AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal d’un innocent à Azkaban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 36
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Journal d’un innocent à Azkaban   Ven 25 Juin - 21:52

Voici un OS écrit à l'occasion d'un concours dont voici le sujet qui va vous éclairer sur le contenu, bien que l'OS soit très court. Ben oui, on est pas très prolifique quand on est emprisonné avec des Détraqueurs, faut comprendre...lol
"Au fond d’une des cellules de la prison d’Azkaban, vous retrouvez un journal intime : celui de Sirius Black. Ecrivez des extraits de ce journal depuis son premier jour d’incarcération à celui de son évasion. "

En voici le résultat. Bonne lecture !

***************************************************************************
J’écris ce journal pour ne pas perdre la tête dans cet espace infernal. Je me nomme Sirius Black et je viens d’être enfermé à Azkaban alors que je suis innocent. Je dédie ce journal, et le lègue si je meurs, à mon meilleur ami Rémus Lupin et à mon filleul Harry Potter. Rémus saura comment on peut le lire.
« J’écris ce journal grâce à notre formule d’invisibilité de la carte du maraudeur.
Premier Jour :
C’est mon premier jour ici, dans une cellule de la prison d’Azkaban. J’ai cru devenir fou les premiers moments mais il faut que je reste calme pour mon désir de vengeance contre Peter. Oh, James, Lily, pourquoi êtes-vous partis ? Je vous aimais tant, vous qui étiez ma famille. Je te jure Peter que le jour où je sortirai d’ici, que je te retrouverai pour te faire payer ! Oh non ! Voici un Détraqueur, je le sens qui approche ! Que faire ? […] Je viens de me réveiller. J’ai eu du mal à me souvenir et surtout à réaliser où j’étais. Je me suis évanouis sans doute après ce terrible passage du Détraqueur : quels êtres malfaisants ! Je me suis souvenu de mon pire souvenir : ma découverte de la mort de James et Lily mais avec une horreur atroce. Il faut absolument que je trouve un moyen pour leur résister sans qu’ils s’en aperçoivent.
Dix-neuvième Jour :
Mon espoir de sortir d’ici commence à s’évanouir. Les Détraqueurs passent très souvent pour m’en ôter la force. L’autre jour, je me suis vu en train d’entrer ici et de réaliser vraiment où je serai très longtemps. Mais ça y est, je viens de trouver une idée ce matin, enfin je crois que c’était le matin puisque je distingue à peine les moments de la journée à part le jour et la nuit. Pour ne pas souffrir des Détraqueurs sans qu’ils s’en rendent compte, je vais prendre mon apparence d’animagus, c’est la meilleure solution. Mais je pense de toute façon que je tomberai fou un jour ou l’autre même si la joie revient de temps à autre pour ne pas me laisser abattre. Je me demande à qui ils ont confié le petit Harry. Je pense que Dumbledore a fait le meilleur choix possible pour mon filleul mais j’aurai tellement aimé l’élever ! Je suis sûr qu’il m’aurait ôté plus vite le chagrin de James et Lily et je lui aurai appris tous les bons tours des maraudeurs ! Quelle joie cela aurait été ! Mais au lieu de cela, il a fallu que Peter fasse croire à sa mort et me la fasse endosser comme la trahison du Fidelitas ! Si je pouvais le tuer ! Heureusement que j’ai entendu que Voldemort avait été vaincu grâce à Harry : comment a-t-il pu faire, bon sang ? Mon espoir est de voir ce petit bonhomme un jour. Je viens de voir passer par les barreaux de la petite fenêtre de ma porte, plusieurs Mangemorts. Ah, je suis heureux qu’on les fasse payer ceux-là même si d’autres s’en sortent comme Rogue par exemple, même s’il prétend être revenu du bon côté, je ne peux le croire, il a toujours eu le mal en lui. J’ai vu passer ma cousine, Bellatrix : au moins, ça va lui rabattre son clapet à celle-là, elle est assez méchante et prétentieuse ! J’ai vu passer aussi Barty Croupton : quel pleurnichard celui-là ! Et dire qu’il clame à tout le monde qu’il est innocent ! Heureusement que personne ne l’a cru. J’espère toujours que quelqu’un saura la vérité à mon sujet et que je serai libéré. Voilà un Détraqueur. Vite ! Je dois me transformer !
Trois ans et deux jours :
Parfois je me dis que je vis sans cesse la même journée qui se répète toujours dans la même horreur et la même angoisse. Il me semble être en enfer mais je préférerai être mort plutôt que de savoir que je peux vivre de nombreuses années ainsi. Au début, j’espérais sortir d’ici mais qui aurait pu dévoiler la vérité ? La vengeance me ronge de plus en plus je crois : je suis enfermé en enfer et Pettigrow est libre comme l’air. Il faut tous les jours que je pense à ma vie à Poudlard et à mon amitié avec James et Rémus, les tours qu’on jouait à tout le monde, à notre fameuse carte , qui doit être je ne sais où d’ailleurs ! Mais aussi à James qui faisait tout pour nier qu’il avait aimé Lily dès le premier instant et réciproquement, à leur mariage si heureux, à la naissance de Harry, au soutien qu’on s’accordait et à cette si belle petite famille qu’ils formaient tous trois. J’ai parfois envie de rire très fort dans cette prison pour montrer à tous que j’ai des souvenirs très heureux qui ne me seront jamais ôtés, même quand je serai mort. Mais je vis avec une peur atroce : le baiser du Détraqueur ! J’ai peur qu’un jour le Magenmagot décide de me le faire subir et là, je préfère encore essayer de m’échapper d’ici quitte à recevoir la mort. J’ai peur aussi pour Harry : même si je connais à peine ce petit bonhomme qui a maintenant quatre ans, je crains que Voldemort ne revienne un jour, refasse revivre à tous le cauchemar qu’on a vécu et que sa première cible soit Harry. Mais je sortirai alors et je le protégerai ! Mais qu’est-ce que je dis, moi ? Sortir ? Au grand jour ? Revoir le soleil, revoir Poudlard que j’aimais tant ? Je ne dois pas me faire d’illusions, jamais je n’aurai ce bonheur.
Dix ans et trois mois :
Si un jour, on lit ce journal, on se dira que j’ai souffert pour rien : j’ai toujours l’impression de répéter les mêmes chose et pourtant…Ici, on entend des hurlements chaque jour, à chaque minute. C’est la bonne méthode pour nous faire devenir dingue, ça j’en suis sûr car je crois que je commence à le devenir. Parfois je crois voir les fantômes de James et Lily venir me demander vengeance. Mais aussi je crois voir Peter qui me nargue en se transformant en rat et courir pour s’enfuir, comme s’il voulait me montrer que c’est simple de s’échapper. Pourquoi Dumbledore n’a-t-il pu me croire tout comme Rémus ? On croit sûrement que je descends fidèlement de ma famille Mangemort bien sûr et parfois j’aimerai que ce soit vrai, je n’aurai peut-être pas eu à endurer toute cette souffrance qui me tiraille. Mais que viens-je de dire ? Je deviens fou ! Je crois que je meurs à petit feu : je ne pourrai jamais venger mes amis vu que j’ignorerai toujours où peut se cacher Queudver dans le monde entier ; je ne reverrai jamais aucun être vivant, jamais Rémus, jamais Harry…
Douze ans :
Ca y est, l’espoir que j’attendais depuis plus d’une décennie est arrivé : maigre certes mais il est là ! Je viens de recevoir la visite étrange du ministre de la magie en personne, Cornelius Fudge ! Je me demande pourquoi et comment il l’est devenu franchement pour être aussi niais ! Mais ce n’est rien ça, ni la discussion que j’ai eue avec lui ! J’ai flashé dès son arrivée sur son journal : en première page se tenait une famille nombreuse de sorciers qui avait gagné le prix de la loterie du Gallion organisé par la Gazette du Sorcier et elle avait fait un voyage en Egypte mais le plus important est qu’un des garçons avait sur son épaule un rat ! Et pas n’importe quel rat ! Queudver lui-même ! Je l’ai reconnu à son doigt qu’il s’est coupé ! Je crois que je vais en crier de joie ! Je l’ai retrouvé ! Dès demain, je mets mon plan à exécution : à force de penser à Peter et à sa forme d’animagus, j’ai pensé qu’étant devenu maigre, ma forme d’animagus l’était aussi et ainsi je pourrai me faufiler entre l’entrebâillement de la porte sans que personne ne me remarque ! J’ai hâte de me venger ! J’irai là où va ce garçon, à Poudlard et je vous vengerai James et Lily, je vous le promets ! Mais je pourrai aussi enfin voir Harry même si lui ne me voit pas ! Quelle joie mais aussi quelle vengeance je vais assouvir ! Le jour se lève : enfin je vais pouvoir sortir de ce trou et revoir de la vie. Liberté, me voici ! »

********************************************************
Vos commentaires par ICI. Merci !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
 
Journal d’un innocent à Azkaban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Quel journal ou magazine d'actualité lisez-vous ?
» Une piplette dans le journal du jour lol
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Livres et Films en Fanfics;
 :: . . Harry Potter . . :: Fanfictions :: Fanfics finies
-
Sauter vers: