AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)

Aller en bas 
AuteurMessage
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:51

La Clé de Salomon

Citation :
C'est la troisième partie de la trilogie qui s'achèvera ici avec les personnages que vous avez découvert avec ces petites histoires. Bonne lecture!!

Chapitre 1 (Incertiture et doutes)


Sam est penché depuis des heures sur le livre que leur a confié Bobby il y a de ça plusieurs mois, bien avant la mort de leur père.
Il y tenait beaucoup mais leur avait confié sachant très bien que les deux frères sauraient mieux que lui le conserver loin des forces des ténèbres et surtout l’utiliser quand le moment serait venu.
Ce moment là est arrivé

- Dean j’ai peut-être trouvé quelque chose dans le livre.
- Quoi donc ?
- Il est dit que la clef de Salomon est caché dans son temple à Jérusalem mais que son architecte Hiram l’a déplacée en utilisant la franc maçonnerie et l’isothérisme pour la garder dissimulée toutes ses années. Elle ouvre la porte entre les deux mondes qui s’oppose depuis la création du monde, la terre et les enfers.
- C’est gai mais la clef de Salomon c’est pas le livre alors ?
- Non il contient tout ce qu’il faut pour la trouver par contre.
- Elle ressemble à quoi cette clef ?
- Aucune idée mais il me faudra la science de Bobby pour déchiffrer certains symboles.
- Le problème c’est qu’il doit être surveillé.
- Majandra doit pouvoir le contacter et le faire venir ici, on sera mieux armé ici et mieux préparé si on a de l’avance sur elle.
Dean acquiesce de la tête, il faut de toutes façons faire quelque chose pour contrer l’ange aux deux visages. Le problème c’est qu’il a beaucoup de choses à faire avant d’être prêt à l’affronter, un des problèmes est d’ores et déjà résolu, c’est celui du nid de vampires. Dean est rentré mort de fatigue de sa traque mais il semble que le problème soit résolu.

Majandra sort de la pièce de la cage exténuée elle aussi.
- On a du boulot encore !
- Elle n’arrive pas à se transformer ?
- Si mais le problème c’est les vêtements, quand elle revient à la normale ça fait un peu camp de nudiste.
Sam se gratte la tête pour trouver une solution, c’est vrai qu’il n’y avait pas pensé, tandis que Dean essaye furtivement de regarder par l’entrebâillement de la porte, Majandra le voyant claque la porte par la pensée.
- Tu veux que je t’aide ?
- Mais ma puce, je voulais juste…
- Je sais ce que tu voulais Dean mais je préférerais que tu gardes tes yeux posés sur moi à l’avenir.
- T’es jalouse ? Lui dit il en passant son bras autour de ses épaules.
- Jalouse, pas du tout mais tout de même.

Il pose un gentil baiser sur sa joue mais elle ne semble pas être désireuse d’en avoir plus pour le moment. Ils s’éloignent vers la grande pièce :
- Dean tu sais pour Orphée.
- Tu n’y es pour rien, ni toi ni Sam d’ailleurs.
- Tu ne voulais pas lui faire confiance toi et tu avais raison.
- Et j’aurais très bien pu me tromper, nous avons vaincu Meltezar, nous vaincrons ta sœur.
Elle inspire de dépit, comment a-t-elle pu se faire avoir de la sorte.
- Dean, s’il t’arrivais quelque chose….
- Hé je vais bien, je suis là et c’est grâce à Amélia et a toi, je n’ai jamais cessé de penser à toi, mais j’avais peur de revenir et de te décevoir.
Elle s’approche de lui et l’enlace :
- Dean Winchester je vous aime, quoique vous fassiez !
- C’est une déclaration ?
- Tu peux pas être sérieux cinq minutes ?
- Pardon, mais tu sais bien ce que je ressens pour toi, j’ai seulement beaucoup de mal à l’exprimer, tu n’as qu’à lire dans mes pensées. Je n’ai rien à te cacher.
- Je voudrais que tu me le dises, juste une fois dans ta vie !
Il s’approche pour l’embrasser, mais ne dis rien, c’est au dessus de ses forces.


Dernière édition par majandra le Mer 19 Mai - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:52

Sam entre dans la pièce où Amélia est restée abattue de ne pas trouver de solution, enroulée dans une couverture comme tout à l’heure, il lui sourit.
- J’arrives à le faire, mais pas à m’arrêter à temps et elle montre sa chemise déchirée aux pieds de Sam.
- Ok ce qu’il faut c’est te transformer juste ce qu’il nous ai nécessaire, mais déjà c’est drôlement bien que tu arrives à faire la régression sans moi.
Elle lui sourit d’un air moqueur.
- Suis désolée mais tu n’es pas indispensable finalement.
- C’est méchant de dire ça.
Il s’avance vers elle et essaye de tirer sur la couverture.
- Méchante moi, tu crois. Et elle met sa main sur ses fesses en les pinçant légèrement.

Sam lui demande de recommencer en se concentrant seulement sur ses mains.
- Tu veux juste que je fasse pousser mes griffes ?
- Essayes !
Elle se concentre et secoue ses mains sans succès au début, et finalement au bout d’un moment elle arrive à faire apparaître et disparaître ses griffes a volonté.
- Ok alors maintenant les dents !
- Pourquoi faire, je n’ai pas le droit de mordre.
- Non mais c’est toujours impressionnant et Orphée n’est pas obligée de savoir que tu ne peux pas t’en servir.
Ils essayent plusieurs combinaisons et finalement elle arrive à peu près à faire apparaître ce qu’elle veut de son état de lycan et de le faire disparaître. Sam a réussit en peu de temps à dresser la bête qui se cachait en elle. Satisfait de son travail, il s’approche avec un air triomphant sur Amélia.
- Tu me donnes une récompense ?
Elle avance vers lui, en tendant les lèvres vers les siennes et elle s’éloigne juste après avec un regard totalement noir. Quand il rouvre les yeux, il est surpris de la voir ainsi et elle en rigole aussitôt.
- C’est pas drôle vraiment !
- Ben moi je trouves que si et elle lui saute au cou.

Ils sont tous dans la grande salle du bar quand Majandra se met en contact avec Bobby.
- Il va venir Dean mais il a dit de faire attention aux symboles, je ne sais pas de quoi il parlait.
Sam se replonge dans le grand livre mais ne voit rien de dangereux dans les symboles, il ne faudra pas s’en servir tant que Bobby n’est pas là.
Le lendemain, ils attendent tous la venue de Bobby qui met beaucoup de temps pour semer les sbires d’Orphée.
- Tu crois qu’il aura des réponses ? Demande Dean en faisant les cent pas dans la grande salle.
- Hé j’en sais rien, mais arrêtes de faire le lion en cage tu nous rend tous nerveux.

Il faut dire que tout cela ne dit rien qui vaille à Dean, il sait que Bobby était un ami fidèle de son père et qu’il connaît beaucoup de choses. Si Orphée a été le chercher jusque chez lui c’est qu’il y a quelque chose de beaucoup plus grave qu’un simple livre.
Mais ce qui gêne aussi l’aîné des Winchester c’est Amélia, Bobby ne supportera pas de faire équipe avec un lycan. C’est une évidence, il a appris l’existence du surnaturel à cause de l’un d’eux qui avait mordu sa femme Tricia, obligé de l’abattre un soir de pleine lune, ils ne leur a jamais pardonné ce qui c’était passé, il a une aversion complète contre eux. Le travail d’équipe est d’ores et déjà compromis !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:54

Chapitre 2 ( La Clé de Salomon)



Dès l’arrivée de l’ami de leur père, tous veulent des réponses parce que ce que veux Orphée intéresse tout le monde, même Amélia qui s’est fait expliquer toute l’histoire par Majandra puisque Sam reste muet sur sa jeune sœur.
Bobby s’assoit au bar avec toute son assemblée pour raconter son histoire.
- Prenez place les enfants parce que c’est une longue histoire.
- Bobby c’est important de tout savoir ? Demande Dean qui n’a pas vraiment envie de rester assis des heures.
- Oui c’est important pour ne pas faire n’importe quoi. Dans les écrits les plus anciens, il existe une vieille légende, « la légende du roi Salomon », il fit construire un immense temple à sa gloire dans les hauteurs de Jérusalem, pour qu’on puisse le respecter au travers des siècles, mais c’était surtout pour y mettre son plus beau trésor à l’abris.
Il la trouvée pendant une de ses batailles pour assouvir les peuples insoumis, mais il n’a jamais su comment la faire fonctionner. C’était le plus beau des trésors et elle valait toutes les terres du monde, la « Clé » du royaume d’Hadès, le seigneur des enfers qui garde sa porte depuis la nuit des temps.

« Il employa les meilleurs maîtres d’œuvres mais son architecte en chef fut Hiram, un homme simple en qui il avait toute confiance, il lui avoua le secret de la « clé ».
L’histoire d’Hiram est entré dans la légende à cause de sa fin tragique, Salomon parti en croisade, il était le seul à savoir où se cachait la « clé » et trois de ses ouvriers voulurent la dérober un soir où le chantier était désert, sa mort fut à l’origine de la confrérie des francs-maçons. »

« Ses travaux de bâtisseur hors paires en firent un pionnier dans « l’architecture moderne » mais c’est bien de sa mort que l’on se rappelle.
Assassiné par les trois ouvriers, ils lui portèrent chacun un coup mortel, l’un a la gorge qui entraîna sa mort « physique », un autre au cœur, la mort « sentimentale » et le dernier à la tête ce qui entraîna sa mort « mentale ». Les trois états furent symbolisés sur l’insigne des francs-maçons.
Mais Salomon ne revint jamais du champ de bataille et le dernier à connaître le secret venait de rejoindre le royaume des morts. Le secret de la cachette de la « clé » venait d’être perdu.
Mais Hiram avait laissé des indices dans un livre de protection contre les forces du mal, un livre unique en son genre et que les historiens appelèrent plus tard à tort le livre de Salomon et encore plus tard « la clé de Salomon ». »

- Donc c’est de ce livre qu’Orphée voulait s’emparer ? Demande Amélia pour confirmer ce qu’elle pense.
- C’est bien ça, il est d’une rareté extraordinaire, écrit de la main même d’Hiram et protégé pendant des siècles par les francs-maçons.
- Et comment il est arrivé chez toi Bobby ? La question que Sam a posée était sur toutes les lèvres.
- C’est une longue histoire et nous n’avons pas le temps pour ça, la légende ne s’arrête pas là.
Il est dit que les trois hommes qui assassinèrent Hiram furent bannis du royaume d’Hadès à leur propre mort pour avoir laisser sur terre un bien aussi précieux, la clef de son royaume et ils furent renvoyer pour la garder quoiqu’il leur arrive. Au fil des siècles, elle a été protégée par le secret des francs-maçons et les chevaliers de Salomon ne sont jamais intervenus mais une mauvaise interprétation des symboles peut les faire apparaître et entraîner le monde tel qu’on le connaît dans le chaos, la lutte éternel du mal et du bien.

- Il y a un moyen de les arrêter ces chevaliers ?
- On ne les arrêtent pas, on les subit jusqu’à qu’ils retournent dans les enfers avec la « clé ».
- Et ils sont dans quel camp ? Ose demander Amélia qui s’intéresse beaucoup à cette légende.
- Le leur, uniquement le leur. Ils sont justes là pour elle, si elle refait surface un jour. Ils doivent la ramener dans le royaume d’Hadès mais ils ne le feront qu’en dernier recours parce que cela signifierait leur fin à tous les trois. Mais ils ne sont pas dans notre camp pour autant, ils ne sont pas manifestés depuis des siècles parce que le secret est bien gardé mais maintenant la sécurité de tout ce bel équilibre est menacée par Orphée.
- Pourquoi en a-t-elle besoin ?
- Sans doute pour rappeler tous les démons que vous avez chassé dans l’au-delà et ainsi se constituer une armée facilement.
- Elle a tout prévus !
- Et elle a du si prendre il y a longtemps pour mettre son plan à exécution, et vous approcher, ça ne doit pas dater d’hier tout ce joli petit stratagème, sans doute depuis la possession de Meg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:54

Sam n’en croit pas ses oreilles, tout ceci est un cauchemar quand il pense à ce qu’il aurait pu faire quelques mois auparavant quand Dean était ici avec Amélia, ça lui met des frissons dans le dos.
Il ne voudrait pas y repenser mais c’est vrai qu’il a faillit succomber à cette femme aussi démoniaque soit-elle, pourquoi était-il si attirée par elle ? Que se serait-il passé si Majandra n’était pas intervenue ?

Bobby regarde Amélia sans vraiment comprendre ce qui attire son regard comme ça, ils discutent de plusieurs détails et commencent à protéger les lieux contre une attaque qui ne tardera pas à arriver.
Orphée est prévisible dans ses actes futurs pour ceux à court terme, mais pour ce qui est du long terme, il y a un gros flou. Même avec la « clé » en sa possession, rien ne prouve qu’elle saurait traduire les symboles correctement. Dean demande alors :
- Et si nous lui donnions une copie du livre avec de faux symboles, les chevaliers viendraient chercher la « clé » et on en parlera plus.
- Nous ne savons pas où elle est, et personne ne serait à l’abri pendant leur quête. Ils ne s’arrêteront qu’en la trouvant, tanpis pour les innocents.
- Orphée avait tout planifiée, je n’en reviens pas moi-même. Dit Majandra abattue de s’être fait berner.
- On en a déjà parlé, personne n’aurait pu deviner ses véritables intentions. Sa rébellion contre Meltezar datait de très loin dans le temps, elle avait juste besoin de nous pour la mettre à exécution.
- Dès qu’elle vous a rencontré, elle a su que vous lui seriez utile sinon Sam n’aurait jamais survécu à sa virée avec elle jusqu’à la station de bus.
Sam ne se souvenait plus de ce détail, c’est vrai qu’elle avait eu le temps mais qu’elle n’avait même rien tenté.
- Pourquoi a-t-elle épargné Sam à ce moment là ?
- Sans doute parce qu’elle savait qu’il lui serait utile.

Dean repense quand a lui à l’exorcisme de la pauvre Meg :
- Meg a dit que ça faisait plus d’un an qu’elle était possédée.
- Rien ne dit que pendant tout ce temps, Orphée avait son plan en tête.
- Mais rien ne dit le contraire, Dean a raison. Elle nous a manipulé avec une facilité déconcertante.

Sam se retourne vers Bobby qui fixe toujours Amélia, ce qui rend la jeune femme très mal à l’aise.
- Et toi comment tu as su qu’elle n’était plus la même ?
- Vous le verrez vous-même, elle a beaucoup changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:55

Chapitre 3 ( Réglement de comptes)


Ils sont encore tous sous le coup de ce que vient de leur dire Bobby sur la fameuse Légende de Salomon, assis au comptoir du Bar d’Amélia, sirotant des bières ou du café quand la porte vola en éclat.
Tous se retournent en sachant très bien qui vient d’entrer mais ils sont préparés à sa venue même si elle les prend un peu au dépourvut.
- Allons, allons je ne rêves pas vous faites une réunion de famille sans moi, je pourrais facilement me sentir exclus.
Elle a dit tout ça en continuant d’avancer puis s’arrête net comme stoppée par un mur.
- Et depuis quand tu fais partie de cette famille toi ?
- Ho Dean tu me vexes là, surtout venant de l’homme qui a faillit abattre ma propre sœur, quelle maladresse tout de même.
Dean s’est levé, ainsi que Sam et Majandra qui font face.
- Espèce de … et elle lève la main.
- Pas de vilain mot s’il te plait, déjà que je ne sais pas comment réagir face à ça, bonjour l’accueil.
Elle lève les yeux au plafond où sont dessinés les cercles de protection de Bobby.
- Ne comptez pas m’avoir une deuxième fois, je suis naïve mais quand même. C’est insultant.

Elle fait les cent pas sur une ligne imaginaire et regardes les intervenants à tour de rôle comme pour jauger ses adversaires et elle remarque d’un coup Amélia bien caché derrière Sam.
- Non mais je ne rêve pas, vous avez enrôlé quelqu’un d’autre pour me remplacer, tss tss tss vous ne devriez vraiment pas faire confiance à n’importe qui.
- Alors là tu as bien raison, on aurait du être plus prudent avec certaines personnes. Lance Sam pour détourner l’attention sur lui mais Orphée reste bloquée sur le visage fermé d’Amélia.
Puis se met à rire à gorge déployée :
- Vous êtes pathétique, tous autant que vous êtes. Un lycan, vous vous moquez de qui ? Elle vous bouffera à la prochaine pleine lune et je n’aurais qu’à danser sur vos cadavres.
Bobby qui n’était pas au courant pour Amélia avale sa salive difficilement mais reviens vite sur Orphée qui leur fait un monologue.

Elle a beaucoup changé depuis leur dernière rencontre, son côté obscure a pris l’ascendant sur tout le reste, cela se voit dans tous ses gestes, ses vêtements et son allure, mais le plus impressionnant se sont ses yeux. Ils brillent littéralement comme s’ils allaient s’enflammer.
Elle porte un pantalon en cuir moulant qui attire le regard du cadet des Winchester, il remarque aussi son petit haut très plongeant sur ses formes exquises, il se ressaisit avant qu’elle ai remarqué quoique se soit, il est en colère.
- Arrêtes de me faire les gros yeux Sam, tu aimes mon nouveau look ? Biensur que tu l’aimes, suis-je bête tu n’as jamais su me résister. Dommage qu’il y ai ce symbole entre nous deux sinon grrrr je t’aurais bien croqué.
Le sang d’Amélia ne fait qu’un tour mais elle reste sur la défensive du moins pour l’instant et c’est Dean qui répond pour elle.
- Il ne me sembles pas qu’il ai jamais succombé Orphée, tu dois te tromper de bonhomme, tu dois en voir tellement passer.
- Tu es navrant Sam, racontez tes problèmes de couple à ton frère, c’est vraiment décevant. Et puis je suis désolée pour lui, qu’il ai une philosophie de moine.
- Tout dépend avec qui ma chère, il semble très à l’aise pourtant avec certaines personnes, c’est Dean qui vient de dire cette phrase et ça lui a fait un bien fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:55

Elle se remet à marcher de long en large et personne ne bouge dans l’autre camp, même pas Majandra qui attend le bon moment pour mettre sa sœur à terre mais elle revient vers Sam :
- Tu n’imagines pas Sammy, le plaisir que j’ai eu à faire souffrir cette pauvre Meg, la jeter du septième étage n’était pas très sympa mais quand je l’ai relevée et que j’ai senti tous ses os se briser un par un, j’ai pris un pied wouah un régal.
Sam est fou de rage, la mâchoire et les poings crispé il la maudit de toute son âme.
- Je te tuerais Orphée, de mes mains je le jures devant…
- Pas de blasphèmes s’il te plait, on n’est pas dans une église mais tout de même, ne jures jamais des choses qui ne peuvent pas se réaliser. Me tuer non, tu viendras dans mon camp quand le moment sera venu Sam. Tu serais ici avec moi déjà si ma chère sœur ne s’était pas mêlé de ce qui ne la regardais pas.
- Je n’ai rien fait, c’est Sam qui n’a pas voulut de toi. Tu ne devais pas être à son goût.
- Foutaise, il sait très bien que sans ton intervention notre petit jeu de séduction dans la chambre de motel aurait fini d’une toute autre manière, n’est-ce pas Sammy ? Et maintenant tu serais à moi et personne ne pourrait rien en redire.

- Honnêtement Orphée je m’en mordrais les doigts toute ma vie d’avoir pu te désirer à ce point là mais c’est fini tout ça !
- C’est bien tu oses le dire devant ta nouvelle conquête, c’est bien Sam d’être franc.
Il regarde Amélia comme s’il s’était trahis lui-même, il s’en veut déjà parce qu’il la potentiellement mise en danger.
- Je ne savais pas que tu aimais les bêtes ?
- Fais attention à ce que tu dis !
- Sinon quoi hein, tu vas faire quoi gros malin. Pas fichu d’être un homme pour une fois.
Il n’en peut plus de ses remarques, mais Dean lui tient le bras parce qu’il sait ce qu’elle veut, c’est l’attirer hors du cercle.

Majandra est prête à intervenir quand Orphée leur apprend une nouvelle de taille :
- Bon cesse de plaisanterie, je ne suis pas venu ici pour parler chiffon, je veux le livre et je le veux de suite. Bobby, tu l’avais donc confié aux deux frères, petit malin et personne d’entre vous ne me l’a dit, je me sens outrée je faisais partie de la bande pourtant.
- A croire que non, et pour le livre, viens donc le chercher si tu le veux, allez viens Orphée montres nous ton courage légendaire petite sœur.
- Majandra voyons, je ne suis pas sotte, non seulement je serais impuissante mais tu me pulvériserai en un rien de temps. Meltezar était un faible, il n’a jamais osé tuer en masse pour se faire respecter, n’imaginez pas une seconde que je sois de cette trempe là. Tous les innocents nécessaire seront sacrifiés s’il le faut, je suis bien claire ?
- C’n’est pas le courage ni la dignité qui t’étouffe toi ! Lance Bobby au moment qu’Orphée à choisit de tirer sa révérence.
- Je vous laisses avec mes amis démons, ils ne savent pas pour le cercle alors je vous le dit, ils sont juste là pour que je puisses sortir en beauté, faites vous plaisir ! Dit elle en leur faisant un clin d’oeil.

A peine à t’elle tourné les talons que quatre démons cassent les vitres du Bar et entrent en plein dans le cercle de protection.
Dean demande avant de tirer :
- Majandra ils sont possédés ?
- Non ce sont de vrais démons, je vais la rattraper.
Sam et Dean sortent leur arme et Amélia sort ses griffes et crocs, elle se jette d’un bond au milieu de la salle et en déchiquette deux d’un coup, Sam en abat un et Dean aussi. Bobby a faillit tomber à la renverse en voyant Amélia se transformer avec une rapidité déconcertante.

Majandra parti sur les talons de sa sœur, se retrouve très vite encerclée par les hommes de main d’Orphée ;
- Tu vas te cacher combien de temps derrières tous tes démons de pacotilles ?
- Le temps qu’il faudra pour vous décimer tous un par un, je crois même que je commencerais par Dean, c’est le plus faible de vous tous, avec sa philosophie d’humain.
- Avec son défaut d’être humain tu veux dire, le seul qui puisse t’abattre. Tu n’auras donc jamais le courage de montrer ton vrai visage Orphée, affrontes moi donc qu’on voit ce que tu as dans le ventre.
- Non seulement ça serait inutile et tu le sais, on ne pourrais jamais en finir mais je sais ce que tu as fait avec Sam ces derniers temps, en l’entraînant tu as décuplé tes pouvoirs. Je n’ai pas voulut voir au début mais je sais à présent ce dont tu es capable et je ne suis pas suicidaire. Te combattre nan, je laisse ça aux autres, je ne prendrais pas ce risque, pas tant que je n’aurais pas la clef en tous cas.
J’ai d’autres projets grande sœur, amuses toi bien !

Les hommes de main d’Orphée se resserrent autour de Majandra, obligée de regarder s’éloigner sa sœur une fois de plus sans pouvoir l’atteindre.
Elle a baissée la tête, mais les regarde du coin de l’œil, elle inspire de toutes ses forces pour se calmer un peu après sa discussion avec Orphée mais finalement à quoi bon, elle ne bouge plus.
Quand ils sont suffisamment près, elle lèves les bras en les ouvrant grand au dessus de sa tête, elle lève son visage vers le ciel et ferme les yeux. Les démons s’arrêtent d’avancer devant cette position un peu particulière mais quand elle rebaisse la tête, une onde de choc s’abat sur eux, les soulevant de terre et les pulvérisant avant qu’ils aient eu le temps de toucher le sol.
Une fois les bras le long du corps, ses cheveux qui s’étaient soulevé avec l’onde reprennent leur place et tout redevient normal dans la ruelle, mais ses yeux ont gardé une étincelante lueur.

Dean qui a assisté à la fin de la scène, n’en revient pas qu’elle soit capable de faire ça, il avance doucement vers elle.
- Comment s’est possible un truc pareil ?
- J’ai, enfin j’étais en colère c’est tout.
- Et ben va falloir que je mesures mes paroles à l’avenir, dit il en rigolant et en la prenant dans ses bras.
- Dean ! dit elle agacée qu’il trouves à rire dans un moment pareil, mais elle accepte quand même l’étreinte proposé, de la part de Dean les moments de pur tendresse ne sont pas monnaie courante.
- Quoi, dit il en relevant la tête de son épaule. Si on ne rigole pas maintenant, on ne le fera jamais. Allez viens, Amélia les a mis en pièce. Où est ta sœur ?
- Enfuit comme une voleuse, elle ne perd rien pour attendre.

Quand Dean et Majandra entrent dans la salle du bar, Amélia n’est plus là. Ils regardent Sam et Bobby qui a l’air très en colère et Dean demande à son frère qui à l’air consterné :
- Qu’est-ce qui s’est passé ? Où est Amélia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:56

Chapitre 4 ( Le départ)



Bobby tourne en rond sans attendre que Sam réponde, il lance à Dean :
- On a un problème là les gars !
- De quoi tu parles, où est Amélia ?
Sam veut parler mais Bobby lui coupe la parole d’un ton autoritaire.
- On s’en fout d’où elle est, tu n’aurais pas oublié de me dire quelque chose à son sujet par hasard ?
- Bobby !
- Quoi, tu t’es bien foutu de ma gueule, c’est tout ce que j’ai a vous dire, vous auriez du me le dire. L’apprendre de la bouche de cette… je préfères me taire tiens.
- Ok c’est vrai, t’as raison on aurait du te dire que c’était un lycan mais tu aurais fait quoi ?
- J’lui aurais collé une balle entre les deux yeux tiens !
- Ben voilà pourquoi on t’a rien dit !
Bobby est visiblement très en colère de ce qu’il vient d’apprendre, Sam reste dans son coin les poings serrés, il a du mal à encaisser ce que viens de dire leur ami.

- Ok tout le monde se calme, intervient Majandra. On a des choses plus graves à traiter non ?
- Non je ne fais pas équipe avec cette chose !
- C’est un être humain bordel, pas une bête ou une chose, elle a un cœur, elle entend ce que tu dis sur elle. Sam est hors de lui.
- J’m’en fous qu’elle soit encore un peu consciente de sa vie d’avant, maintenant c’est une bête Sam et Orphée à raison de dire qu’un jour elle te bouffera.
- J’en prends le risque !
Sam sort de la pièce, laissant Bobby, Dean et Majandra sous le choc de la dispute qui n’en reste pas là.
- Crois moi Dean, je ferais pas de concessions c’est elle ou moi.

Dean rejoins son frère dans la cuisine :
- Sam ! Il lui pose sa main sur l’épaule, mais il est hors de lui. Hé j’y suis pour rien !
- Tu ne l’as même pas défendue.
- Où est-ce qu’elle est ?
- Dans la cage, Bobby voulait qu’elle y retourne pour se sentir en sécurité. Je ne peux pas supporter qu’il la traite comme ça Dean. Je ne peux pas.
- Je comprends Sam, mais Bobby a des raisons.
- Bonnes en plus je parie, te fous pas de moi. Amélia ne nous fera jamais de mal, tu le sais et je le sais, alors ! On le laisse la traiter comme un animal ou on se débarrasse de lui ?
- Tu veux faire quoi ?
- Je veux qu’il s’en aille Dean, qu’il retourne d’où il vient avec ses préjugés à la con.
- Il peut nous être utile Sam.
- Et Amélia, elle reste dans sa cage tout le temps où Bobby nous ai utile ? Je veux pas de cette vie pour elle, je veux qu’il arrête de la regarder comme un monstre, je veux qu’il parte Dean, qu’il parte simplement avant que je me mettes vraiment en colère.
- Sam
- Qu’il foute le camp c’est tout, c’est pas compliqué.
- Sam calme toi bon sang, c’est quoi le problème ?

Il tourne dans la cuisine et Dean l’arrête un instant pour lui parler dans les yeux :
- Dis moi ce qu’il y a dans ta petite tête Sam, y’a pas que Bobby, Orphée ?
- Ne prononces plus jamais ce prénom devant moi !
- Tu devrais en parler au contraire, ça te ronge de l’intérieur. Tu as fait une erreur Sam, tout le monde en fait. J’ai faillit me foutre en l’air y’a quelques mois de ça, à cause de cette pétasse, on en est plus là. C’est Amélia qui m’a sauvé la vie ce soir là, je ne l’oublierai jamais ok ?
- Ok ! Sam semble se calmer un peu grâce aux paroles de son frère.
- Si tu veux qu’on renvoie Bobby chez lui, Majandra restera en contact si on a encore besoin de lui c’est d’accord pour toi.
- Du moment qu’il s’en va, je supportes pas la façon qu’il a de la regarder.
Sam tourne le dos à son frère, il ne veut pas qu’il le voie dans cet état.
- T’es accro toi on dirait ?
- Je crois pas avoir aimé quelqu’un à ce point là Dean, jamais !
Il monte à l’étage sans passer voir où en est Amélia, il lui faut du calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:56

Dean quant a lui, au lieu de retourner dire au revoir à Bobby, il entre dans la pièce de la cage et déverrouille la porte, il entre. Amélia est assise au fond de la grande pièce et en le voyant se lèves comme pour subir sa punition.
- Je vous laisses le bar, Dean. Je trouverais un autre endroit.
- Tais toi donc, tu sais très bien que je te laisserais pas partir comme ça.
- Vous pouvez pas vous permettre de perdre l’aide de Bobby, il en sait beaucoup sur Salomon.
- Et il nous a déjà tout raconté. Amélia, sans vouloir le défendre, il a été obligé d’abattre sa propre femme à cause d’un lycan, il a des raisons de réagir ainsi.
- J’imagine oui, mais je ne veux pas vous causer d’ennui, si tu me le demandes, je m’en vais.
- Et Sam ?
- Tu es son frère, si tu estimes que c’est mieux pour lui, je m’en vais. Il a déjà assez souffert comme ça, je veux pas être un boulet. Je l’aime Dean, le compagnon que je cherchais, je crois que je l’ai trouvé mais s’il doit en souffrir, je le supporterais pas.
- Bobby n’est pas indispensable, par contre mon frère à l’air heureux avec toi, à sa façon de te défendre tout à l’heure, je dirais même qu’il t’aime.
- Tu as l’air déçu ?
- Non je ne veux pas que vous vous fassiez du mal tous les deux !
Amélia s’approche de Dean, elle sait qu’il aime son frère plus que sa vie.
- Si je peux le rendre heureux, je le ferais.
Dean lèves les yeux sur la jeune femme, elle est vraiment très jolie, avec ses yeux verts en amandes, sa silhouette féline.
- Je sais, Sam est ce que j’ai de plus précieux. Même Majandra ne prendra jamais autant de place dans mon cœur, alors prend bien soin de lui ok ?
- C’est difficile pour toi de me dire ça hein ?
- Terriblement oui, j’ai pas l’habitude des grandes déclarations, je suis pas Sam mais il a besoin de toi, alors montes le rejoindre. Vas y !

Dean reste un moment tout seul dans la grande cage, quand Majandra entre à son tour :
- Qu’est-ce que tu fais là tout seul ?
- Où est Bobby ?
- Parti !
- C’est bien, j’allais lui demander de le faire !
- Je sais !
- Tu sais toujours tout toi hein ?
Dean est toujours le dos tourné à Majandra qui avance sur lui.
- Disons que je devines beaucoup de choses, et là je sens bien que ça ne va pas.
- Je sais pas !
- Quoi donc ?
- Sam ! Sa façon de défendre Amélia, c’était….
- Emouvant ?
- Oui, ça m’a fait réfléchir !
Il se retourne quand elle arrive près de lui.
- A quoi tu as réfléchi ?
- A nous !
- Et ?
- Tu as l’air tellement sur de toi !
- Je ne devrais pas ?
- Si, bien sur que si ! Mais j’ai tellement de mal à te dire ce que je ressens Majandra, si j’avais un peu de son caractère pour te montrer un peu plus ce que je suis vraiment.
- Je ne t’aimerai peut-être pas autant ! Elle pose un baiser sur ses lèvres.
- Je parles sérieusement là !
- Je sais oui, et tu sais ce qu’il en est pour moi, je t’aime et rien ne changera ça. Que tu me le chantes à Cappella ou pas.
Dean enlace Majandra, ses petits instants là sont inestimables avant le combat qu’ils vont tous devoir mener. Il lui dit doucement à l’oreille :
- Je t’aime Majandra, de tout mon cœur !
Elle lui sourit et l’embrasse.

Dans la chambre d’Amélia, Sam est assis sur le bout du lit, le visage dans ses grandes mains. Elle s’approche doucement et lui prend les poignets pour voir son regard.
- Sam, dis moi ce qui se passe !
- J’ai fait une erreur et tout le monde en pâti maintenant.
- Personne ne t’en veux, regardes moi.
- Dean et Majandra ne le diront jamais, mais si j’avais pas tendu la main à Orphée, on en serait pas là.
- Tu as fait une erreur, c’est pas la fin du monde ? Tu as résisté à ton côté obscur, je suis sure que Dean en est très fier. Surtout qu’il n’était pas là pour t’en empêcher.
Elle s’est agenouillée pour être juste en face de lui, il la prend dans ses bras.
- Je m’en veux tellement !
- Et y’a pas de raison, on arrêtera tout ça ensemble et ensuite se sera terminé.
Il lui sourit l’air triste.
- Ca ne sera jamais fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:57

Chapitre 5 ( Le Scorpion)


Tous au travail dans la grande salle du bar, Amélia lèves soudain les yeux pour soulager sa nuque douloureuse.
- Hé vous avez remarqué qu’il y a des scorpions dans tous les cercles ?
Ils lèvent alors tous la tête, et comme chacun a dessiné son propre cercle avant l’arrivée d’Orphée, ils ne s’étaient pas aperçus de ce détail.
- Tu as raison, il y a une explication à ça Sam ?
Le cadet regarde alors frénétiquement sur le net.
- Le scorpion était l’emblème de l’armée de Salomon mais c’est aussi un symbole récurent de la toute puissance des grandes nations.
- Ben oui tu te répètes là.
- Non Dean, pas l’armée, la fertilité.
- LA quoi ?
- La fertilité, c’est ça la force des grandes nations. Assurer la descendance de son peuple.
- Alors là je suis perdu moi, ça nous aide en quoi au juste.
- Ce qu’il faudrait savoir c’est si Salomon a fait du scorpion son emblème avant ou après l’édification du temple ?
Majandra lèves l’ouvrage qu’elle a dans la main.
- Après, c’était après et juste avant qu’il ne demande à Hiram de devenir son architecte. Coïncidence ?
- Moi perso, les coïncidences !
- Pareil.
- Ok donc on sait qu’on cherche un scorpion mais je trouves que Jérusalem est un peu loin, je suis pas le seul à le penser ?
- Toi et ta peur de l’avion, mais de toutes façons les trésors de Salomon sont exposés à Washington au musée d’histoire.
- Désolé monsieur le génie, je reçois pas leur lettre d’information moi !
Sam regarde son frère un peu énervé de l’attitude de son frère mais presque prêt à rire de ce qu’il vient de lui dire.

- J’ai du mal à croire que ça puisse être aussi simple, à la vue de tout le monde ?
- C’est finalement une super planque.
- Je suis d’accord avec Sam, dit Majandra en se levant pour mieux réfléchir.

Décidés à se séparer pour avoir un maximum de chance de trouver la « Clef » avant Orphée dont ils n’ont pas de nouvelles, Sam et Amélia partent pour Washington sans grande conviction et ne trouves finalement pas grand-chose au musée.
Majandra et Dean eux sont restés dans les parages de Mevington au cas où Orphée fasse une apparition mais rien, ils sont aussi allez voir Bobby qui n’en sait pas plus ou qui ne veut rien dire.

Pourtant pendant la nuit suivant leur arrivée à Washington, Sam fait un rêve avec une vision très clair d’Orphée avec une enfant d’une dizaine d’année.
Quand il se réveille, il se souvient de tout très clairement, il secoue tendrement Amélia qui dort à côté de lui.
- Amélia réveille toi, il faut qu’on fasse demi-tour !
- Pourquoi ? Lui demande t’elle d’une voie toute endormie.
- J’ai vu Orphée, elle est a Manning dans le Colorado, elle va enlever une enfant, l’une des notre.
Ils partent dans la foulée direction le Colorado, Sam appelle son frère sur le chemin.
- Elle va à Manning cherché une enfant Dean.
- Sam, la priorité c’est la « clef ».
- Non, je pars dans le Colorado, je suis déjà sur la route. Désolé mais ma priorité c’est cette enfant.
Et ils foncent chercher cette petite fille qui n’a rien fait. Quand ils arrivent, Sam reconnaît très bien les lieux, il est comme guidé par une force invisible, c’est Majandra qui marche à côté de lui.
Ils trouvent la maison et quand ils sont assez près, ils entendent des pleurs s’en échapper. Amélia et Sam entrent en trombe, il se concentre de toutes ses forces pour qu’à Mevington Majandra entre en connexion avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:58

Dans la petite demeure, une petite fille blonde avec des cheveux bouclés pleure à chaudes larmes, encadrée par deux démons qui la tiennent par les bras. Quand elle voit Amélia, elle arrive à s’en libérer et luis saute au cou.
- Va la mettre en sécurité, cours ! Et elles sortent de la maison toutes les deux laissant Sam seul face aux deux démons.
Mais Orphée passe le coin du salon et se met entre les deux hommes.
- Sam encore et toujours Sam le chevalier. Tu n’es pas venu exprès pour moi j’espère ?
- Non je suis venue pour elle.
- Je vois que tes visions sont moins douloureuses, tu as bonne mine !
- Orphée ne fais pas semblant s’il te plait !
- Faire semblant Sam, avec toi jamais et au fond de toi tu le sais.
- Pourquoi ?
- Tu ne comprendrais pas, j’aime le pouvoir et toi tu ne vis que pour la justice et la vérité, incompatible Sam. Pourtant j’aurais tant aimé te voir de mon côté.

Dans sa tête Majandra hurle d’en finir avec elle, il en a le pouvoir, il peut le faire maintenant mais s’en sent incapable, pas comme ça.
Amélia arrive sur l’intervalle et surprise de voir Sam immobile se jette sur Orphée sans prendre soin des deux molosses devant elle. Le cadet des Winchester se réveille un peu été colle les deux démons au mur pour laisser le champ libre au lycan mais il est interrompu par les cris de la petite fille dehors.
Il court dehors laissant Amélia aux prises avec Orphée qui a déjà pris quelque coups de griffes par le visage, cette dernière a été surprise de la transformation soudaine du lycan.
Mais Amélia est sorti elle aussi pour voir ce qu’il en été, abandonnant sa proie mal en point mais encore en vie.

Quand ils arrivent, un démon à attraper la petite, Sam le balance hors de portée de l’enfant qu’Amélia récupère et il le désintègre d’un seul revers de la main.
Orphée resté sur le palier de la porte est sous le choc de l’étendue des pouvoirs de son ancien partenaire. Voyant que la petite est en sécurité avec le lycan, elle disparaît dans la maison. Il est inutile de la suivre, ce n’est pas le moment de l’affronter, pas encore.

Amélia se penche vers la petite fille :
- Comment tu t’appelles ?
- Clavem madame !
- Appelle moi Amélia, lui c’est Sam.
Il lui sourit gentiment avant de les inviter à monter dans la voiture.
- Je savais que vous alliez venir me chercher.
- Ha bon ?
Sam s’arrête net, c’est une élue mais tout de même elle est très jeune.
- Oui j’avais rêvé de vous deux !
- Où sont tes parents Clavem ?
- J’en ai pas.
- Tu ne vis pas ici toute seule ?
- C’n’est pas ma maison ici, elle lève le doigt vers la petite demeure de banlieue.
- Mais tu habites où alors ?
- J’n’ai pas le droit de le dire.
- Comment tu veux qu’on te ramène si tu ne nous le dis pas.
- Je reste avec vous maintenant, j’ai plus besoin de rentrer.
Elle reste muette après cette dernière tirade et ils n’ont d’autres choix que de la prendre avec eux jusqu’à Mevington. Majandra pourra peut-être lire dans ses pensées.

Dean rentre dans le bar et voit la petite blonde assise en haut d’un de grands tabourets, sirotant un verre de lait à la paille.
- C’est qui ?
- C’est Clavem, l’enfant que Sam et Amélia ont été cherchés.
- Pourquoi l’ont-ils ramené ?
- Elle dit ne pas avoir de maison, ni de parents !
- Et c’est vrai se défend elle en sautant du tabouret et en avançant sur Dean et Majandra qui la regardent faire amusée
- Je suis Clavem et toi ? Elle lui tend sa main.
- Dean, je suis le grand frère de Sam, et il lui serre la main. Tu as quel age ?
- 11 ans monsieur.
- Appelle moi Dean, sinon j’ai l’air vieux.
- Ben tu l’ai, s’amuse t’elle en jouant avec sa paille.
Sam et Amélia viennent d’entrer dans la salle, ils voient Dean attraper la petite pour la poser de nouveau sur son tabouret ;
- Qu’elle est mignonne vraiment, un sens de l’humour particulier.

Majandra ri à pleins poumons, elle n’a jamais vu Dean avec un enfant et celle-là à l’air d’avoir du caractère comme dix alors ils vont s’amuser.
- Que se passe t’il ici ? Demande Sam qui connaît la façon qu’à Dean de s’occuper des enfants, soit tout l’un soit tout l’autre.
- Ils font connaissance et Clavem à plus de d’humour que ton frère, il est vexé !
- Pas du tout, mais là on va parler entre grande personne alors, bois ton lait toi !

- Bon Orphée voulait la petite pourquoi ?
Elle se retourne de nouveau vers eux :
- Moi je sais !
Dean excédé et la fait tourner sur son tabouret direction le verre de lait.
- Hum toi tu devrais pas écouter ce genre de choses, t’es trop petite !
Pourtant elle continue à leur parler de dos :
- Quelqu’un parle latin ?
Et là c’est Sam qui est intrigué par ce que viens de demander l’enfant, il la fait tourner dans l’autre sens.
- Dis moi pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:58

Chapitre 6 ( Les gardiens)



Clavem regardes Dean comme si elle demande la permission :
- Je peux ?
- Vas y, dis nous donc.
- Ben mon prénom c’est Clavem !
Sam se met les deux mains sur la tête en s’esclaffant :
- Je suis bête comment j’ai pu laisser passer un truc pareil.
Etant le seul à parler latin, les autres le regardent en espérant qu’il va leur donner la réponse à leur interrogation. Sam se rend compte qu’il est le seul à avoir compris et baisse les bras de consternation.
- Ha désolé, ça n’est pas une élue, c’est elle.
- Quoi c’est elle, expliques on nage là !
- Clavem en latin ça veut dire « clef » Dean.

Tout le monde est sous le choc de cette révélation, Majandra regarde la petite comme si c’était un revenant.
- Tu veux dire que c’est ce petit bout de chou la « clef » de tous nos problèmes ? Demande t’elle pour vérifier qu’elle a bien compris.
- Ben oui, je vois que ça ! Clavem ?
- Je suis née pour ça en tous les cas, on me l’a toujours répétée.
- Qui donc ?
- Ho ils ne devraient pas tarder maintenant, ils sont mêmes en retard !
- De qui tu parles ?
C’est à ce moment là que deux hommes entrent dans le bar. Clavem va les accueillir en leur sautant au cou.
Tous sont surpris de la réaction de la petite fille. Amélia suspicieuse avance vers les deux hommes pour aller récupérer l’enfant.

- Qui êtes vous ?
Clavem les présente.
- Voici Prisca et Odin se sont mes gardiens !
- Gardiens ces deux là ?
Se sont deux hommes tout à fait ordinaires comme auraient pu l’être Sam et Dean s’ils n’avaient pas eu l’existence que leur père leur a faite vivre, des hommes comme on en croise dans la rue tous les jours.
- Je suis Prisca, ose s’avancer un homme roux d’une trentaine d’année.
Il a le teint pâle et une carrure famélique, il porte un grand imper marron, on dirait un personnage de comics mal interprétés.
- Et je suis Odin dit un grand blond.
Lui est un peu plus impressionnant mais c’est surtout du à sa haute taille, à peu près grand comme Sam, il avance maladroitement dans le bar comme s’ils dérangeaient quelque chose d’important et qu’ils le savaient.
Ils ont tous les deux un fort accent quand ils parlent.

- Nous savions que vous cherchiez Clavem, nous ne sommes plus en mesure de la protéger mais vous, vous avez l’air de savoir contre qui vous vous battez, nous l’ignorons.
- Vous la protégeais de qui ?
- Au fil des siècles, seul les gens assoiffés de pouvoirs ont essayé de voler la clef mais jamais de démons et elle a l’air incontrôlable.
- Vous êtes combien ?
- La confrérie de la clef est une entité secrète des francs-maçons, élitiste elle est composée d’une vingtaine de membres mais nous n’avons pas les moyens nécessaires pour affronter ce genre de chose.
- Vous nous faites donc confiance pour la garder ?
- Non nous la garderons nous même, nous le devon. Mais pour vaincre ce démon ! On n’a pas le choix, c’est vous ou les chevaliers et cette solution n’arrangerai personne, croyez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 17:59

Tout le monde a l’air d’accord avec cette dernière remarque.
- Bon alors qui s’occuper de la petiote ? Lance Dean.
Clavem s’avance vers lui, visiblement vexée.
- Je ne suis pas petite d’abord moi, je suis en pleine croissance ! Par contre…
- Quoi par contre ?
- Ben t’as qu’à regarder Sam pour voir qu’il n’a pas oublié de manger sa soupe lui ! Et elle lui tire la langue en partant dans le sens inverse, en se sauvant vite dans les jupes d’Amélia qui ne sait pas trop quoi en faire. Elles sortent de la grande salle pour aller lui faire à manger.

Prisca s’avance vers Dean :
- Elle vous a adopté tous et très vite.
- Oui elle est adorable avoue Majandra.
- Surtout Dean, je crois qu’elle à un faible pour vous. Prisca se retourne vers lui pour lui annoncer ça en pleine figure.
Dean rougit un peu à cette déclaration ne sachant pas comment il doit le prendre, ce qui fait sourire Majandra et Sam.

Prisca et Odin racontent brièvement l’histoire de la « clef » :
- Comment se fait-il que la clef soit un enfant ?
- En fait quand Salomon la rapportée de la guerre contre les forces du mal, c’était une femme d’une beauté hallucinante, la fille aînée d’Hadès, il la cacha dans son temple pendant des années, jusqu’à la mort de son architecte Hiram.
Elle fut ensuite prise en pitié par ses partisans qui finirent par devenir les francs-maçons, ils la considèrent comme une déesse et doivent la protéger.
Elle se réincarne toutes les générations dans des orphelins que les francs-maçons continuent à prendre sous leur aile. Nous l’élevons et nous en occupons jusqu’à la fin et ensuite le cycle se répète.Clavem avait raison quand elle vous a dit qu’elle n’avait pas de parents, nous l’avons recueillis à sa naissance.
- Où est le rapport avec les scorpions ? demande Dean qui n’a apparemment retenu que cela de l’histoire originale.
- C’en est un, de par son signe astrologique et elle possède une tache de naissance qui s’étale sur tout son dos, la représentation d’un scorpion.

Ils savent maintenant presque tout sur la légende de Salomon mais leur idée première de détruire la « clef » est maintenant à exclure.

Pourtant Odin n’a pas finir de parler et va vers Majandra une fois que Clavem est monté avec Sam et Amélia, qu’elle adore.
- Nous avons un problème de plus il me semble.
- Lequel ?!!
- Pour ouvrir la porte, votre sœur doit avoir Clavem et elle ne renoncera pas si facilement. Etes vous sure de pouvoir la vaincre ?
- Nous sommes tous prêt, sans aucune hésitation possible, elle a fait trop de mal autour d’elle, c’est trop tard maintenant.
- Et Sam hésitera t’il ?
- C’était une petite erreur dans la maison à Manning, ça ne se reproduira pas, vous avez ma parole. Pourtant une question me tracasse.
- Oui ?
- Pourquoi Orphée à t’elle besoin de Clavem c’est une enfant.
- C’est le sang de Clavem qui ouvre le portail.

Majandra vient de comprendre jusqu’où sa sœur est prête à aller pour assouvir sa soif de pouvoir, sacrifier une enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 18:00

Chapitre 7 ( Les chevaliers)



Sam serra la petite Clavem tout contre lui, le combat a commencé et il ne veut pas la lâcher, la remettre à Orphée, hors de question. Pourtant cette dernière pointe une arme sur la tempe d’Amélia.
Dean et Majandra sont aussi impuissant, c’est l’arme que le démon avait volé à leur père contre sa vie, le Colt avec sa dernière balle en argent dans le barillet qui sera fatale au lycan.

- Donne moi l’enfant Sam !
Amélia lui hurle de ne pas le faire.
- Sam, ne me forces pas à devenir désagréable, cette petite n’est rien pour toi, tu ne la connais même pas, alors qu’elle tu l’aimes hein ?
- Tu es innommable !

Au dessus d’Orphée le cercle de protection est brisé et ne sert plus à rien, elle l’a fendu en entrant dans la pièce juste par la force de sa pensée.
Prisca et Odin sont allongé face contre terre dans un coin de la grande salle, ils sont morts pendant la nuit de combat qui a eu lieu ici.
Sam regarde Majandra qui lui fait signe que c’est le moment, il relâche Clavem, elle l’intercepte et Dean tient en respect Orphée de son arme.
Tout va très vite, Amélia à juste le temps de se reculer un peu avant que la balle du Colt la touche en pleine poitrine.
Sous le choc, Dean tire une fraction de seconde trop tard sur Orphée qui a le temps de couper le poignet de Clavem qui saigne abondamment.
Orphée s’écroule, la balle de l’aîné des Winchester la atteinte en plein cœur. Amélia titube un moment, les mains sur sa blessure qui saigne beaucoup, avant elle aussi de mettre un genou à terre en suppliant Sam du regard. Il se jette à ses pieds pour essayer de la soutenir avant qu’elle ne s’écroule complètement.
- Amélia non, NON !

Clavem pleure, aidé de Majandra pour se relever, mais la tache de sang s’étale à une vitesse folle et il faut faire vite, elle le sait. Le portail va s’ouvrir si elle ne fait rien maintenant et ensuite il sera trop tard pour tout le monde.
- Majandra ! Hurle le pauvre Sam qui tient Amélia dans ses bras.
Elle secoue la tête de dépit :
- Je ne peux pas les sauver toutes les deux !
- Sauves l’enfant lui ordonne Amélia, fais le bon sang !

Sam a les yeux pleins de larmes quand Majandra obéis et soigne la blessure de la petite Clavem. Il repose le regard sur Amélia mais c’est déjà terminé, la balle en argent a fait son funeste travail. La dernière balle du Colt de leur propre père vient de tuer la femme qu’il aimait. Ce Colt qu’ils ont mis tant de temps à récupérer et que John a fini par échanger contre la vie de Dean pour le plus grand malheur de Sam maintenant. C’est trop injuste que la vie s’acharne ainsi. Les choses n’auraient jamais du se passer ainsi, ils étaient préparés, personne n’a faillit à sa mission et pourtant c’est encore et toujours le mal qui gagne. Sam n’en revient pas de ne pas être dans le bon côté pour pouvoir enfin vivre heureux auprès de la femme qu’il aime. Il sert le corps sans vie d’Amélia sans croire que tout est terminé, il ferme les yeux et tout au fond de lui il entend une petite voie qui l’appelle. Il pleure à chaudes larmes mais cette voie est toujours là, elle lui ai destiné :

- Sam, Sam réveilles toi, tu fais un cauchemar Sam !
C’est Clavem qui le secoue, ils sont dans leur lit. Rien de tout cela ne s’est passé, il a juste fait un rêve, mais quel rêve !
Amélia dort paisiblement à côté de lui, elle est là, il soupire de soulagement. S’il l’avait perdu… il ne veut pas y penser.
Cette vision la visiblement secoué, Clavem le voit bien et lui fait un gros câlin, ce qui le fait sourire. Il se tourne vers elles deux et les encerclent de ses bras protecteurs, Amélia en le sentant se réveille un peu.
- Sam ?
- Chut dors mon amour, demain est un autre jour !
Il caresse doucement ses cheveux et essaye de dormir au début en vain, Clavem s’est endormie elle aussi, il entend sa petite respiration dans le creux de son oreille. Il aime ce moment de tendresse entre eux trois. Il tient dans ses bras, cette petite fille innocente et Amélia qu’il aime sans doute déraisonnablement mais dans sa tête ses pensées pour le moment vont vers le passé.

Vers sa rencontre avec Orphée, le bénéfice du doute qu’il lui a accordé sans trop savoir pourquoi, juste parce qu’elle lui avait tapé dans l’œil, il sait que ça n’est pas la vraie raison mais maintenant il est tellement désespéré de l’avoir fait, même si ses raisons avaient été les meilleures du monde aucune ne pourraient le faire se sentir mieux.
Tellement de choses qu’il voudrait savoir, tellement de questions sans réponses, le seul mot qui revient sans arrêt c’est Pourquoi ? Il voudrait connaître ses raisons, ses motivations à faire autant de mal. N’a-t-elle jamais eu de sentiments pour lui, tout cela était-il prémédité comme elle semble le dire, le croire est si cruel pour Sam. A-t-elle joué un rôle du début à la fin ou bien à t’elle vraiment aimé le cadet des Winchester pour lui-même et pas uniquement pour ce qu’il pouvait lui apporter pour son plan diabolique ?

Sam aurait voulut ne plus y penser mais il voyait bien dans le regard de Dean que lui n’oubliait pas ce geste de trop de la part de son frère dans cette chambre d’hôtel quand il s’est interposé entre Orphée et Majandra pour lui sauver la vie. Cette simple erreur aurait pu coûter la vie de la femme qu’il aime et juste pour ça Dean aura du mal à pardonner à son petit frère cette faiblesse tellement humaine, la compensation. Mais c’est vrai que jamais l’aîné des Winchester n’a été comme ça avec une femme, protecteur et attaché à ce point là, c’est tout nouveau pour lui et ce sentiment qu’il ne contrôle pas toujours le mènera t’il au bout de leur quête ou le stoppera t’il dans son élan ?
Sam arrive enfin à trouver le sommeil et dans son cœur ça n’est pas l’image d’Orphée qui le fait battre mais bien la beauté sauvage d’Amélia, le lycan indomptable que seul son amour a transformé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majandra
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   Mer 19 Mai - 18:00

Tout le monde a passé la journée a préparer le combat qui ne tardera pas à venir, Sam s’est remis de son rêve mais reste vigilent aux signes qui pourraient arrivés.
Odin et Prisca sont sceptique sur le fait de porter des armes mais ont accepté que Dean leur montre leur fonctionnement. L’aîné toujours secondé de Clavem qui ne le lâche pas d’une seconde des étoiles dans les yeux sous l’œil attendrie de Majandra.
- Elle est adorable n’est-ce pas ?
C’est Amélia qui s’est rapprochée de son amie.
- Oui, elle a le béguin pour Dean c’est amusant.
- Avec Sam, je crois qu’elle nous prend plus pour des parents potentiels, c’est étrange, mais je crois que j’aime beaucoup ça et qu’il n’est pas contre.
- Elle vous a adopté, c’est bien, elle est attachante.

Dean enrage en revenant vers elles après Clavem qui le suit comme son hombre :
- Elle va me faire tourner en bourrique si elle continue !
- Vous vous ressemblez tellement sourit Majandra.
Ils la regardent tous les deux en fronçant les sourcils de mécontentement, Majandra recule finalement devant ce tolet contre elle en riant. Dean la regarde faire, elle est tellement belle surtout quand elle sourit. Avant qu’il ne la rencontre, elle n’avait pas eu beaucoup l’occasion de rire ainsi.
Ses yeux reflètent parfaitement le changement opéré chez elle, changeant au début, ils sont maintenant souvent brillants et plein de vie aujourd’hui.
Elle rayonne littéralement quand l’aîné des Winchester est auprès d’elle. Majandra a eu tellement a souffrir tout au long de sa vie, ce bonheur que peut lui apporter Dean, est si important.
Pourtant dans son regard à elle aussi le doute est là, pas sur le fait de devoir l’éliminer le danger Orphée mais plutôt sur l’avenir, quelle pourra être leur vie après tout ça ? Après les larmes, les joies et les déceptions, ce long combat dans lequel elle les a entraîné sans le vouloir pour sauver Dean d’une mort atroce quand Sam est venu la chercher.
Elle a toujours su que son destin était lié aux deux frères, elle connaissait la prophétie mais n’en a jamais tenu compte surtout pas en choisissant Dean.

- Dis Majandra tu ne trouves pas Sam bizarre aujourd’hui ?
- Il attend quelque chose, il est soucieux, j’imagine qu’il s’inquiète pour Orphée et sa destinée. Je sais qu’il n’a plus de sentiments pour ma sœur mais il lui a tendu la main et il a cru en elle, il s’est trompé et au fond de lui je crois qu’il a du mal à l’admettre. Il voudrait bien que se ne soit qu’une mauvaise passe pour elle, sauf qu’elle a toujours été comme ça.
- Tu crois qu’il hésitera de nouveau ?
- Non, c’est son moment, il ne tremblera pas c’est pour ça que c’est déroutant, il ne sait pas quoi en penser.

Clavem regarde tour à tour Amélia et Majandra, l’une à le teint pâle comme les poupées de porcelaine et ses yeux brillent de milles feux sur ce jolie visage tandis que l’autre à une beauté mais conventionnelle, ses longs cheveux légèrement ondulés encadre son visage un peu halé que ses yeux en amandes verts émeraudes illumine.
Elle s’approche des deux jeunes femmes :
- Qu’est-ce que vous êtes jolies ! Je crois pas que je serais jamais aussi belles que vous moi. Et elle se regarde le bout des pieds, maladroite dans sa petite robe d’enfant.
Les deux amies se penchent vers elle pour lui parler, Dean et Sam les regardent faire de loin avec un air attendri eux aussi. Cette petite fille fait des miracles dans leur relation à tous les quatre.

- Comment on aurait pu imaginer un truc pareil ?
- J’en sais rien mais elles ont l’air heureuse ? S’inquiète Sam.
- Amélia à trouver un compagnon digne d’elle qui ne la regardera jamais comme un monstre c’est ce qui comptait le plus.
- C’est un peu pareil pour Majandra tu sais pendant un moment je t’ai presque jalousé d’avoir trouvé une perle pareil tu sais.
- Et moi j’avais peur qu’elle te choisisse toi comme je ne t’avais pas avoué mes sentiments pour elle.
- Toi et ta facilité d’exprimer tes sentiments !
Amélia se relèves un peu pour regarder Sam perdu dans ses pensées, mais ça n’est pas ce qu’elle pense qui le perturbe ainsi, il n’a plus de sentiments pour la jolie Orphée, c’est pour elle que son cœur tremble.

Mais comme dans la vision de Sam rien ne se passe comme ils l’avaient tous préparé, Prisca et Odin sont abattus par deux démons dès le début de la bataille, Orphée en entrant à brisé le cercle comme dans la prédiction du cadet des Winchester, elle porte autour du cou l’amulette des Daewas, elles sont dans les murs.

Quand vient le moment redouté par Sam, où Orphée tient en joue Amélia et qu’il doit agir, il ferme les yeux pour bien se rappeler de ce qu’il doit faire. Mais il se jette dans l’action sans hésiter une seconde après ça.

« - Sauves l’enfant lui ordonne Amélia, fais le bon sang ! » hurle Amélia.
Majandra s’exécute, doublée de Sam qui extrait la balle de la poitrine du lycan, son cœur se remet à battre aussitôt et elle rouvre les yeux embués par le chagrin de devoir renoncer à toute une vie avec lui, lui-même la regarde étonné de ce qu’il vient de réaliser.
- Amélia ?
- Sam !
Il a réussit, il n’a plus besoin de Majandra pour se servir de ses pouvoirs, il les possède aussi et vient de sauver la vie de la femme qu’il aime. C’est cet amour pour elle, qui lui a donné la force de le faire.

Majandra après s’être assuré que Clavem va bien, elle s’approche du corps sans vie de sa sœur.
« La faiblesse de Dean » la fait presque sourire, il était le seul à pouvoir le faire et n’a pas hésité, sa main n’a pas tremblé ni pour Meltezar, ni pour Orphée.
Cette famille qu’elle haïssait tant, ce sang qu’elle a toujours renié n’est plus. Elle regarde les yeux sans vie de sa jeune sœur mais aucune peine ne se lit dans les siens.
Dean s’approche :
- Ca va ?
- Soulagée, que tout ça soit fini ! Soulagée !

Il l’entraîne dans ses bras, Clavem assiste à la scène sans vraiment comprendre la gravité de ce qui vient de se passer.
Elle se dirige vers le couple Sam/Amélia quand son attention est attirée par autre chose que les autres n’ont pas vu.

Trois chevaliers sont apparus dans le fond de la salle, ils sont immobiles mais font peur à la petite fille qui les a reconnus.
Elle va se réfugier derrière Sam qui vient de les voir lui aussi. Il avance vers eux avec l’enfant dans son dos, ils sont entrain de regarder les corps des deux gardiens et l’un d’eux finit par dire d’une voie caverneuse.
- La « clé » n’est plus protégée !
- Vous ne pouvez pas l’emmener avec vous, c’est une enfant.
- Hades veut et doit récupérer sa fille, surtout si elle n’a plus de gardiens.
- Je ne suis pas sa fille, je ne suis la fille de personne moi !
Sam la recache derrière lui :
- Vous ne pouvez pas la protégez vous ?
Ils se regardent et finissent par dire :
- Non, nous devons la ramener, c’est notre devoir !
Dean s’avance alors d’un pas décidé, il se met à côté de son frère pour faire front, Clavem pleurniche derrière eux :
- On s’en occupera lance Dean qui n’en peut plus.
Tout le monde semble soulagé que quelqu’un l’ai proposé.
- Vous vous portez garant de cet enfant ?
- De Clavem sans hésitez oui !

Les chevaliers discutent entre eux et finissent par accepter que les deux frères se portent garant pour l’enfant. Clavem ose à peine sortir du dos de Sam, Majandra et Amélia se sont approchées pour bien vérifier qu’elles ont compris ce qui vient de se passer. Les chevaliers disparaissent au travers du mur et il ne reste plus rien.

Le combat est terminé, Orphée n’est plus et ils viennent de compter un membre de plus au sein de leur rang.

Amélia vient dans les bras de Sam, Dean s’approche de Majandra mais Clavem ne sait pas trop où se trouve sa place. Sam lui ouvre alors les bras à son tour, elle lui sourit et vient s’y blottir. Une nouvelle famille Winchester vient de voir le jour, elle avance dans un épais brouillard mais le mal engendrait par Orphée n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Dean et Sam savent trop bien que leur existence sera toujours rythmée par les forces du mal mais aujourd’hui ils ne sont plus seuls pour affronter cette vie là, ils ont trouvé un équilibre et une famille qu’ils protègeront jusqu’à la mort.


Cette fois c'est vraiment fini, la trilogie s'arrête là, pour vos commentaires c'est ici que çà se passe:

http://huntersfanfics.forumactif.org/commentaires-f6/la-cle-de-salomon-troisieme-fic-de-trilogie-majandra-t106.htm#780
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Clé de Salomon (troisième et dernière fic de la trilogie Majandra)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi, Charles Régrebac, Maître du Destin (troisième et dernière partie) - Les petites histoires du Grand Conseil
» [McKinley, Tamara] La dernière valse de Mathilda
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» Le Casse tome 2, Le Troisième Jour, Meunier - Guérineau
» trouver un mot avec la dernière syllabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Séries Fanfics;
 :: . . Supernatural . . :: . . Général . . :: Fanfictions :: Fanfics finies
-
Sauter vers: