AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes pensées

Aller en bas 
AuteurMessage
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Mes pensées   Lun 5 Juil - 10:54



Ces poèmes ont été rédigés il y a fort fort longtemps... de mai 1997 à mai 1998. Ils sont loin d'être parfaits, alors ne soyez pas trop sévères avec la lycéenne que j'étais.^^

Bonne lecture !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 10:58

Le temps

Dans certains jours de pluie,
Je m’étais attendrie
De ce triste spectacle
Annonçant la débâcle.

Dans certains jours d’été
Je m’étais inquiétée
De ce joyeux soleil
Donnant au monde l’éveil.

Dans certains jours brumeux
J’avais vu de mes yeux
Ce spectacle émouvant
Apeurés nous laissant.

Mais ce ciel brillant
Ne devait nous laisser
Que chagrins et tourments
Dans notre destinée.

(10-11 mai 1997)

_________________________________________________________________

La mort

La mort, notre sort à tous dans la vie
N’a en vérité rien de très précis.
Aucun ne sait ce qu’elle contient,
Seulement les ténèbres pour les tiens.

La vie, par contre, n’a que des plaisirs,
Dont il faudrait jouir en tant que mortel
Car décédé, sont vains tes beaux désirs,
Au pays des morts, tu iras comme elle.

Vie ou mort, laquelle des deux choisir ?
Seulement sauras-tu la vérité ?
Tu verras à la veille de mourir,
Si tu es capable de raisonner.


(12 mai 1997)

_________________________________________________________________

L’amour

Deux mortels qui s’aiment passionnément
Ne croient qu’un jour se sera différent,
Car leur amour est vraiment très intense.
Mais ne subira-t-il point quelques vices ?

L’amour est vraiment incompréhensible
Pour des humains ignorants de la vie.
Ils ne sauront pas ce que signifie
Cette chose si simple et si pénible.

Mais pourquoi est-ce qu’il faut tant s’inquiéter ?
Peut-être est-elle trop dure à attraper !
Pauvres humains que nous sommes à chérir
Un amour qui apportera le pire.


(13 mai 1997)

_________________________________________________________________

L’être humain

Un être ignorant est l’humain :
Très différent des autres espèces
Mais avec quelques points communs
Que tu ne pourras voir sans astuce.

L’humain a plusieurs caractères
Très différents les uns des autres.
Il ne connaît rien de la vie,
C’est pour ça qu’il approfondit.

Et quelquefois, il cherchera
A comprendre ce que signifie
Le bonheur, le malheur : la vie.

Pour ça, l’éclairer il faudra.
Même si nous ne voulions point,
Pareil resterait l’être humain.


(13-14 mai 1997)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:02

Le ciel

L’élément le plus beau sur Terre est le ciel
Car tu sais que demain ne sera pas pareil.
Ce ciel aimé de nous n’arrivera le même,
Que si un beau jour, toutes les personnes s’aiment.

Mais cet espace, objet des curiosités
N’aura de la valeur qu’au jugement dernier,
Car ce jour sera la fin des félicités
Où les humains se demanderont où aller.

Sa quantité de couleurs me fait admirer
Ce champ rempli d’astres qu’il faudrait contempler.
Mais des mortels inconscients n’hésiteraient pas
A détruire la planète, pour son trépas.


(14 mai 1997)

_________________________________________________________________

La nature

La nature, objet de contemplations,
Enseigne aux humains la méditation.
Mais ce qui apprend à d’autres au contraire
Le besoin de la tuer et de déplaire.

Mais la grandeur des somptueuses forêts
S’effacera donc devant le progrès.
Ce sera de même pour les campagnes,
Toutes les vallées, toutes les montagnes.

La nature ne reverra le jour
Qu’au moment où lui portera secours,
L’être humain qui capable d’influence
M’aidera à respecter ce silence.


(21 mai 1997)

_________________________________________________________________

La religion

Dieu a fait naître plusieurs religions
Pour tous nous mettre dans la confusion.
Une partie des êtres humains croit en lui
Et non pas, dans le beau soleil qui luit.

L’autre partie, les athées, ne sera
Croyante qu’au moment où elle verra
Notre bon Seigneur rempli de lumière
Où commencera une nouvelle ère.

Enfin tous ces croyants et incroyants
Ne pourraient se passer de ses méchants
Car la Terre est vraiment faite comme telle.
Mais sans notre Dieu, que deviendrait-elle ?


(24 mai 1997)

_________________________________________________________________


Merci !

Il fut un jour où Dieu créa la femme
Pour assurer la survie de l’homme en
Procréant. Donc, ayant tous deux une âme,
Ils devaient se respecter en tout temps.

Or, ses propres enfants ne voyaient pas
La chance d’avoir une mère ainsi.
Ils ne la verront que lorsqu’elle mourra.
Mais pourquoi tous les enfants sont ainsi ?

Nous ne voyons pas, nous, pauvres enfants,
Le bienfait de ne pas être orphelin,
Car les mamans ne nous sont, en tout temps,
Qu’une douce pluie de baisers, de soins.

C’est pour cela qu’il faut bien les aimer.
Or, personne ne nous avait choisi !
Pour ces mères exceptionnelles, il faudrait
Leur dire par un poème : merci !


(24 mai 1997)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:05

Les animaux

Tout ce qui diffère des hommes sont
Des animaux. Malgré leur importance,
Ils ont pour les humains de la méfiance
Car bien trop différents d’eux nous naissons.

Plus ou moins intelligents, ils nous viennent
Pour nous apprendre que la vie doit être
Respectée pour le bien de tous les êtres.
Mais dans leur cœur, ils n’ont que de la haine.

Dans la mer, dans le ciel et sur la terre,
Ces animaux seront dans quelque temps,
Point de vue bonté, plus léger que l’air.

Homme, animal, semblable ou différent
Seront tous égaux à l’égard de Dieu,
Malgré leur méchanceté dans leurs yeux.


(27 mai 1997)

_________________________________________________________________

La lecture

Le livre est un grand compagnon et confident
Qu’il ne faudrait pas contrarier énormément
Sinon nous risquerions de ne plus jamais voir
Ces livres instructifs nous imposant le devoir.

La lecture est intéressante et à portée
De tout le monde. Encore faudrait-il respecter
Ces chefs-d’œuvres inédits qu’ils avaient apportés
Des fois sans les comprendre ou sans les apprécier.

Balzac, Zola, ces auteurs ne seront compris
Que par des personnes dignes d’avoir appris,
Que lire est une bonne source de bonheur
Où il est bon de s’y désaltérer des heures.


(28 mai 1997)

_________________________________________________________________

Le cinéma

Le cinéma est un grand bonheur pour certains,
Pour d’Autres, un métier ou simplement un plaisir,
Qu’il faudrait donc cultiver en tant qu’être humain,
Sinon il sera un devoir, non un désir.

Etant donc composé de très grands films célèbres,
Un jour, ceux-ci n’y seront que pour les vieillards,
Nous contant comment sont apparues les ténèbres,
Et la grande disparition de ce bel art.

Ce destin nous montrera de quelle façon
Il faut aimer le cinéma car celui-ci,
Un jour disparaîtra sous nos yeux si bons. Mais
Restera-t-il se nous nous occupons de lui ?


(29 mai 1997)

_________________________________________________________________

La femme ou l’homme ?

La misère des femmes ne pourrait être
Comparée au pouvoir des hommes faquins.
Mais ceux-ci ne sont donc que de simples êtres
Sans cœur, ni âme mais simplement malins.

La femme est injuste, mais voilà son âme
Malheureuse à cause de la faute d’Eve
Qui ne pensait pas à l’avenir des femmes
En mangeant ce fruit qui donnerait la trêve.

La femme, objet de haine et de désir
Attire l’homme pour l’encercler et elle
Le voit se décomposer. Mais ce plaisir
Ne serait-il pas présent pour lui, pour elle ?

Les humains, ignobles en eux-mêmes, ne sont
Que de biens simples machines qu’on actionne.
Les maîtres, personne ne sait qui ils sont,
Surtout des génies, comparables à des lionnes.


(12 juin 1997)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:08

Venus d’ailleurs

Ils sont parmi nous, sans se faire connaître,
Différents de nous mais vivants sont ces êtres.
Trop nombreux pour être comptés ou se faire
Reconnaître par nous, humains de notre ère.

Mais ceux-ci, trop intelligents en eux-mêmes,
Ont donc voulu nous gouverner car ils aiment
Notre culture, notre vie, nos sentiments,
Dont ils se serviront donc prochainement.

Pour cela, nous combattons ces petits êtres
Venus d’ailleurs et qui vont très bientôt naître
Dans nos corps et sans que rien nous ne sentions.
Mais quelles sont donc vraiment leurs intentions ?


(18 juin 1997)

_________________________________________________________________

Le système solaire

Les planètes dans notre système solaire
Sont très différentes par rapport à notre ère.
De la plus petite Mercure, à la plus grande
Jupiter, elles finiront un jour en cendres.

Associées parfois à de nombreux noms de dieux,
Elles resteront donc, pour toujours, à nos yeux,
Des mondes féeriques où l’on pourra aller,
Pour se trouver, pour la nuit des temps, isolé.

Mais ces neuf planètes ne sont, en réalité,
Que des morceaux de terre qui ont existé
Dans le plus merveilleux des âges : sa naissance.
Pourtant, ces planètes sont-elles bien innocentes ?


(20 juin 1997)

_________________________________________________________________


La musique

Certaines personnes penseront que
La musique est vraiment aimée de ceux
Qui sont bien trop idiots pour l’expliquer
Ou pour être bien vu et accepté.

La vérité est qu’ils ne l’apprécient
Que pour l’immense plaisir d’écouter
Cette mélodie qui nous a compris
Si bien qu’on ne peut jamais s’en passer.

Mais surtout il ne faut pas s’affoler !
Elle sera tant qu’il y aura de
La joie à l’intérieur de ce beau monde,
Pénible soit-il. De l’espoir gardez !


(22 juin 1997)

_________________________________________________________________

La course du temps

Certaines personnes nous diront que le temps
Demeure une donnée invariable tant
Que les hommes existeront sur cette planète
Et qu’ils garderont pour toujours toute leur tête.

Mais d’autres gens affirmeront que l’on peut perdre
Quelques minutes et des secondes, c’est-à-dire
Du temps, à cause des donc de certaines phénomènes
Inexpliqués faits par des êtres qui nous mènent.

Nous ne pouvons vraiment définir le temps
Qui est et sera toujours une énigme tant
Que nous ne chercherons jamais à expliquer
Ce phénomène qui nous est toujours caché.


(23 juin 1997)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:12

Ecrivains ou Poètes ?

Les écrivains ont un don du ciel
Dont ils ne se rendent pas compte tel
Est l’indéfinissable joie d’écrire
Pour tous les êtres humains adorant lire.

Les poètes sont un peu différents
Car ils dénoncent les hommes en faisant
Ces vers éternels. Mais alexandrins
Ou autre vers, ceux-ci resteront vains.

Ecrivains ou poètes ? Prose ou vers ?
La très belle imagination sur Terre
Restera donc un prodige de Dieu
Car ces bons livres monteront aux cieux.


(20 juillet 1997)

_________________________________________________________________

La planète Terre

La planète la plus magnifique est la Terre.
Elle possède avec toutes ses terres et ses mers
Un enchantement digne de l’œuvre de Dieu
Pour que les mortels y vivent toujours heureux.

Mais les humains ont ravagé avec leurs guerres
La belle Terre et pollué les douces mers.
Ces deux natures ne sont ne sont restées vraiment belles
Qu’aux endroits où il n’a pas mis son grain de sel.

Malheureusement, ils continueront à faire
A notre Terre des choses restant dans l’air
Qui disparaîtront peu à peu sous terres et mers.

Mais n’étant pas sans conséquences pour nos terres
Des dommages seront donc subis par l’humain.
Pourquoi ne tendre à la nature notre main ?


(21 juillet 1997)

_________________________________________________________________

Le printemps

La plus belle saison est le printemps
Où donc les fleurs commencent à fleurir tant
Et où les arbres font sortir leurs feuilles :
On voit ce prodige du coin de l’œil.

Mais cette pollution a ravagé
La nature verdoyante qui est
En fait, un bain de bonheur éternel.
Mais avec le temps, un enfer pour elle.

Donc le printemps ranime tout cela
Pour que la nature oublie son trépas
Et que plus tard, plus puissante, elle l’affronte :
Ne restera-t-elle pas dans cette honte ?


(23 juillet 1997)

_________________________________________________________________

L’été

La plus chaude des saisons est l’été,
Où dehors il fait bon prendre le thé,
Où la lourde chaleur nous environne
Car il nous semble peser des tonnes.

Trop tôt, on voit l’herbe se dessécher
A cause du soleil ayant séché
Notre belle peau si blanche en hiver.
Peau, herbe, tout devient jaune sauf l’air.

L’été, la chaude saison de la plage
Deviendra donc la plus puissance avec l’âge
Car les ultraviolets sont pour le sort,
Un danger nous séparant de la mort.


(24 juillet 1997)

________________________________________________________________

L’automne

La plus triste des saisons est l’automne
Car des feuilles, il en tombe des tonnes,
Où elle annonce la tristesse de
La mauvaise saison pour nous et eux.

Mais cet automne nous donne à penser
Que les humains ne sont pas très censés
D’être triste à la vue de celle-ci
Qui n’arrêtera jamais notre vie.

C’est pour ça que l’automne est fait ainsi
Pour nous montrer qu’on est triste que si
L’on a eu un chagrin d’amour ou pire.
Donc nous ne devons jamais trop en rire.


(25 juillet 1997)

_________________________________________________________________

L’hiver

La plus froide des saisons est l’hiver
Car les flocons surprennent les gros vers,
Où nous commençons à s’emmitoufler
Dans des fourrures pour ne pas tousser.

Pourtant c’est la saison où l’on espère
Le printemps prochain avec du bon air.
Malgré tout cela, des personnes meurent
De froid, dehors, sans abri, à cette heure.

Noël reste notre fête et non pour
Les pauvres qui feront toujours les sourds.
Enfin la neige ne sera vraiment belle
Qu’au moment où Dieu donnera l’appel.


(25 juillet 1997)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:16

La vérité

Ils sont ici
Depuis toujours
Pour que nos vies
Les voient un jour.

Jamais quelqu’un
Découvrira
Notre destin
Qui s’ouvrira ?

Mais des agents (1)
Bien informés
Nous révélant
La vérité.


(1)cf.X-Files
(29 juillet 1997)

_________________________________________________________________

Les meurtriers

Les pires personnes sur Terre sont
Les meurtriers car toujours ils seront
Des êtres humains trop impurs aux yeux de
L’humanité, ce qui n’est pas fâcheux.

Mais leurs victimes sont le plus souvent
Innocentes de leur propre vivant.
Donc ça ressemble à une vendetta
Ou au plaisir de tuer ces êtres-là.

Donc tous ces tueurs, en eux-mêmes immondes
Aimeraient beaucoup diriger le monde.
Aucune loi ne pourra arrêter

Ce type d’humains de sang assoiffés.
Qui ne s’arrêtera que par la mort.
Mais sont-ils vraiment déjà les plus forts ?


(2 septembre 1997)

_________________________________________________________________

La solitude

Rien n’est pire que la solitude
Car on est donc livré à soi-même
Ce qui est pour un humain très rude
De n’avoir personne qui vous aime.

Mais il faut faire face à ceci
Car ça ne durera pas toujours.
Peu à peu, ayant beaucoup d’amis
Notre vengeance naîtra ce jour.

De ce cœur soudé par les ennuis.
Mais leur grand piège est le téléphone
Car nous ne pensons pas que c’est lui.
Donc n’ayez confiance en personne.


(23 septembre 1997)

_________________________________________________________________


Adieu

Un jour, tout à coup, tu es parti
Me laissant pour toujours dans l’oubli.
Ma terreur, je pus la surmonter,
Mais mes pleurs ne purent s’arrêter.

Pourquoi es-tu parti loin de moi ?
Car je n’avais confiance qu’en toi.
Toi qui resteras toujours l’image
De mes rêves à travers les âges.

Notre amour sera éternel tant
Que nous vivrons tous les deux en tant
Que mortels et jusqu’à mon trépas.

M’aimes-tu toujours ? Je ne crois pas.
Le seul qui ait compté à mes yeux
Et à qui je dis enfin : adieu.


(30 septembre 1997)

_________________________________________________________________


Les étoiles

Levant les yeux au ciel, nous pouvons admirer
La multitude d’astres par nous contemplée,
Sa fureur de vivre, dans le ciel, loin de nous,
Est justifiée par les humains devenus fous.

L’obscure clarté qui tombe de celles-ci
Nous rapproche de plus en plus de l’indécis
Qui donc nous écartera tous de ces merveilles
Car elles sont en permanence en état de veille.

Les humains ne regardant jamais ces beautés
S’apercevrons un jour qu’ils ont tous fautés
Puisque toutes auront disparus à tout jamais.

Grande, petite Ourse, étoile du berger
Ne peuvent donc être admirées que par des gens
Etant capables d’espérer au fil du temps.


(14 octobre 1997)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:19

La bêtise humaine

Beaucoup de gens ont cru que la bêtise humaine
N’était donc que du mépris et que de la haine :
Ils ne se rendent compte de leur idiotie
Qu’au moment où tous les humains le paieront aussi.

Toutes les guerres et bombes ne leur serviront
Qu’à détruire la Terre de tant de façons.
Pourtant ils ne pourront jamais nous faire croire
Que c’est toujours pour son bien et non pour leur gloire.

Les humains, voulant constamment améliorer
Leur trop pauvre existence pleine de forfaits
Y arriveront peut-être dans l’avenir.

Nous périrons à cause des humains. Finir
Leur œuvre, il ne faudra jamais car l’univers
Serait plongé dans le froid glacial de l’hiver.


(21 novembre 1997)

_________________________________________________________________

Impossible mais éternel


Je ne te connaissais point et pourtant un jour,
Je t’aperçus sur cet écran rectangulaire
Rayonnant de gloire et à partir de ce jour
A donc commencé pour moi une nouvelle ère.

Mon amour pour toi, personne ne le comprend
Car l’âge et la grande distance nous séparent
L’un de l’autre peut-être éternellement
Car mes pleurs ne peuvent décider ton départ.

Cette tendre complicité qui nous liera
Un beau jour prochain, ne pourra être comprise
Qu’en haut d’une montagne, au gré d’une brise.

Cette brise qui jusqu’à toi arrivera
Ne se fera qu’avec du hasard, car sans elle
Mon amour est impossible mais éternel.


(27 novembre 1997)

_________________________________________________________________

La nuit

La nuit, restant l’objet permanent des regards
Est la plus belle de choses crées par Dieu,
Nous permettant de le vérifier par nos yeux.
Et nous aurons pour elle, le plus grand égard.

Mais cette nuit, si apaisante pour nous-mêmes
Ne sera donc aperçue que par les personnes
Dignes d’apprécier ce grand moment qui nous donne
Ce frisson de bonheur et d’épouvante même !

Certaines personnes n’apprécient que le jour
Parce qu’elle pensent que la nuit est sans retour,
Croyant que le jugement dernier s’y fera.

Mais les humains préférant à jamais la nuit
Auront toujours peur de la lumière qui lui,
Sachant que le pouvoir de Dieu commencera.


(30 décembre 1997)

_________________________________________________________________

Les sentiments

L’amour et la passion ont attiré l’humain
Vers le bord du gouffre pour que donc il trébuche
Il est en ce moment comme dans une ruche
Qui est pleine d’amour et de désir malin.

La haine, par contre, a suivi ce mouvement
Car s’étant répandue sur toute la planète,
Elle nous est donc apparue sous plusieurs facettes
Pour qu’ils deviennent mauvais éternellement.

Et l’amitié, connue depuis notre existence
N’a apporté que désagréments et plus dense
A été notre malheur de vivre sur Terre.

Donc à l’Apocalypse, ceux-ci conduiront
L’humain pour qu’enfin il lui demande pardon.
Mais Dieu pardonnera-t-il à toute la Terre ?


(20 janvier 1998)

__________________________________________________________________
L’éternelle décision

Tout de noir d’esprit et d’apparence il était
Pour corrompre la vie et l’esprit d’un humain.
Seulement il ne pouvait lui tendre la main
Car bien trop repoussante et crochue elle était.

Tout de blanc d’esprit et d’apparence il était
Pour adoucir la vie et l’esprit d’un humain
Qui était attiré doucement par la main
Pour aller vers les cieux où le plus Sage était.

Ces deux êtres, si dissemblables l’un de l’autre
Attiraient l’humain afin que son choix soit autre :
Mais lequel des deux parviendra à le convaincre ?

Heureusement l’homme choisira le bonheur
Inassouvi d’observer Die, notre sauveur.
Mais le diable et ses démons voudront le vaincre.


(20 février 1998)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 37
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Mes pensées   Lun 5 Juil - 11:24

Le grand combat

Un jour, me promenant sur le rivage,
Je vis deux grands oiseaux virevoltant.
S’aimaient-ils ? Je crois. Mais en se battant,
Car ils faisaient tous deux un grand tapage.

Je resta, des heures, à les contempler :
Mais soit se battant, soit se caressant,
Ils finirent tous deux, tristes et en sang :
Ils partirent chacun de leur côté.

Je les comparais aux humains terribles
Qui se combattaient en étant paisibles
Et se moquaient du monde environnant.

Cette vérité se vérifiera
Quand ils nous détruiront comme des rats.
Pourquoi ne pas nous venger maintenant ?


(26 février 1998)

_________________________________________________________________

Rome

Rome, pourquoi vers toi, je me sens attirée ?
Rome, m’as-tu découvert tes nombreux secrets ?
Rome, toi qui a de nombreux ennemis,
Rome, enfin toi qui ruisselle de pierreries.
Je voudrais te protéger contre ces infâmes
Qui n’hésiteraient pas à souiller ta belle âme,
Afin de s’emparer de tes nombreux trésors :
Ils affirmeraient ainsi leur propre sort.
Tes monuments, comme tes temples nous surpassent,
Jupiter et Mars laisseront toujours la trace
De vénérables dieux. Emportée par Eole,
Survolant le Colisée puis le Capitole,
Tu resteras toujours la plus belle des villes
Et la plus dominante de toutes les îles.


(4 avril 1998)

_________________________________________________________________

Sur la route du ciel

Un jour, tu verras mon bon ami
Nous serons pour toujours réunis
Ainsi, jamais plus aucun humain
Ne pourra détacher nos deux mains.

Laisse-moi t’imprégner de l’amour
Que j’éprouve pour toi, tous les jours
Je ne pourrai vivre désormais
Qu’avec la preuve que tu m’aimais.

Enfin, réunis dans un jardin
Si beau et merveilleux en tout point
Nous pourrons toujours nous adorer.

Laisse-moi te dire mon amour
Que tu t’apercevras un beau jour
Que vers Dieu, notre amour est allé.


(27 avril 1998)

_________________________________________________________________

Une vie pleine de vers

Il fut un noble cœur
A qui tous les malheurs
Survenaient en tout temps
Malgré ses bons parents.

Tous les jours, sans relâche,
Ses maux, qui étaient lâches
Le harcelaient en cours
Sans faire de discours.

Ce bel esprit était
Si malheureux l’été
Si généreux l’hiver !

Un jour finira
Cette vie qui verra
Défiler tous ses vers.


(28 avril 1998)

_________________________________________________________________

Notre futur trépas

Regardez au-dehors. Il ne se passe rien.
Comme d’habitude, les petits oiseaux chantent,
Des grands-parents et de vieux souvenirs nous hantent
Et nous, nous nous comportons comme des humains.

Refuge de dégoût et de mélancolie,
La Terre abrite des damnés et des ingrats
Qui ne tarderont pas à donner le trépas
A l’ensemble des humains atteints de folie.

Tous les plus grands écrits dénonçant cette guerre,
Qui deviendra très bientôt apocalyptique,
Ne seront bien compris que le jour fatidique.

C’est bien pour cela qu’aujourd’hui, en ce beau jour,
Je dénonce leur voracité de toujours.
Maintenant, à vous de juger mes humbles vers.


(3 mai 1998)

_________________________________________________________________

Peut-être quelqu’un trouvera ces poèmes nuls en soit.
Il aura peut-être et sûrement raison.
Mais peut-être pourra-t-il faire lui-même une chanson ?


Hermione Mulder


Merci à tous pour
cette agréable
compagnie.

Vos commentaires par ICI

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes pensées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes pensées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pensées de San Antonio
» Le penseur et la pensée
» Pensées d'un jeune homme - IV
» Folles pensées
» Perdu dans ses pensées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Littérature;
 :: . . Poèmes . . :: Poèmes :: Recueils complets de poésies
-
Sauter vers: