raison de venir et maintenant il en avait une autre et devait découvrir ce qui s’était passé pour la rendre ainsi, c’était la moindre des choses. Il devait la sauver malgré elle, parce qu’elle ne se résoudrait jamais à se laisser aider par un étranger et il lui semblait que plus particulièrement c’était de lui qu’elle ne voulait pas recevoir d’aide. Celle de Dean aurait peut-être été la bienvenue ?

Trop de questions, il se posait définitivement trop de questions, elle avait raison et il en sourit en ouvrant le coffre pour y déposer la grosse valise de Majandra. Elle était debout sous le porche de la grande maison, elle n’avait pas l’air triste de la quitter juste un peu étrange. Elle lui tournait le dos c’était toujours beaucoup plus simple pour lui de la regarder quand elle ne le voyait pas, elle le fascinait. Quelque chose se passait en lui quand il était en sa présence, c’était indéniable. Un petit pincement le serra quand il repensa d’un coup à Jess et Sarah mais avec elles çà n’avaient rien à voir, elles n’étaient ni l’une ni l’autre du même monde que lui, il s’était fait une raison, ça ne le rendait plus malheureux, plus maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:11

Chapitre 3 (Le voyage de Sam)


L’impala roulait direction l’ouest quand le silence fut trop pesant pour Sam, il se tourne vers Majandra mais au moment de parler hésite de peur de ne pas savoir choisir les mots. Il a tellement de questions sans réponses depuis qu’il la rencontrée, depuis qu’il sait ce qu’elle peut faire. Il ne peut pas arrêter la voiture parce qu’ils n’ont pas de temps a perdre, il le sait mais c’est un dilemme qui le déchire depuis qu’ils sont partis. Il sursaute quand il entend le son de la voie de Majandra, a-t-elle lu dans ses pensées ?

- Tu sais Sam certaines questions ne doivent pas avoir de réponses, et d’autres oui ? Que veux-tu savoir exactement ?
Il hoche la tête de mécontentement, elle est encore rentrée en lui et çà le rend dingue qu’il ne puisse pas avoir de mystère ou de secret pour elle. Il décide tout de même de stopper la voiture.

- Je croyais que tu étais pressé de rentrer ?
- Ne fais pas l’innocente, je ne veux pas que tu rentres dans ma tête comme çà, pas quand tu peux demander à haute voie ! Il crie presque tellement la colère gronde en lui.
Elle sort de la voiture, elle ne semble ni excédée, ni triste pourtant elle décide de continuer cette discussion dehors, Sam sort en claquant la porte de la chevrolet.
- Pourquoi tu fais çà ? Il te suffis de demander quand tu veux quelque chose, ne rentres pas comme çà en moi… Il n’a pas le temps de finir qu’elle lui coupe la parole.
- Il ne faut pas être devin Sam pour savoir ce que tu as dans la tête, je n’ai pas besoin de mes pouvoirs pour y rentrer en ce moment, ne me prêtes pas des actes que je ne commets pas parce que tu veux entamer une discussion. Je ne suis pas dupe et je peux même comprendre ce que tu désires mais ne joues pas à çà avec moi.
Ils sont l’un en face de l’autre à quelques centimètres et la tension est palpable entre eux, Sam remarque pourtant que les yeux de Majandra ont repris un peu de leur couleur.

- Tes yeux !
- Quoi mes yeux ?
- Ils sont plus verts que quand nous sommes partis !
Elle va voir dans le rétro de la voiture étonnée de ce que vient de lui dire Sam.
- Tu as raison dit elle sans comprendre elle-même pourquoi ils sont aussi changeants.
Sam s’approche d’elle, c’est la première fois qu’elle ne recule pas en le voyant avancer sur elle, elle le regarde avec défiance mais sans résistance.
- Je voudrais savoir tant de choses, je sais tu en connais certaines mais je dois faire le point avec moi-même pour savoir ce que je veux savoir et ce que je dois ignorer.
- Je peux t’aider à faire le tri en te racontant certaines choses.
Sam part en direction du côté conducteur de la voiture, Majandra se met en travers de son chemin, en lui tendant la main pour en prendre les clefs.
- Tu ne seras pas concentré sur la route quand je commencerais à parler de ce qui te trouble.

Sam acquiesce même s’il n’est pas très heureux de lui confier la voiture de Dean mais elle a raison, quand elle pense qu’il sera troublé d’entendre certaines des choses qu’elle a lui dire.
Il est assis à côté d’elle, mais reste muet il ne sait pas par quoi commencer, par quelle questions, il en a tellement. Finalement c’est elle qui commence.
- Si mes pouvoirs sont quasi illimité çà n’est pas ton cas Sam.
Il se retourne violement vers elle, en fronçant les sourcils lui qui les croyait semblables mais qu’il manquait peut-être d’un quelque chose pour les déclencher, il n’avait pas imaginé qu’ils soient si nombreux mais il s’en connaissait deux qu’il aurait bien voulut perfectionner.

- Nous sommes semblables sur de nombreux points mais je ne suis pas la fille d’un chasseur, et je n’ai pas eu ton enfance. Pourtant c’est vrai que nous avons beaucoup de points communs mais il y en a un qui nous séparera toute notre vie. Elle semble hésiter à continuer.
- Lequel Majandra, qu’est-ce qui pourrait nous différencier à ce point là ?
- L’amour Sam !

Sa voie s’est brisée en le disant et Sam est sous le choc de cette déclaration, bien sur qu’il le savait, c’était évident depuis le début. Majandra n’a pas été élevée par ses parents, elle a toujours vécut avec son frère et c’est le seul amour qu’elle n’est jamais eue. Celui de ses parents lui a manqué.

- Quand j’ai compris ce qui se passait ce soir là, le jour où Nathan aurait du avoir six mois, j’ai perdu quelque chose que je ne retrouverais jamais.
- L’amour de ta mère ?
- L’innocence Sam, j’ai perdu mon innocence, je n’avais que cinq ans quand j’ai tué ma propre mère. Peut-être la personne que j’aimais le plus au monde, nous étions si proche toutes les deux et elle avait fait tout çà pour n’avoir que ma confiance pour que je sois une gentille fille et que je meurs sans faire de vague en voyant mon frère pris dans les flammes lui aussi. Je n’ai pas pu Sam, je n’ai pas pu admettre çà et je n’ai jamais eu de remords de l’avoir fait, je savais et je sais encore que c’était juste d’échanger la vie de mon frère et la mienne contre la sienne.

Sam met sa main sur celle de Majandra, elle ne le regarde pas les yeux fixé sur la route. Il sent une sorte de magnétisme émaner d’elle, elle ne le fait pas exprès il en est persuadé mais elle l’attire plus qu’il ne voudrait l’admettre lui-même, elle le touche et le rassure.
- Nathan n’était pas non plus comme toi, il avait des pouvoirs qu’il a toujours voulut refouler, il avait peur de lui, de moi de tout le monde et il en est mort.
- Nathan avait quoi comme pouvoirs ?
- Les mêmes que les tiens, comme tous les enfants choisit par cet esprit. Vous êtes tous identiques par votre destinée.
- Pourquoi tu ne l’as pas chassé, tu en avais les moyens !
- J’avais surtout Nathan, il fallait que je m’en occupe et il ne serait jamais parti sur les routes avec moi dans l’attente d’un combat final. Il avait des flash back de cette nuit là mais il n’a eu la vision complète que quelques jours avant de mourir, je ne voulais pas lui infliger une chasse telle que celle que vous avez mené avec ta famille.
- Tu es au courant pour ma famille ?
- J’ai connu John, et j’ai su ce qu’il a fait pour Dean.
Elle sait qu’elle ne doit pas continuer, que Sam à des questions, il faut qu’il les pose maintenant.
- Tu as connu notre père à quel moment ?
- J’avais 17 ans quand il est venu nous voir, Nathan et moi. Il avait su pour notre histoire mais avait mis du temps avant de nous retrouver, les journaux avaient changés nos noms pour qu’on ne soit pas embetés, nous étions si jeunes. Il m’a expliqué pour votre famille, Nathan devait ignorer la vérité tant qu’il n’aurait pas admis sa vérité à lui et çà n’a jamais été le cas.
- Tu l’as revu ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:12

- Non jamais, mais j’ai su ce qu’il avait fait pour vous, Nathan avait eu une vision et je suis rentré dans sa tête pour savoir ce qui s’était passé. J’ai su que c’était vrai, Nathan lui a toujours cru que c’était un cauchemar. Je m’en voulais de lui mentir, si j’avais dit la vérité il aurait peut-être compris.
- Tu sais je pense qu’il avait compris mais qu’il ne voulait pas admettre, tu n’aurais pas pu l’aider, on ne peut tendre la main aux gens qui ne le veulent pas.
- C’est très beau tout çà mais lui il en est mort.

Le silence s’installe dans l’impala et gêne aussi bien Majandra que Sam mais aucun des deux ne veut reprendre la conversation pour l’instant.Quand ils décident de s’arrêter pour manger, Majandra part s’asseoir dans le fond de la salle, Sam la regarde faire il aurait sans doute fait pareil pour pouvoir parler plus tranquillement mais il y a autre chose avec elle, elle s’isole systématiquement des autres. Les gens, en particulier les hommes mais même les femmes se retournent sur son passage. Ses grands cheveux bruns flottent derrière elle comme une traîne, sa démarche aérienne, son allure générale la rende fascinante, elle ne laisse personne indifférent. Mais ce qui est le plus troublant chez Majandra c’est son visage, son teint pâle, ses lèvres rouges et ses yeux magnifiques. Son regard fascine Sam au plus haut point, et il semble qu’il pourrait très vite ne plus résister à son emprise.

Il est au comptoir et la regarde dans le fond de la salle en attendant le serveur, quand celui-ci arrive derrière Sam sans qu’il n’y prête attention.
- Sacré brin de fille, on n’en voit pas beaucoup des comme çà par ici !
Sam se retourne vers le jeune homme qui vient de parler derrière le bar, il lui sourit en lui demandant.
- Je vous sers quoi ?
Sam revient sur terre :- Deux menus du jour, vous pourriez me les apporter à moi et au joli brin de fille ?
Le barman semble gêné mais il rétorque tout de même
- Je savais pas que vous étiez ensemble, je me serais pas permis sinon. Toutes mes excuses !
- Y’a pas de mal, vous avez raison c’est une très jolie fille. Oui très jolie.

Sam est de nouveau entrain de regarder Majandra qui ne se doute pas une seconde de la discussion qu’il peut avoir et regarde les nouvelles du jour sur le journal. Elle est vraiment très belle, elle ne connaît pas l’impact qu’elle a sur les hommes, elle ne serait pas si désinvolte sinon, mais que peut-elle y faire.

- C’est comme si c’était fait monsieur chance !!
Sam sourit à cette idée mais demande tout de même.
- Vous avez des chambres ici ?
Le barman sourit à son tour en lui répondant le plus sérieusement du monde.
- Il m’en reste une, avec un grand lit.
- Aucune de libre avec deux lits par hasard ?
- Il faudrait être fou, mais non je n’ai plus que celle là.
Sam acquiesce de la tête en s’éloignant du bar.
Majandra à posé le sac de Sam et le sien sur la banquette à coté d’elle, il s’asseoit en face.
– Ils n’ont plus qu’une seule chambre à un seul lit.
Majandra relève la tête.
- Et alors, nous ne sommes pas des bêtes.
Ils éclatent de rire tous les deux, c’est la première fois qu’il l’entend rire, et même qu’il la voit sourire. Elle est tellement jolie que çà en fait mal. Il se demande qu’elle genre de vie, elle a bien pu avoir pour paraître si dur, et si seule.

Il décroche son téléphone pour apellait l’hôpital et avoir des nouvelles de Dean, il lui montre en même temps comment fonctionne son pc portable, elle veut regarder ses emails.
Il parle à l’infirmière quand elle tombe sur un drôle de dossier, il est intitulé Majandra et il y a des tas de documents dedans, des textes de légendes, des récits. Il s’est donc documenté sur elle mais tout cela n’est pas tout à fait vrai, il va falloir remettre les pendules à l’heure. Elle a juste le temps de refermer le dossier quand il raccroche.

- Toujours pareil, il est stable, il se bat. Je crois qu’il sait que nous sommes sur le chemin du retour, il t’attend Majandra.
- Je l’espère bien, et j’espère qu’il sera assez fort pour çà.
Dans un coin de sa tête Sam se pose des questions sur elle, il faut éclaircir çà de suite, elle ne pensait pas que ce qu’il voulait c’était des infos sur elle. Mais plutôt sur son fonctionnement a lui.Le serveur arrive avec leur menu, en souriant à Sam et tout d’un coup celui-ci est embarrassé par leur complicité de tout à l’heure.

Il mange sans prononcer un seul mot ni l’un ni l’autre, Majandra à une drôle de façon de se nourrir, elle coupe tout en très petit morceaux, comme pour les enfants.D’un coup Sam n’y tient plus, il demande si seule le sommeil lui manquait pour faire ce dont il a envie avec ses pouvoirs ?

- Non il faut un certain nombre de chose pour que tout se mette en place. Il en faut surtout une, il faut toujours que des actes soient justifiés par des raisons. Ce que je veux dire c’est qu’il faut une raison pour déclencher tes pouvoirs, de la concentration et de la patience, ils ne viendront pas à toi si tu ne cumules pas tout çà. Tu ne fais jamais telles ou telles choses pour rien, ben là c’est pareil. Et souvent il faut aussi une bonne dose d’adrénaline surtout au début.
- J’ai déjà ressenti çà, quand j’ai étais enfermé dans un placard et que j’ai vu Dean se faire tuer d’une balle dans la tête par un jeune telekinesique du nom de Max, j’ai déplacé un meuble par la colère je pense. Mais je n’ai jamais su le refaire.
Majandra le regarde incrédule.

- Quoi ?
- Alors tu ne sais pas le don que tu possèdes ?
- De quoi tu parles ? J’ai fait bouger un objet, une seule fois !
- As-tu rencontré d’autres personnes comme Max depuis ?
- Non à part toi, mais pourquoi ?
- Nathan avait des visions mais il n’a jamais rien fait bouger par la pensée, jamais !
- Mais on a les mêmes pouvoirs, c’est toi qui me la dit, tous les enfants ont les mêmes !
- C’est vrai tous !
- A part moi alors ?
- Non tous Sam, tous même toi. C’est juste que tu n’as pas découvert ton vrai pouvoir c’est pour çà que tu ne sais pas l’utiliser.
- De quoi tu parles ?
- De ce que tu as au fond de toi, c’est la raison pour laquelle tu cherches des réponses, mais elles sont en toi Sam, tu les as mais tu ne sais pas où les chercher. Ton don, pouvoir appelle le comme tu veux c’est la faculté de posséder ou de t’attribuer les pouvoirs de ceux que tu côtoient. Max était télékinésique et en le rencontrant à son contact tu as fait bouger des objets.
- Alors pourquoi je ne peux pas prendre les tiens ?
- Parce que je suis trop puissante pour te laisser entrer. Je t’ai bloqué l’accès quand j’ai senti que tu te rapprochais.
- C’est pour çà que tu recules quand j’avances vers toi ?
Elle fait oui de la tête.
- Cela pourrait être aussi dangereux pour toi que pour moi.Il va falloir que tu saches ceux que tu veux pour l’atteindre en moi, et çà tu ne le maîtrisais pas et je le sentais. Max lui c’était différent il n’en avait qu’un seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:12

Ils finirent de manger en silence, Sam pense que Majandra ne lui dit pas tout mais finalement il commence à comprendre ce qui lui arrive quand elle est là pour les visions, elle le laisse entrer pour qu’il puise en elle ce dont il a besoin et refermes la porte.
Ils allèrent chercher leurs bagages dans la voiture et montèrent dans la chambre du deuxième, elle était spacieuse et le lit trônait au milieu de la pièce.

Ils sourirent tous les deux et Sam ferma la porte. Quand Majandra fut sous la douche, il se mis à chercher en lui ce qu’il voudrait faire en premier mais il ne fallait pas qu’il pense à çà, c’était trop illusoire de penser qu’elle le laisserait entrer encore en elle.
Il peut-être n’importe qui grâce à elle, il peut faire ce qu’il veut, autant qu’elle.

Quand elle sort de la salle de bain, elle n’est plus habillée que d’un tee shirt d’hommes, un de Nathan sans doute et un short. Ses jambes sont longues et fines, elle n’est pas très grande mais harmonieuse. Elle lui sourit, la situation sans doute, il lui renvoie son sourire mais pour lui c’est bien plus que çà. Il est sous le charme de cette femme c’est indéniable mais il ne faut pas c’est dangereux, c’est elle qui lui a dit.

- Est-ce que je peux te demander encore une chose ?
Elle avance vers lui, en faisant oui de la tête.
- Quels sont tes pouvoirs, Majandra les connais-tu tous ?
Elle s’assoit à côté de lui, ce qui le trouble encore d’avantage mais il ne voit plus son regard ce qui le remet un peu sur la bonne voie.
- Non je ne les connais pas tous, j’en devine certains mais je ne les contrôle pas. Je suis télépathe, télékinésique et je peux guérir les gens. Mais je possède des talents de magies aussi bien blanches que noires, je peux créer certaines situations comme vous renvoyer le pendentif mais je ne suis pas experte dans ce genre de choses. Je sais que tu te poses beaucoup de questions à mon sujet et je ne possède pas toutes les réponses moi-même. Mais il faut que tu saches qu’à travers moi Sam tu ne seras jamais un dieu. Tu n’as pas le droit de penser que je te laisserais t’emparer de mes pouvoirs parce que tu le désires, je suis plus puissante que tu ne le penses et je veux que tu t’en rendes compte pour que cette idée ne te vienne pas à l’esprit. Tu ne peux pas récupérer ma faculté de télépathie, tu ne me contrôleras jamais. Mes pouvoirs ne peuvent pas s’utiliser contre moi.

Sam hésite à rétorquai mais dans un sens elle a raison de le penser, il serait venu à cette conclusion.
- J’apprécie ta franchise, il faut qu’on se repose maintenant, tu devrais essayer de dormir un peu !
Il se lève pour aller dans la salle de bain à son tour.
- Sam, tu viendras te coucher ensuite ?
- Je vais essayer oui. Tu es là je devrais pouvoir dormir sans rêves ?
- Je ferais en sorte que ce soit le cas. Tu peux dormir dans le lit si tu veux, çà ne me déranges pas.

Sam rougit un peu à cette déclaration et il fait signe qu’il y pensera. Il entre dans la salle de bain et referme la porte.
Majandra assise sur le coin du lit entend l’eau de la douche couler, et elle regarde fixement la poignée de la porte qui tourne sur elle-même, entrouvrant la porte.
Il y a de la condensation dans la salle de bain, elle n’a pas bougée du lit mais elle se penche pour mieux voir ce qui se passe dans l’autre pièce. Elle soulève la serviette qui se trouve sur le lit et la rapproche de la cabine de douche. Elle referme la porte doucement. S’allonge dans le lit et ferme les yeux.

Quand Sam sort de la douche, il voit la grande serviette posée sur le lavabo et sourit à l’idée qu’elle soit entrée lui apporter. Elle à l’air un peu gauche quand il s’agit des relations avec les hommes, çà le touche beaucoup qu’elle ne sache pas quel effet elle a sur les hommes en général. Elle rendrait fou un aveugle juste en étant à côté de lui, sa prestance le rend euphorique et pourtant il doit résister, il n’a pas tout à fait le deuil de ce qu’il était avant. Enfin il le pense, çà le rassure de le penser et de la croire inaccessible. Parce que ressentir quelque chose pour elle malgré sa froideur apparente serait hérésie. Elle ne l’a jamais regardé comme lui la regarde et il ne veut pas avoir à en souffrir dans le futur. Il sort de la salle de bain à son tour, elle s’est couchée et il ne distingue que sa forme dans le lit mais il hésite quand même à se coucher près d’elle. Il n’a jamais couché dans le même lit qu’une femme depuis Jess, il a un pincement au cœur, mais l’oublie vite quand elle relève la tête et soulève le drap pour qu’il entre dans le lit.

- Allez Sam, ne me dis pas que tu as peur de dormir avec moi ?
Il monte dans le lit et lui dit merci pour la serviette, elle répond gênée.
- Je n’ai pas bougé du bord du lit, je te promets que j’ai fermé les yeux tout le temps.
Il sourit et éteint la lumière, leur complicité lui réchauffe le cœur mais sa dernière pensée avant de s’endormir va quand même à Dean, ils sont à mi chemin, il arriveront demain dans la soirée s’ils conduisent toute la journée et il sera sauvé.

Effectivement pendant la nuit, pas de cauchemars. Elle est immobile à ses côtés quand il se réveille mais il ne sait pas si elle dort ou non, il est encore très tôt.
Majandra scrute l’obscurité de la chambre en ne sachant pas non plus si Sam est éveillé derrière elle. Elle se tourne et se retrouve nez à nez avec lui, mais ne voit pas si il a les yeux ouverts. Sam fait bien attention de ne pas bouger, il la regardes si près de lui. Il y a de la tension dans l’air, c’est palpable, excitant presque.

Il n’ose pas se dire dans un premier temps que cette tension est peut-être bien plus que ce qu’il croit mais quand elle lève les yeux vers lui, ils brillent avec une intensité qu’il ne lui connaissait pas. Ils ressortent dans l’obscurité comme s’ils s’embrasaient.
Il se demande ce qui peut provoquer çà en elle, elle ne semble pas le contrôler et çà semble assez révélateur. Ils brillent quand elle se met en colère, quand elle utilise ses pouvoirs et quand on la contrarie mais là elle est au calme. Qu’est-ce qui peut provoquer ce phénomène à cet instant ?

- Tu dors ? Chuchotes t’elle
- Non.
- Si on roule toute la journée on devrait arriver dans la soirée.
- Allons y alors !
Ils partent sans hâte déterminée à faire de leur mieux pour arriver à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:13

Chapitre 4 ( Le sacrifice)


La journée est douce, c’est le mois de juin, ils roulent dans l’impala sans appréhension de ce qui va arriver, une fois que Dean sera sauvé, Sam pourra peut-être passé du temps avec Majandra, leur nuit ensemble bien que platonique n’a pas été sans conséquences sur eux.
Il n’y pas eu de contacts, mais il semble que leur peau n’ai pas besoin de se toucher pour se ressentir c’est très difficile d’expliquer ce qui s’est passé mais ils se regardent différemment. Ils sont différents l’un envers l’autre.

Quand Sam s’arrête remettre de l’essence, Majandra entre dans la station prendre des provisions pour la route dans le but de ne pas s’arrêter encore pour manger. Quand elle ressort de la station, les bras chargé de paquets divers, Sam trouve la situation drôle. Comme si c’était normal qu’elle prenne soin de lui, elle a le sourire aux lèvres. C’est très rare qu’elle sourit et c’est d’autant plus précieux pour Sam quand çà n’est que pour lui. Sa vie n’a pas du être facile mais avec lui, il le sait tout pourrait être si simple.

Elle porte un jean et un sweat moulant noir, simple mais tellement jolie dans tout ce qu’elle porte, tout lui va à ravir. Elle a remonté ses cheveux dans un chignon qui laisse échapper de nombreuses mèches par-ci par-là et cela fait ressortir son teint laiteux. Ses grands yeux verts sont braqués sur lui, mais ils ne brillent pas comme d’habitude, ils sont verts simplement, beau comme des petites émeraudes déposées là par les anges. C’est étrange comme elles peut-être fascinante sans rien faire, elle avance vers lui et il reste là à la regarder faire en souriant. Il se sent transporter par des sentiments qu’il connaît bien mais il sait que rien ne sera plus jamais comme avant, comme avec Jess par exemple.

Arrivés devant l’hôpital, Sam va garer la voiture, Majandra regardes l’édifice d’un air bizarre, elle n’est pas sereine ici, bien au contraire, elle sent quelque chose d’anormal. Sam s’approche d’elle, il lui prend la main machinalement comme si les derniers instants devaient être unis.
Lui-même ne comprend pas trop ce besoin de la sentir près de lui, de ne l’avoir que pour lui encore quelques instants. Même si c’est pour sauver son frère qu’il est parti la chercher, il a aimé chaque moment passé avec elle. Ca n’aurait pas pu être mieux vu les circonstances, il a appris beaucoup sur lui et sur elle, mais ce qui les rapproche aujourd’hui ce ne sont pas uniquement le fait d’être identiques sur certains points, il le sait au fond de lui, il en est convaincu. Il n’y a pas que la complicité qui les a réunis cette nuit, il a de l’attirance entre eux. Sam ne pourra pas lutter toute sa vie contre des sentiments amoureux parce qu’il a souffert la perte d’un être cher, il ne pouvait pas sauver Jessica, il l’aurait désirer, plus ardemment encore que n’importe quoi mais il a compris depuis ces derniers temps qu’il y a une destinée pour chacun. On ne peut aller contre mais on ne peut pas empêcher les gens de croire ou de ne pas le faire, c’est ainsi ! On ne peut pas leur montrer s’ils ne veulent pas voir, et jamais il ne saura maintenant si elle l’aurait suivit.

Mais Majandra est différente, jamais il ne rencontrera quelqu’un qui a autant à lui donner, elle le comprend sans qu’il ne dise un mot. Il y a un lien entre eux que rien ne pourra venir entacher, rien. Il aurait envie de penser à cette nuit pendant des heures, mais le temps leur manque. Pourtant, il a rêvé sans cauchemars, il a rêvé de Majandra et de lui. Ils n’avaient rien d’exceptionnel, mais ils semblaient être heureux, jamais il n’avait voulut aussi fort que sa vision se réalise, en général elles apportaient plutôt des mauvaises nouvelles mais était-ce une vision ou juste un joli rêve ? Cela semblait tellement réel, il était tellement bien. Quand il la serrait dans ses bras, et au moment de l’embrasser, le désir ardent de toujours avoir plus. La toucher, la sentir sous ses doigts avait été le temps d’un rêve une sensation unique, privilégié. Quand il y repense il a des frissons qui lui parcours tout le corps, Majandra ne semble pas le remarquer. Il hésite à avancer, que va-t-il se passer quand elle aura sauver son frère ? Malgré tout il sait que tout cela est juste et que c’est dans l’ordre des choses, çà doit se passer comme çà.
Il avance mais elle reste immobile derrière lui.

- Il faut y aller maintenant, les visites seront bientôt terminées. Et ensuite il faudra encore attendre pour voir Dean, cette éventualité serait plutôt du goût de Sam si son frère n’était pas entre la vie et la mort.
- Je sais mais il y a quelque chose ici !
- Quoi ? Sam paraît inquiet d’un seul coup, Majandra à les traits tirés. Elle ne semble pas dans son état normal et çà n’indique sûrement rien de bon.

Elle lui serre la main, ses yeux sont de nouveaux différents, elle est aux aguets, comme une bête traquée. Elle regarde à droite, à gauche dans l’espoir de comprendre ce qui la trouble à ce point là, et çà n’est pas la main de Sam dans la sienne, bien au contraire, cela la rassure. Mais il y a quelque chose d’inhabituel ici, une sorte d’onde négative qui émane de l’édifice. Sam resserre son étreinte sur la petite main de Majandra pour l’aider à franchir le seuil de la porte mais cela ne fait que la troubler d’avantage. Que se passe t-il entre eux, elle-même ne peut contenir toutes ses émotions qui la submerge depuis cette nuit. Elle ne veut pas y penser maintenant, mais il faudra qu’ils aient une discussion tous les deux, elle n’imaginait pas que dormir avec lui, sentir sa chaleur à ses côtés provoquerait une telle envie. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit, d’envie d’un désir qui la brûle au fond d’elle-même. Mais il faudra d’abord en parler parce que rien n’est jamais facile avec Majandra, il faut tenir compte de tellement de choses, il faut peser chaque chose pour ne pas déclencher de drame.

Elle avance quand même en mettant sa deuxième main sur le bras de Sam, lui si impressionnant par sa carrure, lui si grand devrait pouvoir la protéger de tout, alors elle passe de l’autre coté de la porte, c’est alors que l’inexplicable se produit. Majandra s’effondre littéralement, elle tombe quand Sam la rattrape in extrémiste avant que sa tête ne tape le sol. Que lui arrive t’il ? Elle avait senti qu’il y avait quelque chose mais de là à la terrasser d’un coup, Sam ne comprend pas. Il la regarde inquiet, elle veut se relever mais est incapable de tenir debout toute seule, que s’est-il passé quand elle a franchit le seuil de cette porte, il n’a rien senti lui. Il la soutient comme il peut mais elle parait tellement faible, il faut ressortir mais elle le supplie de ne pas le faire.Cela ne changerai rien, il est trop tard, elle lève les yeux vers lui, ils scintillent on dirait qu’ils brûlent. Elle est mal en point, quoi faire, il est tiraillé entre la sauver elle et aider son frère. Encore un choix épineux qui ne peut trouver de solution dans le cœur de Sam c’est alors Majandra qui lui demande :

- Emmène moi vite près de Dean, nous n’avons plus beaucoup de temps.
Ils courent presque au travers des étages, elle est de plus en plus mal !
Quand ils arrivent sur le seuil de la chambre de Dean, il n’est pas seul, Missouri une vieille ami de leur père est là. Elle regarde Sam inquiète, et elle fusille Majandra du regard, mais reste d’un calme olympien.
- Missouri, que fais-tu là ? Demandes Sam étonné de la voir ici.
- Je suis venu dès que j’ai senti pour Dean, mais tu étais déjà parti. Où étais-tu pendant que ton frère se meurt ici ?
- Ce serait trop long à t’expliquais, il faut faire vite.
Il tient toujours Majandra à bout de bras, la sentir si près de lui le trouble mais il essaye de ne pas envenimer la situation avec des sentiments qu’il ne contrôle pas, Majandra se détache de son étreinte. Elle essaye d’avancer vers le lit de Dean en se tenant aux meubles.


Dernière édition par majandra le Mer 19 Mai - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:14

- Qu’as donc ta jeune amie Sam ?
- Elle est comme çà depuis que nous sommes entrés ici, je ne sais pas ce qui s’est passé.
Majandra se retourne vers lui, et lui lance avec un regard noir. Elle a compris que c’était Missouri qu’elle avait senti en elle devant l’hôpital c’était sa présence qui la dérangeait avant de rentrer, elle a compris avant même de la voir.
- Elle le sait, ton amie c’est elle qui a demandé ce maléfice, il faut que tu me laisses faire Sam.
Le regard de Majandra ne peut souffrir aucune contradiction, elle continu son avancé vers Dean.
- Quoi de quel maléfice parles t’elle Missouri, dis le moi ?

Il est perdu coincé entre ces deux femmes ! D’un côté une femme que son père connaissait mais qui finalement ne leur a jamais vraiment offert son aide pour le retrouver avant qu’il ne passe son marché odieux avec le démon, et Majandra qui elle a sacrifié la seule personne qu’elle avait jamais aimé pour les sauver son frère et lui. Pour lui le choix est clair, Majandra doit faire ce qu’elle doit, et là se ne sont pas ses sentiments qui parlent mais bien la nécessité de sauver son frère, et elle seule peut le faire. Mais c’est Missouri qui parle la première :

- Pour protéger Dean, j’ai enchanté les lieux contre les mauvaises âmes, quand elles essayent d’entrer, elles savent que c’est à leur risque et périls puisque la mort est instantanée.
- Mais Majandra n’est pas morte alors pourquoi est-ce qu’elle souffre autant ? Elle n’est pas maléfique voyons !
- C’est la fille d’un démon Sam !!
- Mais elle est venue pour aider Dean, c’est moi qui suit aller la chercher et qui lui ai demander de venir pour le sauver. Ne me dis pas que je l'ai mené à sa mort Missouri !!
- Mais qui t’en as donné l’idée, ne la laisses pas s’approcher de ton frère, elle vous fera du mal à tous les deux si tu la laisses faire.
- Je peux aider ton frère Sam mais il faut me laisser faire, sans une raison je ne peux pas le faire, donnes la moi Sam. Tu sais qu’il me la faut, donnes moi une raison de le faire, fais moi confiance Sam.

Majandra regarde Sam, il n’y a pas de haine dans son regard, pas de peur, pas encore mais il y décèle quelque chose qu’il n’y a jamais vu, elle a trouvé au fond d’elle un sentiment qu’elle ne connaissait pas et que seul Sam lui apporte, elle le regarde avec ce regard et Sam sait très bien de quoi il s’agit parce qu’il a le même quand c’est lui qui la regarde. La nuit dernière il avait la certitude qu’elle ne l’avait jamais regardé de cette façon, et là c’est chose faite.

- Non Sam ne la laisses pas le toucher, elle lui fera mal, personne ne peut-être en contact avec l’enfant du démon sans en souffrir !
Sam se retourne vers Missouri, rompant le lien visuel avec Majandra :
- Nous l’avons déjà fait Missouri et elle ne nous a fait pas fait mal, ni à Dean ni à moi. Nous sommes immunisé contre çà.
Missouri reste muette face à cette affirmation. C’est impossible, il ne peut y avoir d’exception, les textes sont clairs sur ce sujet, chaque être humain en contact avec elle souffre des pires douleurs et si le contact est prolongé en meurt.
- C’est impossible la douleur est intense quand elle touche les mortels.
- Pas nous Missouri, dis moi comment la sauver ?
Il se retourne vers Majandra et lui tend la main pour l’amener à Dean.
- Sam je peux le faire, mais je serais trop faible pour me réveiller ensuite, je suis désolée.
Elle s’avance doucement vers le côté du lit de Dean, mais Sam lui demande en avançant aussi.
- Alors ne le fais pas, on trouvera une autre solution, je ne veux pas que tu te sacrifies pour mon frère, il y a déjà eu assez de sacrifices.
- Je le dois, si je le peux Sam je le dois. De toutes façons je suis condamnée alors autant que je le sauve avant de m’en aller pour de bon. Ne m’en veux pas Sam.

Elle le pousse dans le coin opposé avec un revers de la main, ce qui fait sursauté Missouri, elle ne se met pas en travers du chemin de Majandra. Celle-ci s’approche de Dean. Sam coincé dans le coin de la pièce. Il essaye de se décrocher les membres collés au mur par la force de la pensée de Majandra, il sait que dans des circonstances normales il n’a aucune chance mais elle est très affaiblie et espère gagner son duel. Mais c’est sans compter sur sa réelle puissance, elle ne devrait même plus être de ce monde, elle puisse au plus profond d’elle pour garder Sam à distance et faire ce qui doit être fait pour sauver Dean. Il est désespéré, il ne veut pas voir mourir encore une personne qui ai cher à son cœur, pourquoi est-il condamné à voir succombé les femmes qu’il aime. Il supplie Missouri de lui donner une autre solution.

- Il n’y en a aucune, elle doit mourir si c’est son destin.
- Mais elle ne peut pas mourir !
- Si elle le peut par la main de l’homme uniquement !
- Alors défais ton maléfice s’il te plait.
Sam à les larmes aux yeux, il ne veut pas la voir mourir, il supplie Missouri du regard, il ne veut plus parler, les mots ne changeront plus rien maintenant.

Majandra se penche sur Dean avec les mains posées sur son corps et elle ferme les yeux. Sam s’agite dans son coin mais il ne peut pas bouger. Alors elle tourne son regard vert sur lui, et lui parle tout bas tout au fond de lui « Sam ne m’en veux pas pour ce que je vais faire, mais tu es venu me chercher pour çà, je ne le fais pas en pensant que je vais mourir mais en espérant que je vais le sauver. J’ai aimé les moments avec toi, mes derniers jours ont été les plus beaux, je te remercie Sam pour tout ce que tu as fait pour moi. Sans toi je me serais éteinte sans servir à personne, aujourd’hui si je dois partir, je pars le cœur lécher, j’aurais aimé mieux vivre mais pas différemment. Je ne sais pas ce qui va se passer mais si tu le peux, fais en sorte que je n’ai pas tout perdu, protège Dean autant que tu le peux s’il te plait et prend soin de toi. Je ne sais pas ce qui m’attend mais j’ai peur Sam, je n’ai jamais su si j’étais une bonne ou mauvaise âme mais aujourd’hui Missouri m’a donné la réponse.Alors si je dois mourir il est sans aucun doute l’heure, parce que sinon je pourrais un jour faire du mal autour de monde et je ne veux pas devenir cette personne que j’ai toujours combattu. Laisse moi partir Sam. » Elle ferme de nouveau les yeux, mais ils sont remplis de larmes cette fois, çà n’est pas de douleur c’est la peur de mourir qui l’anime. C’à n’est pas juste !! Il se retourne vers Missouri en la suppliant.

- Missouri dit moi qu’il y a un moyen de les sauver tous les deux.
Mais rien à faire, la voyante est pleine de préjugés sur Majandra.
- Non elle doit mourir, c’est une mauvaise âme, je suis d’ailleurs surprise qu’elle ne soit pas déjà morte.
- Laisse la vivre, donnes moi une bonne raison de ne pas l’épargner ?
- Elle vous fera souffrir ton frère et toi, tu n’imagines pas à quel point.
- Mais si notre destin est de souffrir Dean et moi, il doit vivre et elle aussi, Missouri tu ne peux pas aller contre çà. Tu ne dois pas changer notre destin, çà pourrait avoir des conséquences terribles sur l’équilibre de nos vies à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:15

D’un seul coup Sam est libre de ses mouvements çà n’est pas bon signe, il tourne son regard vers le lit pour voir Majandra s’écrouler dans les bras de Dean éveillé mais surpris de la situation, il ne comprend pas ce qui vient de se passer.
- Dean tu es réveillé, dieu soit loué. Il prend Majandra pour la mettre sur le fauteuil.
- Mais qu’est-ce qui se passe ?
- Tu te souviens de quoi ?
- De tout jusque là, mais que fais Missouri ici, et pourquoi Majandra est si mal en point ?

Il la regarde d’un air triste, qu’a-t-il bien pu se passer pour la mettre dans un état pareil.
- Elle vient de te sauver la vie mais elle est trop faible pour se réveiller à cause du maléfice de Missouri.
Dean crucifie littéralement Missouri du regard.
- Quel maléfice ?
- Un contres les mauvaises âmes, elle y a réagis elle ne peut pas être de votre côté.
- Parce que notre côté est forcement le bon hein, je t’arrêtes de suite Missouri elle vient de me sauver la vie alors dis moi comment on fait pour la réveiller et tout de suite.
Dean à dit tout cela d’un trait en s’avançant sur Missouri, Sam est obligé de s’interposer entre eux.

Il n’a jamais vu son frère dans un tel état de rage, dix minutes auparavant il était inconscient et là il est prêt à mener tous les combats pour Majandra. Elle est là immobile, le visage tendu par une douleur qui la tiraille à l’intérieur, mais elle ne lutte pas, elle n’en a plus la force elle a tout donner pour sauver Dean. Il s’est assis sur le bord de son lit, les mains entourant son visage, cherchant une solution qui n’existe pas en la regardant fixement.

Il se lève et la prend dans ses bras pour la coucher à sa place. Il s’habille et la regardes d’un air triste, elle est toujours inanimée. Elle est si belle que çà le traverse de par en par, sa beauté lui fait mal au fond de lui, il ne l’a jamais avoué à Sam mais il entretenait une correspondance téléphonique avec elle dans l’espoir de la revoir un jour mais pas dans ces conditions. Dean a toujours été sous le charme de la jolie fille de Gerona, il n’a pas eu l’occasion de retourner à King Storm sans son frère mais il aimait leur conversation téléphonique, mais à aucun moment elle ne lui avait fait part de son angoisse de ne pas ressembler aux autres personnes, elle n’en a parlé qu’à Sam, Dean l’ignore et c’est mieux ainsi pour l’instant. Elle est venu pour lui sauver la vie et a risqué la sienne. Il ne peut supporter l’idée même de la perdre, elle est beaucoup trop précieuse. Il a compris qu’il serait sous son charme quand elle est entré dans sa tête la première fois, et il a compris très vite que çà n’été pas un sortilège. Plutôt un coup de foudre et il ne peut se mettre dans la tête qu’elle ne sera bientôt plus. Le temps leur manque pour trouver une solution.

- Combien de temps lui reste t-il ?
- Elle n’aurait jamais du survivre aussi longtemps, je suis étonnée par autant de résistance. Elle est beaucoup plus puissante que je l’avais imaginé.
- Parce que tu savais qu’elle existait ?
- Ton père aussi, il la surveillait pendant des années, il avait peur d’elle. De ce qu’elle pourrait vous faire ?
- On en reparlera, comment on la guérit ?

Missouri hésite mais finalement lance :
- Il y a peut-être un moyen !
- Lequel, hurle les deux frères en même temps.
Devant tant de hâte, Missouri ne peut plus reculer.
- Il est dit que seule la main de l’homme peut lui ôter la vie, mais qu’il est aussi le seul à pouvoir l’épargner. En fait c’est plus un conte que la vérité, rien ne prouve que j’aie raison. Les deux frères piétinent. Il est dit que quand la dernière parcelle de vie la quittera il faut qu’un homme lui prouve son attachement et lui donne ainsi une bonne raison de rester dans ce monde. C’est une créature qui répond à des règles très précises, elle ne peut rien faire si on ne lui en donne pas des raisons d’abord, c’est essentiellement pour protéger les hommes que ces règles ont été régis. Pour la sauver des enchantements il faut lui donner une raison de rester !

- Comment on lui prouve notre attachement demandes Sam en s’approchant déjà de Majandra.
- Un baiser devrait suffire mais attention Sam es-tu sure que tes sentiments ne sont pas motivés par la culpabilité. Ca ne sera pas une bonne raison pour elle de rester !
- Quoi !! Il se retourne vers Missouri.
- Tu t’en veux terriblement de l’avoir mené ici n’est-ce pas ? Il n’y aura qu’une seule tentative possible !

Il admet sans rien dire, mais son regard en dit beaucoup plus. Ca n’est pas la raison pour laquelle il veut la garder mais çà ne jouera pas en sa faveur.Comment il a pu ainsi la mener à la mort, devant les réactions de Dean depuis son réveil, il sait que son frère ne lui pardonnera jamais de l’avoir mené ici pour lui si elle doit en mourir. Comment a-t-il pu être aussi stupide ? Il y a forcément un prix à payer quand on veut se jouer du destin, il a pris une vie pour une vie, celle de Dean lui revenait alors il a pris Majandra, mais çà ne s’est pas vraiment passé comme çà c’est Missouri qui a forcé le destin à la prendre alors il doit y avoir une solution quelque part, il est entrain de se convaincre quand d’un seul coup Majandra attrape le bras de Sam en le serrant de toutes ses forces, ses yeux sont noirs il en a la chair de poule mais reste paralysé. Eux d’habitude si verts si lumineux, sont de la couleur de la mort, comme si cette dernière était entrain de l’emporter avec elle, et qu’elle commençait par cette parcelle de son être que Sam aime tant.

Elle est allongé sur le lit, Sam est penché sur elle mais il la regarde sans pouvoir bouger tellement cette situation lui ai pénible et s’il n’y arrivait pas, si il n’était pas attaché à elle pour de bonnes raisons. Trop de questions cognent dans sa tête et il n’a pas le temps pour se les poser, il faut la sauver et c’est maintenant qu’il faut le faire ! C’est à ce moment là que Dean le pousse d’un geste violent et attrape Majandra dans ses bras en posant un baiser sur ses lèvres pales. Il la tient fortement contre lui, ses lèvres collées aux siennes dans un long et beau baiser mais quand il relâche l’étreinte, la tête de Majandra retombe en arrière en laissant échapper son dernier souffle de vie.
C’est fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:16

Chapitre 5 ( La légende de l’enfant démoniaque)


Sam attrape la main de Majandra il ne veut pas croire que c’est terminé, qu’elle les a quitté comme çà, en sauvant la vie de Dean. Il ne peut pas imaginé une seule seconde qu’elle si puissante, Missouri ai pu la terrasser avec un simple maléfice. Il la lui-même mener à la mort, il ferme les yeux voulant chasser cette image de son esprit. Quand il les rouvre, il sent des larmes couler le long de ses joues, il regarde son frère, lui aussi pleure ce qui vient de se passer. C’est une tragédie de plus qui secoue la vie des frères Winchester et celle là ils l’ont eu même commanditer.

Dean tient Majandra dans ses bras, il la serre fort, son frère se tient juste à côté, il a voulut la sauver lui aussi mais ses motivations n’auraient pas été meilleures que celles de son frère, en tous les cas c’est ce qu’il se dit. Comment çà a pu déraper à ce point là, c’est tellement injuste de l’avoir laissé se sacrifier ainsi, même si elle était condamnée par l’enchantement de Missouri. Dean a ramené la tête inanimée de Majandra en la tenant dans ses mains, il lui caresse doucement les cheveux qui se sont complètement défait de leur chignon, il les sent, ils respirent encore tellement la vie, cette vie qu’elle lui a offert, jamais il ne la lui aurait demandé s’il avait été en mesure de dire quelque chose. Pourquoi ? Il lui a parlé pendant des mois au téléphone, il semblait qu’ils étaient devenu proches tous les deux c’est sûrement pour çà qu’elle est venu avec Sam, mais jamais au grand jamais il n’a voulut çà.

Missouri les regarde impuissante pleurer leur amie quand elle voit leur larmes couler sur le visage de Majandra toujours immobile dans les bras de Dean.
Les larmes des deux frères se cumulent pour faire un petit torrent de chagrin sur le corps sans vie de l’enfant démoniaque qu’ils aiment autant l’un que l’autre. C’est à ce moment qu’elle comprend ce dont parle la légende quand elle dit qu’elle les fera souffrir tous les deux des pires tourments. Ils sont tous les deux amoureux de la même femme, c’est de çà que parle la légende pas de combats, elle s’en veut de ne pas avoir compris mais comment aurait-elle pu le savoir avant de les voir comme çà ? Elle avait vu Majandra dans l’agenda de John, elle avait remarqué sa beauté au travers des photos qu’il lui avait montré mais au grand jamais elle n’aurait imaginé que les deux frères pouvaient tomber amoureux de la même femme, ils sont si différents, si incapables de trouver en une femme leurs deux caractères aussi bien représentés, et pourtant la preuve était là sous ses yeux, allongés inanimée sur ce lit d’hôpital qui aurait du être le lit de mort d’un des deux frères.

Dean pose la main sur l’épaule de Sam et c’est à ce moment là que survient ce que tous les deux espérés au fond d’eux mais qu’aucun n’a voulut dire à haute voie. Leurs larmes ont réveillé Majandra, elle à la main crispée sur le bras de Sam. Elle n’a toujours pas rouvert les yeux mais elle vit.

- Dean regarde, en lui montrant les jointures blanches crispées de Majandra.
- Elle est en vie ?
- Elle est revenu, elle est revenu crie t’il !
Quand elle ouvre enfin les yeux, elle ne sait pas trop ce qui a pu se passer, elle est égarée dans tous ces évènements, elle est encore très faible. Elle regarde à tour de rôle Sam et Dean sans vraiment comprendre pourquoi elle est encore là mais comme toujours son regard ne peut mentir et il brille de milles feux. Le vert de ses yeux est incandescent, il est comme revenu de l’eau delà avec elle, quand elle a perdu connaissance tout à l’heure ses yeux étaient devenu noirs morts, et ses yeux sont l’âme de Majandra, Sam vient de le comprendre, son reflet le plus parlant puisqu’elle n’est pas experte en paroles. Et là ils disent tout haut ce qu’elle ne sait pas dire et c’est sans aucun doute possible un grand merci. Trop faible pour pouvoir prononcé un seul mot, elle fait passé le message par là et ils l’ont bien compris tous les deux.

Il faut la sortir de là, si les médecins la voient ils ne comprendraient pas. Il faut faire vite, Missouri passe devant pour faire l’éclaireur. Sam prend les affaires de Dean et ce dernier porte Majandra dans ses bras pour la sortir de là. Elle est de nouveau inconsciente mais peut importe elle est en vie.

Ils montent dans la voiture à toute vitesse, Dean porte Majandra dans ses bras, il la dépose doucement sur le siège arrière laissant la place du conducteur à Sam, il s’assoie à côté d’elle pour l’allonger sur lui si c’est nécessaire, mais Missouri hésite à entrer, c’est alors que Dean lui dit d’un air qui ne souffre aucune contradiction.
- Ho que si tu vas venir et tu vas nous raconter tout ce que tu sais, parce que maintenant il est bien trop tard pour reculer.

Elle entre dans la voiture et Sam démarre à toute allure, les pneus de la Chevrolet crissent dans une fumée blanche et les voilà parti de cet enfer. Sam cherche sur la route un motel où ils pourront s’arrêter pour que Majandra se repose, elle la bien mérité.
Il trouve le motel le plus éloigné de la ville mais aussi le plus miteux, peut importe ils s’arrêtent pour mettre Majandra au chaud dans un lit et pouvoir écouter ce que Missouri a à leur dire parce que maintenant qu’elle est sauvée la curiosité des deux frères est à son paroxysme.

Assis autour de la table du salon, ils se regardent attendant que l’un deux prennent la parole. Dean se lance en ne parlant que du bout des lèvres pour ne pas réveiller Majandra qui dort tout près. Elle est si jolie quand elle dort, son visage est de nouveau détendu plus de douleurs, ce qui leur réchauffe le cœur à tous les deux mais maintenant ils veulent savoir pourquoi elle a faillit mourir.

- Quand tu as dit que notre père la surveillait et qu’il avait peur pour nous, qu’est-ce que tu voulais dire Missouri, elle ne nous a jamais fait de mal ?
Missouri baisse les yeux sur la table en joignant ses mains devant elle :
- Je me suis trompé Dean, j’ai mal interprété les signes et j’aurais pu la tuer. Je suis tellement désolée.
Là c’est Sam qui demande ce que craignait leur père.
- Vous savez, c’est l’enfant du démon qui a décimé votre famille et Jess, votre père a mis très longtemps avant de la retrouver parce que les forces de l’ordre avaient volontairement changé les noms des enfants dans leur rapport pour que les médias ne puissent pas les retrouver. Il les a cherché pendant des années, leur histoire était tellement semblable à la votre, mais quand il a su la vérité, il a craint pour votre sécurité.
- Pourquoi Missouri, pourquoi craignait il pour nous ?
- Je ne sais pas trop si ce qu’il m’a dit est vrai, parce qu’il n’avait aucune preuve de ce qu’il croyait être vrai, mais…

Dean reste patient mais cette fois c’est Sam qui veut connaître ce que son père cachait depuis si longtemps. Depuis toujours Sam sait que son père ne leur avait dit que ce qu’ils devaient savoir, jusqu’à la fin il leur avait caché certaines choses. Des évènements, des rencontres mais aussi des choses très personnelles, alors pourquoi avait-il enlevé des pages de son journal exprès ? Y avait-il des renseignements sur Majandra dedans, y avait-il d’autres choses qu’ils devaient savoir ?
- Missouri dit nous ce que notre père avait découvert sur elle, c’est important surtout maintenant que nous l’avons ramené.
- Il n’en était pas sur, mais il croyait que Majandra n’était pas unique ! La légende ne parle que d’un seul enfant mais il à toujours pensée qu’il pouvait y en avoir plusieurs, mais rien n’est écrit si ce sont des enfants possédés ou légitimes comme peut l’être Majandra. Il n’en a jamais eu la preuve.
- Comment pourrait-on le savoir ?
- En cherchant les signes mais si John n’a rien trouvé c’est qu’il ne doit pas y en avoir Dean, sinon il les aurait trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:17

Missouri s’arrête, mais elle sait en elle que même si John les avait trouvé il n’aurait pas été assez fort pour les combattre, elle poursuit.
- Il est aller la voir dans le but de l’empêcher de nuire, d’ailleurs à leur première rencontre, Majandra à laisser une marque sur la peau de votre père qui la fait souffrir pendant des mois. Elle ne peut toucher les mortels sans leur faire du mal. Enfin sauf vous deux apparemment. Il a rencontré Majandra sachant très bien ce qu’elle était, il la espionné pendant des mois, et c’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de phénomènes inexpliqués dans son entourage. Il mené son enquête quand elle lui a laissé sa marque, c’était juste pour se défendre qu’elle la fait et en fait c’était plutôt pour défendre Nathan d’ailleurs.

Il a voulut prendre Nathan par le bras pour le ramener à lui pensant le protéger de Majandra et elle s’est interposé en attrapa le bras de votre père, il en a gardé la marque complète pendant des mois, on pouvait y voir chaque doigt de Majandra. J’ai essayé tous les sortilèges pour le soulager mais rien n’y a fait, il a souffert le martyre. Mais il s’est rendu compte qu’il avait fait une erreur plus tard, en y retournant.
Parce que même si c’est elle l’enfant du démon, c’est son frère qui avait l’esprit dérangé. Il avait peur de tout, de lui des autres et çà le rendait incontrôlable même pour elle. Je ne sais pas et je ne crois pas que votre père l’ai su un jour, si elle était au courant que son frère se livrait à de la magie noire pour récupérer des esprits dérangés comme le sien pour le démon qui avait engendré Majandra. Il n’a jamais eu main mise sur elle, alors il a pris l’âme de son frère et la corrompu. Elle ne voulait pas rentrer dans son esprit dérangé parce qu’il a les mêmes dons que toi Sam celui de posséder les autres. Mais elle n’a jamais su s’il était entré en elle par négligence !!

Sam acquiesce de la tête, Dean ne semble pas être surpris outre mesure.
- Tu le savais lui demande son frère ?
- Elle m’en avait parlé mais je refusais de le croire oui, je savais !
Missouri reprend son récit :
- Selon la légende, l’enfant du démon aurait dû se mettre en chasse du chasseur et de ses fils, mais elle ne la pas fait parce que son amour pour son frère était trop grand, elle a essayé de le sauver, en changeant d’endroit souvent, en développant ses pouvoirs le plus possible dans l’attente d’un combat avec son père mais il n’est jamais venu. Avait-il peur de son propre enfant ? Je ne saurais le dire, et je ne crois pas que John avait la réponse sinon il se serait servit d’elle pour le combattre. Mais il y a quelque chose qui devait l’en empêcher et j’ignore ce que cela peut bien être ?

Elle est tellement puissante maintenant qu’elle pourrait je le penses honnêtement le terrasser sans le colt que votre père à chercher pendant des années. Son destin était de vous chasser, vous et votre père mais elle n’a jamais essayé de retrouver votre trace et c’est vous qui êtes venu à elle sans connaître la vérité à son sujet, comment ?
- C’est Sam qui a eu une vision d’elle en danger.
Missouri fait non de la tête.
- Quoi qu’est-ce qu’il y a ?
- Elle ne contrôle pas les visions, elle n’a pas ce pouvoir. Elle peut les subir mais pas les contrôler, elle en a beaucoup mais pas celui là, c’était Nathan qui l’avait pas elle.
Sam se lève en protestant :
- Mais c’est elle que j’ai vue dans ma vision ! Comment j’aurais pu être dans son corps si elle ne la contrôlait pas ?
- C’est Nathan qui vous a mené à elle, il voulait certainement quelque chose de vous mais vous l’avez vaincu, çà n’était plus qu’un esprit beaucoup plus facile à détruire pour vous deux. Peut-être est-ce le démon qui lui avait demandé de vous mener à lui ? Mais çà ne s’est passé comme il l’aurait voulut.
- Détrompes toi Missouri, çà n’est pas nous qui l’avons vaincu c’est elle, il montre le corps de Majandra sous les draps du seul lit de la chambre de motel.
- Comment çà c’est elle qui la vaincu ?
- Il avait pris Sam en otages, je ne pouvais rien faire sans ses ossements et le temps de les retrouver, il aurait eu le temps de le tuer. J’étais piégé. Majandra avait mis les restes mortels de son frère recouverts de gros sel dans la cheminée, je n’ai eu qu’à allumer le feu dans l’âtre pendant qu’elle le tenait à bonne distance de Sam. C’est Majandra qui a tué son frère, enfin son esprit. Elle avait tout préparé !
- C’est vrai, dit Sam nous n’avons pas fait grand-chose. Elle est devenu bizarre, et d’un coup elle est apparut derrière Nathan pour le contenir, il m’a lâché et Dean y a mis le feu. Elle avait déjà tout préparé. Je crois qu’elle se préparait quelque part à devoir lutter contre lui, même si elle savait qu’il ne pouvait pas vraiment lui faire de mal dans cet état puisqu’il n’aurait pas pu la tuer.

Missouri ne comprend plus vraiment les motivations de Majandra, elle n’a jamais été dans le sens des écrits qui avaient été fait sur elle, sa légende, ses ancêtres, elle dépareille complètement de ce qu’elle devrait être. C’est vraiment un être à part qui mérite toute son attention. Elle croit que John l’avait compris et que c’est pour cette raison qu’il n’a jamais tenté quoique se soit contre elle, ou bien était-ce autre chose ?

- Nathan s’est donc fait piéger par la personne qui l’avait toujours défendu, il n’a pas pris le sens de l’équité de Majandra en compte quand il a décidé de vous combattre, il ne pensait pas qu’elle pouvait se retourner contre lui. Elle avait refusé jusqu’à sa destinée pour rester près de lui, et il s’est fait éliminer par la seule personne dont il ne se méfiait pas. Vous ne vous rendez pas compte de ce que çà à du lui coûter de donner elle-même la mort à son frère, même si çà n’était plus qu’un esprit.
- En fait, je me suis seulement dit que je pouvais faire quelque chose de bien pour lui, pour une fois dans ma vie je me suis dit qu’il était temps de le libérer. De faire mon devoir, j’ai fermé les yeux sur ce qu’il faisait pendant longtemps et je m’en suis toujours voulut de condamner ces pauvres gens. Je ne l’ai découvert que tardivement mais j’aurais pu tout stopper c’était si facile pour moi. Mais c’était mon frère, j’ai refusé de croire pendant longtemps qu’il en était capable !

Majandra est réveillée, elle parle tout bas comme si quelqu’un d’autre dormait, elle est assise sur le bord du lit, les yeux pleins de larmes. Elle ne leur a jamais reparlé de Nathan et on voit bien que cela lui coûte encore aujourd’hui. Mais elle leur fait signe de ne pas l’interrompre.

- Un soir je suis descendu dans la cave de la maison parce qu’il me semblait entendre des gens y parler. J’ai vu mon frère avec un homme, je n’en ai pas vu son visage mais je savais qui c’était, je l’avais déjà vu quand j’étais enfant, et on ressent certaines choses quand on se retrouve en face de ses parents même si on ne les connaît pas. Il était là devant moi, à quelques mètres. Derrière lui, une jeune femme terrorisée par ce qu’elle avait en face d’elle, elle n’osait dire un mot. Elle me regardait suppliante de l’aider à rester en vie. Il m’a dit de m’approcher pour que je voie mieux, il ne s’est pas retourné. Il a pris Nathan par le bras et lui a demandé de se mettre entre lui et moi, il en fait un bouclier humain avant de prendre l’âme de cette pauvre fille. Je n’ai pas bougé, je ne pouvais pas faire de mal à Nathan, ensuite il a disparut comme il était venu et je ne l’ai jamais revu mais j’ai une haine au fond de moi que je ne peux contenir quand je repense à cet homme, il a fait tellement de mal à tellement de gens innocent, à vous deux surtout. A toi Sam !!

Missouri s’approche d’elle, mais Majandra à un mouvement de recul et lèves la main pour bloquer l’avancé de Missouri, cette dernière s’arrête d’un coup.
- Je ne veux pas te faire de mal, je me suis lourdement trompé sur toi et tes motivations, mais il faut que tu saches quelque chose mon enfant. Cette haine qu’il t’inspire elle jouera contre toi, si un jour tu te retrouves en face de lui pour le combattre, tous les sentiments négatifs peuvent jouer contre toi, la colère, la haine, la peine d’avoir éliminé l’esprit de ton frère, la culpabilité de n’avoir pas sauvé tous ces gens. Il s’en servira contre toi, tu as toujours été motivé par l’amour que tu avais pour ton frère, c’est pour çà qu’il ne t’as jamais atteinte toi et qu’il s’est servit de lui pour le faire. C’était voulut que tu vois çà ce soir là, pas pour que tu arrêtes tout mais pour que tu le détestes comme il aimerait que se soit le cas depuis que tu es enfant. Si tu l’avais chassé, tu te serais retrouvé dans son camp à combattre Dean et Sam, tu n’aurais pas pu lutter. Aujourd’hui c’est sans doute différent, tu es beaucoup plus forte que même moi je l’aurais imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:18

Majandra est sous le choc d’une telle déclaration mais dans le fond, la voyante n’a sans doute pas tort. Sam s’avance vers le lit doucement pour ne pas faire peur à Majandra, elle à de nouveau les yeux d’un animal traqué, mais laisse Sam avancer jusqu’à elle. Il s’assoit sur le lit, et Dean vient lui aussi s’asseoir a coté. Ils sont immobiles encadrant Majandra sans oser la toucher, c’est le moment que choisit Missouri pour quitter la petite chambre et les laisser seuls. Les deux frères sont face à face avec Majandra au centre, Dean prend l’initiative de la prendre dans ses bras, elle se retourne vers lui, c’est ce moment que choisit aussi Sam pour se blottir contre le dos de Majandra. Ils restent ainsi blottis les uns contre les autres comme si le temps n’avait plus d’importance, comme si les différences qui les animent n’étaient plus. Comme si l’amour que lui porte les deux frères ne pouvait être qu’une force et pas un problème.

Le silence n’est pas pesant, il est apaisant au contraire, il y a eu tellement d’événements ces 24 heures. La nuit dernière Sam passait la nuit avec elle, une nuit qui avait tout changé et il l’avait ensuite mené à une mort certaine pour sauver son frère et finalement c’était leur amour qui l’avait ramené du pays des morts pour qu’ils soient réunis tous les trois dans cette chambre de motel assis sur ce lit. Ne sachant pas ce que l’avenir pourrait bien leur apporter, mais une chose était sûre, il y aura d’autres combats et il faudra qu’ils soient unis comme aujourd’hui pour pouvoir combattre le père de Majandra et qu’elle retrouve une bonne raison de rester du bon côté maintenant que l’amour de son frère n’est plus.

Le jour est entrain de décliner, il n’y a pas de mots depuis le départ de Missouri. Dean aurait voulut savoir ce qu’elle a entendu au juste mais il est trop bien pour prendre le risque de briser l’harmonie qui règne dans la pièce à ce moment précis et Sam à l’air de penser la même chose.

Ils se regardent par-dessus l’épaule de Majandra, ils ont compris qu’ils ressentent les mêmes sentiments pour la jolie brune, mais pour l'instant ils veulent juste savourer le fait qu’elle soit en vie. Dean à le visage partiellement caché par les cheveux de Majandra, il semble vouloir se remplir de chaque parcelle d’elle, chaque odeur et comme il a raison. Elle n’est pas des gens que l’on approche facilement, elle ne se laisse que très rarement toucher et c’est un avantage qu’on les frères Winchester. Les autres questions, tous les autres tourments peuvent attendre.
Il y a encore tellement de questions autour d’elle, tellement de points sombres à éclaircir ! Leur chemin est encore long mais le feront-ils ensemble ? Seront-ils plus forts à trois ? Leur amour pour elle ne fera t’il pas que les séparer de jour en jour un peu plus ?

Et il y aura la rencontre avec le démon, forcément un jour il y aura l’affrontement, ce jour là Majandra saura t’elle où est sa vraie place ? Son sang coule dans ses veines et même si elle ne s’est jamais mise en chasse contre lui, peut-elle se dresser contre son propre père ?
Et si elle n’est pas unique comment combattre ceux qui se mettront en travers de leur chemin ou seront-ils comme elle de leur côté ?

C’est vraiment sans réponses que la nuit tombe sur le petit motel ? Les deux frères et Majandra s’endorment sans aucune certitude mais la nuit ne porte t’elle pas conseil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:20

Chapitre 6 ( Le porte malheur)


Quand Majandra ouvre les yeux, le soleil entre déjà dans la minuscule chambre de motel, elle est dans les bras de Sam qui dort profondément, elle regarde autour d’elle mais Dean n’est pas là, il a du sortir. Ils se sont endormis tout habillé et vu la situation, trois dans le même lit il valait peut-être mieux. Elle n’a pas rêvé, elle était trop fatiguée, trop d’émotions en une seule journée et encore une nuit dans les bras de Sam. Pourtant il lui semblait s’être endormie de l’autre côté contre Dean, elle a dû se retourner quand il s’est levé sans doute.
Elle a la tête posée contre le torse de Sam et elle s’y trouve tellement bien, il est fort et peut la protéger de tout. Mais Dean bien que différent à une sensibilité à fleur de peau, même s’il la cache pour ne montrer que le côté dur du grand frère à Sam. Il a tellement peur pour lui, c’est cela qui l’a poussé à appeler Majandra, les visions douloureuses de Sam, mais elle ne pouvait que le réconforter parce qu’elle ne voulait pas à l’époque rentré de nouveau dans cette vie, jusqu’à deux semaines avant que Sam ne vienne la chercher où elle s’est vraiment rendu compte qu’elle s’éteignait.
Sam, Dean deux frères totalement différents, de par leur caractère de part leur apparence, la stature de Sam, sa taille fait de lui un compagnon solide sur lequel on peut compter et Dean à sa volonté de fer qui fait de lui aussi un homme sur lequel on peut s’appuyer dans n’importe quel situation. Mais il est vrai que le choix de Majandra est fait depuis longtemps même si elle aime les deux, elle sait qu’un seul peut lui apporter ce qu’elle désire vraiment et tanpis pour les écrits, de toutes façons, elle n’en a jamais tenu compte. Il faut qu’elle sache s’il y en a d’autres comme elle, pour pouvoir faire enfin un choix cohérent. C’est à ce moment que Dean prend toutes les précautions du monde pour ouvrir la porte, le soleil est éblouissant dehors. Majandra referme les yeux un instant, ce qui fait croire à Dean qu’elle dort toujours paisiblement dans les bras de son frère, il a un petit pincement au cœur de les voir ainsi enlacés même si elle a passés toute la nuit tout contre lui. L’odeur de ses longs cheveux vibre encore en lui, la douceur de sa peau blanche sous ses doigts est encore là, mais il faut se rendre à l’évidence si elle doit en choisir un, ce ne sera pas lui, il le sait, elle ne le regardes pas de la même façon qu’elle regarde Sam et c’est flagrant. Il sourit, et penche la tête pour voir qu’elle a ouvert ses jolis yeux verts pour le regarder dans le contre jour.
- Bonjour belle enfant, bien dormit ?
- Comme un bébé, mais chut Sam dort encore !!
C’est à ce moment là que l’âme d’enfant de Dean se réveille en ouvrant grand les rideaux sur le lit, Sam sursaute en serrant fort dans ses bras Majandra qui elle aussi sursaute de le sentir encore plus près d’elle. Ils sont assis sur le lit, l’un contre l’autre, leur visage sont si près qu’ils pourraient s’embrasser juste en bougeant les lèvres. Sam regarde Majandra ne sachant pas trop comment son geste serait interprété et relâche un peu son étreinte, c’est ce moment qu’elle choisit pour déposer un petit baiser sur le front de Sam. Celui-ci se jette en arrière pour se recoucher saisit par l’émotion, Majandra se lève et marche vers Dean pour en faire autant pour les remercier de ce qu’ils ont fait hier et se dirige vers la salle de bain pour se réveiller un peu plus. Les deux frères attendent que la porte soit complètement fermée pour éclater de rire, ils savent ce qui est entrain de se passer mais ne veulent apparemment pas en parler maintenant.
- Allez viens Don Juan, mange un truc, je t’ai pris des muffins myrtilles. Et ne touche pas à la tarte aux pommes c’est pas pour toi !
Sam se lève en se grattant la tête en avançant vers la table, et compte quatre gobelets de café.
- Où est Missouri ?
Dean l’air inquiet d’un seul coup, regardes la table et vient de se poser la question mais où Missouri a bien pu passer la nuit puisqu’il n’y avait qu’un seul lit dans cette chambre.
- Elle a du prendre une autre chambre !
- C’était la dernière de libre Dean, hier soir j’ai pris celle là par désespoir parce que c’était la seule.
Les deux frères sont de plus en plus inquiets, qu’a-t-il bien pu arriver à Missouri pendant la nuit ?
Ils boivent leur café devant la tasse de Missouri et la place encore vide de Majandra, cette dernière semble d’ailleurs bien longue dans la salle de bain alors que l’eau ne coule pas. Sam va voir vers la porte s’il entend quelque chose mais rien, il frappe alors pour savoir s’il peut entrer, mais aucune réponse non plus. Dean inquiet du silence, vient lui aussi derrière la porte, mais n’ose ni l’un ni l’autre entrer, comment pourrait-elle réagir à çà ?
Dean se décide pourtant à entrouvrir la porte et trouve Majandra immobile devant le miroir de la salle de bains, il veut s’approcher mais reste à bonne distance parce que son visage ne lui dit rien qu’y vaille. Elle regarde intriguée quelque chose dans le miroir, comme si quelqu’un la regardait à l’intérieur et qu’elle ne pouvait pas bouger pour ne pas signaler leur présence à tous les deux. Mais que peut-il y avoir dans ce miroir ?
D’un coup, un énorme bruit fait sursauter Sam qui ne voit pas la scène derrière la porte et Dean se jette sur Majandra pour l’empêcher d’être blessée. Mais elle bloque les éclats de vers d’un revers de la main et les renvoie contre le mur.C’est le miroir qui s’est brisé, mais ni Dean ni Majandra ne comprend pourquoi ?
Il l’aide à se relever en lui demandant :
- Que regardais-tu comme çà ?
- J’ai vu un homme sauté d’un pont, il faisait nuit et je crois que Missouri à des problèmes mais il y avait une autre forme que je n’ai pas bien vu, je ne saurais dire si c’était un homme ou une femme, mais il faut à tout prix retrouvé votre amie, elle court un grave danger.
- Elle a été témoin d’un suicide ? demande Sam un peu perdu dans tout ceci !!
- C’était pas n’importe quel suicide ? Elle en a été le seul témoin mais je ne sais pas ce qui me fait dire que çà n’est pas très habituel, il faut la retrouver c’est tout ce dont je suis certaine.
- Ok, on ramasse nos affaires et on part à sa recherche.
Sans prêter plus attention à la tenue de Majandra, Dean referme la porte de la salle de bain, mais même s’il a voulut feindre l’indifférence, le fait qu’elle soit en soutien gorge la remué plus qu’il ne veut bien l’admettre. Sam lui n’a rien vu de la scène caché derrière la porte que Dean avait ouvert à la volet, mais il devine que quelque chose gêne son frère et ne veut pas en parler non plus.
Quand Majandra sort de la salle de bain, elle a remonté ses cheveux et son teint pâle est un peu plus rosé que d’habitude, la gêne sans doute que Dean l’ai vu dans cet tenue mais peu importe. Elle avance vers eux et ramasse son sac pour ne pas encombrer d’avantage les deux frères.
- Allons y !
Et ils sortent de la chambre de motel. Mais dehors il faut se rendre à l’évidence qu’ils ne savent pas du tout par où commencer les recherches. Dean demande alors à Majandra de lui décrire l’endroit d’où m’homme à sauté.
- C’était un pont d’une petite hauteur, je ne pense qu’il soit loin, il ne me semblait pas que Missouri ai marché beaucoup, il n’était pas tard.
- Ok on devrait se séparer pour couvrir un maximum de surface. Sam tu as ton portable avec toi ?
- Oui mais Majandra n’en a pas !
Les deux frères la regardes l’air soucieux d’avec qui elle voudra mener les recherches et c’est avec Dean qu’elle décide finalement de partir, Sam un peu déçu se rattrape en se disant qu’il pourra repenser calmement à tout ce qui s’est passé depuis deux jours entre eux et faire le point, chose qu’il n’a pas pu faire sereinement depuis. Et c’est un long travail sur lui qui va commencer parce que tous ses sentiments se mélangent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:21

De leur côté Majandra et Dean marchent côte à côte sans prononcer le moindre mot jusqu’à que la tension soit trop forte. Il lui prend la main et s’arrête :
- Je voulais te remercier d’être venu jusqu’ici pour me sauver, tu n’y étais pas obligé, merci du fond du cœur.
Dean lui sourit timidement mais Majandra ouvre ses bras pour qu’il s’y glisse.
- De rien, tu sais bien que je ferais n’importe quoi pour toi ! Elle lui glisse çà à l’oreille.
- Tu as l’air si proche de Sam, je ne sais pas trop ce que je dois en penser ?
Majandra lui coupe la parole avant qu’il n’en dise trop :
- Dean tu sais très bien ce que je ressens pour toi, on en a déjà parlé au téléphone, tu crois que je serais venu jusqu’ici si çà n’était pas pour toi ?
- Tu l’aurais fait aussi pour Sam !
- Bien entendu mais parce que ton chagrin m’aurais été insupportable Dean ! Je ne supporte pas de te voir malheureux.
Elle glisse sa main dans les cheveux de Dean, se rapproche un peu plus mais un bruit les fait sursauter. C’est Missouri !
- Missouri !! Cri Dean ! Elle ne semble pas l’entendre. Elle est sur le même pont que l’homme dans la vision de Majandra, elle est prête à sauter.
- Ne fais pas çà Missouri, on vient te chercher !
Dean se met à courir dans la direction de Missouri mais Majandra reste immobile presque sur la trajectoire du saut de la voyante, elle esquisse un pas en avant, ce fameux pas qui pourrait lui être mortel et Dean est encore trop loin pour la sauver. C’est alors que Majandra ouvre les bras et ferme les yeux, elle la tient en équilibre juste au dessus de la rambarde du pont mais elle ne tiendra pas longtemps c’est comme si une force invisible la faisait peser des tonnes. Dean arrive derrière elle et Majandra arrive à la soulever juste ce qu’il faut pour qu’il l’attrape. Elle a perdu connaissance, il la couche sur le trottoir du pont, Majandra regarde autour d’elle pour voir si personne n’a vu la scène, mais il n’y a personne heureusement. Elle monte rejoindre Dean, et dans l’ombre d’un des pilonnes du pont il y a bien une présence mais elle disparaît comme elle est venu.
C’est la même présence que Majandra à senti dans sa vision mais là elle ne la pas vu, ni ressenti, certainement troublé par les sentiments qu’elle a pour Dean. C’est vrai qu’il se passe aussi quelque chose avec Sam mais elle a toujours su que c’était avec Dean qu’elle devait faire sa vie, dès le premier jour quand elle l’a vu dans l’embrasure de la porte de leur maison de Gerona, elle a su que c’était lui. Il est resté sous le charme de la jolie Majandra de suite et c’est fait blessé par Nathan, mais leur osmose ensuite dans la voiture pour le sauver lui avait confirmé que çà serait lui ou personne ! Malgré le fait que quelque chose d’évident c’est passé l’autre nuit avec Sam, son destin ne sera pas écrit par quelqu’un d’autre, même si c’est Sam qui lui ai destiné et qu’il est vrai qu’il l’attire c’est purement physique et çà n’est pas ce que cherche Majandra. Elle veut un vrai compagnon et çà ne sera pas dicté par l’envie ou le désir, même si quand elle est en présence de Sam c’est évident qu’il est palpable dans l’air, même Dean l’a ressenti mais elle veut lui montrer que c’est avec lui et avec personne d’autre.
Quand elle approche de Dean et Missouri, elle ressent une sorte d’appréhension et il le voit :
- Que se passe t’il ?
- Je ne sais pas c’est comme si Missouri était différente depuis hier, il s’est passé quelque chose et je ne crois pas que ce soit le fait d’avoir vu un homme se suicider ici qui l’a fait devenir comme çà.
Missouri ouvre les yeux, sonnée par ce qui vient de se passer, quand elle voit Majandra et Dean, elle a un instant de recul.
- Vous ne devez pas m’approcher ! Vous m’entendez ne me touchez pas.
Ils se regardent inquiet.
- Mais Missouri voyons de quoi tu parles ?
- Je suis maudite Dean, ne me touches pas.
- C’est déjà fait Missouri, qui crois tu qui t’as porté jusque là ? Et je n’en suis pas mort, çà suffit avec ses stupides affirmations !
Il n’a pas fini de parler qu’un camion passe près d’eux et le passager lance une canette vide par la fenêtre du véhicule qui percute de plein fouet la tête de Dean. Il tombe à l’arrière, sous le choc du coup, sa tempe est pleine de sang mais ne semble pas plus blessé que çà.
Il jure tous les mots qu’il connaît mais n’a pas assez de forces pour stopper Missouri qui s’enfuit et que Majandra ne semble pas vouloir rattraper, inquiète de la blessure de Dean. Elle s’est accroupit à côté de lui, et la regarde de plus près, c’est superficielle mais qu’est-ce qui a bien pu se passer, est-ce un hasard ?
- Il faut la rattraper, appel Sam pour lui dire vers où elle court.
Majandra compose le numéro de Sam pendant que Dean s’essuie la tempe, il a une belle entaille, il la regarde parler à son frère. Rassuré sur ses sentiments, il lui semble qu’elle ne parle plus de la même manière à Sam et çà le soulage. Il s’est fait des idées et çà le fait sourire de l’avoir cru. Il a toujours su qu’il se passait quelque chose avec elle, dès leur premier regard, comme un coup de foudre. Pourtant rien n’aurait du les faire réagir comme çà, il a beaucoup lu sur elle et les siens, lui aussi n’est pas convaincu qu’elle est unique mais ne veut pas tergiverser la dessus pour l’instant. Il faut retrouver Missouri avant qu’elle ne fasse une bêtise
- Sam vient en face de nous, il devrait l’intercepter dans quelques minutes, tu peux te relever ?
- Oui, c’est superficiel ! Mais quand même quelle poisse !!
- C’est sur, juste au moment où elle nous avouait qu’elle était maudite. Qu’est-ce qui a pu lui passer par la tête ?
Ils se mettent en route, d’un pas vigoureux pour aider Sam s’il tombe sur elle. Et c’est effectivement le cas, Sam tient Missouri prisonnière dans ses bras quand ils arrivent en courant vers eux. Il arrive à asseoir la voyante qui ne veut rien entendre, sauf de la laisser partir.
- Vous ne comprenez pas, j’ai été envoûtée et je porte malheur, laissez moi partir, il ne me reste plus beaucoup de temps.
- Qu’est-ce que c’est que ces sornettes ?
Sam est perplexe il lui semble qu’il a déjà entendu parler de çà, c’est sans doute dans l’agenda de John mais il est resté dans la voiture avec leur sacs.
Ils sont tranquillement assis quand une femme qui promène son chien passe vers eux, et l’inexplicable se produit, le chien se retourne sur le bras de Majandra et la mort jusqu’au sang. Elle crie de douleur, la femme tire la laisse autant qu’elle le peut, terrorisée de ce que vient de faire son chien si docile d’habitude. Il ne lâche pas sa prise et le bras de Majandra commence à prendre une couleur bizarre. Finalement Sam attrape le chien par les oreilles et lâche sa prise presque honteux d’avoir été méchant et se couche au pied de sa maîtresse affolée.
- Ne vous en faites pas çà n’est pas grave !
- Quand même cette pauvre fille à le bras en piteux état, il faut le montrer à un médecin !
Ils n’ont pas le choix, pour se soigner Majandra à non seulement besoin de quelqu’un mais aussi d’une raison et là il n’y a aucune, elle devra être soulagée médicalement.
- Je vais rester avec Missouri, il faut qu’on retourne au motel, je dois récupérer l’agenda de papa pour l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:21

Dean regarde son frère d’un air approbateur et même Missouri semble résigner à devoir le suivre si elle veut vivre. Ils se sont toucher tous les deux, donc un malheur va frapper Sam, pour l’instant se sont des blessures superficielles qui ont été infligés à Dean et Majandra mais tellement soudaines, il faut que Sam soit sur ces gardes.

Dean et Majandra suivent la femme au chien, elle va les mener chez un médecin qui habite tout près, il soignera Majandra comme il pourra mais Dean n’est pas inquiet pour elle mais plutôt pour Sam qui est seul avec Missouri qui semble effectivement porter malheur.

Sam et Missouri marchent sans hâte vers le motel, elle a l’air fatiguée de tout ce qui est arrivé. Elle lui raconte être sorti pour les laisser se retrouver tranquillement hier soir, elle a marché comme eux ce matin pour se détendre mais elle est arrivé sous un pont sans vraiment comprendre ce qu’elle faisait là, et c’est à ce moment là qu’elle a vu cet homme sauter du pont, comme dans la vision de Majandra. Sam lui demande si elle a vu quelqu’un d’autre et elle lui répond que non. Ils arrivent au motel et Missouri entre dans la chambre pour aller se rafraîchir, il fait beau alors Sam reste dehors assis sur le haillon de la chevrolet pour lire ce qui se trouve dans le petit agenda que son père leur a laissé à lui et son frère. Il est entrain de chercher ce qui peut bien arriver à Missouri quand une ombre passe devant lui, il lève les yeux et çà n’est pas une ombre mais une jeune femme d’une beauté renversante. Elle a les cheveux d’un blond presque blanc tellement il est pur, un teint laiteux comme celui de Majandra et des yeux d’un bleu glacial mais qui le pénètre au plus profond de lui et qui l’envahie d’une chaleur intense.
- Bonjour ! Je ne sais pas si vous pourrez m’aider mais je crois que je me suis perdu.
Sam relève définitivement la tête pour se retrouver yeux dans les yeux avec cette superbe créature sorti de nulle part.
- Je ne sais pas si je peux vous aider, je ne suis moi-même pas du coin.
- J’ai cru au premier abord que vous teniez une carte dans vos mains, c’est pour çà que je me suis approchée, mais je me suis apparemment trompée.
Sam troublée par la beauté insolente de la jeune femme, regardes derrière lui et trouves une des nombreuses cartes qu’il possède avec son frère pour sillonner le pays.
- En fait j’ai bien une carte ! Vous allez où ?
L’air surprise elle rougit d’un seul coup.
- Je vous ai menti, je ne suis pas perdu mais je me suis dit que çà ne coûtait rien de venir vous parler.
- Ne soyez pas honteuse pour çà, vous avez bien fait !! Je m’appelle Sam !
- Orphée, enchantée. Mais quand Sam lui tend la main, elle garde prudemment les siennes à l’arrière.
C’est à ce moment que Missouri sort de la chambre de motel, Sam un peu déçut que son tête à tête soit si court, demandes à Orphée de bien vouloir l’excuser. Elle lui sourit du bout des lèvres comprenant ce que désires le jeune homme.
- Missouri est-ce que se serait possible d’avoir encore cinq minutes pour chercher la solution, je te rejoins à l’intérieur dès que j’ai trouvé en attendant, il ne faut pas que tu touches quelqu’un d’autre ok ?
- Je ne suis pas stupide Sam, je rentres mais fais attention à toi !!!
Il revient vers Orphée et ferme l’agenda.
- C’est quoi ?
- Un vieil agenda ! Rien de bien intéressant ! Vous habitez ici ?
- Un agenda où vous pourriez noter mon numéro ?
- J’ai un portable pour çà, si vous voulez bien me le donner j’en serais ravie, mais je ne suis pas sur de rester en ville très longtemps malheureusement.
- Vous ne me connaissez pas Sam, je suis pleine de surprise.
Il rougit à son tour, elle lui plait c’est indéniable mais c’est tellement soudain qu’il en est presque gêné. C’est vraiment insolent d’être attiré comme çà par une femme mais elle le rend fou comme aucune femme ne l’a jamais fait. Il sait parfaitement que ce qu’il ressent n’est rien d’autre qu’un désir charnel, ce qu’il reproche sans arrêt à son frère mais il comprend ce que cela veut dire de ne pas être en mesure de résister.
Elle lui donne son numéro de téléphone en s’approchant de lui d’une façon provocante, elle lui susurre presque à l’oreille les derniers chiffres et Sam sent qu’il ne peut pas résister à cette attraction plus longtemps.
Il se penche vers elle mais un mouvement de recul de sa part, lui montre que çà n’est pas le bon moment.
- Ne soyez pas aussi impatient Sam, il faut un temps pour chaque chose. Elle se rapproche de nouveau de lui de façon tout aussi provocante. Il y aura aussi un temps pour faire des folies ensemble, c’est promis si vous restez en ville assez longtemps.
Elle est tellement près que Sam se sent comme enchaîné à elle, il a mis ses deux mains sur ses hanches, rien à dire elle a un corps de rêve, mais dans sa dernière phrase quelque chose à attirer son attention. Elle recule doucement, comme pour se faire désirer encore un peu puis s’éloigne, en lui faisant signe de l’appeler au plus vite.
Il a encore son portable dans la main et compose le numéro qu’Orphée vient de lui donner.
- Allo ?
- C’est Sam, vous m’avez dit vite mais c’est peut être trop rapide ?
Elle est de l’autre côté de la rue, et lui sourit en lui faisant un geste de la main.
- Oui Sam c’est trop tôt mais çà fait toujours plaisir de vous entendre, votre voie me fait frissonner alors je vais raccrocher avant de prendre froid à bientôt.
Ils raccrochent ensemble et le téléphone de Sam sonne de nouveau juste après.
- Orphée c’est trop tôt !!
- C’est Dean, qui est Orphée ?
Sam est confus !! C’est son frère au téléphone et il y a aussi beaucoup de déception dans sa voie, Dean n’est pas dupe il s’est passé quelque chose.
- Que s’est-il passé Sam ?
- Rien je viens de faire la connaissance d’une jeune femme qui cherchait sa route, c’est tout j’ai peut-être trouvé quelque chose pour Missouri, comment va Majandra, vous êtes où ?
- On arrive, on est à dix minutes à peu près. Le bras de Majandra n’a pas grand-chose, il guérira vite selon le docteur mais tu donnes ton numéro au inconnu depuis quand toi ?
Sam grogne contre son frère et raccroche. Effectivement il a bien trouvé quelque chose qu’il doit vérifier sur son pc sur les porte malheur.
Assis à la table de la chambre tous les deux quand Dean et Majandra rentre, Sam montre ce qu’il a trouvé sur les porte malheur à son frère en lui expliquant :
- Le plus drôle c’est qu’il n’arrive jamais de telles situations sans qu’on les ai invoquées ?
- Qui aurait pu faire çà ?
- Sacrifier un pauvre homme pour lancer un maléfice sur Missouri ?
- Une vengeance ?
Sam et Dean se retournent vers Majandra mais savent très bien qu’elle n’a pas bougé de la chambre.
- Un piège ? C’est un piège il fallait que vous me sauviez tout à l’heure, j’en suis persuadé pour mieux vous atteindre mais comment ?
- Sam il ne t’ai rien arrivé de particulier aujourd’hui ?
- J’ai rencontré une créature de rêve mais rien de malheureux non !!
- C’est étonnant tu as touché Missouri comme nous deux et tu n’as rien eu toi.
- Peut-être que si, cette fille comment elle s’appelle ?
- Orphée, mais je vois pas le rapport ?
Dean prend le portable de Sam et tape dans un moteur de recherche le nom Orphée, il trouve des tas de choses inintéressantes mais une interpelle Majandra, elle lui montre le nom du site.
C’est un site écrit dans une drôle de langue qu’aucun d’eux ne connaît pas Majandra semble essayer de lire ce qui est écrit.
- Tu comprends ce langage ?
Sam se met derrière elle pour lire aussi, il lui semble connaître ce dialecte. Il prend l’agenda de leur père et comprend que c’est une page Web consacrée au père de Majandra et que le nom d’Orphée est aussi présent, mais il ne peut pas le lire. Majandra elle semble capable de comprendre ce qui est écrit.
- Il est écrit que le démon possède de nombreux enfants illégitimes. Qu’il a pris en possession de nombreuses âmes qui errent de corps en corps de mortels pour le servir et qu’ils n’auront plus jamais la paix de leur âme prisonnière.
- Rien sur ses enfants légitimes.
Majandra s’est assise sans doute sous le choc de ce qu’elle vient d’apprendre.
- Si il parle de çà aussi !
Elle s’arrête !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:22

Chapitre 7 (La quête de la vérité)


Majandra ne veut pas croire ce qui est écrit sous ses propres yeux, elle ne comprend pas comment çà a pu lui échapper aussi longtemps ?
- Que disent-ils ?
La porte de la chambre de motel s’ouvre à la volet dans un éclat de bois et de papiers volant dans tous les sens, à contre jour personne n’est capable de voir qui à bien pu enfoncer la porte avec une telle violence mais la silhouette n’a pas l’air très impressionnante, bien au contraire.
- Ils disent des choses que Majandra n’osera jamais vous révéler parce qu’elle a trop honte, parce que sa faiblesse est d’aimer le regard des humains sur elle, sa bonté est humiliante pour notre race. N’est-ce pas Majandra ?
- Tu n’es pas réelle ?
- Ho que si je suis réelle et tu le sais parfaitement, je viens juste te rappeler à quel camp tu appartiens, il est l’heure d’accomplir ton devoir envers notre père Majandra, il est grand temps !!

Sam, Dean et Missouri sont abasourdis par ce que vient de dire la voie que Sam semble avoir reconnu mais il ne veut pas que cela soit vrai. Alors il en existe d’autre comme Majandra, elle a des frères et sœurs tout comme elle enfant légitime de l’ordure qui a décimé la famille de Sam et Dean. Ce dernier tente une avancée vers le sac d’armes posées sur le lit mais la silhouette ne semble pas dupe de ce qu’il veut faire et le bloque d’un simple geste.
- Je ne veux pas vous faire de mal, pas aujourd’hui. Je veux juste récupérer mon bien le plus précieux !
- Qui est ? Demandes Sam en sachant très bien à qui il parle lui.
- Ma sœur Sam, ma grande sœur Majandra. La seule que j’ai d’ailleurs, je l’ai trop longtemps laissait errer dans votre monde, il lui faut un peu de rigueur maintenant.
- Tu connais nos noms, tu semble tout connaître de nous mais nous ignorons tout de toi, qui es-tu ?
- Sam dis leur, mon nom ….
- C’est Orphée ! Voilà le malheur qui s’est abattu sur moi aujourd’hui, j’ai faillit donner mon cœur à un démon.
- Ho mais Sam tu es tellement naïf, c’est tellement simple de te faire tomber dans mes filets, déjà quand je me trouvais dans le corps de Meg j’aurais pu faire ce que je voulais de toi, mais il y avait toujours ton frère entre nous, tes pensées allaient toujours vers lui. Si seulement tu avais eu un peu d’indépendance Sam tu aurais toutes les femmes que tu désires.
Sam est sous le choc, le démon qui possédait Meg est devant lui, il pensait l’avoir exorcisé, vaincu mais il est beaucoup plus fort qu’ils l’avaient imaginé avec Dean.

- Et non Sam le pentagramme ne m’a pas piégé très longtemps, quand vous avez essayé de sauver cette pauvre fille vous avez rompu l’enchantement qui me tenait prisonnière. Tu te rend compte Majandra qu’ils ont faillit tuer ta seule famille. Encore un membre de ta famille !
- Arrêtes c’est très différent de Nathan, de toutes façons je ne te connais pas, tu n’es pas de ma famille, eux sont plus proches de moi que tu ne le seras jamais alors tu peux repartir d’où tu viens et dire à notre père que s’il me veut, il faudra qu’il vienne en personne me chercher et qu’il ne s’attende pas à un accueil chaleureux.

Orphée avance dans la pièce et Dean commence à comprendre pourquoi Sam à été sous le charme de cette fille l’espace d’un instant, même toute une vie çà ne devrait pas être désagréable, c’est une véritable bombe qui marche droit vers Majandra comme si elle ignorait complètement les autres personnes dans la pièce. Elle marche d’un pas aérien, comme celui de Majandra, comme si elle effleurait le sol. Dans un sens elles se ressemblent, l’une est brune comme l’ébène et l’autre très blonde, mais elles ont le même visage, la même blancheur de peau, si laiteuse, si parfaite. Le plus criant se sont leurs yeux, ceux de Majandra sont d’un vert profond et brillant, par contre ceux d’Orphée sont d’un bleu lumineux, glacial qui pénètre les os.
Sam voudrait s’interposer, ainsi que Dean mais ils ne peuvent bouger, la force de persuasion d’Orphée est terrible, elle est totalement différente de celle de Majandra, on y sent que sa seule motivation n’est pas de faire le bien autour d’elle.

- Tu as souillé notre race Majandra, n’aggrave pas ton cas, s’il te plait, ne me forces pas à te faire du mal. Tu es ma sœur voyons !
- Nous ne serons jamais de la même famille, je les ai tous perdus. Le sang qui coule dans mes veines n’est pas le même que le tien, c’est un mensonge.
- Arrêtes de te voiler la face, tu savais et tu as toujours su que tu n’étais pas seule. Tu as fui ta destinée pendant tellement longtemps, tu as fui notre père comme si c’était une injure et moi j’ai subit son courroux pendant tout ce temps.

Il n’a pas voulut commettre deux fois la même erreur alors il m’a prise dès la naissance avec lui, j’ai subit les pires sévices étant petite pendant que madame avait les honneurs d’une famille, enfin de l’amour d’un frère. Moi je ne sais pas ce que c’est que l’amour, alors maintenant que je t’ai retrouvé, je veux ma part.
- Tu ne crois quand même pas que çà se sert juste en commandant, il faut d’abord le méritait et ensuite je ne suis pas certaine que tu mérites que quiconque t’offre ce don qu’est l’amour.
- Ho mais si, Sam lui était prêt à tout pour moi, il n’y a que quelques minutes de çà !! N’est-ce pas Sammy. ?
Sam est libre de ces mouvements, mais il refuse de venir à elle comme elle le lui ordonne dans le fond de sa tête, elle possède les mêmes pouvoirs que Majandra mais ne demandes pas la permission pour faire de la télépathie avec lui. Il se sent comme prisonnier de son propre corps, il avance vers elle sans pouvoir contrôler son propre corps.
- Il n’a jamais été question d’amour Orphée, tu confond désir sexuel et amour, crois moi c’est totalement différent.
- Mais si je le veux Sam, tu m’aimeras !

Elle s’est approchée de lui, et passe sa main sur son visage avant de l’embrasser à pleine bouche sans qu’il puisse résister, elle resserre son étreinte et il semble même apprécier ce qui est entrain de se passer, il l’enlace à son tour. Le spectacle est presque irréel, Sam et Orphée sont entrain de s’embrasser langoureusement alors que le destin de tous se joue à l’heure qu’il est.
Quand l’étreinte se termine, Sam reste près d’Orphée comme si elle s’en servait de bouclier contre l’attaque de Majandra qui ne tardera pas à venir, elle le sait.
- Tu n’as développé tes pouvoirs que dans le but de protéger ton petit frère chose louable, grande sœur, mais insuffisante face aux miens, alors n’essaye même pas de me combattre tu risquerais non seulement la vie de Sam, mais tu ne pourrais pas sauver Dean et Missouri dans la foulée. Se sont des otages de choix tu ne trouves pas ? Tu es fière du génie de ta petite sœur hein, impressionnée. !!
- Pas du tout, tu es complètement folle de penser que la vie de Missouri peut m’importer, elle a faillit me tuer la nuit dernière crois tu que j’ai le moindre sentiment de peine de la laisser se suicider. Aucun !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:23

Ne crois pas que je sois un ange petite sœur, j’ai bien développé mes pouvoirs dans le but de sauver Nathan mais ils ne sont pas plus faibles que les tiens, parce que tu as été élevé dans la haine des autres, ne crois pas que ces sentiments soient plus forts que le don de soi pour une autre personne.
- C’est beau d’être convaincu comme tu l’es parce que ce que tu dis, mais si j’en venais à faire du mal à celui que tu aimes aurais-tu le même discours ?
Dean est blafard, Majandra aussi à changer d’expression mais ne veut pas regarder ni dans la direction de Sam ni dans celle de Dean pour ne pas se dévoiler.
- Tu veux que je te dises, Sam est peut-être sous ton charme parce que tu l’as envoûté mais c’est de la jalousie petite sœur d’en avoir fait ta chose, parce que sans çà tu sais très bien qu’il ne serait jamais venu à toi.
- Tu te trompes, et en plus tu changes de sujet pour ne pas avoir à répondre à la question fatidique, lequel aimes tu le plus des deux ? Je n’arrives pas à savoir si ton choix c’est fixer sur l’un ou sur l’autre, tu es très habile à dissimuler certaines choses, je l’avoue mais à aucun moment tu ne seras en mesure de me défier alors rends les armes, et laisse moi entrer.
Dean vient de comprendre que depuis tout à l’heure le combat à déjà commencé il est mental, Majandra résiste à Orphée qui veut entrer dans le subconscient de sa sœur pour la forcer à la suivre. Majandra essaye aussi de communiquer avec Sam pour qu’il s’éloigne d’Orphée et lui laisse le champ libre pour une attaque frontale mais rien n’y fait, il est comme endormie debout aux côtés de celle qu’il doit détester au plus profond de lui pour avoir saccager la vie de Meg.

« Sam elle a fait de Meg sa chose et elle est entrain de faire la même chose avec toi, ne te laisses pas faire Sam, je sais que tu en es capable, bats toi. Bon sang Sam, reviens à toi et laisses moi passer !! »
Dean et Missouri ne peuvent toujours pas bouger mais il semble que Majandra essaye aussi de dire quelque chose à Dean, mais avec les yeux cette fois parce qu’Orphée est trop concentrée sur sa manipulation mentale pour tout voir, elle lui fait signe qu’il va bientôt pouvoir bouger et qu’il faut sortir Sam de la ligne de mire. En effet, un instant plus tard Dean arrive à bouger ses doigts et il est de plus en plus libre de ses mouvements. Il faut qu’il fasse vite parce qu’Orphée se rendra compte qu’elle n’a plus le contrôle mais Sam lui reste immobile comme possédé.

Ce qui a mis la puce à l’oreille de Sam c’est quand Orphée a repris une réplique de Meg tout à l’heure dans leur conversation « tu as envies de faire des folies Sam » et depuis cet instant il c’était méfié d’elle mais là il était piégé, il entend ce que lui ordonne Majandra et il veut l’écouter mais ses membres ne lui répondent pas. Que peut-il faire, et là il se rappelle du don que lui aussi possède, prendre les pouvoirs des autres ! Il faut qu’il tente le tout pour le tout et qu’il essaye de prendre la télépathie d’Orphée pour la contraindre de tout arrêter, et de l’anéantir une bonne fois pour toute. Pour venger Meg et tout ceux qu’elle a fait souffrir. Il ferme les yeux et d’un seul coup se prend un coup terrible dans les côtes c’est Dean qui vient de le plaquer à terre. Orphée sous le choc, ne peut esquiver la puissante attaque de Majandra qui la met à terre, ensuite elle avance sur elle en la maintenant immobile par la force de son regard. Quand elles se retrouvent presque nez à nez, Majandra s’agenouille devant sa sœur et ses yeux sont en feux tellement la haine qui l’anime est intense.

Les deux frères et Missouri ne bougent plus, la puissance de l’attaque de Majandra les a littéralement abasourdis, jamais ils n’auraient pensé qu’elle pouvait faire des choses pareilles, et pourtant ils l’avaient vu faire avec son frère mais elle ne faisait que se défendre là c’est elle qui a attaqué et c’est impressionnant. Sam se penche vers les deux sœurs et remarque que les yeux d’Orphée brûlent aussi mais d’un bleu polaire. Comment ont-elles pu en arriver là ? Prêtes à s’entretuer pour sauver leur avenir ? Majandra est-elle capable de tuer sa propre soeur ?
- Majandra s’il te plait ne fais pas çà !
C’est Dean qui a parlé en s’avançant vers les deux sœurs :
- Tu n’es pas comme elle, ne le deviens pas sinon il gagnera. La haine que tu as dans le regard ne dois pas te guider, elle ne doit pas guider tes actes Majandra sinon ce sera la fin. Tu passeras dans son monde alors que tu t’es toujours battu contre çà.
- C’est ma sœur Dean, et elle a fait plus de mal autour d’elle que tu ne peux l’imaginer, je ne peux pas la laisser continuer à faire çà. Elle doit mourir, disparaître de ce monde.
- Peut-être bien oui, mais laisse nous la combattre alors, tu ne dois pas faire çà ! Pas toute seule !!
Majandra ferme les yeux, presque soulager par ce que viens de lui dire Dean, elle n’aurait sans doute pas réussit à le faire sans la haine qui l’animait il y a encore quelques secondes.
Orphée lève ses grands yeux bleu vers Sam, il n’est plus sous son pouvoir mais il avance vers elle, il semble convaincu qu’elle n’est pas si mauvaise que çà.

- Vous savez je n’ai aucune excuses à ce que j’ai fait durant toute ma vie, je ne me souviens pas du jour où il est venu me chercher, je sais juste qu’il avait passé un accord avec mes parents et qu’il n’a pas eu à m’enlever.
Ca ne devait pas se passer comme çà, çà n’aurait jamais du arriver. Les livres, les légendes, les écrits ne parlent que de toi Majandra tu aurais du être unique, il n’y aurait jamais du y avoir d’exception seulement il ne faisait pas ce qu’il voulait de toi, tu étais trop forte et comme il voulait à tout prix un enfant pour lui succéder, il m’a prise moi.

Je ne devais pas avoir ce destin Majandra, je t’ai si souvent maudite pour çà, tu ne peux pas imaginer. Le jour de mes neufs ans il m’a fait tuer un enfant qui n’en avait que trois, je me souviendrais toute ma vie, du regard de ce pauvre petit, il m’a hanté pendant des années dans mes nuits toutes agitées par d’horribles cauchemars. La haine qui m’anime contre toi me ferait te tuer sans aucune hésitation et toi, tu vas m’épargner parce que tu ne dois pas te laisser guider par ce sentiment. Je ne te comprendrais jamais Majandra, je n’aurais jamais un centième de ce que tu possèdes parce que je suis incapable de comprendre ce qu’est un sentiment louable. Je t’en veux pour çà, mais en même temps je sais maintenant au fond de moi que la pitié m’a peut-être épargnée et je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

- Dis moi une chose Orphée ! Dis moi pourquoi Meg ?
- Parce qu’elle te plaisait Sam tout simplement, elle t’avais tapé dans l’œil alors je l’ai prise de force pour la guider de nouveau vers toi. Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait mais je n’ai jamais eu besoin de raison pour me servir de mes pouvoirs, contrairement à toi grande sœur.
Elle baisse la tête, et tend la main vers celle de Sam. Tout le monde retient son souffle, il hésite à la lui donner.
- J’ai découvert récemment en vous observant que Majandra pouvait vous toucher sans vous laisser de trace, je voudrais juste savoir ce qu’il en est pour moi ensuite vous ferez ce que vous voudrez de moi.
Majandra se met en travers :
- Non, je n’ai pas besoin de savoir si tu as du bon en toi, pour être convaincu que tu as déjà fait beaucoup trop de mal. C’est un leur de plus et tu ne mérites pas notre bienveillance !
Les lèvres pincées, Majandra regarde Sam qui allait lui donner sa main, ses yeux ne souffrent aucune contradiction pourtant Sam la contourne pour s’agenouiller en face d’Orphée.
Il se retourne vers Majandra toujours de dos, déçue qu’il ne l’écoute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:24

- Je dois savoir Majandra, ne m’en veut pas mais je dois savoir !
Il lui donne sa main et là encore rien ne pouvait dire ce qui allait se passer mais quand Sam retira sa main de celle d’Orphée aucune trace n’y était visible.
- Voilà tu es content maintenant ce sera d’autant plus difficile de se débarrasser d’elle que tu sais qu’elle n’est pas totalement mauvaise, tu sais pourtant ce qu’elle a fait à Meg.
- Ca n’est pas elle qui l’a tué !
- Ha non !!
- C’est moi en renversant l’autel, ce sont les Daevas qui l’ont passé par la fenêtre pour se venger.
- Sam non, tu n’es pas coupable de la mort de Meg, c’était elle ou nous.
Orphée est toujours allongée au sol, indifférente à ce qui pourrait bien lui arriver, elle regarde comment l’âme humaine se torture pour savoir qui a eu raison de l’autre, mais elle sait qu’elle n’a fait que posséder la jolie Meg çà n’est pas elle qui la fait mourir, elle s’en serait bien servit encore un peu.
- Regarde moi Sam, tu n’as rien à te reprocher dans l’exorcisme de Meg, elle devait être libérer, comme on doit aussi le faire avec Orphée, si c’est bien son prénom !
- Désolé de vous décevoir les gars, mais ce corps là je ne l’ai volé à personne c’est bien le mien et je le préfères cent fois à celui de Meg sans vouloir me vanter.
- Que va-t-on faire d’elle, j’imagine que Majandra ne la tiendra pas immobile au sol toute la journée ?
Missouri est sorti de son silence pour poser une question cruciale que faire d’elle ?
- Et moi je voudrais bien qu’on m’enlèves ce sortilège de dessus la tête !
- Orphée, je ne dirais pas s’il te plait si c’est ce que tu attend.
Elle commence à parler dans un langage que seule elle et Majandra connaisse, çà à l’air de leur langue natale et Majandra affirme que tout est fini.
Sam aide Orphée à se relever bien que Majandra l’aurait préférer à terre encore un moment.
- Que fait t'on d’elle ?
- Je ne peux pas te ramener de force à notre père et je ne pourrais pas me cacher de lui, il me sent à des kilomètres à la ronde, je ne serais qu’un boulet pour vous, mais je voudrais savoir une chose.
- Vas y ?
- Sans eux, serais-je encore en vie ?
- Non, sans eux, j’aurais sans aucun doute laissez ma colère m’envahir pour mieux te détruire mais en même temps, je n’aurais pas été dans le cas de figure d’aujourd’hui avec des otages et la haine que cela m’a engendré. Je ne sais pas Orphée ce que j’aurais fait, mais je sais une chose, si tu es bien ma sœur, je ne te laisserais certainement pas retournée vers une mort certaine. Il faut trouver une solution pour te débarrasser de ton aura tout du moins pour l’instant, il faut que tu t’éteignes pendant qu’on trouve une solution.

- Que je m’éteignes ?
- Laisses tes pouvoirs de côtés pendant que nous trouvons une solution pour le vaincre une bonne fois pour toutes, il a vraiment fait trop de mal autour de lui.
- Non mais tu plaisantes, sans mes pouvoirs je ne suis rien, je ne sais pas faire ce que tu me demandes et puis je ne servirais à rien si je ne m’en sers pas.
- Alors il nous faudra te vaincre une bonne fois pour toutes, renonces y de ton propre chef se sera moins douloureux pour toi, et beaucoup moins compliqués pour nous.
- Tu ne peux pas me forcer à faire çà.
- Ne me met pas à l’épreuve Orphée, tu ne connais pas ma vraie puissance et pour t’en donner une petite idée, demandes toi pourquoi notre père t’as envoyée toi, au lieu de venir lui-même.
Orphée lèves les bras au ciel résigné.
- Comment peut-elle faire çà ? Demandes Sam en avançant vers Orphée.
- Il nous faut une boite sanctifiée et ensuite il faut son accord à elle.
- La boite j’en ai une dans le coffre de la voiture, mais comment être sur qu’elle y a renoncée.
- Je te montrerais !
Majandra va chercher la boite avec Dean dans la voiture.
- Tu es sure de ce que tu fais, la convaincre m’a parut un peu trop facile.
- De plus que j’ai bluffé, je ne peux pas la contraindre à le faire, il faut que se soit de son propre gré, mais je crois qu’elle veut vraiment le faire. Cette vie lui pèse, je suis entré un instant dans sa tête et elle est malheureuse de son existence. Elle veut changer !
Ils sont sur le point de rentrer quand Dean attrape doucement le bras de Majandra :
- Tu n’as rien dévoilé sur nous, çà n’est pas parce que tu doutes encore ?
Majandra comme réponse, s’approche de Dean et l’embrasse tendrement du bout des lèvres. Quand elle commence à s’éloigner, il la rattrape :
- Et tu crois que je vais me contenter de çà petite fille, tu plaisantes.

Et il l’embrasse langoureusement, en tenant son joli visage entre ses mains, Majandra se laisse faire en le tenant par la taille. Ils restent enlacés pendant de longues minutes sans se soucier de ce que les autres vont penser à l’intérieur, ils sont enfin réunis par un long baiser et Majandra est consciente cette fois-ci et çà fait toute la différence. Leur amour l’un pour l’autre peut les porter encore plus loin mais il y aura encore beaucoup de réponses à trouver et beaucoup de combat à mener, notamment contre le père de Majandra et d’Orphée, mais pour l’instant ils savourent leur baiser, encore et encore.

Quand ils ré entrent dans la chambre de motel, les regards intrigués des autres les laisse de marbre, ils comprendront bien assez tôt. La boîte est ouverte sur la table et Orphée s’est approchée pour y mettre ses pouvoirs, pas convaincu du bien-fondé de la chose mais résignée sur son sort. Elle ne veut pas subir le courroux de sa sœur, qu’elle a enfin retrouvée après toutes ses années à vivre seule avec le poids de l’amour dévoreur de son père. Orphée se retourne vers les autres juste avant de passer à l’acte et ne peut se résoudre à le faire, elle entre dans la tête de Sam qui apparemment est le plus disposé à la croire.

« Sam ne m’en veut pas mais je suis incapable de survivre sans mes pouvoirs, je m’en veux terriblement pour tout ce que j’ai fait et je ne comptes pas retourner vers mon père mais laisses moi partir. Je ne peux pas faire ce que ma sœur veut, je te demande de m’excuser. J’espère qu’un jour tu auras assez de force en toi pour me comprendre, je ne te demande pas de me pardonner mais de comprendre. Je suis inexcusable pour tout ce que j’ai fait, mais je l’ai fait par loyauté et amour envers mon père et je sais que ce sont des valeurs que tu connais. Pardon Sam et j’espère que tu comprendras un jour qu’il n’y avait pas que de faux sentiments entre nous. » Elle regarde la boîte une dernière fois et n’entend pas Sam la dénoncer mais au contraire il entre lui aussi dans sa tête pour lui avouer que « Je ne sais pas ce qui va advenir de nous tous, mais une chose est sure. Je tuerais ton père un jour pour tout le mal qu’il a fait autour de lui, à toi aussi Orphée. Je te vengerai par la même occasion que je vengerais ma famille et Jess. Vas t’en et prend soin de toi. »

Sam se met entre Orphée et les autres pour lui laisser le temps de s’enfuir par la fenêtre qu’elle défonce d’un mouvement net et précis. Tout le monde est sous le choc de ce qui vient de se passer mais ni Dean ni Majandra n’a l’air plus étonné que çà de la fuite d’Orphée.
- Bien maintenant nous savons ce qu’il nous reste à faire ! dit Majandra dans le feu de l’action.
Sam ne comprend pas de quoi elle parle, il se tourne vers Dean.
- C’était prévu que tu l’aides à s’enfuir, c’est évident que tu ne contrôles pas grand-chose quand elle se trouve dans la même pièce que toi. T’en fais pas c’est pas grave, au contraire elle est drôlement jolie.
- Vous vous êtes servis de moi ?
- Je savais ce qu’elle voulait faire au moment où elle a accepté de laisser ses pouvoirs, mais je ne voulais pas qu’elle pense que je la prendrais en filature.
- Que nous la prendrions en filature.
- Non Dean, toi et Sam vous allez faire quelque chose pour moi, j’en ai autant besoin que de votre aide à la retrouver.
Dean et Sam sont perplexes, que peuvent-ils bien faire pour l’aider maintenant.

- Vous allez me chercher une réponse que je ne peux pas aller chercher moi-même, il y a une femme qui s’appelle l’Oracle, elle vit dans un monde parallèle où je ne peux pas entrer mais elle seule peut vous dire à quoi ressemble vraiment mon père et comment le vaincre. Je dois suivre Orphée pour connaître sa vraie nature, je crois qu’elle peut nous être utile pour le combat que nous allons mener mais je dois en être sure et pour çà je dois être seule.
Dean s’avance vers elle et il sait que de tout ce qu’il pourra dire, rien ne pourrait la faire changer d’avis, sa décision est prise, mais il veut quand même lui dire dans le creux de l’oreille, qu’il l’attendra toute sa vie s’il le faut. Qu’il trouvera l’Oracle et qu’il aura la réponse qu’elle a cherchée sans résultat, et qu’il l’aime de tout son être.
Maintenant elle doit partir, faire son chemin sans eux mais ils se retrouveront lors du combat final c’est une évidence, ce combat est le leur et rien ne pourra les empêcher d’être tous là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:24

Chapitre 8 (L'amour des siens)


Orphée n’a jamais volé de ses propres ailes, toujours sous la coupe maléfique de son père, elle ne veut plus jamais lui ressembler.
Elle a vu en Majandra tout ce qu’elle veut être : indépendante et déterminée dans tout ce qu’elle fait. Sa grande sœur à su trouver un équilibre et même l’amour dans les yeux de Dean. D’ailleurs ce qui tourmente Orphée c’est que jamais les écrits n’ont prédit cela mais plutôt que l’enfant du démon devrait s’unir avec l’enfant du chasseur qui a les pouvoirs extrasensoriels et les aînés n’en n’ont jamais eu sauf dans le cas de Majandra pare qu’elle aurait du être unique.
Et pour Orphée Sam à beaucoup plus de charme que son frère donc l’incompréhension est totale, elle ne peut pas résister aux yeux verts de Sam, à sa carrure et à ses épaules larges. Quand elle l’a embrassé tout à l’heure, elle a senti malgré elle que çà ne la laissait pas indifférente, elle a aimé chaque parcelle d’elle pour la première fois depuis bien longtemps. Pendant un instant son sortilège lui a même échappé sans qu’il s’en libère, il appréciait autant qu’elle ce petit moment d’intimité.
Orphée sait très bien que son père ne la laissera pas faire son chemin dans son coin, mais elle veut tenter de ne plus vivre dans son ombre et surtout dans le mal être qu’elle subit depuis qu’elle est toute petite à faire le mal autour d’elle. S’en est vraiment trop, elle ne peut plus vivre dans la haine des autres plus maintenant qu’elle sait que sa sœur, elle a réussit à vivre autrement. Peut-être qu’elle ne fera que survivre mais elle préfère cette courte vie qu’il lui reste plutôt que l’éternité auprès de son père.
De plus elle vient de découvrir un sentiment tout nouveau pour elle, la compassion celle de Sam la ému, il a cru en elle alors que personne dans la pièce ne lui aurait donné sa chance surtout pas Dean qui lui ne laisse jamais deviné ses faiblesses. Sam est différent, il en joue comme d’une force laissant ses sentiments entrer en ligne de compte. Il lui a tendu la main alors qu’il savait ce qu’elle avait fait, surtout à Meg. Il semblait beaucoup tenir à elle et Orphée l’avait fait souffrir comme il n’est pas permis de faire mal à quelqu’un. Prendre son âme n’est pas un jeu et elle s’était beaucoup amusée à le faire avec Meg surtout pour atteindre le beau Sam. Les moments passés avec lui, elle s’en souvient très bien, elle n’a presque pas eu à jouer la comédie quand elle faisait semblant de s’intéresser à son histoire, il est captivant. Un homme comme lui çà ne se rencontre pas tous les jours, elle s’en est rendue compte de suite mais elle avait un rôle à jouer et elle l’a fait avec une justesse qui frisait la perfection.
En l’aidant à s’enfuir il lui a donné une preuve de plus qu’il a des sentiments pour elle mais Orphée ne le voit pas comme çà, elle aurait pensé à une faiblesse de sa part si quelques minutes auparavant la pitié de sa sœur ne lui avait pas sauvé la vie. Elle ressent des choses qu’elle n’avait jamais ne serait-ce qu’imaginé, en contact avec eux elle a découvert qu’elle peut penser par elle-même et qu’elle n’a pas besoin des ordres de son père pour avoir une opinion. Sa sœur vit comme çà depuis toujours et çà n’est en rien une faiblesse mais même sa principale force, elle la terrassée en faisant bien attention de ne pas blesser Sam, elle n’aurait jamais pris cette peine et aurait eu tort puisque c’est lui qui lui a offert la liberté !
Quand elle repense à lui, une drôle de sensation l’envahit soudain, une boule dans le creux du ventre juste en pensant à un être humain c’est stupide qu’il ai un tel pouvoir sur elle. Orphée s’est arrêtée de courir quand elle s’est retourné au bout d’une vingtaine de minutes pour voir que personne ne l’avait prise en chasse, elle est assise sur le bord d’un trottoir le visage dans ses petites mains, recroquevillée comme une enfant qui vient de se découvrir pour la première fois et qui à peur de ce qu’elle va devenir toute seule.

Majandra marche en sachant très bien où elle va, désormais en contact mental avec Orphée sans que cette dernière ne s’en soit rendue compte, elle avance d’un pas léger qui ne souffre aucun mal-être, elle sait ce qu’elle a à faire, elle l’a toujours su. Comme si une mystérieuse force la guidait vers sa sœur, Majandra marche dans l’inconnu avec une certitude c’est qu’il faut à tout prix qu’Orphée accepte son aide avant le combat qu’elles devront mener contre leur père. Bien sur Majandra est puissante, elle la prouvée en mettant à terre sa sœur, mais il en faudra beaucoup plus pour vaincre leur père et si l’aide de l’Oracle ne vient pas à temps il faudra bien être deux pour l’attendre. Dean sait ce qu’il a faire pour sauver les deux sœurs et avec l’aide de Sam ils sauront trouver la réponse que Majandra n’a jamais pu aller chercher toute seule, ne pouvant pas traverser les mondes parallèles. Il lui manque déjà cruellement mais elle sait qu’elle peut compter sur lui pour la retrouver jusqu’au fin fond des enfers, ils n’étaient pas fait pour être ensemble mais l’apparition d’Orphée remet les pendules à l’heure puisque l’enfant du démon s’il ne vainc pas les fils du chasseur doit s’unir à l’enfant qui possède les dons extrasensoriels et cet enfant çà n’est évidemment pas Dean mais bien Sam. Bien sur Majandra le savait et c’est en connaissance de cause qu’elle a quand même choisit l’aîné des deux frères, tanpis pour les règles qu’elle a si souvent transgressées. Elle aime Dean d’un amour qu’elle n’a jamais contrôlé, quand elle a pris la décision de partir après la mort de l’esprit de Nathan çà n’était pas pour s’éloigner de lui mais plutôt pour sauver leur âme à tous parce qu’elle savait très bien qui ils étaient et ne voulait pas une guerre entre les deux frères et encore moins les affronter.

Sam range ses affaires dans son sac quand Dean qui a ramené Missouri jusqu’à la gare d’autobus rentre dans la chambre.
- Il va falloir resté encore un peu petit frère, j’en ai bien peur !
- Pourquoi qu’est-ce qui se passe encore ?
- Le portail pour aller voir l’Oracle, Missouri m’a avoué savoir où il se trouve.
- Où ?
Sam à l’air d’être terriblement impatient depuis qu’Orphée à pris la fuite, l’envie de la revoir au plus vite le tiraille au plus profond de lui-même, il a eu pour Majandra une sensation étrange, un sentiment de désir même quand ils ont passé la nuit ensemble. Ce matin encore il ne pensait qu’à elle quand il est parti à la recherche de Missouri mais Orphée a eu un autre impact sur lui, et le fait qu’elle ai pris l’âme de Meg ne le fait pas culpabiliser de l’avoir laissé partir. Il aime cette fille, il avait çà dans le sang depuis le début mais ne savait pas d’où çà provenait, il n’aimait pas Majandra mais le sang qui coule dans ses veines, il le sait maintenant et espères vraiment que c’est bien çà, parce que à Dean qui est planté devant lui, lui demandera une explication à un moment ou à un autre.
- Ici, dans le sous sol de l’hôpital c’est aussi pour çà qu’elle avait envoûté les lieux. Au fait Sammy il faut qu’on ai une discussion sur ce qui s’est passé….
- Je t’arrêtes tout de suite j’en ai…
- Attends je ne veux pas t’engueuler Sammy. Ne le prends pas sur ce ton mais je veux juste savoir une chose !
- Quoi ?
Dean s’assoit en face de son frère, lui aussi il a redouté le moment où il allait parler à Sam de ses sentiments envers les deux sœurs, mais en fait une seule question lui brûle les lèvres c’est de savoir :
- Entre Majandra et toi, il y a quoi au juste ?
Sam regarde son frère d’un air surpris, il a vu ce dont son frère ne voulait pas parler avec lui, lui qui pensait qu’ils allaient parler de l’évasion d’Orphée, Dean revient sur le sujet brûlant qu’est restera Majandra.
- Rien Dean, il n’y a rien entre elle et moi. Absolument rien !
- J’ai vu comment tu la regardes et avant qu’on continue dans la direction qu’elle nous impose je veux savoir Sam. Je sais pour Orphée et je veux savoir ce qu’il en est pour sa sœur.
- Que sais tu donc au sujet d’Orphée ?
- Que t’es incapable de te contrôler quand vous êtes dans la même pièce et ne nie pas c’est clair comme de l’eau de roche que tu es sous son charme et tu as raison, elle est très jolie mais je ne sais pas quoi pensé pour ce qui est de Majandra. Vous avez passé beaucoup de temps ensemble et je ne voudrais pas que tu gâches tout le moment venu parce que tu doutes.
Sam se lèves visiblement blessé par ce que viens de lui dire son frère mais il sait au fond de lui que s’il devait choisir entre elle et sa sœur, le choix ne serait pas si évident que çà, bien entendu il est sous le charme d’Orphée mais son cœur lui crie toujours le nom de Majandra.
Il tourne en rond dans la petite pièce, sa peau est si douce ses yeux ont brillés tellement fort pour lui quand ils se sont retrouvés isolé tous les deux. Orphée est très belle, elle lui inspire toute une série de sentiment qu’il ne contrôle pas, c’est évident mais il y a quelque chose entre lui et Majandra il ne peut le nier à son propre frère.
- Je ne sais pas Dean, je sais qu’elle ne m’aime pas, mais pour ce qui est de ce que je ressens pour elle, je ne sais pas vraiment.
- Comment tu peux savoir qu’elle ne t’aime pas ?
- Parce que j’ai bien vu comment vous vous regardez tous les deux et je n’aurais jamais un centième de ce qu’elle te donne. Mais j’avoue oui je suis aussi amoureux d’elle, je crois que notre voyage n’y ai pas pour rien, nous nous sommes rapprochés mais pas autant que vous l’avez fait pendant les mois que vous avez passé à correspondre au téléphone.
Sam à dit tout cela le dos tourné, mais Dean voit bien que tout cela le tourmente bien plus qu’il ne veut bien le laisser transparaître dans ses paroles. Il sait à quel point le sujet est douloureux depuis la mort de Jess et qu’en Majandra il pourrait trouver une personne qui saurait le comprendre, il le sait d’autant qu’il a exactement le même raisonnement.
Dean se lèves à son tour, et pose la main sur l’épaule de son frère.
- Sam, à moi d’être honnête, jouons cartes sur table tu veux bien. Je suis amoureux de Majandra depuis le moment où nous l’avons vu pour la première fois à Gerona, je suis tombé sous son charme instantanément et je n’aurais jamais imaginé que cela pouvait être possible. Mais çà s’est passé et je ne contrôles pas plus les choses que toi, mais tu as raison sur un point c’est vrai qu’elle me regarde différemment parce qu’elle partage mes sentiments Sam. Je suis désolé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:25

Sam vient de prendre une gifle énorme, même s’il savait ce que vient de lui dire son frère çà lui fait mal de l’entendre aussi nettement de sa part. Majandra aime Dean et pourtant çà n’est pas la fin du monde, il connaissait la légende lui aussi selon laquelle, elle devait s’unir avec lui et pas avec son frère. Mais l’arrivée d’Orphée fait tout changer, elle a eu le choix et de toute façon connaissant Majandra elle l’aurait pris quand même. Cela le fait presque sourire de voir à quel point elle bouscule les règles établies par les écrits.
Il se retourne vers son frère :
- Que doit on faire pour les ramener saines et sauves toutes les deux Dean ?
- Je te reconnais bien là petit frère. Pour ouvrir le portail, il faut finalement peu de choses. Regardes tout est là.
Il tend un bloc que Missouri lui a laissé, il contient des pages manquantes de l’agenda de leur père mais il doit y en avoir d’autres, Dean comme Sam le savent très bien.

Orphée est seule, elle ne sait pas vraiment ce qui s’est passé mais commence à comprendre la gravité de ses actes, elle a échoué dans la mission que lui avait confié leur père et rien ne sera plus jamais pareil. Majandra qui la rejointe s’assoit à ses côtés, ce qui ne surprend pas le moins du monde sa petite sœur. Elles sont là, perdues dans une ville qu’elles ne connaissent pas mais elles ne se connaissent pas elle-même alors peu importe la ville où elles se trouvent. Assisses l’une à côté de l’autre, leur différence saute aux yeux et pourtant c’est saisissant de voir qu’Orphée ressemble à un ange par rapport à sa sœur, son teint pâle, ses longs cheveux blonds presque blanc sont d’une pureté telle qu’on la croirait directement descendu du paradis et pourtant.
- Orphée dis moi une chose ?
- Quoi encore ?
- Il faut que je saches si tu veux vraiment venir avec moi, dans la chambre il y avait trop de choses à prendre en compte je le comprends très bien, il y avait Sam aussi. Alors je veux savoir si combattre notre père à mes côtés est une option ou des mots en l’air pour pouvoir t’enfuir. Quelque soit ta réponse Orphée tu seras libre de partir ensuite mais comprend que j’ai besoin d’une réponse !
Orphée ne regarde pas sa sœur, elle sait très bien qu’elle lui la doit cette réponse, si elle a réussit à sortir de la chambre çà n’est pas uniquement grâce à Sam mais aussi et surtout grâce à sa soeur et elle en prend toute l’importance maintenant parce que Majandra la bien voulut.
- Le combattre ? Pourquoi ? Nous devrions fuir Majandra, fuir très loin.
- J’ai fui toute ma vie pour protéger Nathan qui n’attendait que çà, être sous l’emprise de ce monstre alors aujourd’hui je veux être là pour ceux que j’aime. Je ne veux plus à avoir à choisir entre la peur et la fuite. Je veux combattre pour lui tu comprends ?
- Pour Dean ?
Majandra ne peut plus nier son attachement au frère aîné des Winchester, elle fait oui de la tête.
- Pour lui, il faut que je mette un terme à tout çà c’est trop difficile pour lui, pour Sam aussi et puis pour toutes les familles qu’il a détruit avec notre aval à toutes les deux puisque nous n’avons jamais fait face ni toi ni moi. Aujourd’hui il est l’heure Orphée, de toutes façons j’irais avec ou sans toi, mais je ne voudrais pas à avoir à te combattre, mais si c’est de nouveau nécessaire je le referais et je te remettrais à terre s’il le faut.
Orphée sait très bien que si elle se mettait en travers du chemin de sa sœur, il y aurait sans aucun doute un combat long et difficile mais l’issue n’est pas vraiment en sa faveur alors à quoi bon. Mais son père ne lui pardonnera pas sa trahison, la mort d’un côté ou de l’autre :
- De toutes façons, que je viennes ou pas je suis condamnée alors tu pourras compter sur moi mais avant çà il faut que nous fassions une chose.
- Quoi donc ?
- Il faut que tu m’aides à récupérer un semblant d’âme. Absous moi de mes péchés !
- Je ne peux pas faire çà voyons, il te faut un prêtre !
- Un prêtre ne voudra jamais le faire, j’ai trop de sang sur les mains. Papa le sait et il en jouera contre moi quand nous serons en face de lui, il faut qu’on m’absolve Majandra sinon nous n’avons aucune chance.
Majandra est désemparée, elle ne connaît aucun homme d’église capable de faire une chose pareille, il va falloir recourir de nouveau aux deux frères ce qui ne l’enchante pas puisque de leur coté ils ont une mission importante à réussir.
Il faudra trouver une solution, Majandra est télépathe elle fera en sorte que l’homme d’église accepte de gré ou de force, de toutes façons elles n’ont pas d’autres alternatives, l’enjeu est trop grand.

Dean et Sam sont entré par effraction dans l’enceinte de l’hôpital, l’entrée du portail se trouve dans la chaufferie, il faudra faire vite, il ne sera ouvert que quelques minutes et un seul d'entre eux peut passer. Se sera Dean, il semble que Sam à encore un rôle à jouer dans cette affaire et si Dean ne peut pas revenir, il faut que Sam se batte auprès des deux sœurs.
- Dean je ne sais pas si c’est une bonne idée que se sois toi qui y aille ?
- De toutes façons nous n’avons pas vraiment le choix, il faut qu’on se décide et je suis l’aîné il me semble alors j’y vais.
Sam n’est pas très content de cette réponse mais il sait aussi que celui qui a le plus l’habitude des incantations c’est lui, il pourra tenir le portail ouvert plus longtemps que son frère c’est indéniable alors allons y.
Sam commence les incantations que Missouri leur a donné et toutes les lumières s’éteignent en même temps, il n’y a plus que la lueur des bougies allumé autour du dessin au sol qui font un peu de lumière nécessaire à Sam pour pouvoir lire, d’un seul coup une grande flaque jaillit du sol et Sam regarde son frère qui semble hésiter à y aller.
- Dean !!
Il avance lentement et disparaît instantanément dans l’eau grise de la flaque. Sam est inquiet, il sait que çà doit se passer comme çà mais malgré çà il continue à lire pour garder le portail ouvert en espérant revoir son frère très vite.

Dean est tombé dans une chute qui lui a parut une éternité et pourtant le choc à l’arrivée n’a pas été violent bien au contraire, il lui faut trouver l’Oracle mais il n’a aucune idée de ce qu’il doit chercher. Quand d’un seul coup il entend une voie dans l’obscurité de la pièce où il se trouve.
- Dean Winchester que puis-je donc faire pour toi ?
Il est surpris que cette personne, une femme au son de la voie connaisse son nom mais çà ne serait pas l’Oracle si elle ne savait pas certaine chose.
- Je ne dispose pas de beaucoup de temps alors je vais aller droit au but, je suis venu chercher la façon de tuer le démon qui a décimé toute ma famille.
- Tu veux parler de Meltezar je supposes ?
- Je ne connais pas son nom, c’est le père légitime de Majandra!
- C’est bien Meltezar, et tu veux connaître la façon de le vaincre ?
- Oui, y en a-t-il une ?
La voie hésite.
- Il y en bien une mais il me semble que vous l’avez déjà épuisé, vous n’êtes plus en possession du Colt n’est-ce pas ?
- Non c’est exact, mon père la rendu au démon contre ma vie !
- C’est bien triste dans ce cas là !
- Majandra m’a dit qu’il existait une autre solution pourtant !
- Et tu as confiance dans cet enfant démoniaque ?
Dean ne sait plus ce qu’il doit croire, s’il ne ressort pas d’ici, il laisse Sam aux mains de Meltezar et Majandra aura gagné. Aurait-il pu se faire manipuler à ce point là ?
- Oui j’ai confiance en elle, autant qu’il est possible de faire confiance à quelqu’un. Je ne serais pas venu ici si çà n’était pas le cas.
- Bravo Dean Winchester, tu as évité le premier piège. Ton amour pour elle te fera allez bien plus loin que tu ne l’imagine. L’amour des siens est très important dans un combat comme celui que vous allez mener contre lui. Il se servira de toutes vos faiblesses, soyez préparés quand vous vous présenterez devant lui.
- Dites moi sa faille, s’il vous plait je n’ai pas beaucoup de temps. Sam ne pourra pas garder le portail ouvert très longtemps.
- Si je te disais que tu dois rester avec moi pour sauver les autres tu le ferai ?
Dean lèves les yeux vers l’endroit où doit se trouver la personne à qui il parle depuis tout à l’heure mais qu’il n’a pas encore vue.
- Sans hésitez je resterais si je pouvais être certain qu’il n’arrivera rien aux autres et que ce Meltezar ne fera plus jamais de mal autour de lui. Vous pouvez me le promettre ? Me promettre qu’il mourra, je ne veux pas un exorciste quelconque, je veux l’anéantir et c’est à cette seule condition que je resterais !
La voie semble hésiter encore mais finalement se décide :
- Je peux te le promettre effectivement mais il faudra donner ta vie, ce sacrifice n’est pas trop important en sachant tout ce que tu laisses derrière toi ?
- Non ! Je suis prêt si c’est le moment de vaincre cette ordure.
Une douleur sans commune mesure transperce Dean, il hurle de douleur et même Sam l’entend au plus profond de lui. Il continue quand même à dire les incantations mais il regarde tout autour de lui pour voir réapparaître son frère d’une minute à l’autre, çà fait longtemps qu’il est parti maintenant.
Majandra à entendu elle aussi le cri de Dean et il semble qu’Orphée l’ai ressenti aussi comme si son sacrifice devait les aider à se regrouper quoiqu’il arrive maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:25

Le portail est toujours ouvert mais personne, Sam déchiré par l’envie de sauter lui aussi dans la flaque miroitante et la peur d’avoir perdu Dean, fronce les sourcils quand toutes les bougies s’éteignent d’un seul coup. Il entre comme en méditation, ferme les yeux et il communique maintenant avec Majandra.
« Fais moi confiance Sam, il est arrivé quelque chose avec l’Oracle et je ne sais pas ce que c’est tu dois prendre mes pouvoirs pour aller chercher Dean. Ubiquité, tu pourras ainsi garder le portail ouvert en disant les incantations et sauter dans le portail pour aller le chercher. »
Sam se réveille en face de lui-même, elle a réussit sans hésiter il saute dans le portail. Il ne lui reste plus beaucoup de temps, il tombe dans ce puit sans fond quand il arrive presque couché sur le corps de Dean.
- Dean mon dieu, que s’est-il passé.
- Ton frère ne peut pas t’entendre !
- Qui êtes vous ?
- Je suis l’Oracle voyons vous êtes venu pour mes conseils n’est-ce pas ?
- Oui mais pas pour que vous sacrifiez mon frère pour notre salut.
- C’est son choix !
- Et bien le mien est de le ramener !
- Je lui ai fait la promesse de vous donner la réponse qu’il cherchait s’il donnait sa vie.
- Comment vous saviez que je viendrais le chercher ?
- Je sais tout Sam, la réponse est au fond de vous tous. Votre amour les uns pour les autres, c’est de çà que je lui ai parlé avant de lui ôter la vie. Je savais que vous alliez vous unir pour le sortir d’ici, il n’y a pas de solution miracle pour tuer Meltezar, si vous êtes unis tous les quatre vous vaincrez. C’est aussi simple que cela ! Unissez vos pouvoirs, vous en avez tous un, même Dean !
- Dean ?
- Il a eu le don de tous vous rassembler autour de lui, c’est un leader né ! Ne doutez jamais de lui, il vous mènera à la victoire. Son pouvoir n’est peut-être pas aussi évident que les votres mais il en possède un que vous lui envierai tous un jour ou l’autre. Maintenant prend ton frère et ramènes le dans votre monde, il s’y réveillera. Sa vie ne m’intéresse pas, je voulais juste savoir jusqu’où vous pouviez être uni pour lui. Et j’ai vu. Maintenant pars !
Sam attrape Dean par le bras, le porte sur son épaule et il lui semble que le sol se dérobe sous ses pieds quand il se retrouve de nouveau dans la chaufferie. Il revient dans son corps et Dean se réveille comme promis par l’Oracle. Il ouvre les yeux et voit Sam qui lui sourit l’air satisfait de ce qu’il vient d’accomplir, se dupliquer a été une sensation étrange mais enrichissante. Les pouvoirs de Majandra pourront lui servir à lui aussi quand il sera le moment, reste à savoir quel est celui de Dean, le sauront-ils à temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Majandra (première fic trilogie Majandra)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Majandra (première fic trilogie Majandra)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Abercrombie, Joe] La première loi - Série (Trilogie)
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Mes premières photos argentiques avec l'OLYMPUS OM-10
» Ma première aquarelle....
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Séries Fanfics;
 :: . . Supernatural . . :: . . Général . . :: Fanfictions :: Fanfics finies
-
Sauter vers: