AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Autre monde, autre vie [Challenge 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 36
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Autre monde, autre vie [Challenge 1]   Lun 19 Juil - 18:19

Autre monde, autre vie


Réponse au challenge 1 dont le sujet a été proposé par juju31 que je remercie.
Voici le sujet pour vous faire une idée de la réponse que je fournis dans une fic en plusieurs chapitres.

Citation :
Donc un des deux frères se retrouve dans une sorte de monde parallèle. il a une vraie famille, une vie de luxe, il vit dans une villa, quartier chic, il est riche, blablabla...
celui-ci se rappel de sa véritable vie et cherche désespérément son frère. il croise d'autre personnages de la série (sauf un des Winchester) mais ceux ci ne ressemblent pas du tout à ceux qu'il connait. il veut savoir comment il est arrivé là et repartir, malgrès le fait qu'il se plait bien ici...
Attention!! -le fait qu'il se retrouve dans un autre monde n'est pas la cause d'un djin, comme dans l'un des épisodes, ni même d'une autre créature surnaturelle...
-dans ce monde personne ne connait l'autre frère et les gens n'ont aucun comportement étrange qui pourrait laisser penser que ce sont eux la cause de ce changement.

Voilà, vous savez tout. Maintenant, en voici le premier chapitre, en espérant respecter les conditions émises par juju.

Bonne lecture !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
HermioneMulder
Admin
avatar

P'tit smile! :
Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 13/05/2010
Prénom : Myriam
Age : 36
Localisation : avec Dean

MessageSujet: Re: Autre monde, autre vie [Challenge 1]   Lun 19 Juil - 18:20

Chapitre 1 : Eveil


Dean se réveilla doucement dans un lit trop confortable pour être celui d’un motel pourri. Ouvrant les yeux avec peine tellement il se sentait bien, il sentit une odeur de fleur. Etrange, tiens…d’habitude, les motels ne laissaient aucune odeur aussi agréable. Enfin les yeux ouverts, il resta éberlué. Une somptueuse chambre s’offrait à sa vue. Il n’était pas dans un motel, rien de plus certain et pas même dans un hôtel grand luxe, le décor semblait trop personnel pour ça. De gros fauteuils confortables, une table vernie, des tapis moelleux, un plafond avec des glaces où Dean se voyait torse nu, des draps en satin. S’asseyant dans le lit, il chercha des yeux son portable mais en vain. En entendant des pas s’approcher, il voulut prendre son revolver sous son oreiller mais il eut beau chercher sous tout le traversin et même dans les draps et sous le lit, aucune trace. On frappa à la porte. Après avoir dit d’entrer, il vit une jeune femme, en uniforme de service d’étage, portant un plateau de petit déjeuner. Déposant le plateau sur les genoux de Dean, la jeune serveuse lui demanda s’il lui fallait autre chose pour son bon plaisir, à quoi Dean refusa catégoriquement, trop tenté par la beauté de la jeune femme. Il avala une gorgée de café, mangea un toast en une bouchée et se leva rapidement, pressé de savoir où il était et de sortir d’ici.
Il enfila un pantalon et une chemise noire, un peu trop chics à son goût mais il n’y avait que ça dans l’immense armoire et il n’avait pas le temps de chercher. Les autres pièces étaient aussi bien meublées et spacieuses que la chambre, mais il y prit à peine garde, trop pressé de sortir. Il trouva enfin son portable et sortit à l’extérieur. Apparemment, il habitait un appartement au dernier étage d’un immeuble. Prenant l’ascenseur, il dut sourire au garçon d’ascenseur qui lui lança un “Bonjour, Mr. Winchester” et prendre son mal en patience jusqu’à sa sortie. Même dans le hall, tout le monde, du personnel aux habitants de l’immeuble, le saluait à son passage. Il était une star ou quoi ? Se trouvant enfin dans la rue, il souffla plusieurs fois, se sentant enfin libre. C’était sans compter un chauffeur qui lui ouvrit la porte d’une voiture de sport grise en lui proposant de conduire. Dean se précipita, prit ses clés et démarra en trombe. Apparemment, il se trouvait à New York, encore plus bizarre. De toute façon, il comptait bien contacter Sam et le trouver rapidement pour savoir si lui aussi était victime de ce Djinn ou de cette créature qui l’avait plongé dans ce monde irréel.
Enfin tranquille dans une petite rue, il chercha le nom de son frère dans son répertoire : rien. Il en composa plusieurs récents qu’il avait de mémoire mais tous étaient indisponibles. Fouillant dans son portefeuille, il trouva sa carte d’identité, son permis de conduire, différentes cartes de parking, tous au nom de Dean Winchester. Etrange. Comme si avoir son identité ne constituait aucun problème. Le Djinn lui avait fait le même coup, il aurait dû s’en douter. Une photo, pourtant, attira son attention et lui fit poser beaucoup de questions : une photo de lui adolescent, en compagnie de John et de Mary devant une magnifique propriété. Ses parents. En vie, tous les deux. Pourquoi Sam n’y était-il pas ? Pourquoi n’arrivait-il pas à le joindre ? Il vit au dos de la photo les dates de décès de ses parents, cinq ans plus tôt. Ah non, ils n’étaient plus en vie, en fait. Des démons ? Sûrement. Eux ne pourraient pas l’aider, c’est certain. Reprenant la route, il alla cette fois en direction d’une propriété indiquée sur une de ses cartes de visite. C’était dans le Massachussetts, à Martha’s Vineyard, dans un riche complexe de propriétés.

Frappant avec un mélange de détermination et d’anxiété, Dean attendit. Une gouvernante lui ouvrit la porte et sourit en le voyant. Dean passa devant elle, trouvant une très belle femme aux longs cheveux noirs, dans un magnifique salon. Elle eut un large sourire en le voyant, se précipita dans ses bras :
-Pourquoi tu frappes à la porte de chez nous, Dean ? T’as encore perdu tes clés ?lui demanda-t-elle en l’embrassant.
-Euh…oui…ça doit être ça, dit-il en lui rendant un rapide baiser.
-Je suis ravie de cette visite-surprise aussi tôt dans la matinée.
-Où est Sam ? J’l’ai cherché partout et je l’ai pas trouvé, dit Dean, posant la question qui lui brûlait les lèvres.
-Qui ?
-Mon frère, Sam.
-Tu n’as aucun frère, voyons, mon chéri, tu es fils unique, tes parents ne t’ont voulu que toi. Paix à leur âme, dit-elle tristement.
-Mais Sam existe vraiment, j’étais avec lui encore hier, il…commença Dean, énervé.
-Arrête, je t’en prie, Dean, j’aime pas quand tu t’mets en colère. Je connais pas ton frère, tu n’en as pas, je le saurai tout de même depuis nos quatre ans de mariage.
-J’te dis que…commença Dean, essayant d’oublier les derniers mots qu’elle avait dit.
-Arrête tes bêtises, ça doit être l’angoisse qui te fait dire ça…
-L’angoisse ?
-De l’ouverture de ta nouvelle usine, voyons, dit-elle. Viens fêter ça avec nous. Tu n’auras sûrement pas de temps à nous consacrer ce soir, à l’ouverture, avec l’arrivée du maire. J’espérais justement que tu passerais, alors j’ai fait mettre du champagne au frais. Fêtons ça en famille, finit-elle en lui tendant une coupe.
-Comment ça, nous ?
-Bien sûr, Peter va pas trinquer, il est trop petit mais à deux ans, les enfants comprennent certaines choses, comme l’absence de leur père, dit-elle en amenant un petit garçon avec des cheveux blonds tout bouclés et qui tendit ses bras vers Dean. La femme l’obligea sans s’en rendre compte à ce que Dean le prenne dans ses bras.
-Trinquons à ta nouvelle usine de voitures, dit-elle en avançant sa coupe vers celle de Dean.

Quand Dean sortit de la maison, il se sentait vraiment perdu. Pas de Sam pour le conseiller. Pas de Sam pour trouver une solution à ce cauchemar déguisé en rêve. Pas de Sam…il n’existait pas. Comment cela était-il possible si une créature avait réalisé ses souhaits ? Il ne concevait pas la vie sans son frère, c’était impossible et le Djinn l’avait bien prouvé, Sam existait dans cette réalité, différent, certes mais bien là. Titubant jusqu’à sa voiture, Dean ne se vit même pas mettre le contact et démarrer. Pourtant, il se souvenait encore que la veille, il enquêtait avec son frère sur une histoire d’esprits, totalement banale et facilement résolue. Il s’était couché normalement, il n’y avait rien eu d’étrange. Sam…où était-il ? Etait-il mort, blessé, kidnappé ? A qui s’adresser ? A qui faire confiance ? A qui tout raconter ? Soudain, la réponse lui vint naturellement. Bobby. Il devait trouver Bobby. Il avait réponse à tout, il saurait lui dire ce qui s’était passé. Il trouva son adresse et y alla, avec un certain étonnement mais il y alla. Bobby était propriétaire d’une chaîne de garages. Quand Dean le vit à l’extérieur d’un des garages, vêtu d’une veste en cuir et fumant un cigare, il regretta amèrement l’habituelle casquette et les vieux vêtements troués.
-Hé ! Bonjour, salua Dean.
-Bonjour, Mr. Winchester, se leva Bobby en le voyant.
-Pourquoi tu m’appelles comme ça, maintenant ?rigola Dean. Et tu sais, sans ta casquette, ça te vieillit.
-Je suis navré, monsieur mais comment devrais-je vous appeler ?demanda-t-il. Un cigare, je suppose ?dit-il en lui tendant une boîte de cigares de prix.
-Arrête, Bobby, j’ai jamais fumé et encore moins de cigare, tu l’sais, voyons, rigola Dean. Et arrête avec tes monsieur, ça me gêne. T’as eu un coup de fil de Sam ? C’est totalement n’importe quoi cette vie, j’sais plus où j’en suis.
-Vous allez bien, Mr. Winchester ?s’inquiéta Bobby.
-Mais tu…
Dean s’arrêta et dut bien se rendre à l’évidence. Il n’aurait jamais cru que Bobby, Bobby Singer, le chasseur qui savait tout sur tout et qui pouvait vous tirer de n’importe quel mauvais pas, ce Bobby-là n’était pas son Bobby. Il n’était qu’un étranger, quelqu’un sous ses ordres, apparemment et qui ne connaissait sûrement rien à la chasse, au monde surnaturel, n’avait jamais eu de femme possédé, et connaissait encore moins de Sam Winchester.
Dean, tellement déçu et une fois encore, perdu, n’entendit même pas ce que lui disait Bobby et s’en alla, le laissant en plan avec sa boîte de cigares.

Ainsi, il était cet homme-là dans cette vie. Un homme riche, propriétaire et directeur de plusieurs usines de voitures de sport, fumant des cigares, marié à une très belle femme, père d’un petit garçon, redouté de ses subordonnés, orphelin de parents dont il ne se souvenait pas et…fils unique. Si la vie avait eu le moindre sens un jour, elle n’en avait plus du tout aujourd’hui. Il y avait de quoi se suicider tout de suite. Tiens, après tout, une bonne idée… enfin. Si vraiment il était en proie à un Djinn ou à autre chose de surnaturel, se tuer était la meilleure solution pour se réveiller et revenir dans ce monde qui lui manquait tant, un monde où Sam existait. Il n’aurait jamais cru regretter autant être fils unique, c’était atroce. Il adorait son frère, plus que tout et ça, il savait qu’en rentrant, Sam serait le premier au courant.
Sam…il devait le chercher dans tous les sens, à l’heure qu’il était. Il espérait seulement qu’il ne deviendrait pas la proie à son tour de celui qui lui avait fait ça.
Se garant près d’un champ, sur une route déserte, Dean sortit de la boîte à gants un couteau bien tranchant. Il savait pas du tout ce que ça pouvait faire là dans une vie aussi mondaine mais après tout, il n’allait pas s’en plaindre. Une dernière idée lui traversa l’esprit. Il appela Castiel à voix haute pendant près d’une demi-heure sans résultat. Les anges ne devaient pas exister, bien sûr, ça serait trop facile. Enfin, pointant le couteau en argent vers sa poitrine, il prit une grande inspiration, ferma les yeux et se l’enfonça profondément dans la poitrine. La douleur l’irradia instantanément. Il s’écroula par terre, se laissant aller, pour mettre fin à ce cauchemar. Mais au lieu de se voir revenir dans son monde, près de Sam, il eut l’impression de mourir et de vraiment mourir pour de bon. Il était seul, au milieu de nulle part, en train de mourir et ça, sans revenir chez lui. Elle était bien bonne celle-là. Il venait de se suicider pour rien…Finalement, l’obscurité l’envahit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntersfanfics.forumactif.org
 
Autre monde, autre vie [Challenge 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un autre monde , un autre " Regard "
» Voyage dans un autre monde
» Ono Fuyumi - L'être de l'autre monde - Les 12 royaumes T12
» [Fiction/réalité] Impression d'être dans un autre monde
» AUTRE-MONDE (Tome 4) ENTROPIA de Maxime Chattam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Concours et Fanfics communes;
 :: . . Challenges . .
-
Sauter vers: