AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plaisir Total ~ Maya

Aller en bas 
AuteurMessage
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Plaisir Total ~ Maya   Sam 15 Mai - 0:25

MISE EN GARDE DE L’AUTEUR!!!

Vous avez une âme sensible ? Vous n’aimez pas la vue du sang ? Dans ce cas, passez votre chemin car l’histoire qui suit, pourrez très bien vous causez des cauchemars (ou pas.)

Bonne lecture à celles ou ceux qui prendront le risque ^^.

___________________________________________________

PLAISIR TOTAL



Une chasse de finie… une autre qui commence.
Un frère mal en point… un autre qui s’en veut.
Une créature, des cris, du sang, de la douleur…

Les frères vont devoir faire face à une nouvelle créature pas commune et qui leur donne pas mal de fils à retordre.

_________________


Dernière édition par Maya le Sam 15 Mai - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Sam 15 Mai - 0:28

Chapitre 1 : Tendresse et Surprise...


Ils venaient de terminer une chasse au fantôme sans aucun gros problème. A part quelques bleus par ici ou par-là, les frères Winchester s’en sortaient très bien. Et pour fêter dignement cette réussite, ils prenaient un verre bien mérité au bar du coin. Un endroit qui puait le tabac à plein nez mais sans ça, ce lieu perdait de sa saveur non ? Alors oui, la fumée grattait à la gorge, la lumière n’était pas vive et l’endroit était assez rustre mais les frangins s’en contentaient. Après tout, ils s’étaient retrouvés depuis quelques mois, ils avaient fait chasse après chasse. Ils recherchaient John sans nouvelle, Dean veillait sur son cadet et vice versa. Ils avaient pris leur train-train quotidien même si par moment, ils se prenaient la tête mais ça ne durait jamais bien longtemps. Alors oui, les Winchester aimaient ces moments-là, juste une soirée entre mec, entre frère. Et celle-ci fut bien arrosée, enfin surtout par Dean, ils avaient bien ri mais Sam voyait bien que son aîné avait tapé dans l’œil de la petite serveuse. Durant toute la soirée, ils n’avaient pas arrêté de se lancer des petits regards et des sourires. Seuls quelques mots s’étaient échangés entre eux et elle lui avait clairement fait comprendre qu’après son service elle était libre comme l’air. En voyant le sourire charmeur de son aîné, Sam avait bien compris que ce soir, il serait occupé ! Franchement celui-là ne changerait pas mais il devait lui admettre une chose. Question fille, il avait bon goût !

Il observa la serveuse ayant une vue impeccable sur ses longues jambes dénudées, il remonta son regard pour atterrir sur ses fesses couvertes par une minijupe en jeans, non franchement, Dean avait très bon goût, il continua de la scruter alors qu’elle s’était retournée face à eux envoyant un joli clin d’œil à son aîné. Un regard auburn qui s’accordait merveilleusement bien avec son léger bronzage et sa chevelure d’un roux brillant. Ouais, ajoutez à ça une poitrine bien sculptée et vous obtenez la fille typiquement Dean Winchester.

_ Bon Cow-boy, moi je vais aller dormir le temps que toi… tu termines ta soirée en beauté !
_ Ok, ça marche et toi t’éternises pas devant un porno !

Tout en parlant, il observa la jeune femme puis son frère, un sourire amusé s’afficha sur ses lèvres alors que ce dernier leva les yeux au ciel. Depuis qu’il l’avait capté une fois, il n’arrêtait pas de s’amuser à le chambrer mais ça restait très gentil.

_ Jerk ! Souffla Sam alors qu’il marchait vers la sortie.
_ Bitch !

Dean l’observa alors qu’un sourire espiègle restait collé sur ses lèvres en pensant au porno mais une voix très féminine le fit sortir de ses pensées. Son regard dévia de la porte pour se plonger dans le regard auburn de la serveuse.

_ On y va Don Juan, sourit-elle sans le quitter des yeux.

Dean lui offrit un sourire franc alors qu’il se leva de son tabouret, la guidant vers la sortie. En chemin, il apprit qu’elle s’appelait Megan, qu’elle avait 27 ans et qu’elle était fille unique. Elle n’aimait pas les longues et belles histoires d’amour qui étaient selon elle trop futiles mais au contraire, les histoires d’un soir étaient bien plus intéressantes… ce qui au passage, plut énormément à ce grand dadet de Dean.

-----------------

Sam n’avait pas perdu de temps, il avait préféré se sauver avant la fin du service de la rouquine, il n’avait absolument pas envie de se retrouver avec ces deux-là. Alors il était rentré au motel, à peine fut-il dans la pièce qu’il jeta sa veste sur le lit avant de s’installer sur celui-ci qui grinça fortement, puis, il prit son ordinateur à la recherche de leur prochaine chasse. Toutefois, son regard dériva sur la petite pancarte posée au-dessus de la télévision. Il resta à la fixer quelques secondes avant de secouer la tête… Dean avait vraiment un mauvais effet sur lui. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il commençait à pianoter sur son clavier, les minutes passaient sans qu’il ne trouve quoi que ce soit, la fatigue commençait à le prendre alors pour une fois, il décida de mettre son pc de côté et de reprendre les recherches demain matin à la première heure. De toute façon Dean serait trop crevé pour faire quoi que ce soit alors il aurait bien le temps. Cependant, à peine avait-il posé le portable sur la table qu’il entendit du bruit. Il stoppa ses gestes restant debout au milieu de la pièce à tendre l’oreille…

----------------

Dean en avait fini avec la partie drague, oui, cette phase avait été depuis longtemps dépassée… en réalité, depuis qu’il était entré dans l’appartement, il ne pensait qu’à une chose : ses lèvres ! A peine avait-il refermé la porte, qu’elle s’était littéralement jetée sur lui. Quoi vous ne le croyez pas ? Si… si, je vous le jure, la belle Megan s’était jetée sur les lèvres du jeune homme qui n’attendait que ça. Il l’embrassa fiévreusement, jouant de sa langue contre la sienne. A partir de ce moment-là, tout s’enchaîna rapidement… des mains qui s’enroulaient autour de son cou, des bras forts soulevant la jeune femme alors qu’elle lui arrachait les boutons de sa chemise qui finirait sa journée au sol. Un corps plaquant l’autre contre le matelas. Des lèvres qui se perdirent dans le cou, une main enlevant un t-shirt avant de s’égarer sur une poitrine déjà durcie de plaisir… une autre se faufilant sous la jupe. Les premiers soupirs firent leurs surfaces en appelant d’autres…

La pénombre avait envahi la pièce mais les deux amants ne s’en souciaient guères, non, alors que cet homme lui offrait de douce caresse, elle fit glisser ses doigts sur son torse dénudé… prenant un malin plaisir à sentir ses muscles sous sa main mais elle ne s’arrêta pas là, sa main alla rapidement déboutonner son pantalon alors qu’il s’occupait merveilleusement bien de sa poitrine. Le souffle court, le cœur battant la chamade, elle fit glisser son jeans et son boxer, qui alla rapidement suivre sa chemise au sol… puis, elle prit en main ce qui l’intéressait en ce moment même, lui arrachant un râle rauque de plaisir. Elle ne s’arrêta pas là, elle en voulait plus… sa main commença rapidement un léger va-et-vient qui le fit gémir, elle se mordit la lèvre alors que ce dernier se vengea avec des caresses de plus en plus intenses. Cet homme savait ce qu’il faisait, il savait comment faire craquer une femme et bien vite ses gémissements furent remplacés par de légers cris… bien vite, elle n’arriva plus à lui offrir ses va-et-vient, non, son esprit était transcendé par le plaisir qu’il lui offrait.

--------------------

N’ayant pas réentendu ce bruit, Sam se passa une main fatiguée sur le visage, il avait vraiment besoin de dormir. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, si Dean aurait été là, il n’aurait pas manqué une occasion pour le chambrer. A peine pensait-il ça, qu’il fronça les sourcils, il pensait bien trop à son frère ! Il souffla un bon coup et s’avança vers son lit, il s’y assit entendant le bruit du ressort répondre fortement. Il ne pouvait pas avoir plus pourri comme lit ? Il leva légèrement les yeux au plafond et fit comme si de rien, il défit une à une ses chaussures et s’allongea dans son lit ! Il faisait chaud et il avait la flemme de défaire ses vêtements ! Il porta ses mains derrière sa nuque et ferma les yeux. A part le bruit des voitures qui traversaient la nationale, il n’entendait rien, il en avait l’habitude et il devait admettre que les voitures qui passaient et repassaient, l’apaisaient, c’était un bruit familier qui l’aidait à trouver le sommeil. D’ailleurs celui-ci commençait à le prendre peu à peu mais un bruit strident le réveilla. Il ouvrit les yeux et se redressa sur son lit dans un bruit de ressort qui résonna dans toute la chambre ! La première fois, il avait pensé rêver mais cette fois, il avait bien entendu ce bruit. Ses poils s’étaient hérissés sur sa peau alors qu’un frisson avait parcouru son échine. Il avait l’impression qu’on frottait un objet contre un tableau. Il n’aimait pas ça, il parcourut la chambre d’un regard perçant observant le moindre recoin. La pénombre était dense mais il se leva le plus calmement possible mais ce fichu sommier aimait être bruyant mais il s’en fichait prenant son arme posée sur la table de nuit !

Il fit vite fait le tour de la chambre et de la salle de bain, il n’y avait rien absolument rien, alors d’où provenait ce son strident ?

--------------------------

Après de nombreuses caresses offertes mutuellement, le jeune homme la pénétra avec force… à ce mouvement, la rouquine se cambra en poussant un gémissement alors qu’il commençait déjà un va-et-vient d’abord lent puis de plus en plus rapide… il était brutal dans ses déhanchements mais doux dans ses caresses…elle, elle l’était beaucoup moins, elle prenait un malin plaisir à lui marquer son torse, son dos de longues marques alors que ses ongles se promenaient sur lui selon ses envies et le plaisir qu’il lui procurait.

Les gémissements laissèrent peu à peu place à des cris, des râles. Ils criaient en chœurs sous les assauts du beau brun et quand l’orgasme les prit, ce fut une explosion de cris qui résonna dans la chambre. Le souffle court, le cœur battant vite, la sueur perlant sur leur peau était le signe d’un plaisir partagé. Après un échange de quelques secondes, Dean se laissa glisser à ses côtés ramenant le drap sur eux. Il avait chaud, mais il ne repoussa pas la jeune femme qui se cala dans ses bras… Le silence venait d’envahir la pièce mais ni elle, ni lui ne le rompit…

------------------

Sam était sur ses gardes, il n’avait pas réentendu le bruit mais il savait que ce n’était pas son imagination, s’était bien trop fort et trop près de lui pour que se soit un rêve. Pourtant, il ne voyait rien, il venait d’allumer la lumière et toujours rien, pourtant, ce son strident raisonna une nouvelle fois, Sam en grimaça, ses oreilles ne supportaient pas ce bruit pourtant, il se fit plus fort puis comme il était venu, plus rien ! Le cadet commença en avoir marre, il s’avança vers son lit, le bruit provenait de là, il en était sûr mais au même moment où il allait s’accroupir, deux mains pourvues de longues griffes lui attrapèrent les chevilles le tirant d’un coup sec ! Sam tomba brutalement contre le sol, son arme lui lâchant des mains alors que son cœur tambourinait fortement dans son crâne… il était sonné et cette chose en profita pour le tirer sous le lit…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Sam 15 Mai - 23:59

Chapitre 2 : Perdu sans son frère ?!

Dean avait passé une nuit chaude, une nuit comme il aimait les passer, bon, il avait des cernes sous les yeux, il était crevé mais franchement face à ce qu’il avait fait avec cette femme, il ne regrettait rien. Cette rouquine était vraiment… brrrrr. Un sourire sur les lèvres, il attendait ses cafés, ben oui, il n’oubliait pas son cadet qui contrairement à lui avait sûrement passé sa soirée seul ou alors en compagnie de son ordinateur. Rahhh… celui-là ne changerait pas, ou alors, il allait devoir lui inculquer les bonnes manières ! Ouais… en pensant ça, l’aîné afficha un grand sourire alors qu’il sortait du snack avec deux grands cafés fumants.

Il remonta l’allée à pied, la voiture étant restée au motel la veille, ça s’était un bon point à accorder aux petits bleds de ce genre, on pouvait facilement faire le tour à pied mais bon, on tournait aussi vite en rond. Il lui fallut à peine dix minutes pour arriver devant la chambre et y entrer.

_ Hey Sammy, hier tu aurais dû rester, je suis sûr qu’on aurait pu te trou…

Il était tellement dans ses pensées qu’il n’avait pas fait attention à ce qu’il l’entourait mais quand son regard capta la lampe allumée, plus l’arme au pied du lit, il posa tout de suite ses cafés et prit en main son revolver. Il avança avec précaution dans la pièce alors que son regard observait les moindres recoins. Après avoir fait plusieurs fois le tour tout en ayant crié après son frère, il se stoppa baissant son arme le long de son corps. Il venait de comprendre, Sam n’était plus ici… pourtant, il n’y avait aucun signe de lutte à l’exception du flingue au sol ! Le flingue… à cette pensée, il s’accroupit vers celui-ci le ramassant ! Il vérifia vite fait le barillet et remarqua qu’aucune balle ne manquait. Sam n’avait pas eu le temps. En observant un peu mieux, il remarqua des petites tâches rouges. Il sentit son cœur battre plus durement contre sa poitrine alors qu’il posa un doigt sur cette substance. A peine l’avait-il touché, que sa supposition était la bonne et c’était exactement ça qu’il lui faisait peur. Sam n’était pas là, son arme était au sol, la lumière encore allumée et voilà qu’il y avait du sang au pied de son lit ? Tout ça, ça sentait mauvais…

Dean se redressa se passant une main nerveuse sur le visage, il s’était passé quelque chose durant la nuit et lui il n’était pas là. Il prit alors son portable voulant essayer, après tout, peut-être que Sam s’était échappé, peut-être qu’il ne s’était rien passé de grave.
Après plusieurs sonneries, le jeune homme tomba sur sa messagerie. Dean jura entre ses dents mais lui laissa un message comme quoi qu’il devait le rappeler au plus vite ! Mais il savait que s’était peine perdue, son frère avait des problèmes et ça, il pouvait le sentir.

Il rangea son téléphone avec agacement alors que son regard parcourut une nouvelle fois la chambre. Qu’était-il censé faire ? Il n’en savait rien mais s’il n’avait pas passé la nuit avec cette femme, il n’en serait pas là ! D’un geste vif, il attrapa la lampe de chevet et la fit voler dans la pièce. Il avait besoin de se calmer sur quelque chose, il ne pouvait pas perdre Sam ! Non, c’était impossible. Il se passa une nouvelle fois une main dans les cheveux. Il devait se calmer et pour cela, il se laissa tomber sur le lit de son frère dans un grincement sonore. Il posa ses coudes sur ses genoux et se prit la tête entre les mains. Il garda les yeux fermés essayant d’analyser la situation, de savoir par où il devait commencer. Après quelques minutes passées dans cette position, il ouvrit les paupières, les voisins de cette chambre avaient peut-être entendu quelque chose. Dean allait se lever quand son regard capta quelque chose… le sang. Pourquoi justement à côté du lit ?

A cet instant plus rien ne comptait à part cette tâche de sang, Dean se releva dans un bruit de ressort et s’accroupit pour observer sous le lit. Dans un premier temps il ne remarqua rien mais après quelques secondes, il remarqua quelque chose sur le mur. Il se releva dans un bon et poussa le lit avec force, puis, il s’avança jusqu’au mur où il s’abaissa pour être à la hauteur de la grille d’aération. Il observa les contours avec intensité et à peine l’avait-il touché que la grille s’échoua sur le sol… le trou était assez grand… ouais, Dean commençait à comprendre ce qui s’était passé. Une chose avait attrapé son frère et l’avait entraîné là-dedans. Sam passait, c’était peut-être juste mais en forçant, il passait !

Dean sentait son cœur tambouriner durement contre sa poitrine, son frère était dans la merde parce qu’il avait été assez idiot pour s’envoyer en l’air avec une parfaite inconnue ! Non mais quel con ! Déjà quand il avait été gamin, il avait failli y passer à cause de lui mais John avait été là ! Son père avait sauvé la mise à son cadet mais cette fois… cette fois il était seul ! John n’était plus avec eux, il y avait que lui et Sam… enfin, aujourd’hui juste lui ! Il se releva bien décidé à découvrir ce qu’il s’était passé. Il allait sortir son frère de cette merde quoi qu’il lui en coûte !


Le jeune homme était reparti à sa voiture pour y aller chercher quelques affaires, après avoir fait le plein, il était re-entré dans la chambre de motel, il avait posé son sac sur le lit qui jonchait à présent au milieu de la pièce… il sortit une lampe de torche et un Beretta, puis, il se dirigea une nouvelle fois vers la trappe. Il allait trouver son frère et buter cette pourriture.

Il observa une nouvelle fois l’espace qu’il y avait, ça allait être juste mais si son grand dadet de frangin avait réussi à entrer, il y arriverait aussi. En réalité, il ne préférait même pas penser à l’autre option ! Peut-être que Sam coinçait et que cette chose avait forcé le passage. Non, c’était assez large… et pour se le prouver, Dean s’allongea sur le sol tout en passant un bras et son visage. Il scruta la pénombre et ne voyant rien à l’horizon, il continua son avancée. C’était juste, même très juste, ses épaules passaient à peine mais après quelques secondes de bataille, il entra dans le conduit d’aération tout en évitant de penser à l’éventualité que Sam avait pu être blessé en entrant là-dedans. Il avait horreur des endroits exigus, il n’aimait pas ça, se retrouver emprisonné entre quatre murs ayant à peine la place pour bouger un petit doigt et là, s’était exactement ça ! Il avançait dans l’espoir de trouver son frère mais à part le noir et le bruit qu’il faisait, il n’entendait rien et ne voyait rien ! Où est-ce qu’il était exactement ? Le motel ne pouvait pas avoir un truc aussi grand ? Néanmoins, en ayant parcouru une grande partie, Dean pensa que ça rattrapait un autre bâtiment, peut-être l’usine qui demeurait non loin du motel. Quoi qu’il en soit, il ne pourrait dire pendant combien de temps il était là-dedans mais quand il remarqua enfin une lumière, il se dépêcha d’y arriver. Elle était vive et durant quelques secondes, ça l’éblouit mais après un temps d’adaptation, Dean se stoppa… son visage n’était qu’à quelques centimètres de la sortie mais le jeune homme restait le regard fixé sur une chose.

_ Non…

Dean n’avait pu s’empêcher de souffler un non… un non qui espérait être bel et bien le cas. Ce sang ne pouvait pas être à Sam, il y en avait bien trop. Non, ça n’appartenait pas à lui. Après un moment d’hésitation, il passa au-dessus, essuyant dans une traînée le sang qu’il espérait être à cette chose et non à son frère.

Une fois dehors, l’aîné inspira un grand bol d’air frais. C’était comme pour effacer ce qu’il avait vu, remettre ses idées au clair et arrêter de penser à son frère sans vie. Ok, il n’était plus au motel, il y avait du sang mais ils avaient vu bien pire alors qu’il arrête de se taper des films ! Il regarda alors autour de lui, il remarqua la l’orée de la forêt et à quelques mètres, l’usine de métallurgie. Autant dire… qu’il devait rechercher son frère dans une grosse meule de foin ! Et le revoilà à la case départ ! Dean fulminait, il s’en voulait et il ne voyait pas comment retrouver son frère. Alors, il décida de revenir à son idée de départ et d’interroger les voisins de palier.


Au bout de quelques heures, Dean en était toujours au même point, son frère avait disparu aucune personne n’avait rien entendu et il se retrouvait seul ! Alors il se raccrocha à son dernier espoir… John, peut-être que son père serait quoi faire. Il savait qu’il était en tort, qu’il n’aurait pas dû laisser Sam seul mais… non pas de mais, tout était de sa faute et John le lui foutrait sans aucun remord dans les dents. Il le savait, il appréhendait car il savait qu’entendre ses paroles et de voir son regard dur posé sur lui, ça ferait mal mais il l’avait mérité alors malgré ça, il composa le numéro de son père… une sonnerie… deux… trois… quatre… le répondeur… Dean poussa un soupir las mais laissa un message à son père tout en lui expliquant la situation puis il raccrocha. Il n’avait pas un grand espoir de ce côté-là mais au moins, il serait au courant de la situation. Ça l’énervait d’avoir un père invisible, Sam n’avait pas tort, il s’amusait à toujours lui obéir au doigt et à l’œil mais eux en échange, ils avaient quoi ? Un père absent même dans les situations les plus critiques… ouais… il avait raison de jouer au fils modèle ! Mais le pire, c’était qu’il avait beau faire, quand John disait ça, il le faisait point barre.

Aujourd’hui, il aurait bien aimé entendre sa voix, entendre un ordre, n’importe lequel mais juste un qui pourrait l’aider à le mettre sur la voie pour trouver son frère mais John était absent alors, il devait faire sans lui. Comment ? Aucune idée, d’ailleurs c’était sûrement pour cette raison qu’il restait assis sur le capot de sa Chévy à observer sans vraiment voir la petite ville nommée Libby. Dire qu’ils étaient venus ici juste pour une affaire de fantôme, un truc super banal et voilà que Sam… Dean ferma les yeux en pensant à lui. Il était un incapable… il devait se reprendre… faire quelque chose et arrêter de s’apitoyer sur son sort. Ça n’aidait pas Sammy au contraire, il devait faire vite ! Alors, il prit son courage à deux mains et entra dans la chambre de motel, il chercha des yeux l’ordinateur de son frère puis, il le prit et s’installa sur la chaise. Ils avaient loupé quelque chose et il ne comptait pas passer à côté… après tout, si Sam s’était fais enlever, c’était qu’il se tramait un truc dans cette ville et le fantôme n’était pas le seul fauteur de trouble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:00

Chapitre 3 : Avez-vous vu cet homme ?

Après plusieurs heures enfermé à chercher n’importe quelle information qui pourrait le mettre sur une piste, Dean était sorti de la chambre. Il avait trouvé quelque chose, il se demandait même comment ça se faisait que Sam n’était pas tombé là-dessus mais bon, il était sur le fantôme et non sur cette chose. Il ne savait pas ce que s’était mais des gens disparaissaient ici. La première avait été une jeune femme prénommée Karine Lorns, elle était de passage ici, mais du jour au lendemain, elle avait disparu et son mari n’avait jamais su ce qu’il lui était arrivé. Ça, ça avait été en 1983, la disparition la plus récente était Matt Daltis, un jeune homme de 25 ans, de passage ici avec son père. En moyenne, dans une année, il y avait 3 voir 4 disparitions, cette ville voyait beaucoup de passage mais comment cette chose les choisissaient ? Et sous quel critère ? Soit, s’étaient des personnes seules ou accompagnées mais comment si prenait-elle? Dean baignait dans la choucroute et son frère n’aurait pas été de trop, mais à peine pensait-il à lui que la rage monta en lui. Il ferma d’un coup sec le pc, se leva en attrapant les feuilles qu’il avait sorties. Son frère était fort pour trouver les démons, lui peut-être moins mais il avait plus d’un tour dans son sac.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour arriver au bar, quant il vit l’endroit, il ne put s’empêcher de repenser à son frère et son sourire idiot. Dire que la dernière chose qu’il lui avait dite, c’était de ne pas traîner devant du porno ? Il n’était vraiment qu’un abruti de première. Il baissa le regard au sol alors qu’il se remit en marche, à peine fut-il entré qu’il sentit cette odeur si particulière. Habituellement, il l’aimait mais là… là non, ça lui faisait penser à Sam, au fait qu’il avait été seul alors qu’il avait passé sa soirée avec… cette fille. Elle était là, elle le fixait avec attention. Quand son regard croisa le sien, elle ne réagit pas tout de suite, comme si, elle était dans ses pensées mais ça ne dura que quelques secondes, juste assez pour que le jeune homme le remarque. Néanmoins, il n’y prêta pas attention sûrement ne s’attendait-elle pas à le voir ici, elle lui avait bien fait savoir qu’elle ne voulait pas de longue histoire donc, pas d’homme collant qui vienne la revoir le lendemain. Franchement, il n'en avait rien à foutre d’elle, il aurait mieux fait de rester avec son cadet que de lui faire des petites gâteries.

Il s’approcha du bar n’allant même pas à sa rencontre, il ne voulait pas lui parler, alors, il s’était concentré sur l’autre jeune femme. Elle aussi était très belle mais il ne prit pas la peine de la détailler et l’appela simplement en lui commandant une bière mais bien vite, il remarqua Megan arriver jetant un regard lourd de sens à l’autre fille. Dean poussa un léger soupir mais la laissa faire quant elle lui posa sa bière sur le comptoir, il pouvait très bien voir qu’elle semblait énervée et il avait touché dans le mille…

_ Je peux savoir ce que tu fiches ici ? Je pensais avoir été clair ! Souffla-t-elle durement alors que son regard ne lâchait pas celui du jeune homme.

Dean la fixa, devait-il en rire ? Mouais, valait mieux éviter, ce brun de femme semblait de mauvais poil, pourtant, il pensait l’avoir rendu de bonne humeur pour toute la journée avec ce qu’il lui avait fait. Toutefois, il s’abstenait de tout commentaire et sous le regard incendiaire de cette rouquine, il sortit des feuilles de sa poche, les déplia et les posa sur le comptoir.

_ Calme-toi ma jolie, je suis ici pour savoir si tu as déjà vu ce gars. Il a disparu depuis trois mois et la dernière fois que l’on a vu, c’était dans cette ville.

Dean ne la lâchait pas des yeux, oh non… il ne voulait pas manquer cette lueur dans ses prunelles qui comprendraient qu’il n’était vraiment pas ici pour elle. D’ailleurs un fin sourire s’afficha sur ses lèvres quand elle lui lança un regard avant de prendre les feuilles dans ses mains sans ajouter un seul mot ! Il l’avait eu… ses femmes, toujours à croire qu’elles étaient le centre du monde…

Un léger silence perdura entre eux mais après quelques secondes, Megan reposa la photo et s’en perdre son aplomb elle lui répondit de tac au tac…

_ Je ne l’ai jamais vu mais pourquoi il t’intéresse ?
_ Ça, ça me regarde ! Répliqua-t-il en portant sa bière à ses lèvres.

La jeune femme le dévisagea un instant mais finit par se retourner pour ranger quelques verres. Dean l’observa sans rien ajouter, cette femme était vraiment étrange, dire qu’il avait préféré une soirée avec elle au lieu de son cadet ! Elle ou une autre, c’était pareil, combien de fois l’avait-il délaissé pour une soirée torride ? Il but une nouvelle gorgée perdu dans ses pensées mais quand la deuxième serveuse passa derrière Megan, il remarqua son regard sur la photo….

_ Tu l’as déjà vu ?

Autant essayer, peut-être que ce jour là Megan ne travaillait pas mais elle oui, cette dernière s’approcha et observa un peu mieux la photo… Dean espérait vraiment recueillir quelques infos, son frère était, il ne savait où avec il ne savait quelle créature. Peut-être que le … non, Sam était en vie !

_ Oui, il me semble qu’il s’appelait Mitch… Matt un truc du genre… enfin ce n’est pas moi la mieux placée pour vous renseigner ! Ajouta-t-elle avec un léger sourire tout en se retournant vers Megan qui l’observait d’un drôle d’air.

Dean observa cet échange tout en fronçant les sourcils, il ne comprenait pas, si l’autre barmaid se souvenait de lui mais pas Megan, pourquoi se retournait-elle vers elle ? Il finit par fixer la rouquine alors que celle-ci ne semblait pas enchantée d’avoir été découverte.

_ Je croyais qu’il ne te disait rien ?

Elle lui lança un regard noir avant de dire à sa collègue de se mêler de ce qui la regardait… puis, elle reprit la feuille dans ses mains tout en observant une nouvelle fois la gueule de ce type.

_ Je l’ai peut-être croisé, tu sais, il y a beaucoup de monde qui passe par ici !
_ C’est étrange mais de la façon dont elle a parlé de lui, je crois qu’il a fait bien plus que boire une bière.

Oh oui, Dean le sentait, il y avait quelque chose de louche, Megan, lui jetait un regard noir tout en se pinçant les lèvres, il avait touché juste, il le savait mais restait à savoir pourquoi elle lui a menti !

_ Tu devrais te mêler de tes affaires. Rétorqua-t-elle énervée.
_ C’est exactement ce que je fais !
_ Fini ta bière et dégage ! Menaça-t-elle en le défiant du regard.
_ Pas avant que tu m’ais tout dit ! Ajouta-t-il d’une voix très calme, trop calme même.

Il la suspectait, la façon dont elle réagissait ne lui inspirait pas confiance, elle était bien trop sur la défensive, elle savait quelque chose et ne pas savoir quoi l’agaçait. Son frère était en danger et cette « son of the bitch » gardait le silence tout en le foudroyant du regard. Le silence plana un moment entre eux, mais la jeune femme préféra reprendre le boulot mais Dean n’était pas ok, lui attrapant le bras au passage la faisant retourner vers lui.

_ Lâche-moi !
_ Je sais que tu me caches quelque chose…
_ T’es qu’un cinglé, je ne sais rien alors fiche-moi la paix ! Cria-t-elle tout en essayant de se dégager.

Mais Dean la tenait fermement, il n'en avait rien à foutre de lui faire mal, lui, il souhaitait juste en savoir plus, il devait savoir où était son frère et cette fille lui cachait un truc important. Il n'en était pas sûr mais son instinct le lui disait alors il s’y fiait comme à chaque fois.
Il allait répliquer quand d’un coup quelqu’un l’attrapa fermement par les épaules et le plaqua avec force contre le bar. Sous le coup de la surprise le jeune chasseur avait lâché la jeune femme qui se massait le bras tout en regardant avec une certaine lueur de peur le jeune homme. Dean quant à lui serra la mâchoire alors qu’il se retourna pour faire face à un colosse, grand, fort, un regard dur sans parler de la tronche qu’il tirait. Il ne fallait pas être devin pour savoir qu’il était le boss de ce lieu !

_ Tu ferais mieux de dégager.

Dean le jaugea un moment, puis, il porta son regard sur la rouquine qui n’avait pas bougé de place… il n’avait pas vraiment le choix alors après avoir lancé un regard noir au colosse, il sortit du bar, lui sur les talons. A peine fut-il dehors qu’il l’entendit rugir de ne plus remettre les pieds ici et de ne pas approcher ses employés. Dean ne prit même pas la peine de répliquer et s’éloigna de la bâtisse bien décidé à revoir la jeune femme à un moment ou un autre sans l’avoir derrière son cul…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:01

Chapitre 4 : Une créature pas comme les autres ?

Sam n’avait rien vu venir, il s’était méfié, il avait compris qu’il n’était pas seul dans la chambre mais il s’en était aperçu que trop tard et cette chose en avait profité. Sa tête avait heurté durement le sol, il avait été sonné et son arme lui avait lâché des mains. Il sentait que cette chose le traînait à terre quant il ouvrit les yeux, il était sous le lit, il essaya de se retenir mais en vain… il sentit son genou heurter quelque chose de dur, il étouffa un gémissement tout en regardant vers ses pieds. Il remarqua deux mains qui tenaient avec force ses chevilles, elles étaient vertes et pourvues de longues griffes, son regard remonta peu à peu, il ne vit pas le visage de ce monstre, non, il voyait juste le mur et ce trou ! Ses jambes étaient déjà passées, d’où le choc de son genou mais en regardant davantage, il pouvait voir que ce trou d’aération était bien trop juste… du moins pour lui !

Il essaya de se retenir mais à part le lit il n’y avait rien, et il avait beau essayer de cogner cette pourriture, celle-ci s’amusait à resserrer son étreinte le faisant grimacer. Il était dans la merde jusqu’au cou… il essaya d’allonger son bras dans l’espoir de rattraper son flingue mais il lui manquait quelques centimètres… il jura entre ses dents mais d’un coup, il se sentit tirer violement, il n’eut même pas le temps de se retenir qu’il se retrouva enfoncé jusqu’au torse. Ses bras de chaque coté du mur refusant d’aller plus loin… ouais, il refusait de se laisser faire, il ne savait pas ce qu’elle était mais il était conscient qu’il était bien mal barré. Il l’a senti tirer un peu… ses muscles tiraient, il savait qu’il ne tiendrait pas longtemps, il risquait de se faire mal mais rien à foutre, il ne lui faciliterait en aucun cas la tâche ! Durant plusieurs tentatives elle tira… Sam le sentait, elle y mettait de plus en plus de force, il avait l’impression qu’elle jouait avec lui mais brusquement, elle le tira d’un coup sec… il entendit son épaule craquer violement alors qu’un cri rauque sortit de sa gorge. Ce fils de pute venait de lui péter une épaule… il était tellement sonné par cette douleur qu’il se laissa traîner sans résistance, il pouvait entendre son cœur battre durement alors que sa main valide était posée sur son bras blessé. Il ne savait pas où elle l’emmenait mais ça sentait mauvais très mauvais même. Il jeta un bref regard à cette chose, l’exiguïté de l’endroit ne sembla pas la gêner plus que ça… elle s’enfonçait dans le conduit en le traînant sur une jambe. Sam lui n’aimait pas ça, il n’avait pas assez de place alors comment pouvait-il faire pour se sortir de là ???

De temps à autre, il essaya de se retenir mais rien à faire… alors une autre idée lui vint à l’esprit, s’il ne pouvait pas s’en sortir seul, il devait contacter son frère. Par chance, il avait son portable sur lui, alors tant bien que mal, il réussit à le prendre, il composa discrètement le numéro de Dean mais d’un coup… il ne se sentit plus trimbaler et quand il leva les yeux sur cette chose, il vit ses deux yeux rouges le fixer. Sam resta à la scruter… son cœur cognait durement, alors qu’il retenait son souffle. Il sentit la chair de poule se propager sur son corps alors qu’un grognement sourd sortit de la gorge de cette bête !

Combien de temps étaient-ils restés à se fixer ? Sam ne pourrait le dire mais ça lui semblait une éternité. Son visage s’était dangereusement rapproché de lui, heureusement pour le chasseur, l’exiguïté de l’endroit ne lui permettait pas de l’avoir en face de son visage mais de là où il se trouvait… il pouvait très bien voir à quoi il ressemblait. D’ailleurs, il en grimaça de dégoût… d’une couleur verdâtre, un corps squelettique, un crâne chauve, des oreilles pointues mais ce qui le marquait le plus fut son nez… un long nez crochu sans parler de son menton bécu…

_ Naarl a horreur que l’on joue avec ces choses…

Sam sursauta quand cette chose se mit à parler d’une voix calme et très suave… c’était même étrange que sa voix soit aussi posée alors qu’il aurait plutôt pensé à une voix grave et menaçante mais non pas du tout. Ce Naarl restait à le fixer de ses yeux rouges et lui qu’est-ce qu’il faisait ? Rien, il restait à le scruter avalant difficilement sa salive. Etrangement, l’entendre, lui parler de la sorte lui donnait la chair de poule. Toutefois, il n’avait pas lâché son portable et il le remarqua qu’une fois que les yeux de cette chose passaient de lui à son mobile. Qu’était-il censé faire ?

Mais d’un coup ce salopard se retourna et le tira d’un coup sec… Sam serra les dents, il tenait toujours son portable, il voulait appeler Dean mais apparemment cette créature avait l’oreille très fine. Il se laissa encore traîner quand soudain, il vit de la lumière… il arrivait au bout de ce conduit, mais alors que ce Naarl était sorti et qu’il le tirait, il sentit une douleur fulgurante se propager de sa jambe à tout son corps le faisant hurler de douleur. Son cœur battait la chamade alors qu’il se mordait la lèvre pour empêcher d’autres cris puisque ce fumier tirait sur sa jambe blessée le faisant sortir de ce putain de trou. Sam s’affala de tout son long sur le sol… des pulsations électriques se propageaient dans sa jambe alors qu’il essayait de réguler sa douleur. Il releva alors le visage et observa ce que cette créature de merde lui avait fait… il déglutit difficilement en voyant son os ressortir de son tibia… cette enflure lui avait cassé… il arrêta ses pensées laissant sa tête retomber au sol alors qu’il ferma les yeux dans une grimace portant ses mains à sa jambe sans oser réellement la toucher.

_ Naarl punit toujours les petits agneaux désobéissants…

Sam ne savait pas comment faire pour apaiser cette douleur aigue… elle était arrivée tellement vite… le transperçant de part en part que là… il osait à peine y toucher de peur de réveiller davantage la douleur. Mais quand ce fumier se mit à lui parler toujours sur ce ton volupté… il ouvrit les yeux, elle était au-dessus de lui, l’observant avec un léger sourire. Ce fut d’ailleurs là, qu’il remarqua ses dents acérées comme des lames de rasoir. Il était vraiment mal barré… et il préféra le silence plutôt que de lui répondre ! Toutefois, ce monstre s’abaissa avec agilité et prit le portable du chasseur puis après un moment de contemplation Naarl se remit en marche, Sam quant à lui, reprenait peu à peu une respiration normale mais un nouveau cri de douleur déchira la pénombre quand ce fils de pute attrapa avec force sa jambe blessée. Apparemment, il aimait ça, entendre des cris, faire souffrir ses victimes, le cadet savait très bien, qu’il n’en était qu’au début mais… il appréhendait la suite et il espérait que son frère le retrouve mais c’était mal barré étant donné qu’il était avec cette serveuse !


Durant la route, Sam avait pu sentir…cailloux… branches… enfin toutes les choses qui pouvaient traîner dans un bois et ces derniers ne manquaient pas de l’érafler. Pourtant aucun son ne sortait de sa bouche. Non, le jeune homme gardait la mâchoire serrée essayant de contrôler cette douleur qui le transperçait de part en part. Il avait hâte que cette créature le lâche, il avait beau regarder dans tous les coins… à part les arbres il n’y avait rien… rien du tout qui pourrait lui permettre de s’échapper. Quoi que… il y avait bien… Sam observa un peu mieux tout en essayant de se concentrer sur un plan d’évasion plutôt que sa fracture. Il était conscient qu’il ne pourrait pas s’échapper mais pourquoi ne pas mettre des bâtons dans les roues de ce fumier de première ? A peine pensait-il ça, qu’il guettait la créature tout en attrapant le plus gros caillou, qui était sur son passage. Il le prit bien en main puis, essayant d’être le plus silencieux possible, il balança le projectile de toutes ses forces. Ce dernier ne manqua pas sa cible, la pierre s’était échouée sur le crâne de Naarl qui lâcha immédiatement la jambe meurtrie du chasseur tout en portant une main à sa tête.

Sam ne manqua pas la touche et se releva temps bien que mal avant de se mettre à marcher. Bien sûr, sa fracture ne l’aidait pas et à peine avait-il posé sa jambe sur le sol qu’il s’écroula une nouvelle fois. Il retint une plainte de douleur alors qu’il enfonça ses mains éraflées dans la terre ! Son cœur cognait durement contre sa poitrine mais il n’avait pas dit son dernier mot ! Il se releva essayant de ne pas utiliser sa jambe blessée mais à peine était-il debout qu’il sentit une main agripper sa chevelure le tirant violement en arrière… ses jambes heurtaient le sol avec fracas alors qu’il grimaça de douleur. Sa main se porta à ses cheveux… alors qu’il gardait l’autre contre son torse évitant ainsi des douleurs en plus. A peine avait-il posé sa main sur son crâne qu’il sentit la main griffue de la créature… il essaya de lui faire lâcher prise mais rien à faire au contraire Naarl resserra son emprise tout en le traînant une nouvelle fois à travers ce bois tout en faisant planer sa voix volupté.

_ Naarl sait très bien que les petits agneaux n’aiment pas la captivité mais Naarl aime ça… Naarl va bien s’occuper de toi… Souffla-t-il dans un rire cristallin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:11

Chapitre 5 : On est toujours prêt à tout pour une personne que l’on aime.

Il avait besoin de connaître la vérité, il n’y avait qu’elle, juste elle et personne d’autre. John ne répondait pas à ses appels, oh oui, il avait encore essayé mais s’était peine perdue ! L’aîné était dépassé par les événements, il savait qu’une chose avait enlevé son frère, elle l’avait traîné dans ce fichu conduit avant de l’emmener... il ne savait où ! Des gens disparaissaient… peut-être un Wendigo mais non… pas ici et même, ce n’était pas le schéma d’un Wendigo ! Ouais, Dean était complètement perdu et la seule personne qui pouvait l’éclairer sur cette histoire était cette fille ! Il avait bien vu qu’elle lui cachait quelque chose… il le sentait, elle avait été bien trop sur la défensive. Alors oui, son chef l’avait foutu dehors de son bar mais Dean n’avait pas dit son dernier mot ! Il savait où cette rouquine habitait… au moins, il avait une bonne raison d’avoir couché avec elle ! Il l’attendait de pied ferme, il n’avait pas peur de lui faire mal, si c’était la seule façon de la faire parler, il était prêt alors il attendait, se camouflant dans un coin plutôt sombre, il guettait sa venue bien décidé à l’attraper au passage !

Les secondes passaient puis les minutes, une heure, quinze minutes et Dean continuait à patienter de plus en plus impatient mais il pouvait encore attendre ça ne le dérangeait pas, la vie de son frère était en danger et rien que ça le ferait tenir durant des jours et des jours. Toutefois, ne pas voir la rouquine arriver le rendait dingue car ce temps était perdu et il était précieux… dieu seul savait ce que ce fils de pute faisait à Sammy ! A cette pensée son regard s’assombrit, il observa une nouvelle fois l’heure… si cet abruti ne l’avait pas fichu dehors, il aurait depuis longtemps ses réponses ! Des bruits de pas le firent sortir de ses pensées, il releva le regard, elle était là, à chercher après ses clefs dans son sac. Le soleil se reflétait sur sa chevelure, elle était toujours aussi belle mais ça… Dean s’en foutait et quand elle passa devant lui, il sortit de sa cachette… l’attrapa violement et la plaqua contre le mur tout en portant sa main à sa gorge ! Il se fichait de l’entendre crier… d’ailleurs il resserra son étreinte, il pouvait sentir le cœur de cette dernière battre à tout rompre, elle avait peur ça se voyait… ses prunelles auburn le reflétaient et bizarrement Dean n’en avait strictement rien à foutre et son regard à lui était toujours pareil ! Dur… haineux… il était prêt à tout pour arriver à ses fins.

Un silence lourd planait entre eux et dura de longues secondes mais ayant assez perdu de temps Dean entama la conversation d’un ton dur et très calme… voir trop calme étant donné qu’il sentit la jeune femme trembler.

_ Qu’est-ce que tu caches ?

Malgré la peur qui se lisait dans son regard, elle ne flanchait pas, elle le transperçait avec dureté reprenant comme elle le pouvait son aplomb ! Dean le voyait très bien mais il s’en fichait pas mal, il la tenait… sa main enveloppait son cou avec fermeté alors elle pouvait faire autant qu’elle voulait sa maligne, elle ne lui échapperait pas… du moins pas cette fois !

_ Si j’étais toi, je répondrais.
_ Mais tu ne l’es pas ! Rétorqua-t-elle sèchement mais d’une voix tremblotante.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme, elle aurait mieux fait de se taire que de lui répondre ça car à peine avait-elle fini sa phrase qu’il la rapprocha de lui, il se pencha à son oreille lui soufflant dans un chuchotement menaçant…

_ Fais pas ta maligne avec moi car tu va vite le regretter !

Un silence s’installa une nouvelle fois entre eux alors qu’elle essaya de se défaire de son étreinte, il pouvait la menacer autant qu’il le souhaitait, elle ne lui dirait rien !
Dean le remarqua très bien, sa tentative d’intimidation ne marchait pas et sa patience commençait à atteindre ses limites ! En ayant assez de la sentir se débattre… il la repoussa contre le mur, lui claquant la tête contre celui-ci ! Il la vit légèrement sonner mais le regard de cette dernière ne perdait en aucun cas les éclairs qu’elle lui envoyait. Elle n’était toujours pas décidé à lui parler alors il employa les grands moyens… crispant la mâchoire, il sortit un poignard de sa ceinture et poussa la lame froide sur sa gorge…

_ Je veux simplement des explications ! Ajouta-t-il dans un chuchotement.

La jeune femme le fixait avec une certaine colère mais elle ne put retenir quelques larmes qui glissaient sur ses joues. Dean le constata mais il en fit abstraction, il était prêt à tout pour Sammy mais il se voyait mal la tuer. Il espérait juste qu’elle craque et après un long silence durant lequel ils se jaugeaient, elle reprit enfin la parole…

_ Le garçon de la photo s’appelait bien Matt… il était avec son père… comme… vous il m’a dragué, je me suis amusé avec lui mais sans plus. Il a fini par sortir du bar mais j’avais piqué le portefeuille de son père. Quelques minutes plus tard il est revenu, je lui ai tenu compagnie, lui offrant verre sur verre. Puis, quant il voulait plus j’ai demandé à Charlie de le faire partir.

Elle se tut, pourtant des larmes continuaient à couler sur ses joues mais à ce moment précis Dean s’en fichait royalement, il venait de comprendre, elle était de mèche avec cette chose et le pire dans tout ça, c’est qu’elle l’avait eu ! Elle s’était servie de lui ! Son regard se durcit alors qu’il enfonça davantage sa lame dans sa chair !

_ Laisse-moi deviner ! Durant ton petit manège avec son père, Matt s’est fait avoir ?
_…

Elle ne répondit pas baissant simplement son regard vers le sol, Dean en fronça les sourcils, il ne comprenait pas comment un putain d’humain pouvait être de mèche avec l’un de ses salopards. Il dut se retenir pour ne pas la tuer la maintenant. Il se contrôlait pourtant, sa lame s’enfonçait davantage la coupant légèrement ! Comprenant qu’il risquait de la tuer, il enleva le couteau mais attrapa violement sa chevelure… il l’entendit gémir mais il en avait strictement rien à foutre ! Elle s’était servie de lui pour atteindre son frère et si… si… s’il était mort, il la tuerait !

_ Où est mon frère ? Gronda-t-il menaçant.


Elle ne répondit toujours pas, était-elle suicidaire ? Dean n’en savait rien mais il arrivait de moins en moins à se contrôler. D’ailleurs bien vite il tira la jeune femme contre lui. Son dos contre son torse ! Il ramena son couteau contre sa gorge alors qu’il lui souffla une nouvelle fois à son oreille…

_ Répond sinon je te jure que je te butte !

Sa voix tremblait de rage… il s’en voulait, car à cause de cette pute, son frère était en danger ! Il s’était fait avoir comme un bleu, comme un con et celui qui trinquait, c’était son frère et cette garce restait dans un mutisme qui l’énervait de plus en plus ! Il était à deux doigts de la tuer ! Il savait qu’elle était humaine mais à ce moment précis il s’en fichait ! Il entendait ses hoquets de terreur, ses tremblements mais tout ce qui comptaient, était son frère et seulement lui !

_ Je…. Ne me tuez pas ! Souffla-t-elle la gorge nouée.

Pour toute réponse, Dean l’attira davantage contre lui alors que la lame s’enfonça une nouvelle fois dans sa chair ! Ses mains ne tremblaient pas. Il était prêt à tout et il savait que d’ici quelques secondes… si elle ne crachait pas le morceau il lui trancherait la carotide !

_ Si… je parle… il s’en prendra à mon fils ! Cria-t-elle dans un gémissement de terreur.

Oui, elle ne voulait pas mourir, non, elle ne pouvait pas pourtant, si elle parlait, s’était lui, son gamin qui allait prendre et ça, elle ne pouvait pas le supporter ! Pourtant si ce fils de pute la tuait, son fils se retrouverait seul et elle ne pouvait même pas y penser ! Dieu seul savait ce que ce démon était capable de lui faire sans elle pour le protéger.

A peine avait-il entendu cette phrase qu’il écarquilla les yeux, il finit par la relâcher, comprenant pourquoi elle agissait ainsi ! Dire qu’il avait été prêt à la tuer ! Il ne préféra même pas y songer. Il baissa même le regard vers le sol, se prenant la tête entre ses mains. Il ne savait plus quoi faire ! Pourtant, c’était évident, elle devait parler, elle était la seule à pouvoir l’aider ! Il se passa les mains sur le visage avant de la scruter. Elle était assise au sol, essayant de contrôler ses pleurs de terreur ! Il lui avait fait peur et maintenant elle se reprenait doucement…

_ Sans vous, mon frère va se faire tuer ! Souffla-t-il d’une voix moins dure qu’auparavant !

Un léger silence s’en suivit, la jeune femme avait arrêté de pleurer, il la vit s’essuyer les yeux avant de se relever les membres tremblants, elle lui fit face avec une lueur dans les yeux. Une lueur qu’il n’avait pas encore remarquée mais qui le toucha ! Elle n’était qu’un mouton dans cette affaire ! Et il venait juste de s’en apercevoir. Elle marcha vers lui, puis, se fichant complètement de sa réaction, elle se pencha à son oreille, il lui avait fait mal et sans aucun remord, elle lui souffla durement…

_ Votre frère est déjà mort !

Elle crispa la mâchoire se reculant de quelques pas, son regard entra en contact avec celui qui avait voulu la tuer quelques minutes auparavant, elle le toisa durant quelques secondes ! Elle avait bien vu que ses mots avaient eu un gros impact sur lui mais s’était bien fait… et puis, elle le pensait réellement, son frère n’avait aucune chance et elle ne voulait pas mettre son fils en danger pour une cause perdue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:12

Chapitre 6 : Et ça ne fait que de commencer.

Après une route périlleuse Naarl avait lâché Sam sans aucune douceur. Ce dernier avait amorti la chute avec ses mains mais l’avait vite regretté en sentant une douleur se propager dans son épaule et tout son bras. Il se laissa alors tomber au sol, la tête contre terre! Ce fils de pute l’avait traîné jusqu’à sa tanière. Une grotte, elle était illuminée à l’aide de quelques torches et Sam releva légèrement le visage pour observer le lieu. Une entrée… donc une sortie, de la roche… et… Sam avala difficilement sa salive. Il y avait des os, des crânes… cette chose tuait ses proies ici ! Elle devait les bouffer et lui, il était son prochain menu ! Son regard parcourut le reste de la grotte, il se redressa légèrement, grimaçant à cause de ses fichues blessures. Il ne le voyait pas, il devait être planqué dans un coin ! En plus d’avoir l’ouïe fine, il semblait se déplacer vite ! Le jeune chasseur n’avait jamais rencontré une créature semblable, et d’après ses souvenirs, ni son frère ni son père en avaient eux aussi rencontré une ! Alors comment la tuer ? La brûler comme les Wendigo ? Lui trancher la tête ? Il en avait aucune idée et pour le moment, ce n’était pas réellement son problème numéro 1. Non, une douleur vive lui rappela sa fracture. Il baissa les yeux dessus, se mordant la lèvre ! Juste le fait d’observer les dégâts lui faisait un mal de chien ! Il devait arrêter le saignement, il allait prendre sa ceinture quand un gémissement franchit ses lèvres… il devait éviter de trop bouger son épaule.

_ Naarl adore entendre crier…

En entendant cette voix, Sam releva les yeux, il était là face à lui, se tenant légèrement courbé, il le scrutait avec avidité, de nouveaux frissons parcourent l’échine du jeune homme… il ne voyait vraiment aucun moyen de sortir de cet enfer ! En voyant la créature s’approcher, il se traîna en arrière serrant la mâchoire pour ne pas gémir de douleur. Il savait que c’était idiot mais devait-il rester sur place et se laisser bouffer?

A peine pensait-il ça, que la main griffue de cette chose lui attrapa sa jambe blessée et le tira violement vers lui. Le cadet cria de douleur alors qu’il devait se faire à l’évidence qu’il ne pourrait pas sortir de cette merde tout seul.

_ Naarl va bien s’occuper de toi !
_ La ferme ! Cria-t-il en lui lançant un regard noir.

Mais Naarl afficha un sourire franc, sa proie était sous lui, il était accroupi au-dessus de son corps, il avait hâte de commencer, cette lueur qui l’entourait, elle semblait tellement délicieuse, et ses muscles, sa chair devaient être tellement tendre.

_ Naarl va faire en sorte que le petit agneau arrête de frétiller ! Susurra-t-il.

Sam sentit son angoisse monter à grand V, surtout quand il vit la main de cette chose s’approcher de son torse. Il porta sa main valide sur celle-ci mais bien vite ce fils de pute le lui prit et la bloqua au sol ! D’un coup vif, il découpa son t-shirt avec son autre main ! Puis, de nouveau avec ses ongles, il fit une légère griffure sur son torse. Sam grimaça légèrement mais d’un coup…. Il sentit ses membres lourds, il essaya de bouger mais il n’y arrivait pas, ses doigts, ses bras ou même ses jambes étaient bien trop lourds pour lui ! Que lui avait-il fait? Il en fronça les sourcils et fixa cette pourriture avec haine…

_ Tu m’as fait… quoi ?
_ Naarl a ce pouvoir ! Naarl aime s’occuper de ses agneaux en toute tranquillité et Naarl va bien s’occuper de toi…

A peine avait-il fini sa phrase que Sam ne put retenir quelques plaintes de douleur alors que ce fils de pute entrait une nouvelle fois ses ongles dans sa peau. Il s’amusait à le trifouiller, un coup d’un côté un coup de l’autre ! Sam serra la mâchoire tout en enfonçant sa tête contre le sol…

_ Naarl aime faire des dessins, c’est bien plus plaisant quand le travail se fait en s’amusant ! Souffla-t-il avant de prendre un gros morceau de peau du chasseur et de l’enfourner dans sa bouche goulûment.


Sam avait l’impression d’halluciner… il était entrain de se faire bouffer vivant par un monstre qui s’amusait à faire des dessins avec sa propre peau ? Il préféra même pas y penser, se concentrant sur sa douleur, il ne devait pas hurler, il ne devait pas lui donner cette joie. Pourtant, une grimace vint se figer sur ses traits alors que ce fils de pute lui lécher le sang. Pendant combien de temps… il ne pourrait le dire mais il en avait mal au cœur juste en entendant le bruit qu’il faisait !

Naarl avait fini par se relever au plus grand soulagement du chasseur mais cet apaisement ne dura que quelques secondes quant il vit ce démon lui lancer un regard avide, alors qu’il se recula encore… Sam devina et juste cette pensée lui glaça le sang ! Il aurait voulu pouvoir bouger, lui donner des coups de pieds, de poings, se sauver mais non, il était obligé d’être témoin de ça ! D’être la victime et d’encaisser ce qu’il lui faisait mais là… il appréhendait, son cœur se mit à cogner contre sa poitrine alors que ce fils de pute, lui déchira le bas de son jeans… son os ressortait, et en un rien de temps, la bouche de ce salopard venait de se poser dessus… cette fois, il ne put retenir ce cri… un cri qui sortait bien profondément du fond de sa gorge, la douleur était telle… qu’il pouvait sentir la sueur perler sur son front, ses muscles s’étaient tendus alors qu’il se mordait la lèvre pour éviter d’hurler encore et encore… mais des plaintes lui échappaient quand ce montre lui mordillait son tibia… il sentait cette douleur électrique se propager de sa jambe à son cœur….

Tout d’un coup, la douleur se stoppa mais son cœur cognait encore… il pouvait l’entendre dans sa tête alors qu’il essayait de reprendre un semblant de souffle mais il n’y arrivait pas… il entendait la voix de Naarl mais il ne distinguait pas ce qu’il lui disait… non, son cœur battait trop fort pour qu’il ne comprenne un traite mot !

Quelques secondes passaient puis des minutes, apparemment cette créature lui laissait reprendre pied… il avala sa salive, alors que son regard alla incendier ce fumier. La douleur était encore là mais loin de ces dents, elle était supportable… à peine avait-il repris ses esprits que cette créature s’accroupit une nouvelle fois vers lui… ses ongles passaient sur son torse et Sam en crispa la mâchoire d’appréhension…

_ Naarl va passer aux choses sérieuses… mais le petit agneau ne doit pas avoir peur, Naarl a l’habitude de jouer… Souffla-t-il dans un rire mielleux.

Le jeune chasseur serra les dents, observant cette chose qui avait la tête penchée sur son torse mais bien vite quelques plaintes de douleurs sortirent de sa bouche mais il ne criait pas, il se retenait… il laissa sa tête retomber en arrière alors qu’il sentit les ongles de cette pourriture s’enfoncer dans sa chair… en un rien de temps son sang se mit à couler, il serra une nouvelle fois les dents alors que les doigts de ce monstre s’enfoncèrent dans son ventre…. Cette fois, il ne put retenir un cri de douleur qui s’intensifia alors que Naarl écarta les deux côtés de la coupure… non mais sur quel taré il était tombé ?? Il essaya de contrôler sa respiration, sa douleur mais plus facile à dire qu’à faire surtout quand un putain de taré avait ses doigts enfoncés en vous !

_ Naarl aime contrôler les hémorragies ! Naarl aime tuer ses victimes en douceur et les garder éveillées, c’est tellement plus marrant ! Souffla-t-il gaiement.

Sam lui ne l’écoutait que d’une oreille, il savait à l’entendre que ça allait être de pire en pire et à peine pensait-il cela qu’un cri à s’en déchirer les cordes vocales sortit de sa gorge… jamais non jamais il n’avait ressenti ça ! Même pas quant un fichu démon le torturait ! Là, s’était tellement plus fort ! Tellement plus douloureux qu’il supportait très mal… son cœur s’était accéléré, son souffle s’était coupé alors que le rire de cette pourriture s’élevait au-dessus de lui. D’un coup comme elle était venue, la douleur se calma… ça avait duré quelques minutes, le chasseur ouvrit les yeux mais sa bouche resta ouverte alors que son regard s’écarquilla d’horreur. Il ne lâcha pas la créature du regard… d’ailleurs, il virait entre lui et la chose qu’il tenait entre ses mains… son cœur tambourinait encore durement mais… Sam en grimaça de douleur… de dégoût alors que le démon porta ce qu’il avait identifié comme un de ses reins dans sa bouche.

_ Oh mon dieu ! Murmura-t-il en comprenant pourquoi il avait eu aussi mal…

Ce fils de pute… cette chose lui avait pris un rein ! Il le bouffait et il était encore conscient ? Là, à cet instant il comprenait mieux pourquoi Naarl avait expliqué qu’il contrôlait les hémorragies ! Grâce à ça, ça évitait de faire mourir ses victimes, en l’occurrence lui ! Il grimaça une nouvelle fois alors qu’il entendit les sons gutturaux que cette créature lâchait en se régalant avec son organe ! Sam prit conscience, qu’il allait mourir à petit feu et que ça allait durer de nombreuses heures…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:13

Chapitre 7 : Persuasion.


« Vote frère est déjà mort »… Cette phrase tournait en boucle dans sa tête, son regard était ancré dans celui de la jeune femme et la haine, la colère qu’il avait ressenti quelques minutes plutôt venait de s’envoler pour laisser place à l’angoisse. Oui la crainte que ce qu’elle venait de lui cracher en pleine face était vrai. Son frère était mort ? … Non, non, il ne pouvait y croire, Sammy n’était pas n’importe qui, il savait se défendre, il ne… non.
Dean retenait ses larmes, il se refusait de baisser les bras, temps qu’il n’aurait pas vu le corps de son frère, il ne sera pas mort ! Seule sa dépouille pourra le faire changer d’avis et rien d’autre !

Ses prunelles vertes reprirent d’un coup un éclat déterminé, il s’avança d’un pas pressant vers la rouquine qui en le voyant aussi bourrin recula contre le mur. Une fois à sa hauteur, Dean passa ses mains de chaque cotés de son visage les posant contre le mur, l’ayant ainsi à sa porté. Elle n’avait pas hésité à lui faire mal, d’un côté il comprenait, il avait essayé de la tuer alors elle ripostait avec les mots mais elle ne le connaissait pas !

_ Où est mon frère ? Redemanda-t-il pour la énième fois.

La jeune femme le toisa du regard, comment… comment pouvait-il être aussi borné ? Elle venait de lui dire que son frère était mort et lui, il cherchait encore à le retrouver ? Elle poussa un long soupir, ce mec lui donnait la chair de poule et pour cause, il prenait bien soins à la bloquer… il ne la laisserait pas en paix !

_ Vous croyez que ça m’amuse ? Vous croyez que c’est une façon de vivre ? Rétorqua-t-elle d’un ton dur en ayant assez de se faire marcher sur les pieds.
_ Franchement, je n’en ai rien à foutre ! Je veux juste savoir où est mon frère et quelle genre de créature s’est ! Ce n’est franchement pas la mer à boire ! Répondit-il calmement sans pour autant reculer d’un pouce.

La jeune femme le scruta longuement et Dean en fit tout autant, elle ne pourrait pas lui échapper, jamais elle n’avait eu à faire à un gars dans son genre. Il était si… si différent ! D’ailleurs, il semblait connaître une chose… il semblait savoir que des choses sortaient de l’ombre qui était-il réellement ? Elle ne savait pas mais il lui faisait peur… mais elle ne pouvait pas lui révéler ce qu’il souhaitait !

_ Vous n’avez pas d’enfant, ça se voit ! Aboya-t-elle sèchement.
_ J’ai un frère ! Rugit-il lui lançant un regard noir.

Le jeune homme ne lâcherait pas… non, il en était hors de question, elle allait parler d’une façon ou d’une autre. Cependant, à peine avait-il répondu qu’elle lui lança un regard incendiaire, ses poings vinrent le frapper au torse s’en toutefois lui faire de mal alors qu’elle se mit à hurler, à crier… elle ne supportait plus tous ça… toute cette merde qui lui tombait dessus encore et encore…

_ Vous avez un frère ? Alors imaginez-le entre ses mains ! Il est entrain de le bouffer à petit feu ! Il est entrain de le tuer et vous ne pourrez rien faire…. Il a ce pouvoir entre ses mains ! Quant-il tient quelqu’un… il l’a…

Elle le poussa une nouvelle fois avant de se stopper alors que les larmes remplacèrent les poings, elle releva les yeux dans le regard émeraude du jeune homme lui expliquant la vraie raison de son silence…

_ J’ai fait l’erreur de vouloir le fuir une fois… juste une fois… et en échange, il a kidnappé mon fils, il lui a ouvert le ventre et… il… lui a… bouffé une grande quantité de peau ! Et depuis … je lui obéis car je sais… je sais que si je refais un second faux pas… ce n’est pas de la peau qu’il lui mangera mais lui ! Juste mon fils ! Alors… vous pouvez me tuer, m’hurler dessus ou faire ce que bon vous semble, je ne remettrais pas la vie de mon fils en danger pas pour un homme qui est sûrement déjà mort ou sur le point de l’être !

Au fur et à mesure de son discours, elle avait repris son calme, sa voix tremblait sous l’effet de la peur, de la colère. Les larmes elles, coulaient en silence mais elle ne lâchait pas les prunelles de cet homme qui ne semblait plus aussi menaçant. Non, il restait simplement à l’observer avec une certaine angoisse… mais elle ne pouvait rien pour lui !

Dean avait reculé sous l’impact de ses coups, il l’avait écouté avec horreur, l’entendre lui dire ce qu’il était entrain de faire à son frère l’horrifiait pourtant, il l’avait laissé parler, il l’avait laissé se vider, elle craquait, il l’avait poussé à bout et enfin elle parlait mais au final, il n’avait pas avancé de beaucoup ! Au contraire, ce qu’elle lui avait révélé, il aurait bien aimé qu’elle le garde pour elle mais dans un autre sens, ça voulait dire que son frère n’était pas encore mort ! Il agonisait à petit feu mais il était encore en vie à se battre ! Alors maintenant, il devait jouer sur un autre registre, il comprenait mieux la jeune femme, il savait ce que s’était de protéger un être cher mais il devait la persuader…

_ Votre job c’est de protéger votre fils ? Moi le mien, c’est mon frère ! Vous ne pouvez pas continuer à faire l’autruche ! Combien de fois avez-vous aidé cette chose ? Comment… comment pouvez-vous vous regarder dans une glace ? Comment pouvez-vous regarder votre fils après toutes les horreurs que vous laissez passer ? Combien d’homme ou de femme sont-ils morts à cause de vous ? Gronda le chasseur de plus en plus durement.

Il l’avait pointé du doigt, il comprenait sa peur, mais jamais… jamais il n’aurait pu faire ce qu’elle avait fait. Il voulait rester calme mais il n’y arrivait pas, à cause d’elle, Sam était avec cette chose et juste le fait de songer à ce qu’il endurait, le mettait dans une rage folle ! La jeune femme avait baissé le regard mais il s’en fichait pas mal, il voulait la secouer, la remuer pour qu’elle ouvre les yeux, qu’elle arrête de se mettre des ouillères et qu’elle entre dans la vraie vie !

_ Vous n’êtes pas mieux que ce fils de pute ! Cracha-t-il.

A peine avait-il lancé cette réplique que le regard de la jeune femme l’incendia, elle avait eu l’effet escompté, et après quelques secondes de silence Megan reprit d’une voix cassée.

_ Comment pouvez-vous me juger ? Qu’est-ce que j’étais censé faire ? Moi une pauvre fille paumée ? J’étais à peine arrivée dans cette ville quand il m’a pris entre ses filets ! J’ai juste voulu rester en vie et tenir mon fils loin de cette chose. Et pour avoir fait ça, je dois m’en vouloir ? Et bien rassurez-vous ! Je n’arrive plus à dormir s’en revoir les visages de ces hommes, de ces femmes qui sont passés entre ses mains… mais dans cette histoire je ne suis qu’un pantin qui essaie de garder la tête hors de l’eau alors oui, c’est peut-être lâche mais c’est la seule chose que j’ai trouvée.

Un autre silence s’installa entre eux, alors qu’ils se jaugeaient une nouvelle fois, la jeune femme voulait rentrer chez elle, aller chercher son fils chez sa voisine et rester avec lui mais à la place, elle devait faire face à cet homme imposant qui la toisait avec dureté. Dire qu’il lui avait plus… elle franchissait rarement le cap avec les hommes qui passaient mais avec lui elle s’était dit pourquoi pas ! Mais elle aurait mieux fait d’opter pour une autre solution.

Dean lui, encaissait ses paroles, il les analysait, il pouvait la sortir de cette merde, mais pour ça elle devait lui faire confiance et surtout, tout lui dire !

_ Je vous propose un deal ! Vous me dites tous ce que vous savez et en échange je tue cette créature. Elle n’aura pas le temps de s’en prendre à votre gamin car elle est avec mon frère et une fois morte, vous serez libre ! Finis de jouer la comédie, vous pourrez partir loin d’ici et vous reconstruire !

Un long échange perdura entre eux, elle avait ramené ses bras contre sa poitrine, Dean l’observait en silence, il espérait qu’elle accepte car il perdait un temps fou durant lequel Sammy souffrait. La jeune femme finit par ouvrir la bouche, elle fronça légèrement les sourcils avant de poser une question juste une…

_ Qui me dit que l’homme que vous êtes ne sera pas tué par la créature ?
_ Par ce que j’en connais beaucoup plus sur elle que vous ne le pensez !

Elle releva le visage, apparemment intéressée, il avait réussi à l’intriguer mais pas encore à la persuader. Megan elle, aimerait réellement le croire mais s’il se faisait tuer, c’était son fils qui prendrait et non elle ! Cependant d’un autre côté, si Dean arrivait à le tuer, sa vie ne serait plus jamais ce cauchemar perpétuel. Alors après un dernier regard échangé, elle décida de l’inviter chez elle, afin dans savoir plus et de peut-être lui révéler les informations qu’il désirait temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:15

Chapitre 8 : Batman se fait attendre...

Dean l’avait suivi sans faire d’histoire, il savait qu’ils allaient devoir parler et maintenant, il se retrouvait dans sa salle à manger, elle était partie dans la cuisine… pourquoi ? Dean ne savait pas, mais ses sens étaient en éveils pour ne pas qu’elle lui échappe. En l’attendant, son regard se posa dans les coins de l’appartement. Il était déjà venu mais il devait s’avouer qu’il n’avait pas pris soins d’observer les lieux. C’était plutôt douillé, les meubles étaient clairs et tout un tas de photos étaient posées sur un meuble, le jeune homme s’en approcha et reconnut Megan plus jeune, sûrement avec ses parents, il continua son avancée et vit un petit garçon. Il devait être âgé de 5 voir 6 ans, il avait ses yeux mais à part ça, il ne lui ressemblait pas vraiment ou alors, il n’avait pas le coup d’œil.

_ Comment il s’appelle ? Questionna-t-il alors qu’il l’avait entendu revenir.

La jeune femme posa les cafés sur la table basse avant de s’asseoir dans le divan, elle jeta un œil au jeune homme puis sur la photo… apparemment, il n’était pas aussi bourrin qu’elle le pensait.

_ Kévin.

Dean se retourna et alla s’asseoir à son tour, il avisa les tasses de cafés et jeta un regard à la jeune femme. Apparemment, le fait d’essayer de la tuer n’enlever en rien sa façon de recevoir des gens chez elle. Captant son regard, la jeune femme lui offrit un léger sourire…

_ Je ne vous en veux pas, je comprends, vous le protégez comme je le fais avec mon fils, alors non… je ne vous en veux pas.

Dean la fixait quelques secondes assez surpris mais dans un sens, lui aussi l’avait compris alors il n’en dit pas plus sur ce sujet préférant aller droit au but !

_ Où est-il ?
_ Dite-moi d’abords pourquoi je devrais vous faire confiance ?

Dean poussa un soupir las, il en avait assez de perdre du temps en blablatant mais la jeune femme le fixait d’un regard perçant et apparemment, elle ne lui révélerait rien sans qu’il n’arrive à la convaincre ! Dire qu’il avait cru avoir réussi. Alors, il lui expliqua brièvement qu’il était un chasseur, qu’il savait comment agir avec des monstres dans ce genre. Il avait pas mal abrégé mais le plus important avait été dit et la jeune femme n’avait pas bronché, l’observant toujours avec ce regard pénétrant.

_ Vous pensez réellement pouvoir le tuer ? Il ne s’en prendra pas à mon fils ?
_ Je vous jure que je ferais tout ce qui met possible pour le rayer de la carte ! Répondit-il avec dureté.

Il ne pouvait pas lui promettre, la chasse n’était pas une science exacte, il risquait sa peau à chacune d’entre elle, mais ce démon-là, cette créature-là, ne lui échapperait pas, elle avait osé s’en prendre à Sammy et il le lui ferait payer !
Après un moment de silence, Megan se mit à son tour à parler. Elle ne savait pas si s’était la meilleure des solutions mais au moins, elle avait une chance de retrouver sa liberté et d’arrêter de vivre dans la peur. Alors oui, malgré les dangers, elle lui révéla son nom, sa cachette, sa morphologie. Elle lui révéla tout se dont elle savait et en à rien de temps, il prit congé. Il avait une lueur déterminée dans le regard et elle espérait de tout cœur qu’il envoie cette chose en enfer.


°°° °°° °°° °°° °°°


Sam n’en pouvait plus, il avait vu ce monstre lui bouffer un organe, il l’avait aussi senti mais bizarrement et malheureusement, il ne tombait pas dans les vaps, cette créature savait ce qu’elle faisait, et elle prenait un grand plaisir à le voir souffrir. Après lui avoir bouffé ce qu’il avait identifié comme son rein, il était reparti à la pêche de la peau, le faisant hurler encore et encore de douleur ! Néanmoins, celle-ci était bien moins douloureuse que l’autre ! Le jeune chasseur préférait cette sentence qu’à l’autre. Il ne savait pas combien de temps il s’était passé depuis qu’il avait été kidnappé, tout ce qu’il savait, c’était que pour lui, ça faisait une éternité mais il était sûr que quelques heures étaient passées et pas plus.

Naarl venait enfin de le laisser respirer, il était parti, où ? Aucune idée, mais il en profitait pour essayer de reprendre des forces mais à quoi bon ? Ça ne servait strictement à rien étant donné qu’il ne sentait pas ses membres, seul la douleur se répercutait dans son corps encore et encore. Alors qu’il remarqua pour la première fois la lumière du jour, L’ombre de cette pourriture se rapprocha une nouvelle fois de lui… ne pouvait-il pas le tuer et en finir une fois pour toute ? Non… non, il devait tenir bon, il ne pouvait pas laisser Dean seul ! Il allait tuer ce fumier et en revenir vivant ! Un sourire vint se poser sur ses lèvres …Quel chasseur minable il faisait !

_ T’en as pas encore eu assez ? Souffla-t-il en lançant un regard noir à la créature.

Ce dernier se mit à sourire en rapprochant son visage de celui de Sam… le chasseur en grimaça de dégoût alors qu’il pouvait clairement sentir son haleine fétide. De loin, il était moche mais de près il était vraiment hideux !

_ Naarl aime prendre son temps ! Roucoula-t-il en se tournant vers son repas… en l’occurrence le ventre de Sam.

Ce dernier serra les dents se doutant qu’un nouveau round allait bientôt commencer… il appréhendait, il pouvait sentir la chaleur de son haleine contre le reste de sa peau. D’un coup, il se tendit alors que les doigts squelettiques de cette créature se promenaient contre sa peau ! C’était vraiment désagréable, il ne pouvait en aucun cas bouger mais tout ce que lui faisait cette pourriture, il le sentait ! Pourquoi n’était-il pas immunisé contre la douleur ? Ah ça… les monstres de ce genre ne lui feraient pas ce cadeau bien au contraire. Et il le comprit très bien quand il entendit ce fou fredonner alors que ses doigts écartaient une nouvelle fois sa chair… la douleur était encore pire que la précédente, pourquoi aucune idée ! Peut-être n’arrivait-il plus à la supporter dans tous les cas, les cris se répercutaient les uns après les autres, sa mâchoire se crispait alors que sa tête appuyait durement contre la terre. A part ses foutous fredonnements, il pouvait entendre son cœur faire Baboom, Baboom encore et encore alors que sa respiration saccadée se mêla dans ce méli-mélo… mais d’un coup, un seul… un cri aigu franchit ses lèvres alors qu’il sentit son sang couler contre sa peau ! L’odeur métallique remonta jusqu’à sa gorge tandis que sous l’effet du choc, ses doigts s’enfoncèrent dans la terre. Comment, il n’en avait aucune idée mais ça l’avait électrisé d’un seul coup que tous ses membres s’étaient raidis de douleur. Il ne pouvait toujours pas bouger et franchement, il ne pensait pas en avoir la force. Il pouvait encore sentir ce courant électrique le prendre de part en part mais encore une fois elle s’atténua légèrement sans pour autant disparaître. De faibles plaintes de douleurs sortirent encore de sa bouche alors qu’il ouvrit les yeux voyant sa poitrine se lever et descendre avec rapidité. Il n’arrivait pas à reprendre son calme, comment le pourrait-il ? Un monstre le bouffait vivant et voilà qu’il tenait encore une chose entre ses mains ! Quoi, il n’en savait rien ! Il n’était pas expert en anatomie mais putain… ce qu’il en savait c’était que ça faisait un mal de chien ! Un putain et gros mal de chien !!!


°°° °°° °°° °°° °°°

Après avoir récupéré tous les éléments, Dean n’avait pas perdu de temps… grimpant dans sa Chévy, il était parti directement vers la forêt, en route, il avait téléphoné à Bobby, lui demandant des renseignements sur ce Naarl. Il n’avait pas le temps de chercher lui-même alors avec ou sans savoir comment le tuer, il se jetterait dans la gueule du loup ! Par chance ou malchance, Bobby connaissait vaguement ces créatures par le biais d’autres chasseurs… ça, ça avait était la bonne nouvelle mais le vieux chasseur ne se souvenait plus de comment les tuer. Toutefois, il lui répondit qu’il chercherait mais pour toute réponse Dean lui avait raccroché au nez tout en fulminant dans sa barbe !

La route avait été courte, le jeune homme n’avait pas de plan mais il ferait sans. A peine avait-il stoppé le moteur qu’il était dans son coffre, prenant machette, flingue, ainsi qu’un chalumeau ! Ça façon d’agir lui faisait penser à un Wendigo alors autant jouer sur le même ton ! Une fois tout l’attirail prit, il s’avança dans la forêt le visage plus que déterminé… il suivit les directions de la jeune femme à la lettre et au bout d’une petite demi-heure, il se retrouva face à des rochers, il s’avança prudemment, prenant le chalumeau et son briquet en mains. Une fois assez près, il vit une légère ouverture, assez grande pour passer allonger ! Il passa son sac en premier puis, se hissa à l’intérieur du trou, il avança un peu mais d’un coup il se stoppa, son sang se glaça alors que ses poiles s’irisaient sur sa peau ! Un cri… un cri déchirant… la voix de Sammy. Dean recommença à ramper et arriva vite dans la grotte, il posa son sac sur le sol avec délicatesse avant de descendre à son tour mais à peine avait-il mit les pieds au sol que son regard vira sur son frère et cette chose. Au même moment, ses yeux entrèrent en contact avec ceux de ce monstre. Mais bien vite, il dévia de ses yeux à sa bouche restant pétrifié en voyant dans la gueule de ce monstre de la viande… viande qui devait appartenir sans aucun doute à son frère…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:17

Chapitre 9 : La créature contre le chasseur.


Le jeune homme était resté pétrifié… la vue qu’il avait en face de lui, venait de le clouer sur place. Son frère était allongé à même le sol, la respiration saccadée, les traits tirés à cause de la douleur et cette chose…. Ce monstre était au-dessus de lui, un morceau de viande pendant entre ses dents. Le sang coulait sur son menton alors que ses yeux fixaient Dean avec avidités… le chasseur lui ne bougea pas, n’arrivant pas à digérer cette scène. Pourtant, un grognement sourd provenant de la gorge de ce monstre le fit revenir sur terre ! Son frère avait besoin d’aide et pas dans deux heures !

Il lança un regard noir à ce fils de pute, avant d’avancer d’un pas rapide vers lui… s’en perdre une minute, il prit son briquet et alluma son chalumeau. Ok son frangin était en dessous mais ce Naarl était à sa portée sans le mettre en danger…

_ J’espère que t’aimes les steaks bien cuits ! Rugit-il actionnant le chalumeau…

Une énorme flamme en sortit, enveloppant la créature de part en part. Dean lui, criait tout en dégommant cette saloperie mais le jet de la flamme se dissipa assez vite et le chasseur maugréa dans sa barbe alors que ce taré était toujours debout sans une seule égratignure… apparemment, le feu ne lui faisait absolument rien à son plus grand regret.

_ Naarl aime aussi quand c’est chaud ! Psalmodia-t-il tout en gobant l’organe volé.

Dean en grimaça de dégoût, mais ce n’était rien face à ce que Sammy pouvait ressentir, la douleur ne l’avait pas quitté mais il se sentait soulagé. Son frère était là, il aurait pensé en avoir fini avec Naarl mais les flammes n’avaient pas fonctionné sur ce fumier et maintenant, il pouvait le voir manger un reste à lui tout en captant le regard qu’il avait pour Dean. Et ce regard d’une bête face à sa proie ne lui plaisait pas. Et si Dean se faisait avoir ? Si ce montre arrivait aussi à le mettre K.O ?

_ Dean…dégage ! Souffla-t-il ne voulant pas qu’il finisse comme lui.

A peine avait-il parlé, qu’il sentit un poing s’abattre sur sa tempe… ce simple coup, venait de le mettre dans les vaps, il entendit à peine le rugissement de son frère… Oh oui, pour crier, il avait hurlé. Il ne supportait pas que l’on touche à un seul cheveu de son frère mais ce bâtard avait dépassé les limites alors ce simple poing, ce simple coup avait réveillé toute la rage qui bouillonnait en lui et ce fut à ce moment-là, qu’il se jeta sur cette bête, le cognant avec force avant d’enfoncer à plusieurs reprises sa lame dans sa chair. Il pouvait la sentir glisser encore et encore alors que ce monstre grognait face à la douleur. Il le tenait, son bras maintenait son cou, alors que son autre main le poignardait s’en relâche… il avait osé lui enlever son frère et pour ça, il allait payer !

Alors qu’il déversait sa rage dans ses coups ne s’attendant pas à une réaction de la part de ce fils de pute, il fut bien surpris de sentir la poigne de ce taré sur son bras… mais trop tard, Naarl, l’empoigna l’envoyant valser à plusieurs mètres de là où il était ! Il se réceptionna avec fracas sur la roche avant de retomber au sol ! Le souffle coupé, il se releva doucement, serrant les dents pour ne pas gémir ! Ce salopard venait sûrement de lui péter quelques côtes…

A peine debout, il le chercha, mais aucune trace de cette créature, elle était maligne, forte, rapide et d’après Megan, il fallait à tout pris qu’il évite ses griffes, sinon, il serait résolu à ce faire bouffer ! C’était sûrement pour ça que son frère ne bougeait pas ou alors, à cause de la plait béante qui balafrait son abdomen… A cette pensée, il crispa la mâchoire alors que son regard se fit plus dur, plus menaçant…

_ Montre-toi fils de pute ! Grogna-t-il avec rage.

Il s’avança dans la grotte, poignard à la main, flingue de l’autre côté ! Le feu n’avait rien contre lui, ni le couteau mais peut-être que les balles en argent oui ! Quoi qu’il en soit, il restait sur ses gardes…

_ Naarl va bien s’amuser…. Naarl va attraper le petit agneau…. Il va se régaler… Claironna-t-il d’une voix surexcitée.

Dean pesta, le son se répercutait sur la roche et il n’arrivait pas à distinguer où ce fils de pute se cachait. Il redoubla d’attention ne voulant surtout pas se laisser prendre par surprise… soudain, une ombre passa derrière lui, il se retourna mais ne le vit pas. Il avait horreur que l’on joue avec ses nerfs mais lui… il remportait la palme d’or ! Un rire aigu retentit alors qu’une nouvelle ombre passa à ses côtés… Dean braqua son arme dans tous les coins bougeant selon les sons qu’il entendait… d’un coup… s’en qu’il ne le voit, il se sentit de nouveau décoller du sol pour sentir la roche contre sa tempe. Il était sonné, du sang coulait le long de sa joue et ce bâtard de première le maintenait toujours tout en sifflotant d’amusement. Dean essaya de se défaire de son étreinte mais rien à faire… un gémissement sourd sortit de sa gorge alors que Naarl lui tordait le poignet… n’y tenant plus, son arme tomba au sol alors que le nez de cette pourriture se colla à son visage….

_ La vache… comment tu fais pour bouffer avec un pif de ce genre ! Ironisa-t-il tout en essayant de trouver une solution…

Toutefois, il aurait mieux fait de se taire, la bouche de cette enflure se rapprocha de son visage, Dean en grimaça de dégoût… non pas parce qu’il avait peur mais plutôt à cause de son haleine putride…

_ Ah… putain ça t’arrive jamais de te brosser les dents entre deux encas ? Maugréa-t-il en essayant de se reculer mais rien à faire…

Cette ordure continuait son avancée posant sa langue sur sa joue, léchant avec avidité le sang qui s’y coulait… Dean ronchonna entre ses dents alors que Naarl riait joyeusement…

_ Le chasseur a bon goût… Murmura-t-il de sa voix suave.
_ Je vais te réduire en charpie ! Ragea-t-il tout en se secouant pour qu’il le lâche.

Amusé par son comportement, la créature le laissa faire lui laissant un peu de moue mais il en avait assez alors il employa un autre moyen. Il était ici pour le tuer et il comptait bien s’amuser. C’était bien plus marrant de jouer avec la nourriture…

°°° °°° °°° °°° °°°


Sam revenait peu à peu à lui… le sang perdu le rendait vaseux, mais il savait très bien que s’il était encore en vie s’était seulement grâce au pouvoir de ce monstre ! Il ne pouvait pas lui laisser cette plaie ouverte sans qu’il ne meure ! Il l’avait dit lui-même… il contrôlait les hémorragies… merde, et si Dean le tuait ? Qu’est-ce qu’il se passerait ? Il ravala cette crainte et essaya de bouger mais rien à faire… Naarl le contrôlait toujours ou plutôt son fichu venin ! Il pouvait entendre la voix de son frère… il était en rogne, ça s’entendait… Sammy ne pouvait pas le voir, ils étaient sûrement dans un coin sombre de la grotte ce qui l’agaçait… il ne voyait rien, il ne pouvait rien faire ! Soudain… un cri déchirant se répercuta sur la roche… Sam sentit des frissons parcourir son échine… Dean était mal en point….

°°° °°° °°° °°° °°°

Juste une seconde, une demi-seconde et le poignet de Dean était cassé… ce fils de pute venait de lui briser son membre, la douleur l’avait complètement enveloppée le faisant hurler… il ne s’était pas attendu à ce qu’il lui brise le bras non… il pensait se faire bouffer, griffer, n’importe quoi mais pas ça ! Non ce fumier jouait avec lui et ça commençait à l’agacer au plus haut point ! Toutefois, être le joujou à son pépère avait du bon… le grand méchant loup venait de le lâcher, apparemment, il voulait l’affronter en duel, ce croyait-il plus fort que lui? Oui… Dean pensait que c’était bel et bien ça, étant donné que ce Naarl le fixait avec un léger sourire. Le jeune homme le lui rendit… lui lançant un regard déterminé… il n’avait plus d’arme en main mais il ferait sans…

_ Viens… Souffla-t-il en se mettant en position de combat.

La créature restait silencieuse le fixant d’un regard perçant, légèrement courbée, elle suivait le moindre de ses mouvements… un long silence s’installa entre eux… Dean ne voulait pas attaquer le premier et apparemment, lui avait tout son temps ce qui n’était pas le cas du chasseur. Alors même si ça l’agaça, il envoya le premier coup de poing, suivit de nombreux autres… il évita ses griffes de peu, mais il n’évita pas son pied. Il tomba au sol mais se releva assez vite mais pas assez ! Naarl l’avait attrapé par les cheveux le soulevant du sol ! Dean grimaçait mais ne perdit pas de temps et entra ses doigts dans la plait béante qu’il lui avait infligé ! Il prit un malin plaisir à s’accrocher dessus et à tirer ! La créature grogna avant de l’envoyer valser. Dean se réceptionna tant bien que mal mais ne put s’empêcher de gémir face à la douleur électrique qui se balada dans tout son bras.

Naarl ne le laissa pas respirer, à peine était-il debout qu’il était une nouvelle fois face à lui… Dean lui lança un regard noir avant de se jeter à nouveau sur lui ! Rien à foutre d’avoir le poignet pété, il cognait, il rendait les coups à cette enflure tout en évitant ses griffes à la noix ! Mais tout d’un coup… la créature l’attrapa par la nuque ! Dean porta ses mains à son cou tout en sortant des sons gutturaux dus à la pression que maintenait cette enflure sur sa gorge. L’air ne passait plus et s’il ne faisait rien, il allait crever soit asphyxié ou alors bouffé ! Il ne pouvait pas… non, depuis gosse, il tuait ses monstres… ce n’était pas pour se faire bouffer par l’une d’entre elle… alors il fit ce qu’il pouvait faire ! Ses mains ne pouvaient pas aller bien loin alors au lieu de les laisser sur les doigts squelettiques de cette chose, il les posa sur son visage les enfonçant dans ses yeux… il prit un malin plaisir de les enfoncer encore et encore et plus ses doigts rencontrèrent ses globes visqueux plus cette enflure resserra sa prise contre sa gorge… Dean criait tout comme la bête…

Ceci ne dura que quelques secondes, Dean étant soulevé de terre et Naarl aveuglé par ses doigts mais d’un coup… d’une seule et unique seconde… Dean s’effondra au sol alors que la bête en fit tout autant… au même moment… Sam poussa un hurlement strident portant ses mains à son ventre… une douleur aiguë s’était propagée dans tout son corps avant qu’il ne sente le sang couler de nouveau. Il s’aperçut alors qu’il pouvait bouger ! Il pouvait bouger mais ses craintes venaient de se révéler réelles…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:18

Chapitre 10 : Choque.

Le jeune homme toussa à plusieurs reprises reprenant peu à peu une respiration normale… Il se releva doucement, grimaçant face à ses douleurs… il avait entendu son frère hurler… mais pourquoi ? Son regard dévia sur ce Naarl… étendu sur le sol terreux de la grotte ! Il semblait mort…. Le chasseur observa ses doigts, son visage se tordit en répugnance alors qu’il vit une substance visqueuse et verdâtre sur ses mains. Il n’avait jamais tué de démon comme ça mais celui-là… erk. Il passa ses mains sur son blouson tout en s’avançant vers son frère, néanmoins, il s’arrêta à quelques mètres, son visage était soudain devenu blême… il y avait beaucoup de sang ! Trop de sang. Sam était encore conscient mais pour combien de temps ? Il se reprit, se laissant tomber à ses côtés…

_ Hey Sammy… tiens bon ok ?
_ Dea..n...
_ Je suis là frangin, ce fils de pute est mort... alors accroche-toi !

Il lui lança un regard déterminé... Sam arrivait à peine à garder les yeux ouverts mais pour son frère il faisait un effort. D’un coup, un gémissement sortit de sa gorge alors qu’il s’agrippa au bras de son frangin. Il l’entendit bredouiller un désolé et là Sam comprit qu’il comprimait la plaie mais à quoi bon ?

_ Perd... pas ton te..mps !

Dean lui lança un regard noir ! Il devait en déduire quoi ? Le laisser crever là ? Il en était hors de question ! Il allait le sortir de cette grotte l’amener à l’hôpital et dans quelques jours il serait sur pied mais en aucun cas il ne perdait son temps !

_ Garde tes forces ! Marmonna-t-il en jetant un oeil vers la sortie.

Dean analysait à toute vitesse, sa main ne quittait pas la blessure de son frère, il savait que le temps lui était compté, il devinait que ce monstre lui avait bouffé des organes mais lesquels ? Est-ce que s’était déjà perdu ? Non... non sinon son frère serait déjà mort ! Il fit une légère grimace à cause de son poignet qui le rappelait à l’ordre... mais peu importait, Sam ne serait pas assez fort pour sortir de ce trou tout seul !

_ Allez Sammy... il est l’heure de faire une petite balade ! Souffla-t-il en se levant tout en redressant le concerné qui ne manqua par de serrer les dents tout en gémissant.

Il le portait plus qu’il ne se soutenait... peu lui importait, la Chévy n’était plus très loin, il devait tenir et il tiendrait... toutefois, Sam lui n’était pas aussi sûr, ses jambes ne le portaient par il ne savait quel miracle, il n’avait plus de force et bien vite, il s’écroula emportant son frère dans sa chute. Le noir commençait à l’envahir, il sentait à peine les gifles que lui foutaient son frère... il n’en pouvait simplement plus, il voulait que cette douleur cesse et le seul moyen s’était de laisser cette pénombre l’envelopper...

_ Sam !!! Sammy, non... Sam, ferme pas les yeux !

Dean enrageait, il avait beau secouer son grand dadet de frangin rien n’y faisait... alors malgré ses côtes douloureuses, il l’attrapa et le porta tant bien que mal jusqu’à la Chévy... une fois Sam installé sur le siège arrière, il monta à son tour démarrant en trombe...


°°° °°° °°° °°° °°°

Le trajet avait été rapide et Dean revoyait sans cesse son frère sur ce brancard… une équipe médicale autour de lui et lui... il avait seulement observé impuissant restant refoulé devant ses portes ! Il n’y avait pas accès et maintenant, il était contraint d’attendre. Il n’aimait pas avoir cette sensation d’impuissance, il avait horreur de ne rien pouvoir contrôler et pourtant, là, à cet instant, c’était ce qu’il allait faire. Il ne savait pas combien de temps il était resté devant ces portes mais il finit par rebrousser chemin, il était couvert de sang, le sang de son frère... il y en avait trop, bien trop. Des flashs se répercutaient dans sa tête ! Il revoyait ce salopard avec cette chose dans la gueule... il souffla un bon coup, se passant une main nerveuse sur le visage... au même moment, une infirmière passa à ses côtés... elle remarqua le sang sur ces vêtements et bien vite elle lui demanda s’il allait bien. Il resta à la fixer sans savoir quoi lui répondre, à vrai dire, il était dans un état second et s’en savoir comment il se retrouvait assis sur une table d’examen.

Une longue heure plus tard, il en ressortit, il avait repris un peu du poil de la bête mais ce silence le rendait nerveux... alors qu’il arrivait devant cette pièce d’un blanc éclatant, il ne pouvait simplement pas attendre là ! Mais en même temps que pouvait-il faire ?... Rien, absolument rien, alors ce fut résigné qu’il s’installa sur une des chaises prenant sa tête entre ses mains... d’ailleurs, un beau plâtre recouvrait l’une d’entre elle. Mais ce n’était vraiment rien contrairement aux blessures de son frère. Alors que de longues minutes s’écoulaient s’en qu’il ne bougeait, la sonnerie de son téléphone le fit sursauter. La fatigue ? Le stresse ?... un petit mélange, quoi qu’il en soit, Dean répondit à l’appel...

_ Dean... j’ai trouvé...
_ C’est réglé ! Coupa le jeune homme ne laissant pas son ami finir.

Un moment de blanc s’installa entre eux, qu’est-ce qu’il pouvait dire de plus ? Que son frère était entre la vie et la mort ? Qu’il avait préféré s’envoyer en l’air avec une femme plutôt que de veiller sur son frère ? Non, il ne pouvait certainement pas lui dire ça alors il se contenta de garder le silence.

_ Comment t’as su pour les yeux ? Marmonna finalement le vieux chasseur.
_ Un coup de chance ! Souffla-t-il sans réellement vouloir parler.

Bobby semblait l’avoir remarqué car Dean l’entendit souffler dans le combiné et à peine deux secondes plus tard, il lui demanda plus de détail. Le jeune homme se raidit mais il lui expliqua globalement la situation, puis, après un moment de silence Dean raccrocha le remerciant pour son aide. Il aurait bien aimé que ce John qui l’appelle mais apparemment, la situation n’était pas encore assez critique où alors il était sur une grosse affaire. Dean n’en savait trop rien mais il aurait juste aimé le voir ici. Remarque, comme ça, il évitait son regard... car oui, il était conscient qu’il avait fait une erreur et il le lui aurait très bien fait comprendre.

Il finit par relever le visage, le posant contre le mur alors que son regard fixait la seule et unique horloge de la pièce... il pouvait entendre son tic et son tac à répétition, il observait l’aiguille bouger... il était ici depuis deux bonnes heures et toujours aucune nouvelle de son frangin. Il ne préférait pas songer à la possibilité de perdre son frère, non, il ne pouvait tout simplement pas y penser...

Alors que le sommeil commençait à l’atteindre sans qu’il ne le souhaite, une voix le réveilla pour de bon... à peine avait-il ouvert les yeux qu’il était sur ses pieds à observer ce mec en blouse blanche. Il voyait par son regard que quelque chose clochait, il espérait se tromper mais il avait assez longtemps observé les gens pour savoir que s’était bel et bien le cas.

_ Mr Galyton ?
_ Comment va mon frère ? Questionna l’aîné avec inquiétude.

Oh oui, son angoisse montait à grand V, le regard de cet homme d’une cinquantaine d’années ne lui plaisait pas et quand celui-ci se mit à blablater encore et encore expliquant le cas de Sam... l’opération qu’il avait subit, le rein manquant... Dean sentait son coeur s’affoler de plus en plus mais ça ce n’était pas le pire non... quand le médecin se mit à parler du foie de Sam, Dean sentit d’un coup ses jambes devenir flasques... d’ailleurs, il venait de s’asseoir sans réellement savoir comment ! Il entendait la voix du toubib mais il avait du mal à assimiler les mots...

_ Prenez mon foie et donnez-le lui ! Lança-t-il en relevant le regard vers le Dr Cullon.

Il était déterminé, il n’y connaissait rien en implantation et tout ce baratin et franchement il s’en foutait complètement mais il ne pouvait pas encaisser le fait que ce fils de pute avait mangé une grande partie du foie de son frère... une trop grande partie ! Le foie de son frère ne pouvait pas se régénérer soit, mais le siens lui conviendrait très bien !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:20

Chapitre 11 : Prêt à tout pour son frère.

Oh oui, il avait gueulé pour arriver dans ce lit, il avait fallu du temps, des examens mais il avait fini par réussir. Ok, peut-être que ça ne marcherait pas mais au moins, il aurait tout fait pour l’aider. Il avait déjà de la chance, lui et Sam étaient du même groupe sanguin et tous les examens s’étaient révélés plutôt concluant. Après sa gueulante dans la salle d’attente, le médecin l’avait fixé en silence avant de lui expliquer clairement les risques... franchement, Dean sans fichait complètement et le médecin avait été à deux doigts d’appeler la sécurité mais le chasseur s’était calmé et avait écouté le toubib ! En réalité, il n’avait pas besoin de donner son foie en entier... plutôt bonne nouvelle, ils allaient juste en prélever une grande partie… 60% pour être plus exact… tout ça pour Sammy et ensuite... il faudrait attendre.

Dean n’aimait pas les hôpitaux encore moins se retrouver à poil sur une table d’opération super froide tout comme la pièce ! C’était un coup à se retrouver avec un rhume pas possible mais il gardait son calme. Il aurait souhaité voir son frère avant mais ce con de Dr Cullon n’avait pas voulu et maintenant il était là, allongé, entouré de blouse blanche, il n’aimait pas ça, il avait hâte d’être sorti de cet enfer mais à la place, il voyait ce putain de médecin s’approcher de lui... avec une saleté d’aiguille... Dean ne le lâchait pas des yeux, il sentit son coeur tambouriner fortement contre sa poitrine, il entendit à peine le toubib lui dire de se calmer... non, il fixait cette merde dans l’aiguille ! D’ailleurs, il serra les dents alors que le médecin injecta le produit dans la perfusion... perfusion qui était relié à son bras... il lança un regard noir au médecin mais bon... ce mec ne faisait que son job ! Toutefois Dean n’aimait pas les hôpitaux, les médecins, toutes cette merdes... il eut à peine le temps de compter jusqu’à trois qu’il s’endormit laissant ainsi le champ libre à l’équipe médicale.

°°° °°° °°° °°° °°°

Le noir tout d’abords, aucune envie d’ouvrir les yeux… des bips réguliers et agaçants ! Le brouillard dans sa tête… oui c’était ça, il allait au ralenti, dormait-il encore ? Hum… probablement pas mais il se réveillait, il en prenait conscience et malgré qu’il n’avait aucune envie d’ouvrir les yeux, il le fit quand même… il clignota à plusieurs reprises, n’arrivant pas à les garder ouverts bien longtemps. La fatigue ? La lumière ? Un peu des deux….
Toutefois, après quelques minutes de combat, il y arriva… sa vue était floue mais peu importait, elle était assez claire pour constater qu’à part lui, il n’y avait personne dans sa chambre et là… tout se remit en place… son frère, Naarl, lui sur le billard et…. Sammy !

La peur aux tripes, il ne chercha pas plus longtemps, il devait savoir, il devait en avoir le cœur net… dans des gestes flous mais déterminés, il arracha sa perfusion, répandant un peu de sang… ça ne le préoccupait pas, au contraire, il se redressa, retenant un gémissement de douleur. Il passa sa main sur son abdomen, ses fichus médecins l’avaient découpé comme un vulgaire steak ! Après que la douleur soit passée plus ou moins, il défit ses couvertures et se mit sur ses pieds. Un vertige le prit… il se retint au lit, expirant légèrement pour contrôler cette envie de dégober… ce n’était pas le moment, il devait sortir et trouver son frère. Sam… oui, Sam avait besoin de lui. Ses premiers pas étaient incertains, ses jambes tremblaient violements… il maugréa entre ses dents, traitant ces fichus médecins qui l’avaient drogué. Cependant, ça ne l’arrêta pas, se tenant au mur… meuble… il atteignit la porte, il l’ouvrit maladroitement… il continua sa route dans le couloir mais où aller ? Droite… Gauche… il prit la droite, respirant un bon coup pour se donner de la force… la douleur l’irradiait mais elle ne l’arrêterait pas…. ohhh non !

N’empêche, il avait beau être déterminé, il était assez repérable, la mine blafarde, les yeux explosés, la façon dont-il se tenait alerta assez vite une infirmière… infirmière qui s’approcha de lui avec inquiétude. Bien sûr, Dean ne voulait pas de son aide… à quoi pouvait-elle lui servir ? A strictement rien alors il l’envoya balader… du moins c’était ce qu’il pensait mais aucune de ses paroles avaient un sens pour la jeune demoiselle. Ce patient devait vraiment prendre du repos mais à peine se rapprocha-t-elle de lui, qu’il la repoussa brutalement. Bon, il n’avait pas réellement de force mais elle était sûre que si ce jeune homme avait eu toutes ses capacités, elle se serait bien vite retrouvée à terre. Mais elle était assez farouche et revint à la charge… Dean la rejeta une nouvelle fois mais il tomba à genoux ! La jeune femme ne voyait pas trop quoi faire… Devait-elle appeler la sécurité ? Hum… elle ne voulait pas mais elle n’avait pas le choix. Alors qu’elle partait en courant… elle entendit la voix d’un homme… elle se retourna et elle le vit accroupi face au patient. Inquiète pour celui-ci elle revint sur ses pas….

_ Monsieur qui êtes vous ?
_ John Galyton… Dean est mon fils.

Ils se fixèrent quelques secondes, durant lesquels Dean voulait s’échapper de la poigne de son paternel, mais ce dernier ne le lâchait pas. Dean déraillait complètement… apparemment, il ne l’avait même pas reconnu, était-il trop préoccupé par Sam ? Il n’en savait rien mais il se contenta de le recoucher alors que cette jeune demoiselle replaça correctement son cathéter. Après quelques minutes de soins, elle le remercia lui indiquant que le médecin de ses fils ne tarderait pas. John acquiesça, il avait essayé d’avoir des nouvelles de son cadet mais cette infirmière ne savait rien, ou, ne voulait-elle rien lui dire ? Il se contenta de s’asseoir sur le fauteuil, observant son aîné replonger dans un sommeil qui, il espérait réparateur.


Quelques heures s’étaient écoulées, il avait parlé au médecin de ses fils et maintenant… maintenant il attendait le réveil de Dean. Il l’appréhendait même… après tout… il l’avait appelé, lui demandant de l’aide et lui, il n’avait pas réagi assez vite ! Non, il avait été lent, trop lent ! La bataille était passée et maintenant… il devait attendre, attendre de parler à son fils pour lui expliquer le cas de Sam ! Comment réagirait-il ? Il n’en avait aucune idée. Lui pardonnerait-il son silence ? Non, sûrement pas.

Il se passa les mains sur le visage… fatigue, culpabilité, angoisse… oui, avec ce simple geste, il espérait enlever tout ce qui le pesait. Si seulement ça pouvait être aussi simple. Mais non, non, il devrait vivre avec ça ! Il était parti, il avait laissé son aîné seul ! Et le pire dans tout ça… c’était Sammy ! Il ne l’avait pas revu depuis… deux longues années. Oh, il l’avait entraperçu mais pas parlé. Ça lui manquait et aujourd’hui… . Il ferma les yeux, il s’en voulait tellement. Jamais il n’aurait du leurs infliger cette vie…

_ Papa ?!

La voix était faible, peu sûr… mais elle venait de le sortir de ses songes et automatiquement, il redressa le visage pour plonger son regard dans celui de son fils. Celui-ci semblait surpris, pourquoi était-il là ? Depuis combien de temps ? Oui ? Dean se posait tout un tas de questions mais en voyant cette lueur dans ses yeux la peur l’enveloppa de nouveau. John n’avait que très rarement ce regard… est-ce que ça voulait dire que…. NON ! Non, non, non… il ne voulait pas l’entendre, il n’était pas prêt pour ça… non, il ne pouvait pas assumer… il ne pouvait pas le supporter.

_ Qu’est-ce que tu fais là ? Questionna-t-il sèchement.

Oh oui il était amer, il l’avait appelé, il lui avait demandé de l’aide et en échange, il n’avait eu que du silence, juste un putain silence. Pourtant, il avait toujours fait en sorte d’être un bon fils. Il obéissait, il l’avait toujours fait et en échange de quoi ? Rien… même pas un merci alors oui… il avait mis du temps pour ouvrir les yeux mais Sam avait raison. Il agissait comme un bon soldat et là… là il ne pouvait plus. Il aimait son père, il était tout pour lui mais ce silence le pesait plus qu’il ne pouvait se l’avouer. Il remarqua le geste de John, il venait de baisser les yeux face à sa question… pourquoi ? S’en voulait-il ? Dean serra la mâchoire mais son regard, lui, était resté toujours aussi dur…. Il devait savoir… même s’il ne voulait pas l’entendre, il le devait….

_ Sam ? Tu…

Il baissa les yeux, il n’arrivait pas à poser la question, en temps normal, il aurait sauté de son lit parcourant tout l’hôpital pour le voir… d’ailleurs, des flashs flous lui indiquaient qu’il l’avait sûrement fait mais il s’en fichait maintenant il était face à son paternel, il savait que John ne le laisserait pas faire alors il garda son calme essayant d’en savoir plus par lui. A en voir ses réactions, il savait…. Et quant son regard croisa le sien, Dean sentit tout d’un coup une énorme boule se former dans sa gorge…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:21

Chapitre 12 : Besoin de répit.

Il ne savait pas comment lui dire alors oui, il l’avait annoncé sûrement un peu brusquement car Dean ne réagissait pas, il se contentait de fixer le vide sans rien dire. John répéta son prénom et ce dernier finit par se tourner vers lui… aucune colère, aucune tristesse, en faite, il n’y avait rien…. Absolument aucune lueur dans ses prunelles émeraude.

_ Il va se réveiller…

Etait-ce une question ou pas ? John ne savait pas et pour être franc, il souhaitait de tout cœur que cette parole soit vraie.

_ C’est un Winchester. Se contenta-t-il d’ajouter.

Dean baissa les yeux, il avait cru à pire, en voyant la non-réaction de John, et cette lueur dans ses yeux, il avait pensé que Sammy était mort mais non… non, il était juste dans le coma, un coma profond selon le doc mais un coma quand même. Il se battait et ça, ça lui convenait ! Ils avaient réussi l’implantation du foie, maintenant, il devait attendre… oui attendre de voir si son frère ne rejetait pas l’organe, si Sam allait se réveiller. Attendre, voilà un drôle d’ennemi. Dean n’aimait pas ça, d’autant plus qu’il devait faire face à son père. Il ne voulait pas lui parler, c’était trop tôt, bien trop tôt. Il lui en voulait encore et ça allait être difficile de lui pardonner. C’était idiot, après tout, c’était sa famille mais justement, il aurait pensé qu’avec un seul appel ça aurait été suffisant mais il était tellement dans sa vengeance qu’en cours de route, il avait oublié ses enfants. Alors quand il l’entendit prononcer leurs noms, il le fixa durant de longues secondes… Winchester, ouais, ils l’étaient tous les trois…. Et il en était fier, il ne pouvait pas le nier mais il venait de recevoir une gifle monumentale… en faite, elle lui pendait au nez depuis pas mal de temps, sauf qu’avant, il ne voulait pas le voir mais aujourd’hui… aujourd’hui tout était différent.

°°° °°° °°° °°° °°°

Quatre mois, quatre putains de mois avec son père… comme avant sauf que cette fois aucune chasse. Non, il était juste là, à tourner en rond, à le surveiller. Les premiers jours où il était rentré au motel, il ne l’avait pas lâché, ça énervait Dean mais il supportait en silence… oui le silence était devenu un ami au plus grand malheur du patriarche. Il avait rarement vu son fils ainsi, non, la dernière fois remontait à la mort de Mary… ça lui faisait mal de le voir dans cet état mais c’était uniquement de sa faute et aujourd’hui… dès qu’il essayait de parler de Sam… de son absence, Dean s’enfuyait, soit, il se murait dans le mutisme ou comme aujourd’hui, il claquait la porte. Il savait où il allait… l’état de son cadet n’avait pas changé… la transplantation avait été une réussite mais il était toujours dans ce fichu coma et il devait se l’avouer… il ne savait plus quoi faire pour arranger les choses. Dire qu’il aurait pu éviter ça !


°°° °°° °°° °°° °°°

Il ne voulait pas…. Non, c’ était encore trop tôt, un jour il le pourrait sûrement mais pas aujourd’hui, avant, il avait besoin de savoir que son frère s’en sortirait car si ce n’était pas le cas… si Sam devait rester dans cet état, il ne pourrait pas… non, il ne pourrait pas pardonner à John, il était conscient, qu’il avait été juste aveuglé par la vengeance, qu’il pensait qu’il était là pour protéger Sam mais…. Il n’était pas dieu, il était qu’un simple humain, un simple chasseur… ok, un bon chasseur car oui, il avait était formé par John Winchester, un excellent chasseur. Chasseur qui lui avait toujours appris à surveiller Sammy. C’était son Job, il en était conscient mais juste une fois, une et unique fois il l’avait appelé, à plusieurs reprises. Ok la première fois, il n’avait pas bougé mais les autres coups de fils avaient réellement était un appel au secours ! Les choses l’avaient dépassé et même si c’était son job, sur ce coup, il aurait voulu un coup de main. Coup de main qui était arrivé trop tard… bien trop tard. Alors non, si Sam restait dans cet état, il ne pourrait pas lui pardonner le fait qu’ils passaient après sa vengeance.

Etrangement ses pas ne l’avaient pas amené à l’hôpital mais plutôt à un immeuble… depuis qu’il avait retrouvé Sammy, il l’avait juste appelé, vite fait pour lui dire qu’elle n’avait plus à s’inquiéter. Depuis, aucune nouvelle, ni d’elle, ni de lui. Peut-être était-elle partie vivre ailleurs. Après de longues minutes à observer la porte, il se décida à y sonner… quelques secondes plus tard… il l’entendit, elle était encore ici. Il hésita un instant mais finit par lui répondre… quelques minutes plus tard, il était assis dans un fauteuil à observer son fils entrain de jouer avec des petites voitures… il fut sorti de ses pensées par la jeune femme qui revenait avec deux cafés. Il la remercia avant de retourner dans son mutisme.
La jeune femme le scruta de longues minutes, cet homme semblait assez préoccupé mais elle était au courant pour la situation de son frère et elle le regrettait mais en même temps, elle n’aurait pas changé ce qui s’était passé. Elle n’avait fait que protéger son fils alors oui, il y avait eu des morts mais pas sa famille…

_ Je suis désolée pour ton frère. Souffla-t-elle avec sincérité et aussi pour rompre le silence.

Dean dévia son regard du petit à elle, il la trouvait toujours aussi belle et pour être franc, il ne savait pas ce qu’il fichait ici. Il resta à la scruter, dire qu’il avait failli la tuer, il s’en voulait, après tout ce gamin aurait été orphelin… privé d’une mère. Pour toute réponse, il lui offrit un rictus qu’il pensait être un sourire mais qu’il ne l’était pas, la jeune femme porta sa tasse à ses lèvres et but quelques gorgées, elle essayait de comprendre pourquoi il était ici et aussi pourquoi restait-il aussi calme. Elle hésita quelques secondes mais après réflexion, elle se jeta à l’eau…

_ Et tu es ici pour… ?

Le jeune homme l’observa… pourquoi ? Bonne question… fuir son père ? Oui, mais pourquoi ne pas être avec Sam ? Hum… il n’arrivait plus à supporter cette vue. Son frère allongé dans ce lit, son teint blanc… non. Il n’y arrivait tout simplement plus. Il avait besoin de souffler, juste quelques heures avant de repartir comme si de rien n’était. Mais il ne pouvait pas lui dire ça alors… il inventa. Enfin… si on voulait.

_ Je venais voir si… enfin si vous alliez bien. Je m’en veux un peu d’avoir voulu enfin tu vois ! Répondit-il ne voulant pas dire le mot « tuer » devant le petit garçon qui était venu se loger dans les bras de sa mère.

La jeune femme lui offrit un sourire, il resta à l’observer quelques secondes n’arrivant pas à décrocher de son regard de braise toutefois, il finit par se relever pour partir mais la jeune femme le retint encore un peu.

_ On va bien et ceux grâce à toi. Je ne te pensais pas capable d’en finir avec… lui… mais tu l’as fait et maintenant je suis libre alors merci et je suis vraiment désolée pour ton frère. J’espère vraiment que les choses s’arrangeront aussi pour toi.

Dean la scruta longuement, que devait-il répondre à ça ? Aucune idée, il se contenta d’hocher la tête et de sortir un papier de sa poche qu’il lui tendit…

_ Si tu as besoin, n’hésite pas.
_ Ok. Répondit-elle en un sourire ravageur.

En d’autre circonstance, le chasseur lui aurait sauté dessus mais là… non, en plus le petit Kévin était là et il lui offrait un grand sourire. Dean lui ébouriffa les cheveux puis, après un dernier coup d’œil à la jeune femme il sortit de la pièce… il ne pouvait pas laisser son frère seul dans un moment pareil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:39

Chapitre 13 : Quand rien ne va. . .

Deux semaines s’étaient de nouveau déroulées de la même façon. Dean ne parlait pas ou très peu à son père, il ne rentrait au motel que pour dormir. John lui, ne savait plus quoi faire pour aider Dean ou Sam. Il allait aussi lui rendre visite mais il avait bien conscience que sa présence dans cette chambre ne plaisait pas à son fils. Peu lui importait, Sam était son cadet. Ok, ils s’étaient engueulés et aujourd’hui…. Aujourd’hui, il était toujours dans ce même état. Oh oui, le chasseur s’en voulait mais il n’en dirait rien.

Ce matin là, John faisait des recherches… comme pour changer pensait Dean alors qu’il sortit sans un mot. Son père depuis son retour était dans les journaux, le pc, au téléphone, avait-il réellement envie de rester ici ? Dean en doutait mais il ne disait rien se contentant d’observer. Peut-être cherchait-il un moyen de sortir Sammy de cette merde ou alors… ce qui était plus probable, il suivait sa piste à distance. Ça ressemblait davantage au John qu’il connaissait mais il préférait penser à l’autre éventualité, il en avait assez de voir les mauvais côtés de son paternel, après tout… ok, ils n’avaient pas été élevés comme n’importe quel gosse mais John n’était pas n’importe quel père. La vie était loin d’être simple, au contraire, elle était dure, alors oui, il n’était pas le meilleur, mais Dean était conscient qu’il avait fait de son mieux.

Une fois dans la chambre de son frangin, il se laissa tomber dans le fauteuil inconfortable de cette chambre mais il s’en contentait depuis quelques mois. Son frère avait besoin de lui alors ça n’allait pas être un maudit fauteuil qui l’empêcherait d’être à ses côtés. Dire qu’il avait donné une partie de son foie… il en portait encore la cicatrice, cicatrice qu’il aurait aimé éviter mais pour rien au monde il ne regrettait… pourtant, Sam aurait dû se réveiller alors pourquoi restait-il les yeux clos ? Il avait besoin de lui… il l’observa de longues secondes… toujours le teint livide… ce n’était pas Sammy ça !! Le jeune homme crispa la mâchoire alors que son regard se fit plus dur… il en avait assez de cette situation… Sam, John… non franchement il n’en pouvait plus. Il avait l’impression que son monde s’écroulait ou alors… il s’était arrêté, oui, tout s’était stoppé autour de lui depuis que son frère était ici ! Dean avait besoin que ça bouge, il avait besoin de revoir son frère sur son maudit pc, il avait besoin que son père reparte à la chasse et qu’il arrête de l’observer derrière son dos ! Il en était conscient, son père n’était plus le même et lui non plus.
Il se redressa dans son siège, se passant une main sur le visage… ses yeux se reposèrent sur Sam toujours inconscient. Il poussa un soupir las…

_ Sammy…. Souffla-t-il avant de se stopper.

Oui durant des mois il lui avait parlé, encore et encore mais rien… rien n’avait pu le stimuler. Il en avait assez… la colère monta en un rien de temps dans ses veines, entre John… et Sam, il n’en pouvait plus…

_ Tu ne peux pas me laisser… t’as pas intérêt. Je ne t’ai pas donné une partie de moi pour que tu restes sur ce lit à dormir ! Sammy, réveilles-toi !… - il se stoppa quelques secondes le fixant avec rage - Tu crois que c’est ça la solution ? Ne pas te battre ? Tu sais quoi…. J’ai une info pour toi ! J’en ai assez…. J’en peux plus Sam… tous les jours, c’est la même chose, toi, papa. Merde et moi alors ? J’ai besoin de toi Sammy… ne me laisse pas… bouge ton cul et réveilles-toi ! Criai-t-il hors de lui.


Il ne savait plus quoi faire et étrangement, les mots fusèrent encore et encore…. Il venait en quelques secondes de déverser sa frustration. Oh oui il en avait assez… mais pas de la façon à être constamment ici… non, ça il pourrait le faire toute sa vie. Mais le fait de voir et revoir son frère dans cet état sans rien pouvoir faire pour l’aider le mettait à bout et aujourd’hui, il craquait ! Il se passa une main sur le visage essuyant ainsi les quelques larmes qui s’étaient échappées. Il restait à fixer son frère… il espérait, oui pourquoi pas… après tout son frère pouvait se réveiller, se secouer un bon coup mais non, rien encore une fois. Il poussa un soupir avant de se lever… il s’approcha de la fenêtre et posa ses bras sur le battant de la fenêtre s’appuyant ainsi dessus. Il baissa le visage fermant par la même occasion ses paupières… il devait se calmer… se reprendre.

La journée était passée… doucement, comme d’habitude… Dean était encore dans ce fauteuil, il s’était assoupi… John était arrivé depuis quelques minutes appuyé contre le mur, il les observait. Ses fils lui manquaient, mais il tenait bientôt sa vengeance mais cette histoire lui avait fait prendre conscience d’une chose. Il leur avait tout appris, ils se débrouillaient bien, très bien même… alors, il s’était dit qu’ils se débrouilleraient sans lui. Il avait eut tort… ok, ils étaient bons, mais, il ne devait pas les ignorer… s’ils l’appelaient, cela voulait dire que c’était grave et la prochaine fois, il en tiendrait compte. Ne voulant pas réveiller son aîné, il décida d’aller se chercher un café, ça lui ferait du bien…

Alors que la porte se referma dans un léger claquement, Dean ouvrit les paupières… encore endormi, il s’étira… baillant à s’en déchirer la mâchoire… il regarda l’heure et poussa un nouveau soupir. Alors qu’il se leva pour partir, il vit la main de Sam bouger… n’y tenant pas compte, il prit sa veste et marcha vers la sortie… toutefois avant de tourner la poignée, il se retourna vers son frère tout en fronçant les sourcils… avait-il bien vu ? Il jeta sa veste au bout du lit prenant la main de son frangin… il n’était pas fou, il l’avait vu bouger. Il encouragea Sam… il l’incita à lui serrer la main mais rien… non rien durant de très longues secondes. Pensant qu’il avait rêvé, il allait repartir quand enfin il sentit… petit mais là… son frère se réveillait…

_ Ouvre les yeux !!! Sam ! Grogna-t-il durement pour le faire réagir…

Mais rien, enfin si… Sam essayait, il voyait ses paupières bouger et ça l’incita à parler encore et encore, il l’encourageait et enfin… enfin son frère le fixait ! Il avait un regard perdu… mais il s’en fichait royalement.

John arriva à ce moment-là, quand il pénétra dans la chambre Dean était penché sur Sam, il lui parlait, il l’encourageait… depuis des mois, il voyait de nouveau un sourire sur ses lèvres… et Sam… Sammy était réveillé… John poussa un soupir de soulagement mais il sortit discrètement ne voulant pas secouer davantage son cadet… il préféra les laisser seuls et aller chercher le toubib.

°°° °°° °°° °°° °°°


Le lendemain Sam était mieux…. Finit la vue floue, le brouillard non, il était assez frais alors qu’il regardait sans vraiment le voir le programme de la chaîne câblée. En réalité, il pensait à son frère, à ce qu’il avait fait. Il lui avait sauvé la vie, c’était étrange de savoir qu’une partie de son foie était en lui… il n’arrivait pas à définir de mot pour expliquer ce qu’il ressentait mais il lui en était reconnaissant. Il avait aussi appris pour son rein… il pouvait très bien vivre avec un seul… son médecin lui avait aussi expliqué les complications durant l’opération… ce fut aussi à cause d’elle qu’il était resté dans le coma. Il n’avait pas envie d’imaginer la réaction de Dean et pourtant…. C’était ce qu’il faisait. Il se perdit dans ses songes et n’entendit même pas celui-ci arriver.

_ Sam ?!

A voir le regard de son frère, ce dernier s’était inquiété mais dès que le cadet le fixa surpris de sa présence, il comprit qu’il avait été simplement perdu dans ses pensées.

_ Ça va ?
_ Très bien… d’ailleurs, je sors quand ?

Il vit un sourire s’afficher sur les lèvres de son aîné, pourquoi riait-il ?

_ Tu piques ma réplique.
_ Moué ben, j’ai assez dormi et je vais très bien alors je pourrais très bien sortir !
_ Un peu de patience, ok ? En plus t’as besoin de pas mal de rééducation !

Sam le scruta, il ne voulait pas patienter, il voulait sortir, s’éloigner de cette putain de ville… mais à la place, il était coincé ici à fixer son frère qui en faisait autant. Etrangement, il avait l’impression qu’il lui cachait quelque chose mais quoi ? Le silence les entoura quelques minutes… Sam fixait de nouveau la télévision alors que Dean… oui, il le surveillait du coin de l’œil et il voyait bien qu’il avait son air préoccupé… agacé, il prit la télécommande et éteignit d’un coup sec la télé.

_Qu’est-ce que tu ne me dis pas ? Questionna-t-il sans le lâcher des yeux.

Oh oui, il allait lui répondre, de toute façon, il ne le lâcherait pas… Dean lui, l’observa… il ne savait pas comment lui dire que John était là. Bon, leur père aurait très bien pu arriver à n’importe quel moment mais il lui avait très bien fait comprendre d’attendre et bizarrement, il n’avait rien dit. Alors maintenant, il devait l’avouer à Sam…. Il posa ses bras sur le dossier du fauteuil se recalant dedans….

_ Quant tu… enfin, quand je me suis réveillé de l’opération, papa était là.

Il avait été assez vite finissant par plonger son regard dans celui de son frère… ce dernier le scrutait sans vraiment le croire… après tout, depuis la mort de Jess, il voulait retrouver John, il le voulait mais il avait été introuvable et voilà que quoi ? Il était là ? Non… non.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:40

Chapitre 14 : Père et Fils. . . retrouvaille.

John… son père, était ici, il allait arriver d’une minute à l’autre. Qu’est-ce qu’il allait lui dire ? Qu’est-ce qu’il allait penser de lui ? Est-ce qu’il avait seulement l’envie de le voir ?… la dernière question ne se posait pas mais c’était John Winchester…. Pas n’importe qui. Depuis la mort de Jess, il voulait se joindre à lui dans cette vengeance. Il le désirait toujours mais… pas comme lui. Non, il ne voulait pas que cette vengeance lui bouffe toute sa vie et pourtant…. C’était déjà le cas. Elle avait enlevé leurs innocences à lui et Dean, ils avaient vu plus d’horreur que n’importe qui alors oui… il avait abandonné, il avait claqué la porte et depuis la mort de Jess… il était revenu dans cette vie. C’était la sienne, celle de Dean ou de son père mais aujourd’hui, il venait de se réveiller d’un coma, son frère lui avait sauvé la vie alors devait-il continuer à chasser ? Oui… sûrement, au moins tuer cette chose qui avait tué leur mère et Jess mais après ? Ben oui, s’ils s’en sortaient vivants, il y aurait un après… alors à ce moment-là ? Qu’est-ce que le grand John aurait décidé pour eux ? Il n’en savait rien mais ce qu’il était sûr… c’était qu’il prendrait sa décision, juste la sienne et il veillerait à ce que Dean fasse de même sans se faire influencer par leur père.

Oh, il ne lui en voulait pas, il était un bon père, assez dur mais il était un bon père… c’était juste qu’il avait mauvais caractère et qu’entre eux, ça dérapait souvent. Alors oui, il appréhendait sa venue… Dean n’était pas là, partit… avec une infirmière ? Hum… non, Sam ne le pensait pas pour être honnête, ça l’étonnait qu’il n’avait pas encore branché une femme dans ce service mais bon Dean était Dean.

Tout d’un coup, la porte s’ouvrit, Sam se tourna vers celle-ci sentant son cœur tambouriner durement… c’était bien lui en chair et en os. Il le regardait avec une certaine lueur dans les yeux… le cadet ne disait rien et le patriarche non plus. Un silence planait entre eux, il n’était pas étouffant, il était simplement là. Après plusieurs secondes sans bouger, John s’avança et s’installa sur le fauteuil… il était heureux de le revoir, de le voir en vie et en forme. Il lui avait manqué, Oh dieu qu’oui ! Il était fier de lui, qu’il soit allé à la fac mais… c’était son garçon, il avait simplement voulu le protéger mais il avait échoué et sa petite amie en était morte. Jamais, non, jamais il n’aurait voulu qu’un de ses garçons vive ça ! Perdre la femme que l’on aime, il n’y a rien de pire… quoi que, perdre un enfant doit être bien plus intense mais l’un dans l’autre, rien n’enlève cette fichue douleur.

_ Content de te voir de nouveau sur pied ! Souffla-t-il sincèrement.

Sam le scruta… il n’avait que ça à dire ? Il ne l’avait pas revu depuis deux ans et il lui sortait simplement ça ? Hum… à quoi s’attendait-il ? C’était John. Il baissa les yeux en observant ses mains alors qu’un rictus apparut sur son visage… qu’est-ce qu’il pouvait lui dire ?
Voyant que le silence s’était de nouveau installé entre eux… John décida de prendre une autre route…

_ Je suis désolé pour Jess…

Le mot magique… Sam redressa le visage et ses yeux se plongèrent dans les siens. Il pouvait y lire toute sa douleur et ça lui faisaient mal de voir son propre fils dans cet état.

_ Tu as des pistes sur le démon ?

Sam remarqua le changement de regard de son père… il était plus dur, plus nerveux. Etait-il trop direct ? A quoi ça servait de prendre des pincettes ? A rien alors oui, il voulait savoir car il ne souhaitait pas être mis sur la touche ! Non, il en était hors de question.

_ Quelques-unes mais rien de bien concret. Finit-il par répondre.

Sam acquiesça alors que le patriarche l’observait… cette conversation était plutôt lourde, un silence planait entre eux… Sam n’en avait pas trop l’habitude mais… ça faisait deux ans et puis après toutes leurs disputes, leur relation ne pouvait pas rester bien intacte. John, lui, était plutôt mal à l’aise, Sam semblait encore lui en vouloir, il pouvait comprendre mais si s’était à refaire… il referait la même chose, il avait juste voulu le protéger rien d’autre.

Aujourd’hui, son fils semblait vouloir prendre sa vengeance mais non… il le tiendrait à distance, ce démon-là, était bien trop dangereux… pas besoin de mettre ses fils en danger. Il se fichait bien de leurs réactions mais il ne les mettrait pas de nouveau en danger.

_ Tu comptes reprendre la route ? Questionna Sam.

Oui, il voulait savoir, après tout il était ici depuis des mois à cause de lui, il avait surveillé Dean mais maintenant qu’il était remis que comptait-il faire ? Redevenir cet homme invisible ? Sam avait besoin de savoir et à en voir le visage baissé de son père c’était bel et bien ce qu’il comptait faire.

_ Tu comptes de nouveau disparaître ? Demanda-t-il plus durement.
_ Je ne referais pas cette erreur Sam.

Sa voix était légèrement brisée, il avait rarement entendu cette voix et il devait s’avouer qu’il en restait légèrement scotché surtout quand il croisa le regard triste de son paternel. Que lui arrivait-il ? Sam fronça légèrement les sourcils alors que son père se racla la gorge.

_ A cause de moi… toi et ton frère vous avez failli y laisser votre peau alors non… je ne referais pas la même erreur. Je… je vous pensais en sécurité… je sais que ce boulot n’est pas un job tranquille mais… avec le temps, avec ce que je vous ai appris… je pensais que vous étiez en bonne main mais je me suis trompé, le danger est toujours présent, que ce soit un simple esprit ou un démon en toute puissance, le danger est partout alors la prochaine fois que vous m’appelez, je ferais plus attention.

Il se tut, il venait d’avouer une partie de ce qu’il ressentait, ça ne lui arrivait pratiquement jamais mais là… Sam avait besoin de comprendre, il n’était pas fier de lui mais voilà, l’erreur était humaine. Il ne devrait pas en avoir, pas avec lui et son job mais voilà, des chasseurs mourraient et ses fils pouvaient en faire partis. Il en était conscient, il n’était pas bête mais peut-être trop confiant.

Sam, lui, était resté silencieux, il comprenait mieux mais… ça ne changeait rien au fait qu’il repartait seul. Pourquoi ne voulait-il pas d’eux ? Etait-il un frein ?

_ Tu comptes le chasser seul ? Questionna Sam passant les paroles de son père.

John releva les yeux vers son fils, il n’avait plus cette lueur triste, non, son regard était plus dur, plus John. Sam le comprit très bien et ça l’agaça.

_ Je ne laisserais ni toi ni ton frère combattre cette chose… il est bien trop fort ! Souffla-t-il contenant au mieux son agacement.
_ Et toi ? Tu comptes y aller seul ? Vociféra le cadet.
_ Oui Sam et compte même pas me rejoindre, je ne te laisserais pas faire.

Sam serra la mâchoire jaugeant son père avec colère… ce dernier ne lâchait pas prise, non, c’était à celui qui craquerait en premier et ça Sam en avait assez ! Merde ne comprenait-il pas que c’était aussi leur combat ?

_ Tu n’es pas le seul à vouloir te venger ! Ta femme était aussi notre mère et … Jess était… Il se tut baissant les yeux… parler d’elle était tellement douloureux… tu ne peux pas nous écarter comme bon te semble !

John le scruta durement, depuis la dernière fois, Sam n’avait pas changé, il était toujours aussi tête de mule ! Ne pouvait-il pas obéir tout simplement ? Non, il fallait toujours qu’il parle, qu’il cherche à en savoir plus !
Néanmoins, il comprenait sa demande mais il ne pouvait tout simplement pas leur laisser une place dans cette bataille.

_ Si Sam… je le peux très bien. J’ai perdu ma femme, tu as perdu Jess mais je ne vous perdrais pas. Alors non, toi et Dean, vous ne rentrerez pas dans ce combat ! Ajouta-il sèchement mais sans sourciller une seule seconde.
_ Ok très bien fait comme tu le veux mais si on veut se battre, on le fera et ni toi ni personne ne me l’empêchera ! Cria Sam hors de lui.
_ Il en est hors de question !

Le ton montait entre les deux hommes, ils étaient chacun basés sur leur position, tous les deux avaient leur raison, bonne ou mauvaise mais quand Dean pénétra dans la chambre, il ne put s’empêcher de souffler agacé de voir que malgré les deux ans passés, rien n’avait changé. Ils étaient toujours prêts à s’entretuer ne le voyant même pas dans la pièce…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
Modératrice
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Julie
Age : 30

MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   Dim 16 Mai - 0:41

Chapitre 15 : La route continue. . .

Quelques mois s’étaient écoulés depuis sa dispute avec John, depuis, il l’avait plutôt évité mais aujourd’hui, il sortait, il avait demandé à Dean de quitter directement cette ville maudite et ce dernier n’avait pas rechigné… maintenant, il l’attendait sur le parking de l’hôpital, ce dernier était en retard pour changer. Il n’avait pas voulu l’attendre dans sa chambre, en réalité, il en avait assez d’être enfermé entre quatre murs. Quand il entendit le bruit familier de l’Impala, il ne put s’empêcher de sourire mais ce même sourire disparut en voyant le pick-up de son père. Non pas qu’il n’était pas heureux de le voir mais il savait que leur route allait une nouvelle fois se détacher.

Il avait bien tapé dans le mille quand il vit son père et son frère l’un à côté de l’autre. Dean était toujours aussi silencieux, apparemment, il en voulait encore à John. Il le comprenait mais c’était assez étrange de voir les deux hommes se comporter ainsi. Dean avait toujours été le plus obéissant mais aujourd’hui… il semblait différent, une chose avait changé entre lui et John et il ne savait pas encore quoi. Une fois ses affaires mises dans le coffre, il se tourna vers son père qui était appuyé contre sa propre voiture, les mains dans les poches… il les observait en silence, il décida alors de se rapprocher, ok, il se prenait mutuellement la tête mais c’était son père et il savait très bien qu’au moment voulu, il ne serait pas seul à combattre ce fils de pute.

_ A bientôt ! Souffla-t-il lui faisant ainsi passer le message.

Oh pour passer, il passait très bien, et John lui lança un regard dur mais sans plus, il ne voulait pas s’engueuler, pas aujourd’hui. Au contraire, il le prit dans ses bras, le serrant légèrement… c’était rare venant de sa part mais il en avait besoin… après tout, il avait failli le perdre ! Sam se laissa faire appréciant cette étreinte, elle ne dura pas longtemps mais ça lui convenait. Il lui offrit un dernier sourire avant de s’écarter pour laisser la place à son frère.

Dean s’avança à son tour, il n’avait pas spécialement envie de lui dire au revoir car… au fond de lui, il ne souhaitait pas qu’il s’en aille. Il lui en voulait de son absence, de son silence et à vrai dire, il avait peur que les choses redeviennent comme avant. Cependant, quand John Winchester décidait une chose, on ne pouvait pas le faire changer d’avis alors, il le scruta longuement, son père en faisait autant et toujours dans ce même silence… le père enlaça son fils qui se laissa entièrement faire. Une dernière tape sur son épaule et cette étreinte était terminée mais les mains du patriarche étaient toujours posées sur ses épaules…

_ Prends soin de ton frère, ok !

Dean crispa la mâchoire… il le savait déjà ça, et il n’avait pas besoin de recevoir cet ordre pour l’appliquer mais il ne dit rien se contentant d’un hochement de tête.

_ Et prends soin de toi aussi ok ?!

Là… là le jeune homme était légèrement pris au dépourvu, John ne lui disait jamais ça, ok, peut-être qu’avant il le pensait mais jamais il ne lui avait dit de vive voix et l’entendre… ça faisait… du bien.

_ Et toi fais attention ! Ajouta-t-il sachant très bien qu’il était sur une piste.

John hocha la tête puis, après une dernière tape sur l’épaule de son aîné, il fit demi-tour, monta dans son pick-up et démarra laissant ainsi ses fils seuls face à eux même.

Les jeunes chasseurs restèrent un moment silencieux mais Dean finit par entrer le premier dans la voiture, suivi de peu par son frère. Il n’attendit pas plus longtemps et démarra en trombe… pour quelle destination ? Aucune idée, il verrait bien au moment voulu !
Sam, lui observa, la route défiler sous ses yeux, il se demandait quand son frère parlerait mais apparemment il se plaisait dans ce mutisme, ce qui commençait royalement à l’agacer… d’autant plus qu’aucune musique ne raisonnait dans la Chévy… chose pas normale venant de Dean.
Il finit par se tourner vers son frère l’observant quelques secondes mais ce dernier persistait à scruter la route….

_ Tu comptes me dire ce qu’il ne va pas ? Craqua-t-il.

Surpris de l’entendre, Dean lui jeta un œil avant de reporter son attention sur la route. Il n’avait pas spécialement envie de parler. Après tout… ces mois n’avaient pas été faciles, Sam dans le coma, le retour de John… non franchement, non. En plus… il se demandait comment son frère pouvait agir comme avant, comment ne pouvait-il pas lui en vouloir ? Merde, il avait failli mourir à cause de lui ? A cause d’un plan cul.

_ Dean, je vois bien que quelque chose cloche alors accouche ! Ajouta-t-il sur un ton léger.

Un nouveau coup d’œil… il hésitait mais à en voir la mine déterminée de son frangin, il n’allait pas facilement lui lâcher la grappe. Alors, il souffla… une vraie tête de mule.

_ Non… ça va bien Sam. Tenta-t-il mais c’était mal connaître le Sammy.
_ C’est papa ? Questionna-t-il voulant trouver de lui-même.

Après tout si Dean ne lui disait rien, il devait bien tenter sa chance… mais à peine avait-il prononcé « papa » qu’il croisa le regard dur de son frère… apparemment il avait tapé dans le mille. Ah et puis, ce n’était pas dur à deviner en ayant pu les voir ensembles ! Et voilà un nouveau silence…

_ Je me demande comment tu fais… Finit par demander Dean sans quitter sa route des yeux…
_ Je fais quoi ?
_ Papa… moi ?

Là, Sam était perdu et son regard devait bien l’exprimer… Dean finit par lui jeter un coup d’œil et voyant cette mine perdue sur son visage il reprit plus sérieusement…

_ Tu as failli y rester à cause de moi… parce que quoi ? Pour passer une soirée avec une fille ? Fille qui se révèle être de mèche avec ce Naarl. Alors si je ne… enfin si je n’aurais pas passé la nuit avec elle, il ne te manquerait pas un rein et tu ne serais pas tombé dans le coma ! Et pour papa… je l’ai appelé et comme d’habitude, il était aux abonnés absent alors je me demande si… s’il va de nouveau être un fantôme ou non.

Ce n’était pas dans ses habitudes de parler à cœur ouvert mais là… Sam ne l’aurait pas lâché alors autant parler! Toutefois, il évitait son regard, se focalisant simplement sur la route…

Sam, lui, restait à le fixer n’y croyant pas… non mais pensait-il qu’il était encore un gamin ? Non… Dean ne changerait pas mais le voir comme ça l’agaçait et il ne tarda pas à le lui faire comprendre !

_ Dean… tu as ta vie, je ne suis pas un impotent, tu ne peux pas être vingt quatre heures sur vingt quatre avec moi alors oui cette fois on a pas eu de chance et alors ? Est-ce que pour ça tu vas arrêter de vivre ? Non… mais ça serait complètement idiot ! Tu vas dire non au sexe, aux filles, aux pauses pipis ?

En entendant le dernier mot, le concerné lui envoya un regard noir que lui rendit son frangin… car oui Sam le pensait… s’il devait toujours être collé à son cul c’était ça et il ne le voulait absolument pas !

_ Pas la peine de me regarder comme ça ! Il est hors de question que tu me suis comme un petit toutou… on n'a pas eu de bol point barre alors sors-toi ça du crâne, tu es en rien responsable !

Dean réfléchissait à ses paroles, il avait raison… sûrement mais… enfin si, Sam avait tout à fait raison mais c’était son petit frère, c’était son job de prendre soin de lui alors il ne voulait pas revivre la même chose… il ne voulait pas le revoir dans cet état comateux ! Toutefois, il finit par lui jeter un sourire en coin…

_ Tu penses vraiment que c’est moi qui fais des pauses pipis ? Car entre nous t’a une vessie plus sensible ! Ironisa-t-il.
_ La ferme Dean ! Se rembrunit Sam sous le regard amusé de l’aîné.

Il était heureux d’avoir mis les choses aux clairs avec lui… maintenant, ils avaient vu un point, restait le suivant. Jamais Sam n’avait vu son frère en vouloir autant à leur père et il devait admettre que s’était assez déstabilisant mais bon… il savait que les choses s’arrangeront d’elle-même. Dean n’était pas rancunier et la famille était importante pour lui…

_ Tu sais pour papa… je crois que me voir dans cet état et aussi de te voir… aussi calme l’a fait réfléchir.

Dean leva les yeux vers lui, il se demandait si son frère avait vraiment raison, après tout…. C’était John. M’enfin, en même temps, il était resté avec lui, il avait pris soin de lui, ils s’étaient accrochés et… il avait pris ses distances avec lui. Jamais il n’avait fait ça alors oui… Sam avait sûrement raison.

_ Qu’est-ce qui te fait dire ça ? Finit-il par demander…
_ Il m’a parlé Dean… il s’en veut de n’être pas venu avant… et il m’a aussi dit, qu’il ne referait pas cette erreur alors non… je ne pense pas qu’il redeviendra un homme invisible pour nous.

Un nouveau silence plana entre eux, ça ne gêna pas Sam, cette fois les choses avaient été mises au point et quand Dean alluma enfin sa radio, il savait que ça allait mieux… enfin pour le moment…

THE END

Pour laisser un commentaire c'est : ICI

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plaisir Total ~ Maya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plaisir Total ~ Maya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Total Green Theme by Nokialino
» pyramides d'Amérique centrale (aztèques, maya...)
» Mr. Darcy's Diary ( version de Maya Slater)
» Exposition de broderie à Plaisir
» Un papa qui veut faire plaisir à son fiston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Séries Fanfics;
 :: . . Supernatural . . :: . . Général . . :: Fanfictions :: Fanfics finies
-
Sauter vers: