AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promesse d'un frère

Aller en bas 
AuteurMessage
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Promesse d'un frère   Dim 19 Juin - 13:42

Titre : Promesse d'un frère

Auteure : Madie

Histoire : "Il n'a jamais été là pour Sammy, je l'ai toujours été !" Cria Dean, hors de lui. Une chasse en 1993 tourne mal, déchirant la relation John/Dean. Parallèlement, les ombres du passé rattrapent les deux frères, partis se réfugier chez Bobby.

Attention spoilers saison 3.

Disclaimer : Les personnages de Supernatural ne m'appartiennent pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Prologue   Dim 19 Juin - 13:42

PROLOGUE

Se retrouver en face de soit-même était déjà assez perturbant, mais quand votre double vous balance des vérités noires sur vous, c'est sans doute encore pire. Dean s'était retrouvé face à son pire cauchemard : lui-même...Son double maléfique le jaugeait du regard prétendant connaître les moindres de ses secrets...Dean avait d'abord cru à une manipulation quelconque de son esprit, mais quand il s'entendit lui-même aborder le sujet de son père, la colère le sumbergea...
- Il n'en avait rien à faire de toi, et toi non plus ! Hurla son double avec un léger sourire en coin.
Dean en avait déjà trop entendu, il le poussa violement contre le mur, non sans le frapper...Il voulait la vérité, d'accord.
- Mon père était un enfoiré ! Il s'est reposé sur moi pour protéger Sam, c'était son job ! Il a été incapable de protéger sa famille ! Il C'est de sa faute si maman est morte ! Il n'a jamais été là pour Sam, moi je l'ai toujours été ! Ce n'était pas juste ! Je ne méritais pas ça, et Sam non plus ! Et je ne mérite pas d'aller en enfer !

Sans laisser le temps à son double maléfique d'ajouter quelque chose, il lui tira une balle en plein coeur...

Quelques jours après cet incident, Dean ne parvenait toujours pas à fermer l'oeil de la nuit...il repensait à ce que son autre lui avait dit...à ce que lui-même avait dit...Jamais il n'avait osé prononcer ses paroles à voix haute...Pourtant, au plus profond de lui, il savait que quelque part, il haissait encore son père pour n'avoir jamais été là pour eux...

- Hé Dean...Tu es avec moi ? Demanda la voix de Sam à côté de lui.
Son grand frère sursauta avant de tourner la tête vers lui.
- Quoi ?
- Tu sembles ailleurs...
Avec un sourire d'insoucience, Dean fit signe à son cadet de reporter son attention sur la route.
- Tu conduis comme une grand-mère...C'est normal que je m'endorme...
Pour toute réponse, Sam haussa les épaules, non sans jeter un dernier coup d'oeil à Dean qui tourna la tête de l'autre côté...La route défilait sous ses yeux, il eu presque l'impression qu'il remontait le fil du temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 1   Dim 19 Juin - 13:44

Motel Banshee, Seattle - Etat de Washington. 1993

- D'accord, merci Henry..Encore.
John raccrocha le téléphone avec un soupir et reporta immédiatement son attention sur les notes qu'il prenait dans son journal, sans accorder le moindre mot à ses deux fils eux aussi présents dans la petite chambre de motel.

Dean, le plus grand des deux avait atteint l'âge de 15 ans la semaine passée, le jeune homme était presque aussi grand que son père mais avait définitivement les traits plus doux. Ses cheveux châtains toujours en désordre encadraient un visage angélique tandis que de ses yeux verts, il surveillait discrètement son petit frère, Sammy.

Sam, le cadet des Winchester était agé de seulement 9 ans, mais était déjà occupé à survoler d'un oeil curieux les livres de cours de son grand frère. De nature calme, ce qui était assez inhabituel chez les Winchester, il avait une passion née pour la lecture et tout ce qui pouvait lui apporter un peu plus de culture en général.
Ses cheveux bruns, plus longs que ceux de Dean, retombaient en quelques mèches sur son front, cachant de ce fait ses yeux, eux aussi verts.

- Du nouveau ? Demanda Dean à son père
- Il semblerait qu'il y ai un autre cas de disparition pas très loin d'ici...Répondit John d'une voix monocorde.
L'ainé sentit son estomac se serrer.
- Le même procédé ?
- Oui...les parents de l'enfant ont été dépessés et ils avaient la gorge tranchée.

Sam releva alors la tête du livre d'histoire de son frère et jetta un coup d'oeil horrifié à son père. Dean, remarqua immédiatement la gène chez son petit frère.
- Papa...Soupira t-il.
- Quoi ?
- Non rien...
Dean soupira une nouvelle fois...son père ne pouvait-il pas faire un peu attention à ne pas donner trop de détails sur les méthodes de ces monstres ? Il avait déjà bien du mal à rassurer son cadet le soir quand John partait à leur trousse, alors si en plus celui-ci s'attardait à expliquer comment les victimes étaient retrouvées...

- Alors Sammy, tu veux bien faire ma dissertation d'histoire ? Demanda Dean, avec un sourire en coin.
C'est ce moment précis que John choisit pour les interrompre.
- On ne restera pas assez longtemps pour que ton prof te la corrige.

De nouveau, Sam tourna la tête vers son père et Dean y vit de la déception.Il détestait ce regard chez son frère...dans ces cas là, il aurait vraiment tout fait pour lui remonter le moral. Mais John lui, ne le voyait pas.
- Papa...Murmura doucement Sam.
Celui-ci ne l'écoutait pas, car déjà il était debout et mettait sa veste, prêt à partir.
- Où vas-tu ? Demanda aussitôt Dean.
- Vérifier une piste. Restez-là tous les deux...je serai de retour demain matin au plus tard.

John se dirigea vers la porte, sans prêter attention à son plus jeune fils qui l'appellait de nouveau.
- Papa ?
- Dean, tu verouilles la porte et...
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que celui-ci était debout à côté de lui.
- Et je veille sur Sammy...t'en fais pas papa...je sais.
Sans même un regard en arrière, John quitta la chambre.

Sam se rassit sur le lit, la gorge serrée...Pourquoi son père agissait-il ainsi avec lui ? Parfois, il avait un sentiment étrange...Comme si...
- Sammy ?
Celui-ci sursauta tout en levant les yeux vers son frère, Dean l'observait en fronçant les sourcils.
- ça va ?
Le cadet baissa la tête, l'air triste...Son frère comprit immédiatement que quelque chose le tracassait... Instinctivement, il vint s'assoir près de lui adoptant une attitude protectrice envers Sam.
- Dis-moi champion...Je vois bien que ça va pas...
La voix légèrement étouffée par des sanglots qu'il tentait de ravaler, Sam haussa les épaules.
- C'est juste que...papa...j'ai...j'ai parfois l'impression qu'il...qu'on le gène...
Automatiquement, Dean passa un bras autour des épaules de son petit frère.
- Hé...Sammy...ne dis pas ça...Papa est ...comment dire ? Il nous aime...s'il fait tout ça, c'est pour nous protéger...tu le sais ça ?
Le corps du petit garçon fut secoué par un sanglot, et tandis qu'il s'essuyait les yeux en reniflant, son grand frère l'attira contre lui en lui caressant les cheveux.
- Calmes-toi Sammy...Papa va rentrer...comme il le fait toujours, et tu verras, la première chose qu'il demandera ce sera : Est-ce que tu as été sage avec Sam ? Dit son ainé dans une imitation quasi caricaturale de son père...
Jamais il n'aurait osé le tourner en dérision de cette manière, mais le petit rire que Sammy laissa échapper le persuada qu'il avait eu raison de le faire.


La nuit fut courte pour Dean, dont l'esprit refusait catégoriquement de se reposer. Il pensait à son père, est-ce qu'il courrait un danger ? Est-ce qu'il allait bien ? Sans vraiment se rendre compte de ses gestes, il se leva du canapé et s'approcha du lit de son petit frère. Il vérifia qu'il dormait paisiblement avant de remonter la couverture sur lui pour ne pas qu'il ai froid.
Le lendemain, ce fut l'odeur du café qui tira Sam de son sommeil. Péniblement, il ouvrit les yeux non sans une quelconque réticence.
- Debout Sammy...On va être en retard...Moi ça ne me gène pas, mais toi...
Le plus jeune se mit en position assise sur le lit avant de s'étirer en baillant. Ses yeux parcourèrent la pièce, mais il ne le vit pas.
- Où est papa ? Demanda t-il aussitôt.

Dean avait redouté cette question, la vérité était que John n'était toujours pas rentré, mais chose assez rare, il avait téléphoné.
- Ecoute Sammy....papa m'a dit qu'on devait faire comme d'habitude. Il a été retardé sur un boulot.
Une lueur de panique passa dans les yeux de Sam.
- Est-ce qu'il va bien ?
- Mais oui, bien sûr qu'il va bien ! Répliqua aussitôt son ainé, avec une certaine contrariété. Aller, arrêtes de poser toutes ses questions et manges ton petit déjeuner.

Une demi-heure plus tard, après s'être tous les deux préparés, ils se mirent en route pour l'école à pied. "Plus qu'un an" se répétait sans cesse Dean, "plus qu'un an avant de pouvoir conduire l'Impala" !
L'ainé accompagna son frère devant l'école, car lui-même devait aller au lycée. Mais curieusement ce matin, Sam semblait réticent à l'idée d'aller en cours.
- Ben Sammy...Qu'est-ce qui se passe ? S'en inquiéta Dean.
Le cadet haussa des épaules.
- Et si papa avait besoin de nous ?
- Non...papa est le meilleur et tu le sais, il gère la situation, et il la gèrera encore mieux si toi, tu vas en cours.
- Pourquoi ? Demanda son petit frère en levant les yeux vers lui.
Dean avait l'habitude de toutes les questions incessentes de son cadet, et à chaque fois il essayait de faire preuve de patience en lui répondant.
- Et bien...si tu l'accompagne, il ne sera pas concentré...Parce qu'il sera bien trop préoccupé à veiller sur toi.
Sur ce, Sam haussa des épaules avec un rire sarcastique.
- Non ça, il te laisse t'en charger...
Sans même ajouter quoi que ce soit, il tourna les talons et entra dans le hall de l'école, laissant son frère soufflé par cette réplique...Dans un premier temps, Dean fut choqué du ton et du dédain employé par Sam...Puis dans un second temps, il comprit, non sans un pincement au coeur, que son petit frère n'était pas si dupe que ça, et qu'il avait compris depuis longtemps que la première personne sur laquelle il pouvait compter, c'était Dean...et non son père.




Dakota du Sud, mai 2007

- Dean ! On est arrivé ! Chantonna la voix de Sam à côté de lui.
Dean tourna la tête en sursautant vers son petit frère...Et sa première pensée fut " Dieu...ce qu'il a grandit !".
- Euh...ça va ? Demanda une nouvelle fois son cadet, l'air un peu inquiet.
- Quoi ? Oui...bien sûr, pourquoi ? Répondit son frère en reprenant ses esprits.
Sam ne put retenir un sourire un peu géné.
- Tu...tu me regardais bizarrement...
L'ainé eut un geste d'insoucience et tout deux sortirent de l'Impala pour se retrouver dans la casse si familière de Bobby. Une nouvelle fois, Dean se surprit à repenser à tout ces souvenirs heureux qu'il avait passé ici avec Sam...Pourquoi cette nostalgie soudaine ?

Sam avait pris la tête de la marche, mais quand il s'aperçut que son frère ne le suivait pas, il se retourna en le dévisageant, l'air de plus en plus inquiet.
- Eh mec, tu es sûr que ça va ?
Un sourire se dessina sur le visage de Dean dont les yeux semblaient remonter le temps.
- Eh Sam...Tu te souviens quand on se cachait dans ces vieilles carcasses de voitures...ça mettait Bobby dans une de ses rages !
Sam, s'approcha doucement de son ainé, lui aussi ne put s'empécher de sourire à l'évocation de ce souvenir. Pourtant, quelque chose d'autre le préoccupait.
- Dean...Tu es bizarre depuis qu'on a fini cette chasse...Qu'est-ce que tu as ? C'est à cause du Colt ? On la retrouvera Dean, je te le promet, on retrouvera Bella.

Dean ne put retenir un nouveau sourire, mais cette fois pour des raisons bien différentes.
- C'est mon job ça Sammy.
Celui-ci fronça des sourcils sans comprendre.
- Quoi ?
- De te rassurer...c'est à moi de le faire...Pas l'inverse. Souffla Dean en levant les yeux vers le benjamin.
Sam laissa échapper un soupir exaspéré.
- Arrêtes avec ça tu veux...je ne suis plus un enfant, et moi aussi je peux veiller sur toi. Aller viens...Bobby nous attends.
Sur cette remarque, Sam tourna les talons pour aller retrouver le vieux chasseur...Mais Dean resta un moment en arrière... Non ce n'était plus un enfant, mais ça ne changerait rien au fait qu'il restait son petit frère.
Une remontée acide lui tordit l'estomac quand il repensa à l'Enfer qui l'attendait...bientôt, il y serait et alors...alors Sam serait seul, seul et livré à lui-même... Dean se passa une main sur le visage, essayant de retirer la moindre trace d'angoisse tandis que son esprit remontait déjà le temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 2   Mer 22 Juin - 11:23

Motel Banshee, Seattle - Etat de Washington. 1993

Comme à son habitude, John était de mauvaise humeur...C'était toujours pareil lorsqu'il rentrait bredouille. Ces deux jours d'absence ne lui avaient rien apporté de nouveau, et encore pire : il pataugeait dans son enquête.
Sam était assis sur le lit en train de faire ses devoirs d'un air distrait, tandis que Dean, vérifiait les pistes de son père, se disant qu'un regard neuf ne pourrait pas faire de mal.
A bout, John reposa bruyament la bouteille de bière qu'il venait de finir.
- Bon sang !
- ça va aller papa...je suis sûr que tu vas trouver. Le rassura Dean.
- Oui mais dans combien de temps ? Quand un nouvel enfant se ferait enlevé et que ses parents se feront égorgés comme des animaux ?

Sam, dont l'attention avait été jusqu'ici totalement absorbée dans les livres de cours, leva le nez.
- Peut-être que tu leur fais peur...Aux monstres...Et qu'ils ne se montreront plus ici...
Dean allait lui dire de se replonger dans ses devoirs quand la voix sèche et froide de John l'interrompit.
- Tais-toi !

Ce rappel à l'ordre plongea la chambre de motel dans un silence génant. Sam eu l'air choqué que son père s'emporte aussi vite contre lui, tandis que Dean reporta son attention sur John qui soupira de nouveau.
- Je...je pensais juste que...Bredouilla Sam, penaud.
Cette fois, John s'emporta...et il eu des paroles qu'il regretterai d'ici quelques années.
- ça suffit Sam, je ne t'ai pas demandé ton avis ! Regardes plutôt tes cours comme de toute façon il n'y a que ça qui t'intéresse !
Dean resta sans voix...comment....Comment son père avait-il osé lui parler de la sorte ? Dans un geste de colère, Sam jetta le livre qu'il avait dans les mains et partit s'enfermer dans la salle de bain tout en essayant de cacher ses larmes.
Aussitôt, John se passa la main sur le visage, comme le fesait si souvent son ainé. D'ailleurs, celui-ci avait bien du mal à contenir sa colère.
- Papa...Sammy...Sammy n'y est pour rien, il voulait juste t'aider.
- Je sais...Je sais...Murmura John d'une voix étranglée. J'aurais...j'aurais pas dû m'énerver comme ça...
Non, ça Dean ne lui fesait pas dire...mais il s'abstint de tout commentaire.


La soirée fut silencieuse, et bien que Sam eut longtemps refusé de sortir de la salle de bain pour venir manger, il céda quand son grand frère intervint en le menaçant de défoncer la porte.
En retrait, John observait la scène, le coeur serré. Dean s'occupait si bien de son petit-frère, il veillait à ce qu'il mange, qu'il finisse son assiette, et surtout, il essayait de lui changer les idées. D'une certaine manière, le père était jaloux de cette relation privilégiée entre ses deux fils... Après tout, ce n'était pas à Dean d'assurer et le rôle de grand-frère, et celui du père...
Une heure plus tard, le chasseur se décida à parler à son cadet, pour cela il envoya Dean chercher un café pour lui. L'ainé quitta la chambre, non sans un clin d'oeil d'encouragement à Sam et...oui, John l'avait perçut comme un regard de mise en garde à son égard.

Timidement, le plus jeune se préparait pour aller dormir, mais quand il se s'apprêta à se coucher, il sursauta en entendant son père s'adresser à lui.
- Sammy ?
- Oui papa ? Répondit aussitôt Sam.
John cherchait ses mots...il était peut-être l'un des meilleurs chasseurs de monstres, mais quand il parlait à un enfant, il se sentait complètement perdu.
- Je...je n'aurais pas dû crier sur toi tout à l'heure...je...je suis désolé.
Il voyait bien que Sam retenait ses larmes, et il s'en voulait pour ça...Quel genre de père faisait pleurer son fils de 9 ans ?
- Je...je t'aime papa tu sais..je voulais pas te manquer de respect.
Touché, John eu un sourire triste.
- Je le sais bien Sammy...viens là.
Père et fils s'étreignirent un cours instant avant d'être interrompu par Dean, qui entra d'un air victorieux dans la chambre.
- Je crois que j'ai du nouveau papa !
Presque aussitôt, John se leva, oubliant totalement le bref moment de complicité qu'il avait eu avec Sam.
- Quoi ?
- J'ai entendu un appel radio de la police...un flic attendait derrière moi à la caisse, enfin bref...Il y a une autre disparition...Sauf que cette fois, il y a un témoin à interroger.
Le père des garçons se précipita vers l'entrée pour prendre sa veste, tandis que Dean lui expliquait où vivait la famille victime de la tragédie. Une seconde plus tard, John était parti, laissant une nouvelle fois ses enfants seuls.


Deux jours plus tard, la vie avait repris son cours. John avait cet air excité qu'il arborait chaque fois qu'une chasse était sur le point d'aboutir. Quant à ses enfants, l'un l'aidait volontier, tandis que le plus jeune préferait rester en dehors ne se souvenant que trop bien de la colère de son père.

- Bien...alors leur repère doit se situer dans cette zone. Annonça fièrement John.
- Tu penses agir comment ? Si tu as raison, il y a sept démons à combattre là-dedans...ça risque d'être assez...chaud...Conclu Dean, non sans cacher une certaine appréhension.

Avant même que le père ai put répondre, il fut interrompu par une sonnerie de téléphone. Instinctivement, Sam se leva pour aller répondre.
- Âllo ?
- Sam ?
- Oh oncle Bobby !
- Sam mon grand, je dois parler à John...
Un peu déçu, le cadet tendit le combiné du téléphone à son père et retourna vaquer à ses occupations.

Dean observait son père discrètement en remarquant qu'il prenait un air préoccupé.
- Je comprends Bobby...mais je suis sur un job là...j'en ai encore pour une semaine...
- ça ne pourra pas attendre une semaine.
- As-tu essayé de contacter Caleb ?
La voix bourrue du vieux chasseur leur parvint tellement il parlait fort.
- Evidement idiot ! Et lui aussi est occupé...Ecoute, je ne te le demanderai pas si ce n'était pas important...C'est la première fois que je vois ça..autant de goules, c'est à faire peur.

John parut réfléchir un moment, puis lentement il posa son regard sur Dean.
- Hé Bobby...je t'envoie quelqu'un.
L'ainé, se redressa de toute sa hauteur sur son siège, tandis que Sam leva enfin les yeux de son livre.
- Ah...et qui ?
Le visage du père prit soudain une expression peu commune de fierté.
- Dean...c'est Dean qui va venir t'aider.
- Mais John...il n'a que quinze ans, tu es sûr que...
Avant qu'il n'ai pu émettre d'autres objections, John le coupa.
- Il est prêt.
- Ok. Je te fais confiance. Il doit me rejoindre au plus vite, ces foutues goules ont un sacré appétit et je sais pas combien de temps je pourrais les mettre en échec à moi tout seul...

Après avoir échangé quelques brèves civilités, les deux chasseurs coupèrent court à la conversation et John se leva en même temps que son fils.
- Dean.
- Oui monsieur ? Répondit presque machinalement l'ainé.
Le père posa une main sur son épaule, comme un signe de confiance.
- Ne me déçois pas. Je place mes espoirs en toi, s'il s'avère que tu n'en ai pas digne....
Dean ne cilla même pas et déclara d'un ton sans trémolo.
- Je serai à la hauteur.
- Bien, prépares tes affaires je vais réserver ton billet pour le bus.

Sans ajouter un autre mot, John quitta la chambre, laissant Dean et Sam seuls. Le premier eu du mal à retenir son sourire, tandis que le second referma le livre doucement. L'ainé se mit à préparer son sac sans s'apercevoir que son petit frère derrière lui, le regardait tristement.
- Tu...tu vas me laisser seul Dean ?
La voix emplie de tristesse de son cadet tira son frère de son bref moment de gloire. Confus, il se retourna pour découvrir Sam qui le dévisageait, au bord des larmes.
- Oh Sammy...ce n'est que l'affaire de quelques jours. Je vais revenir vite, je te le promets.
- Et qu'est-ce que je suis censé faire moi ? Veiller sur papa ? Demanda le benjamin.
Dean eu un sourire triste, il s'assit sur le lit en invitant son petit frère à prendre place à côté de lui.
- Hé...Sammy...c'est à papa de prendre soin de toi, pas l'inverse.
- Mais toi, tu prends soin de lui non ? Tu prends soin de moi aussi...alors, si tu t'en vas...on va bien être obligé de veiller l'un sur l'autre...

L'ainé passa sa main dans les cheveux de son frère en les ébourriffant, il fallait toujours qu'il prenne exemple sur lui...Dès qu'il ne savait pas comment réagir, il regardait Dean attentivement, et cela, touchait énormément ce dernier.
- Je te promets que je reviendrai vite Sammy...et tout se passera bien.
Le petit frère secoua doucement la tête pour montrer qu'il lui faisait confiance, mais Dean voyait bien qu'il refoulait ses larmes pour ne pas lui causer de la peine. Pourquoi son cadet pensait-il toujours aux autres avant de penser à lui-même ?






Dakota du Sud, mai 2007

Dean, Sam et Bobby étaient tous les trois assis autour de la table sur laquelle était étendues diverses cartes ainsi que divers livres couverts de symbôles étranges. Les trois amis cherchaient un moyen de retrouver Bella.
Les espoirs de l'ainé s'amenuisaient au fur et mesure que le temps passait, et doucement mais sûrement, il se résignait à aller en enfer. Et il avait peur. Mais pas pour lui, pas pour les tortures et autres supplices qu'il savait qu'il allait subir, non, en réalité il était inquiet pour Sam...

Justement, celui reposa brutalement l'un des livres et se leva d'un bond, repoussant la chaise sur laquelle il était assis. La colère se lisait sur son visage d'habitude calme, et Bobby, ainsi que Dean le suivèrent du regard.
- Il n'y a rien ! Rien du tout ! S'emporta t-il.
- Ce n'est pas en t'énervant que tu vas aider ton frère Sam. Lui fit remarquer justement Bobby.
Le jeune homme se retourna vers le vieux chasseur en haussant le ton.
- Mais enfin Bobby, tu vois bien que ça ne sert à rien ! On est partis dans la mauvaise direction !

Dean comprit tout de suite ce à quoi fesait allusion son frère, mais avant même qu'il n'est pu intervenir, Bobby reprit, lui aussi passablement énervé.
- Alors éclaire-nous veux-tu, apparement toi, tu détiens la solution !
Cette remarque rappella douloureusement celle que John avait faite dans ce motel miteux à Seattle, d'ailleurs, ce souvenir dû remonter chez Sam puisque son regard changea. Il prit une voix plus calme tout en faisant un pas vers Bobby.
- Oh mais j'en ai une solution...Seulement...
- SAM ! Cria son ainé avant de lui laisser le temps de finir.

Un silence pesant s'empara de la pièce. Le regard de Sam allait de Bobby à son frère qui lui, s'était redressé de toute sa hauteur comme pour montrer que c'était lui l'ainé, et que par conséquent, il aurait le dernier mot.
Sans ajouter quoi que ce soit, Sam tourna les talons et sortit de la vieille masure, laissant le vieux chasseur et Dean seuls. Ce dernier se rassit avec un soupir, il savait très bien que son frère envisageait d'utiliser ses pouvoirs pour le sauver. Mais pour deux raisons, Dean le refusait : d'abord parce qu'il n'avait aucune confiance en Ruby et qu'il était persuadé qu'elle avait monté la tête de son frère avec cette histoire, ensuite parce qu'il ne se souvenait que trop bien des closes de son contrat...Sam risquait d'y laisser la vie.

- Je pense qu'on a tous besoin de repos. Conclu finalement Bobby d'une voix redevenue calme.
Dean hocha la tête sans un mot, et tandis que son ami quitta la pièce pour aller se servir une bière, le jeune homme ne se rendit même pas compte, qu'inconsciement, il avait prit son pendentif dans sa main droite...

Bientôt il allait le quitter, le laisser seul dans ce monde hostile...son petit frère. Dean ferma les yeux en poussant un long soupir, il se rappella alors la fois où il avait été contraint de le laisser seul...Quand John l'avait envoyé en chasse avec Bobby...Le jeune homme senti son coeur se serrer à chaque fois qu'il repensait à cet accident. Même avec le recul, il n'avait jamais pu pardonner à son père, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 3   Mer 22 Juin - 11:28

Motel Banshee, Seattle - Etat de Washington. 1993

Cela faisait maintenant près de trois semaines que Dean était parti, et Sam recentait plus que jamais le poids de son absence. Son père quant à lui, avait passé les deux derniers jours à tout préparer, apparement sa chasse allait prendre bientôt fin.
- Sammy, viens par là s'il te plait.
Celui-ci s'approcha, curieux de connaitre la raison de cette soudaine sollicitation. John leva le nez de ses armes et agrippa les épaules de son fils, un geste qui montrait toute l'importance de la conversation qui allait suivre.
- Sam j'ai besoin que tu sois fort...Pour moi. Tu peux faire ça ?
L'enfant hocha la tête, trop soucieux d'essayer de plaire à son père.
- Qu'est-ce que je peux faire ?
Bien que visiblement embarassé, John poursuivit.
- Tu sais, ces monstres que je chasse depuis des semaines...Il y a de fortes chances pour qu'ils soient tous rassemblés ce soir, et je sais où.
Sam écouta son père sans l'interrompre.
- Je vais aller les tuer. Mais je ne vais pas y aller seul.

Il y eu un silence au cours duquel, le cadet ressentit une brusque montée d'angoisse.
- Quoi ?? Tu...tu veux que je viennes avec toi ?
John se haissait pour ça, mais il essaya de se montrer fort, lui aussi.
- Oui Sam. Dean n'étant pas là, tu es le seul sur qui je peux compter...je peux compter sur toi Sammy n'est-ce pas ?
Cette question, presque semblable à une menace fit frissoner le jeune garçon qui hocha la tête nerveusement.
- Bien sûr.
Comme soulagé, John prit un livre qu'il déposa dans les mains de son plus jeune fils.
- Ce qu'on va affronter ce soir, ce sont des démons...Autrement dit, des humains, seulement ceux-ci sont possédés...
- Donc tu me demandes de les exorciser ? Demanda Sam aussitôt.
John se tut une minute, impressioné.
- Oui...je les occuperai pendant que toi, caché dans un coin, tu lira la formule...Tu as compris ?
Le cadet fit signe que oui, mais avant qu'il ai pu ajouter un mot, le combiné se mit à sonner.

- Âllo ?
- Salut papa, c'est moi.
- Qu'est-ce que tu veux ? Demanda la voix impatiente de son père.
Dean comprit tout de suite qu'il était pressé.
- Je voulais juste savoir comment avançait ton enquête ?
- Ecoute Dean, je n'ai pas le temps là...je dois tout préparer.
Un peu déçu, le jeune homme demanda aussitôt.
- Je peux parler à Sam ?
- Pas longtemps dans ce cas.
Il y eu un léger bruit de fond, puis la voix enfantine de son frère lui parvint.
- Dean ?
Sans se rendre compte, un sourire illumina le visage de l'ainé.
- Sammy ? Hé, comment ça va champion ?
Il y eu un silence, puis Sam baissa la voix, comme s'il ne voulait pas que son père entende ce qu'il allait dire.
- Papa veut que je vienne avec lui pour une chasse...
Dean resta un moment abasourdi par cette nouvelle.
- Quoi ? Pourquoi ça ?
- Il dit que les démons sont trop nombreux et il va faire diversion pendant que je lirai l'exorcisme...
Soudain, l'estomac de Dean sembla danser la lambada...Non...ce n'était pas possible, son père ne pouvait envisager sérieusement d'emmener Sammy sur cette mission ? Oui, depuis qu'il était tout petit il venait avec eux, mais il restait dans la voiture, ou sous la surveillance de son frère...jamais encore il ne s'était retrouvé au coeur de la bataille !
- Sammy, passe-moi papa !
- Mais Dean...
- Tout de suite !

Un nouveau bruit de fond lui indiqua que Sam avait repassé le combiné à son père.
-Dean je t'ai dit que je n'avais pas le temps !
- Je sais...pardon, c'est juste que...Sammy vient de me dire que tu comptais l'emmener....C'est vrai ?
- Oui...pourquoi, tu as un problème avec ça ?
Le ton froid et presque menaçant de son père le glaça...
- Euh, c'est juste que...il n'a que 9 ans tu sais...
- Evidement que je le sais, c'est encore moi son père je te rappelle !

Il y eu un silence...vraiment génant. D'un côté, Dean resta choqué par la colère de son père, et de l'autre, John regretta de s'être laissé emporté...Mais quelque part, au plus profond de lui, il était jaloux...Il avait beau se dire que non, enterrer ce sentiment au plus profond de lui, mais il le savait...il n'avait jamais réussit à être un père idéal pour ses fils, et voilà que l'ainé se mettait à couver son petit frère presque trop...presque de la manière dont lui aurait dû le faire...

- Dean...écoute, on doit y aller maintenant... Contente -toi de faire attention à Bobby d'accord ?
- Oui monsieur. Répondit Dean comme un soldat. Il ferma les yeux, et ajouta en sentant sa gorge se nouer : " Et toi sur Sam"...




Dakota du Sud, mai 2007

Dean avait attendu deux heures avant de retourner voir Sam qui devait être en train de réfléchir quelque part parmis les carcasses de voitures. L'ainé ne se trompa pas, il le trouva, adossé à un vieux 4x4 bleu qui ne ressemblait plus à rien.
Le jeune homme s'avança, avec un bière à la main qu'il lui tendit comme un symbôle de paix.
- Hé...ça va ?
Pour toute réponse, Sam haussa des épaules.
- Aller Sammy...dis quelque chose.
- Je ne te laisserai jamais tombé Dean.
Le grand frère marqua une pause...Ce n'était pas à ça qu'il s'était attendu, mais puisqu'il voulait en parler, tant mieux, ça lui évitait d'aborder lui-même le sujet.
- Je sais Sam...Mais il y a une différence entre "ne pas laisser tomber" et jouer aux kamykazes...
Le cadet leva le nez, l'air outré.
- Pourtant c'est ce que tu fais toujours.
Cette remarque, Dean ne l'avait pas vu venir...Mais pour une fois il avait un argument.
- Sam...tu ne dois pas prendre exemple sur moi...Je...tu te souviens où ça t'a mené ?
Sam observa son frère pendant de longues secondes...Oui, oui il se souvenait très bien. Pourtant, jamais il n'en était venu à regretter son geste...Jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 4   Mer 22 Juin - 11:29

Seattle - Etat de Washington. 1993

John et Sam étaient en planque depuis près de trois heures maintenant, et le père pouvait sentir l'impatience chez son plus jeune fils. D'un regard, il l'incita à ne pas bouger. C'est alors qu'ils se montrèrent enfin. Trois hommes, hilares entrèrent dans l'entrepôt en trainant un sac derrière eux. Ils s'approchèrent d'un petit autel sur lequel était dressés bougies et récipients.
Le chasseur savait que, dans le sac, se trouvait une victime potentielle pour un sacrifice...Potentielle, car il allait bien sûr intervenir avant qu'elle ne se fasse tuer. Le père se tourna alors vers son fils.
- Sam...Tu es prêt ?
Le cadet leva les yeux vers lui, en essayant de cacher toute la peur et l'angoisse qu'il ressentait. Il lui fit signe que oui... Comme il aurait voulu que Dean soit là en cet instant...
- Tout ce que tu as à faire, c'est lire l'exorcisme d'une voix claire et forte...tu peux faire ça ?
Sam hocha une nouvelle fois la tête en répondant comme son frère faisait toujours.
- Oui monsieur.
- Bien...Alors c'est parti !


Pendant ce temps, Bobby et Dean qui eux aussi avaient retrouvé la trace de leur bandes de goules, se préparaient à passer à l'action. Le jeune Winchester était nerveux, non pas à cause des créatures qu'il allait affronter, mais parce qu'il savait son petit frère loin de lui, dans une situation passablement dangereuse...
- Et surtout n'oublis pas Dean...
- On vise la tête. Finit le jeune homme pour prouver à Bobby qu'il était digne de confiance.


Alors, simultanément, les deux groupes passèrent à l'action.

Une fois au coeur de la melée, Dean était parvenu à faire abstraction de tout le reste. Les goules s'effondraient sur son passage, tandis que du coin de l'oeil, Bobby le surveillait.
Parallèlement, John mettait les démons hors d'état de nuire, il en avait écarté deux quand un troisième entra en scène. Sam prit une profonde inspiration et commença alors à lire le texte en latin d'une voix aussi claire et distincte que possible. Il avait beau être terrorisé, il savait ce qu'il devait faire et il s'y tiendrait, car c'est ce que Dean faisait toujours.
C'est alors qu'il leva les yeux une seconde pour voir où en était son père, il aperçut alors deux autres démons s'approcher de la victime, un poignard à la main. Sam se tourna vers son père.
- PAPA !!!
John suivit le regard de son fils et découvrit avec horreur que les deux êtres maléfiques étaient sur le point de tuer l'homme allongé au sol. Affronter trois démons en même temps n'était pas la plus brillante idée qu'il ai eu, d'autant que les deux qu'il avait assomés risquaient de bientôt se réveiller et que deux autres allaient arrivés à tout moment.
Tant pis, il ne s'appellait pas John Winchester pour rien. Il attrapa une barre de fer qu'il enfonça avec violence dans le thorax du démon qui revenait à la charge. Le cri qu'il poussa eut l'effet voulu, les deux autres tournèrent la tête pour voir ce qui se passait et l'homme eu le bon reflexe de ramper un peu plus loin.
Sans hésiter, John se précipita sur eux tandis que Sam reprenait son latin.

Seulement, le chasseur était trop occupé avec les deux démons qu'il ne vit pas le troisième s'approcher sournoisement par derrière, le poignard à la main. Or, Sam, l'avait vu lui. Avant même qu'il ne se demande ce qu'il devait faire, son corps avait réagit pour lui. Le plus jeune des Winchester s'était levé et courrait vers son père dans une attitude naïvement protectrice.

Tout se passa très vite, Sam arriva devant le démon au moment même où celui-ci abattait le couteau dans le dos de John qui se retourna brusquement, une seconde trop tard pour éviter le drame.
Plusieurs cris s'élevèrent de l'entrepôt. Le cri frustré du démon...Le cri d'horreur de John...et le cri de douleur de Sam...


Alors qu'il venait à bout d'une autre goule, Dean senti une violente douleur à la poitrine...Quelque chose d'insupportable. Il crut d'abord qu'il avait été blessé, mais quand il posa sa main sur sa chemise, il s'aperçut qu'il était indemne...Instinctivement ses pensées se tournèrent vers son petit frère à des kilomètres de là.
- Sammy...

John eu tout juste le temps de rattraper son fils qui s'écroulait, comme au ralenti. Il ne fit même plus attention aux démons autour de lui, mais il entendit clairement deux d'entre eux murmurer.
- Mais qu'est-ce que tu as fais ? C'est Sam Winchester !
- Oui...oui justement....
Mais le chasseur les oublia tandis que tous, s'enfuirent en libérant leurs hôtes déboussolés. John serrait son fils contre lui, tandis que celui-ci, les larmes aux yeux essayait de reprendre sa respiration.
- Chut Sammy...je suis là...Essaya de le rassurer son père.
Mais Sam ne se calmait pas, et ne reprenait pas plus son souffle...Non, il comprenait très bien ce qui lui arrivait. Déjà sa vue se brouillait tandis que dans un souffle, il appella la seule personne capable de le réconforter.
- D...Dean...


Il était près de minuit quand Dean et Bobby rentrèrent, épuisés mais victorieux de leur chasse. Le plus vieux accepta d'offir une bière au plus jeune "Mais une seule !", et ce dernier s'en amusa.
Ils étaient tous les deux assis quand soudain, l'un des téléphones du vieux chasseur se mit à sonner. Avec un soupir, celui-ci se leva pour aller répondre, Dean n'entendit que la conversation dans un sens.
- Quoi ?... Oh...Bonjour John....Wow, doucement je comprends rien...qu'est-ce qui se passe ?
Dean, leva les yeux soudain anxieu...et l'expression de Bobby changea radicalement, de la fatigue il était passé à l'effroi
- QUOI ?! Nom de Dieu John dis-moi que c'est pas vrai !
Sans s'en rendre compte, le jeune Winchester s'était levé et s'approchait doucement de son mentor qui n'osait pas le regarder.
- Bobby ? Qu'est-ce qui se passe ?
Celui-ci le fit taire d'un geste, pour entendre ce que John disait.
- Hin hin...Ok...on se met en route tout de suite.

A peine eut-il prononcé cette phrase qu'il avait raccroché. Lentement, il se tourna alors vers Dean dont le coeur battait à la chamade.
- Qu'est-ce qui se passe Bobby ? Répetta t-il d'une voix tremblante.
Le vieux chasseur semblait aux bords des larmes, ce qui était plutôt rare.
- Gamin...c'est...il y a un accident pendant la mission....
Déjà, le jeune homme secoua la tête en signe de déni tout en refoulant les larmes qui lui montaient aux yeux.
- Non...
Bobby posa une main sur son épaule.
- Sam est à l'hôpital...c'est grave...
Bien qu'il s'en doutait à l'expression de Bobby, l'entendre de sa bouche eu l'effet d'une bombe qu'on lui aurait faite exploser en pleine figure. Il se recula en répettant.
- Non...non c'est pas vrai pas...pas Sammy...
Bobby ne lui laissa pas le temps de digérer la nouvelle qu'il enchainna.
- Il faut vite qu'on se mette en route Dean !
Celui-ci, dont les émotions passaient de la peur de perdre son frère à la colère reprit un semblant de contenance et hocha la tête...S'il y a une chose qu'il voulait, c'était être auprès de son petit-frère.





Dakota du Sud, mai 2007


Dean ne se souvenait que trop bien du choc et de la douleur qu'il avait ressenti quand Bobby lui avait annoncé que Sam était gravement blessé. Il se rappellait que l'une des premières choses qu'il s'était dite était " C'était ça cette douleur tout à l'heure". Le jeune chasseur eu un sourire triste en se disant que dans toute situation dramatique, les gens ont tendance à penser à des choses d'une importance toute relative.

- Dean...tu es tout ce qui me reste...Si je te perds...je sais pas comment je ferais. Continua Sam, sans prêter attention aux divagations d'esprits de son ainé.
Justement, celui-ci, tiré de ses rêveries poussa un long soupir...
- Sam...tu t'en sortiras...Tu surmonteras ça. Je le sais.
Son cadet eu un rire nerveux et triste.
- Tu crois ? Alors que toi tu as passé ce pacte stupide ?
- Et je le regrette pas...Si c'était à refaire, alors je le referrai sans hésiter ! Contra Dean, sûr de lui.
Sam posa la bouteille de bière et se mit pile en face de son frère, qui levait la tête désormais pour le regarder.
- Et regardes où ça t'a mené Dean ! Ce n'est plus qu'une affaire de semaines !

Il y eu un silence embarrassant...lorsque Sam avait évoqué le temps qu'il restait à son ainé, tout deux avaient brusquement ressenti une montée acide au creux de leur estomac. Mais le cadet fut le premier à rompre ce silence, d'une voix plus calme cette fois.
- Ecoute...C'est juste que...Tu as fait quelque chose de terriblement stupide pour me sauver. Alors...alors je pense que moi aussi j'ai droit à...(Sam chercha ses mots.) A mon moment de stupidité !
- Non Sam, tu n'utilisera pas tes pouvoirs ! Ordonna Dean.
- Mais enfin si ça peux te sauver ! Répliqua Sam, rempli d'espoir.

De nouveau il y eu un silence. Sam regardait son frère avec un telle détresse que pendant un bref instant, celui-ci envisagea de céder...Mais il se reprit très vite en se rappellant que son petit frère avait le don de le faire faire ce qu'il voulait de lui quand il lui faisait ses yeux là.
- Sam...tu sais que veiller sur toi, c'est mon job...c'est ce que je suis...Et s'il y a bien une dernière chose que je veux faire avant de partir, c'est t'empécher de te servir de tes pouvoirs...
Le plus jeune dévisagea le plus agé pendant une seconde...Finalement, Dean demanda d'une voix posée.
- Sammy je veux que tu me promettes quelque chose.
Comme il ne répondait pas, l'ainé poursuivit.
- Je veux que tu me promettes que quoi qu'il arrive, tu n'utilisera jamais tes pouvoirs.
Sam eu de nouveau un rire sarcastique.
- Tu veux que je te promette quelque chose Dean ? Mais comment veux-tu que je tienne ma promesse alors que toi-même tu ne les tiens pas !

Dean fronça des sourcils sans trop comprendre où il voulait en venir.
- Quoi ? De quoi tu parles ?
Les yeux de Sam s'emplirent de larmes, serrant de ce fait le coeur de son frère.
- Tu m'a toujours promi que jamais tu ne m'abandonnerai.

Sans doute pour cacher la tristesse qui s'emparait de lui, Sam tourna les talons pour s'éloigner tandis que Dean senti sa gorge se nouer. Il avait raison...il lui avait fait cette promesse il y a déjà bien longtemps, et voilà qu'une fois encore, il ne la tenait pas...Une fois encore...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 5    Lun 27 Juin - 12:10

Motel Banshee, Seattle - Etat de Washington. 1993

Cela faisait maintenant près de trois semaines que Dean était parti, et Sam recentait plus que jamais le poids de son absence. Son père quant à lui, avait passé les deux derniers jours à tout préparer, apparement sa chasse allait prendre bientôt fin.
- Sammy, viens par là s'il te plait.
Celui-ci s'approcha, curieux de connaitre la raison de cette soudaine sollicitation. John leva le nez de ses armes et agrippa les épaules de son fils, un geste qui montrait toute l'importance de la conversation qui allait suivre.
- Sam j'ai besoin que tu sois fort...Pour moi. Tu peux faire ça ?
L'enfant hocha la tête, trop soucieux d'essayer de plaire à son père.
- Qu'est-ce que je peux faire ?
Bien que visiblement embarassé, John poursuivit.
- Tu sais, ces monstres que je chasse depuis des semaines...Il y a de fortes chances pour qu'ils soient tous rassemblés ce soir, et je sais où.
Sam écouta son père sans l'interrompre.
- Je vais aller les tuer. Mais je ne vais pas y aller seul.

Il y eu un silence au cours duquel, le cadet ressentit une brusque montée d'angoisse.
- Quoi ?? Tu...tu veux que je viennes avec toi ?
John se haissait pour ça, mais il essaya de se montrer fort, lui aussi.
- Oui Sam. Dean n'étant pas là, tu es le seul sur qui je peux compter...je peux compter sur toi Sammy n'est-ce pas ?
Cette question, presque semblable à une menace fit frissoner le jeune garçon qui hocha la tête nerveusement.
- Bien sûr.
Comme soulagé, John prit un livre qu'il déposa dans les mains de son plus jeune fils.
- Ce qu'on va affronter ce soir, ce sont des démons...Autrement dit, des humains, seulement ceux-ci sont possédés...
- Donc tu me demandes de les exorciser ? Demanda Sam aussitôt.
John se tut une minute, impressioné.
- Oui...je les occuperai pendant que toi, caché dans un coin, tu lira la formule...Tu as compris ?
Le cadet fit signe que oui, mais avant qu'il ai pu ajouter un mot, le combiné se mit à sonner.

- Âllo ?
- Salut papa, c'est moi.
- Qu'est-ce que tu veux ? Demanda la voix impatiente de son père.
Dean comprit tout de suite qu'il était pressé.
- Je voulais juste savoir comment avançait ton enquête ?
- Ecoute Dean, je n'ai pas le temps là...je dois tout préparer.
Un peu déçu, le jeune homme demanda aussitôt.
- Je peux parler à Sam ?
- Pas longtemps dans ce cas.
Il y eu un léger bruit de fond, puis la voix enfantine de son frère lui parvint.
- Dean ?
Sans se rendre compte, un sourire illumina le visage de l'ainé.
- Sammy ? Hé, comment ça va champion ?
Il y eu un silence, puis Sam baissa la voix, comme s'il ne voulait pas que son père entende ce qu'il allait dire.
- Papa veut que je vienne avec lui pour une chasse...
Dean resta un moment abasourdi par cette nouvelle.
- Quoi ? Pourquoi ça ?
- Il dit que les démons sont trop nombreux et il va faire diversion pendant que je lirai l'exorcisme...
Soudain, l'estomac de Dean sembla danser la lambada...Non...ce n'était pas possible, son père ne pouvait envisager sérieusement d'emmener Sammy sur cette mission ? Oui, depuis qu'il était tout petit il venait avec eux, mais il restait dans la voiture, ou sous la surveillance de son frère...jamais encore il ne s'était retrouvé au coeur de la bataille !
- Sammy, passe-moi papa !
- Mais Dean...
- Tout de suite !

Un nouveau bruit de fond lui indiqua que Sam avait repassé le combiné à son père.
-Dean je t'ai dit que je n'avais pas le temps !
- Je sais...pardon, c'est juste que...Sammy vient de me dire que tu comptais l'emmener....C'est vrai ?
- Oui...pourquoi, tu as un problème avec ça ?
Le ton froid et presque menaçant de son père le glaça...
- Euh, c'est juste que...il n'a que 9 ans tu sais...
- Evidement que je le sais, c'est encore moi son père je te rappelle !

Il y eu un silence...vraiment génant. D'un côté, Dean resta choqué par la colère de son père, et de l'autre, John regretta de s'être laissé emporté...Mais quelque part, au plus profond de lui, il était jaloux...Il avait beau se dire que non, enterrer ce sentiment au plus profond de lui, mais il le savait...il n'avait jamais réussit à être un père idéal pour ses fils, et voilà que l'ainé se mettait à couver son petit frère presque trop...presque de la manière dont lui aurait dû le faire...

- Dean...écoute, on doit y aller maintenant... Contente -toi de faire attention à Bobby d'accord ?
- Oui monsieur. Répondit Dean comme un soldat. Il ferma les yeux, et ajouta en sentant sa gorge se nouer : " Et toi sur Sam"...





Dakota du Sud, mai 2007

Dean avait attendu deux heures avant de retourner voir Sam qui devait être en train de réfléchir quelque part parmis les carcasses de voitures. L'ainé ne se trompa pas, il le trouva, adossé à un vieux 4x4 bleu qui ne ressemblait plus à rien.
Le jeune homme s'avança, avec un bière à la main qu'il lui tendit comme un symbôle de paix.
- Hé...ça va ?
Pour toute réponse, Sam haussa des épaules.
- Aller Sammy...dis quelque chose.
- Je ne te laisserai jamais tomber Dean.
Le grand frère marqua une pause...Ce n'était pas à ça qu'il s'était attendu, mais puisqu'il voulait en parler, tant mieux, ça lui évitait d'aborder lui-même le sujet.
- Je sais Sam...Mais il y a une différence entre "ne pas laisser tomber" et jouer aux kamykazes...
Le cadet leva le nez, l'air outré.
- Pourtant c'est ce que tu fais toujours.
Cette remarque, Dean ne l'avait pas vu venir...Mais pour une fois il avait un argument.
- Sam...tu ne dois pas prendre exemple sur moi...Je...tu te souviens où ça t'a mené ?
Sam observa son frère pendant de longues secondes...Oui, oui il se souvenait très bien. Pourtant, jamais il n'en était venu à regretter son geste...Jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 6    Lun 27 Juin - 12:12

Seattle - Etat de Washington. 1993

John et Sam étaient en planque depuis près de trois heures maintenant, et le père pouvait sentir l'impatience chez son plus jeune fils. D'un regard, il l'incita à ne pas bouger. C'est alors qu'ils se montrèrent enfin. Trois hommes, hilares entrèrent dans l'entrepôt en trainant un sac derrière eux. Ils s'approchèrent d'un petit autel sur lequel était dressés bougies et récipients.
Le chasseur savait que, dans le sac, se trouvait une victime potentielle pour un sacrifice...Potentielle, car il allait bien sûr intervenir avant qu'elle ne se fasse tuer. Le père se tourna alors vers son fils.
- Sam...Tu es prêt ?
Le cadet leva les yeux vers lui, en essayant de cacher toute la peur et l'angoisse qu'il ressentait. Il lui fit signe que oui... Comme il aurait voulu que Dean soit là en cet instant...
- Tout ce que tu as à faire, c'est lire l'exorcisme d'une voix claire et forte...tu peux faire ça ?
Sam hocha une nouvelle fois la tête en répondant comme son frère faisait toujours.
- Oui monsieur.
- Bien...Alors c'est parti !


Pendant ce temps, Bobby et Dean qui eux aussi avaient retrouvé la trace de leur bandes de goules, se préparaient à passer à l'action. Le jeune Winchester était nerveux, non pas à cause des créatures qu'il allait affronter, mais parce qu'il savait son petit frère loin de lui, dans une situation passablement dangereuse...
- Et surtout n'oublis pas Dean...
- On vise la tête. Finit le jeune homme pour prouver à Bobby qu'il était digne de confiance.


Alors, simultanément, les deux groupes passèrent à l'action.

Une fois au coeur de la melée, Dean était parvenu à faire abstraction de tout le reste. Les goules s'effondraient sur son passage, tandis que du coin de l'oeil, Bobby le surveillait.
Parallèlement, John mettait les démons hors d'état de nuire, il en avait écarté deux quand un troisième entra en scène. Sam prit une profonde inspiration et commença alors à lire le texte en latin d'une voix aussi claire et distincte que possible. Il avait beau être terrorisé, il savait ce qu'il devait faire et il s'y tiendrait, car c'est ce que Dean faisait toujours.
C'est alors qu'il leva les yeux une seconde pour voir où en était son père, il aperçut alors deux autres démons s'approcher de la victime, un poignard à la main. Sam se tourna vers son père.
- PAPA !!!
John suivit le regard de son fils et découvrit avec horreur que les deux êtres maléfiques étaient sur le point de tuer l'homme allongé au sol. Affronter trois démons en même temps n'était pas la plus brillante idée qu'il ai eu, d'autant que les deux qu'il avait assomés risquaient de bientôt se réveiller et que deux autres allaient arrivés à tout moment.
Tant pis, il ne s'appellait pas John Winchester pour rien. Il attrapa une barre de fer qu'il enfonça avec violence dans le thorax du démon qui revenait à la charge. Le cri qu'il poussa eut l'effet voulu, les deux autres tournèrent la tête pour voir ce qui se passait et l'homme eu le bon reflexe de ramper un peu plus loin.
Sans hésiter, John se précipita sur eux tandis que Sam reprenait son latin.

Seulement, le chasseur était trop occupé avec les deux démons qu'il ne vit pas le troisième s'approcher sournoisement par derrière, le poignard à la main. Or, Sam, l'avait vu lui. Avant même qu'il ne se demande ce qu'il devait faire, son corps avait réagit pour lui. Le plus jeune des Winchester s'était levé et courrait vers son père dans une attitude naïvement protectrice.

Tout se passa très vite, Sam arriva devant le démon au moment même où celui-ci abattait le couteau dans le dos de John qui se retourna brusquement, une seconde trop tard pour éviter le drame.
Plusieurs cris s'élevèrent de l'entrepôt. Le cri frustré du démon...Le cri d'horreur de John...et le cri de douleur de Sam...


Alors qu'il venait à bout d'une autre goule, Dean senti une violente douleur à la poitrine...Quelque chose d'insupportable. Il crut d'abord qu'il avait été blessé, mais quand il posa sa main sur sa chemise, il s'aperçut qu'il était indemne...Instinctivement ses pensées se tournèrent vers son petit frère à des kilomètres de là.
- Sammy...

John eu tout juste le temps de rattraper son fils qui s'écroulait, comme au ralenti. Il ne fit même plus attention aux démons autour de lui, mais il entendit clairement deux d'entre eux murmurer.
- Mais qu'est-ce que tu as fais ? C'est Sam Winchester !
- Oui...oui justement....
Mais le chasseur les oublia tandis que tous, s'enfuirent en libérant leurs hôtes déboussolés. John serrait son fils contre lui, tandis que celui-ci, les larmes aux yeux essayait de reprendre sa respiration.
- Chut Sammy...je suis là...Essaya de le rassurer son père.
Mais Sam ne se calmait pas, et ne reprenait pas plus son souffle...Non, il comprenait très bien ce qui lui arrivait. Déjà sa vue se brouillait tandis que dans un souffle, il appella la seule personne capable de le réconforter.
- D...Dean...


Il était près de minuit quand Dean et Bobby rentrèrent, épuisés mais victorieux de leur chasse. Le plus vieux accepta d'offir une bière au plus jeune "Mais une seule !", et ce dernier s'en amusa.
Ils étaient tous les deux assis quand soudain, l'un des téléphones du vieux chasseur se mit à sonner. Avec un soupir, celui-ci se leva pour aller répondre, Dean n'entendit que la conversation dans un sens.
- Quoi ?... Oh...Bonjour John....Wow, doucement je comprends rien...qu'est-ce qui se passe ?
Dean, leva les yeux soudain anxieu...et l'expression de Bobby changea radicalement, de la fatigue il était passé à l'effroi
- QUOI ?! Nom de Dieu John dis-moi que c'est pas vrai !
Sans s'en rendre compte, le jeune Winchester s'était levé et s'approchait doucement de son mentor qui n'osait pas le regarder.
- Bobby ? Qu'est-ce qui se passe ?
Celui-ci le fit taire d'un geste, pour entendre ce que John disait.
- Hin hin...Ok...on se met en route tout de suite.

A peine eut-il prononcé cette phrase qu'il avait raccroché. Lentement, il se tourna alors vers Dean dont le coeur battait à la chamade.
- Qu'est-ce qui se passe Bobby ? Répetta t-il d'une voix tremblante.
Le vieux chasseur semblait aux bords des larmes, ce qui était plutôt rare.
- Gamin...c'est...il y a un accident pendant la mission....
Déjà, le jeune homme secoua la tête en signe de déni tout en refoulant les larmes qui lui montaient aux yeux.
- Non...
Bobby posa une main sur son épaule.
- Sam est à l'hôpital...c'est grave...
Bien qu'il s'en doutait à l'expression de Bobby, l'entendre de sa bouche eu l'effet d'une bombe qu'on lui aurait faite exploser en pleine figure. Il se recula en répettant.
- Non...non c'est pas vrai pas...pas Sammy...
Bobby ne lui laissa pas le temps de digérer la nouvelle qu'il enchainna.
- Il faut vite qu'on se mette en route Dean !
Celui-ci, dont les émotions passaient de la peur de perdre son frère à la colère reprit un semblant de contenance et hocha la tête...S'il y a une chose qu'il voulait, c'était être auprès de son petit-frère.






Dakota du Sud, mai 2007


Dean ne se souvenait que trop bien du choc et de la douleur qu'il avait ressenti quand Bobby lui avait annoncé que Sam était gravement blessé. Il se rappellait que l'une des premières choses qu'il s'était dite était " C'était ça cette douleur tout à l'heure". Le jeune chasseur eu un sourire triste en se disant que dans toute situation dramatique, les gens ont tendance à penser à des choses d'une importance toute relative.

- Dean...tu es tout ce qui me reste...Si je te perds...je sais pas comment je ferais. Continua Sam, sans prêter attention aux divagations d'esprits de son ainé.
Justement, celui-ci, tiré de ses rêveries poussa un long soupir...
- Sam...tu t'en sortiras...Tu surmonteras ça. Je le sais.
Son cadet eu un rire nerveux et triste.
- Tu crois ? Alors que toi tu as passé ce pacte stupide ?
- Et je le regrette pas...Si c'était à refaire, alors je le referrai sans hésiter ! Contra Dean, sûr de lui.
Sam posa la bouteille de bière et se mit pile en face de son frère, qui levait la tête désormais pour le regarder.
- Et regardes où ça t'a mené Dean ! Ce n'est plus qu'une affaire de semaines !

Il y eu un silence embarrassant...lorsque Sam avait évoqué le temps qu'il restait à son ainé, tout deux avaient brusquement ressenti une montée acide au creux de leur estomac. Mais le cadet fut le premier à rompre ce silence, d'une voix plus calme cette fois.
- Ecoute...C'est juste que...Tu as fait quelque chose de terriblement stupide pour me sauver. Alors...alors je pense que moi aussi j'ai droit à...(Sam chercha ses mots.) A mon moment de stupidité !
- Non Sam, tu n'utilisera pas tes pouvoirs ! Ordonna Dean.
- Mais enfin si ça peux te sauver ! Répliqua Sam, rempli d'espoir.

De nouveau il y eu un silence. Sam regardait son frère avec un telle détresse que pendant un bref instant, celui-ci envisagea de céder...Mais il se reprit très vite en se rappellant que son petit frère avait le don de le faire faire ce qu'il voulait de lui quand il lui faisait ses yeux là.
- Sam...tu sais que veiller sur toi, c'est mon job...c'est ce que je suis...Et s'il y a bien une dernière chose que je veux faire avant de partir, c'est t'empécher de te servir de tes pouvoirs...
Le plus jeune dévisagea le plus agé pendant une seconde...Finalement, Dean demanda d'une voix posée.
- Sammy je veux que tu me promettes quelque chose.
Comme il ne répondait pas, l'ainé poursuivit.
- Je veux que tu me promettes que quoi qu'il arrive, tu n'utilisera jamais tes pouvoirs.
Sam eu de nouveau un rire sarcastique.
- Tu veux que je te promette quelque chose Dean ? Mais comment veux-tu que je tienne ma promesse alors que toi-même tu ne les tiens pas !

Dean fronça des sourcils sans trop comprendre où il voulait en venir.
- Quoi ? De quoi tu parles ?
Les yeux de Sam s'emplirent de larmes, serrant de ce fait le coeur de son frère.
- Tu m'a toujours promi que jamais tu ne m'abandonnerai.

Sans doute pour cacher la tristesse qui s'emparait de lui, Sam tourna les talons pour s'éloigner tandis que Dean senti sa gorge se nouer. Il avait raison...il lui avait fait cette promesse il y a déjà bien longtemps, et voilà qu'une fois encore, il ne la tenait pas...Une fois encore...

______________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 7    Sam 2 Juil - 11:46

Sur la route, 1993

Aucun mot ne fut prononcé dans la voiture durant le trajet vers Seattle, Bobby avait reporté toute son attention sur la route, tandis que Dean comptait les minutes qui le séparaient de son frère avec angoisse. Pourquoi n'était-il pas avec lui quand ça c'était produit ? Il aurait pu empécher ça...Et qu'est-ce qui c'était passé ?
La route fut longue jusqu'à Seattle, et lorsqu'ils finirent par arriver, Dean eu bien du mal à ne pas se précipiter à l'intérieur.

Hôpital de Seattle

Le hall était bondé de patients et de familles dont les expressions allaient de la joie au chagrin, tout cela n'était pas fait pour rassurer le jeune homme qui demanda à l'accueil.
- On a amené mon frère ici.
Bien sûr, sans plus d'explication, l'infirmière ne put l'aider. Heureusement, John arriva à ce moment là.
- Dean ! Bobby !
Les deux se retournèrent en même temps et se précipitèrent vers le chasseur, le souffle court.
- John ! Mais enfin qu'est-ce qui c'est passé ? Demanda Bobby dont les traits tirés exprimaient l'inquiétude.
Dean nota alors que la chemise de son père était pleine de sang...Sûrement celui de son frère et c'est alors qu'il eu la sensation que son coeur cessait de battre.
- Comment va Sammy ? S'enquit aussitôt son frère.
Le chasseur tourna la tête vers lui lentement. Ses yeux étaient remplient de larmes qu'il essayait de refouler tandis que d'une voix tremblante il annonça.
- Il est encore au bloc...Le médecin m'a dit qu'il avait une hémorragie interne...

Pour la première fois de toute sa vie, Dean eu la folle envie de frapper son père...Il voulait tout simplement le faire payer d'avoir mis en danger son frère, lui faire comprendre que s'il ne l'avait pas envoyé loin de lui, il aurait été capable, lui, de le protéger.
Bobby brisa le silence en premier.
- Qu'est-ce qui s'est passé ? Répetta t-il en lui désignant une chaise.

Les trois hommes allèrent s'assoir alors que John commença son récit, lorsqu'il arriva au moment où Sam s'était jetté devant le démon pour le protéger, Dean eu un haut le corps et se précipita aux toilettes les plus proches.
Quelques minutes après avoir deverser le contenu de son estomac, il se redressa pour se passer le visage sous l'eau. Son reflet était blafard et ses yeux humides exprimaient divers sentiments, dont l'angoisse et...la colère.




Dakota du Sud, mai 2007

La nuit était tombée depuis un moment maintenant, plongeant la maison de Bobby dans le noir absolu. Les deux hommes avaient mangés en silence, tandis que Dean cherchait son frère des yeux.
- Laisse lui un peu de temps. Lui conseilla alors le vieux chasseur impassible.
Mais l'ainé ne l'entendait pas de cette oreille, il reposa sa part de pizza avec une grimace.
- Il a besoin de manger Bobby...
Sans même attendre de réponse de sa part, Dean se leva et quitta le salon à la recherche de son petit frère. Il ne le trouva pas dans sa chambre, pas non plus dans le grenier, ni dans la cave...Son estomac se serra un peu plus fort tandis qu'il sentait l'angoisse monter en lui. Il décida alors d'aller voir dehors.

La nuit noire sans nuage rendait l'air froid, voir même glacial quand un coup de vent se faisait sentir. Dean marchait depuis un moment parmis les carcasses de voitures quand il l'aperçut, assis par terre contre l'une d'entre elle.
Soupirant de soulagement, il s'approcha doucement.
- Mais qu'est-ce que tu fais là Sam ? ça fait une heure que je te cherche.
Le jeune homme ne leva même pas la tête, il avait les yeux fixés dans le vague et malgré le noir, Dean vit clairement de la buée sortir de sa bouche quand il laissa échapper un soupir.
- Tout est de ma faute...Murmura t-il.
Son grand frère leva les yeux au ciel...Quand arrêterait-il de se torturer ainsi ?
- Sam...pourquoi...pourquoi est-ce qu'il faut toujours que tu te sentes responsable de tous les malheurs qui arrivent ?
Cette fois, son cadet daigna lever la tête vers lui et Dean fut frappé par sa paleur.
- Si je n'étais pas venu au monde, rien de tout cela ne serait arrivé !
Le grand frère comprit exactement quel était le problème. Sans prendre la peine de lui répondre, il se pencha pour lui saisir le bras et l'aider à se relever.
- Tu es saoûl...voilà ce qui va pas...
- Laisse moi là Dean...Contra le cadet d'un air suppliant.
Mais l'état de Sam ne lui permettant pas de se défendre, Dean en profita pour l'entrainer vers l'intérieur en le réprimandant.
- Pas question que tu restes dans le froid...sans parler que tu as besoin de manger quelque chose ! Ne crois pas que je ne te vois pas Sammy, tu n'avales rien...et ne penses pas que je vais te laisser te faire du mal comme ça sans réagir !

Bobby eu l'air étonné de les voir rentrés, l'un soutenant l'autre dont le visage blafard ne présageait rien de bon.
- Qu'est-ce qu'il a ?
- Il a bu trop de whisky si tu veux mon avis ! Annonça Dean avec une pointe de colère.

Sans attendre un autre mot de la part du vieux chasseur, il l'entrainna dans le salon où il l'aida à s'allonger sur le canapé. Là au moins, il pourrait garder un oeil sur lui. Trop saoûl pour dire quoi que ce soit, Sam se contenta de se laisser tomber sur le vieux sofa dans un gémissement étouffé.
Dean revint quelques secondes plus tard dans la pièce avec une couverture qu'il plaça sur son petit frère, qui déjà s'était endormis. L'ainé resta un moment assis là, à le regarder. Il avait tellement grandi...ses souvenirs de lui quand il n'était encore qu'un petit garçon étaient pourtant si clairs. Le jeune homme remonta la couverture sur l'épaule de son frère avec nostalgie. Aujourd'hui, même si Sam était devenu un jeune homme courageux et pleins de qualités, il ne pouvait pas s'empécher de voir encore l'enfant en lui...Parfois, la manière avec laquelle il le regardait...il avait l'impression d'être en face de Sam quand il n'avait encore que 10 ans.. Et c'était d'ailleurs en parti pour cela qu'il ne pouvait se résoudre à l'abandonner quand il irait en enfer.
Personne ne prenait aussi bien soin de son cadet que lui...Ni Bobby, qui ne l'avait même pas vu sortir avec toute ses bouteilles d'alcool dans le froid, ni même John...En repensant à son père, Dean ne put s'empécher de serrer les poings...




Hôpital de Seattle 1993.

Cela faisait maintenant près de deux heures que John, Bobby et Dean attendaient dans le couloir. Pas un mot de fut prononcé, il n'y eu d'ailleurs aucun regard d'échangé entre le père et le fils, le premier s'en voulant à mort et le second sentant que s'il le regardait, il ne pourrait contrôller sa colère.
C'est alors qu'un médecin arriva vers eux, il était encore en tenue et portait toujours sa calotte sur la tête.
- Mr Winchester ?
Dean se leva, non sans éprouver une certaine surprise, son père avait utilisé leur vrai nom...
- Comment va t-il docteur ? Demandan aussitôt John.
- L'opération s'est bien passée. Il faisait une hémorragie interne mais tout est rentré dans l'ordre. Votre fils aura besoin d'énormément de repos et de calme, mais il va s'en remettre.
Un même soupir de soulagement parcouru le groupe. Dean ne laissa pas le temps à son père de demander qu'il fit un pas en avant.
- Je peux le voir ?
Le chirurgien tourna la tête vers lui, avec un léger sourir. Il posa sa main sur son épaule dans un geste compatissant et le jeune homme se fit une drôle de réflexion, même cet inconnu avait des attitudes plus paternelles que son père !
- Bien sûr.

Il les accompagna jusqu'à la chambre de Sam, mais s'arrêta devant la porte. Soudain, son visage parut plus soucieux et il se tourna vers John en se raclant la gorge.
- Mr...Winchester...est-ce que vous permettez que je vous demande ce qui s'est passé ?
Celui-ci se redressa de toute sa hauteur...ça y'est, le côté militaire reprenait le dessus pensa Dean exaspéré.
- C'est que...quand un gamin aussi jeune arrive aux urgences avec une hémorragie causée par un coup de couteau, on est en droit de se poser des questions non ? Justifia le chirurgien.

Dean n'attendit pas que son père réponde, il poussa la porte et entra doucement dans la chambre. Son coeur se serra quand il découvrit son petit frère, allongé sur le lit, inconscient, des tuyaux branchés à ses avants-bras, ainsi que quelques électrodes passées sous sa chemise pour surveiller les battements de son coeur.
Le jeune homme attrapa une chaise qu'il tira pour venir s'assoir aussi près que possible de son cadet, doucement, il lui attrapa la main.
- Hé...c'est moi champion...
Dean senti soudain un noeud se former dans sa gorge...Comment son petit frère avait-il pu se retrouver dans cet état ?

Soudain, la porte s'ouvrit pour laisser apparaître John qui avait apparement réussit à se débarasser du médecin et de ses questions génantes. Toujours sans un mot, il s'avança vers Sam et prit soin de se placer de l'autre côté du lit. Dean remarqua qu'il hésitait même à lui prendre sa main, ou même à lui caresser les cheveux...
- Sam...Je...je suis désolé mon fils...
Le jeune homme senti une nouvelle fois la colère monter en lui...une colère intense comme jamais encore il n'avait ressenti contre son père. Alors, lentement John se pencha sur son cadet et lui murmura quelque chose...Quelque chose qui mit Dean hors de lui.
- Je te promet que je vais l'attraper...Celui qui t'a fait ça...je ne vais pas le laisser s'enfuir.
L'ainé leva les yeux vers lui, et John croisa son regard. Encore une fois, il avait cette attitude d'ancien militaire, il se redressa de toute sa hauteur et ordonna à Dean d'une voix forte.
- Occupes-toi de lui !
Le jeune homme le toisa avec dédain avant de répondre.
- Evidement !
Sans ajouter quoi que ce soit, le chasseur sortit de la chambre d'hôpital, sans même un geste tendre pour Sam. Dean resta un moment sans bouger, soufflé par cette attitude...comment...comment pouvait-il réagir comme ça alors que son plus jeune fils était étendu sur un lit d'hôpital ?
C'est alors que le jeune homme se rassit en caressant les cheveux de son petit frère...il venait de prendre une grave décision, désormais, plus jamais il ne remettrait la sécurité de Sammy entre les mains de quelqu'un d'autre...
Sam...Son Sammy avait bien failli mourrir à cause de l'incapacité de son père. La personne sur terre qui avait le plus d'importance pour lui, son petit frère, son sang...c'était une partie de lui...Doucement il se pencha sur lui et déposa un baiser sur son front.
- T'inquiètes pas Sammy...je m'occuperai de toi. Lui murmura t-il tout bas.





Dakota du Sud, mai 2007

Dean veilla toute la nuit son petit frère, qui dormait à poings fermés à cause de sa geule de bois. Mais les souvenirs étaient bien là, et ils l'assaillaient sans qu'il ne puisse rien faire. Sam sur un lit d'hôpital...son père qui le laissait encore une fois...la colère qu'il avait ressenti quand il l'avait revu après l'accident...Sans même s'en rendre compte, Dean était tombé, endormis sur la chaise dans une position plus qu'inconfortable.

Le jeune homme descendait les escaliers aussi prudement que possible, il reconnu la maison de Bobby, à quelques détails près...Celle-ci paraissait un peu mieux rangée et un peu plus propre.
Le vieux chasseur toujours coiffé d'une casquette était là, il paraissait avoir aux alentours de quarante ans. Il regardait quelque chose avec un sourire, sourire que Dean ne lui avait encore jamais vu.
- Regarde ton petit frère Dean ! S'exclama t-il, heureux en lui désignant le bambin dans le salon.
Sam n'était qu'un bébé à cette époque, et Dean comprit qu'il revivait un de ses souvenirs. Et il savait exactement lequel. Lui cependant n'avait pas l'impression d'être retombé dans l'enfance, il se sentait toujours " adulte" ce qui faisait de lui un simple spectateur de la scène, et non un acteur.
Le jeune homme se mit à l'entrée du salon pour voir son petit frère qui ne devait pas avoir loin d'un an. Le gamin prenait appui sur le fauteuil en essayant tant bien que mal de se mettre debout, dès qu'il fut parvenu à se mettre sur ses deux petites jambes, il tourna la tête autour de lui, apparement en cherchant quelqu'un.
C'est alors qu'il l'aperçut. Dès qu'il croisa le regard de son petit frère, celui-ci lâcha le fauteuil et se mit à trottiner vers lui, les bras tendus en avant. Dean senti toute la fierté d'un grand frère, mais aussi...quelque part au plus profond de lui, il y avait cette fierté qu'aurait pu avoir un père...
Il tourna la tête vers Bobby dont le visage était illuminé d'un sourire comblé de bohneur, il avait même les larmes aux yeux.
- Quel dommage que John ne soit pas là. Soupira t-il alors.
Dean reporta soudainement son attention sur son petit frère qui venait de s'étaler de toute sa longueur sur le sol. Son grand frère était déjà là auprès de lui pour le réconforter en le prenant dans ses bras.

- Dean...
Tout autour de lui bougea comme si un coup de vent faisait tanguer ce décors de fumée...Puis la voix se fit ré-entendre.

- Dean...

Le jeune homme ouvrit les yeux dans un sursaut, reconnaissant cette voix, car c'était celle de son frère.
- Hein...quoi ? Bafouilla t-il en se réveillant.
Sam était toujours allongé dans le canapé, il lui avait attrapé le bras pour le secouer.
- Tu pleurais...Lui souffla alors son cadet d'une voix douce.
Dean secoua la tête pour bien se réveiller et essuya les larmes qui coulaient effectivement sur ses joues. Géné, il reporta son attention sur son frère.
- Comment tu te sens ?
- Oh...et bien j'ai l'impression qu'on m'a écrasé la tête sous un rouleau compresseur mais à part ça...ça va...
L'ainé ne put s'empécher de rire.
- Et oui...tu n'as jamais tenu l'alcool mon pauvre Sammy !
Il se leva, décidé à aller lui préparer un café mais son frère le retint.
- Dean !
- Oui ?
- ça va ? Demanda t-il, un peu géné.
- Evidement ! Pourquoi cette question ? Ce n'est pas moi qui me suis pris une cuite ! Lui fit remarquer Dean en espérant lui faire oublier ce qu'il venait de voir.

Mais Sam n'était pas dupe..Il aurait d'ailleurs dû s'en douter. Il se contenta alors d'une sourire insoucient, comme il avait l'habitude de les faire quand il voulait éviter un sujet.
- Aller...je te prépare un café...enfin, si tu te sens d'avaler quelque chose ?
Son petit frère capitula, non sans lui accorder un dernier regard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madie
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 28
Localisation : Dans un monde où Jensen me chante une chanson et Jared me fait un massage...

MessageSujet: Chapitre 8    Jeu 7 Juil - 11:50

Hôpital de Seattle 1993.

Déjà plusieurs heures que John était parti traquer le démon responsable de l'état de Sam, et l'ainé, veillant toujours sur son petit frère avait fini par tomber endormi près de lui. C'est alors qu'il senti quelque chose...quelque chose lui effleurer la main. En une seconde il fut réveillé et jetta un coup d'oeil sur le lit, et son coeur fit un bond dans sa poitrine. Sam entre-ouvrait péniblement les paupières.
- Enfin ! Souffla son ainé en se levant, soulagé.
Le plus jeune cligna plusieurs fois des yeux, encore grogui par l'anesthésie.
- Tout va bien Sammy...je suis là. Le rassura Dean en lui caressant les cheveux.

La porte s'ouvrit pour laisser entrer deux infirmières, un médecin ainsi que Bobby qui avait attendu dans le couloir.
- Ecartez-vous qu'on puisse l'examiner s'il vous plait.
Dean s'éxecuta en faisant un léger clin d'oeil à son cadet pour bien lui montrer qu'il restait juste là. Quelques minutes plus tard, le médecin se tourna vers lui avec un sourire.
- Bien...ne le brusquez pas trop, il a encore besoin de repos.
Le jeune homme approuva pour bien montrer qu'il avait compris et dès que l'équipe médicale fut sortie, il prit place sur le lit de son frère, le visage illuminé d'un sourire, rassurant, et rassuré.
- Alors champion...Comment tu te sens ?
Sam parcourut la pièce du regard, et son frère comprit tout de suite qui il cherchait.
- Où...où est papa ? Demanda t-il d'une voix faible.
- Il...il va revenir...il est parti...pour...Bredouilla Dean.
Heureusement, Bobby vint à son secours.
- Alors gamin...la première chose que tu fais quand tu te réveilles, c'est poser une question ! Je te reconnais bien là !
- Oncle Bobby ! S'écria Sam se rendant soudain compte de sa présence.
Le vieux chasseur serra l'enfant dans ses bras sous les yeux d'un Dean, pensif. Ce n'était pas à Bobby d'être là à son réveil...ce n'était pas non plus à lui...Non, ça aurait dû être John...c'était son rôle...son rôle de père.
- Pourquoi tu fais cette tête là Dean ? Demanda soudain la voix encore endormie de son petit frère.
Aussitôt tiré de sa torpeur, le jeune homme prit un air insoucient pour le rassurer.
- Pour rien Sammy...Je suis vraiment content que tu ailles mieux.

Les heures passèrent sans que John ne se montre, et Dean voyait bien qu'il manquait à son cadet. Vers la fin de l'après midi, la porte s'ouvrit enfin, laissant apparaitre un homme en costard...Le jeune Winchester passa une main sur sa ceinture où il dissimulait une arme, juste au cas où.
- Bonsoir, je me présente Andy Douglas je suis assistant social...Oui, je sais d'habitude on a plus l'occasion d'entendre " assistante", mais il faut croire que l'exception confirme la règle !
Dean jetta un coup d'oeil à son frère qui parut aussi étonné que lui...Cet inconnu avait bavé tout ça sans même reprendre son souffle !
- Ok...et qu'est-ce que vous voulez ? Demanda le plus agé après quelques instants.
- Et bien le médecin qui s'est occupé de votre frère m'a appellé...il était inquiet quant à...disons, la sécurité de Samuel.
Mal à l'aise, Sam se rassit sur son lit en regardant son frère qui, instinctivement se plaça entre lui et cet " assistant" social. Devant cette attitude, l'homme parut d'abord déconcerté, peut-être même légèrement intimidé par Dean, même du haut de ses quinze ans.
- Euh...oui...je..j'aimerai m'entretenir avec votre frère si vous permettez jeune homme.
- Dean...Murmura le cadet derrière lui.
Son ainé n'eut même pas besoin de se retourner qu'il devinait qu'il lui lançait un de ses regards plein de détresse dont lui seul avait le secret.
- Mon frère ne parlera à personne.
- Je suis désolé...Mais...il va le faire. Si vous refusez..je ferai intervenir la police. D'ailleurs, vous n'êtes pas en droit de refuser...Puisque vous n'êtes ni son père, ni son tuteur légal.
Cette fois, Dean ne trouva rien à répondre à cet homme. Cependant, il posa une condition.
- C'est d'accord...à la seule condition que je reste.
Andy parut choqué de temps de hargne, surtout chez quelqu'un d'aussi jeune, mais il se tourna vers Sam.
- Samuel si tu es d'accords, alors ton frère peut rester.
Sam hocha la tête.
- Oui...je veux qu'il reste.
- Très bien. Céda Andy.
Lui et Dean se toisèrent pendant un moment, puis l'assistant social prit une chaise pour venir se mettre en face du lit du patient qui se tournait déjà vers son ainé en quête de réconfort.

- Alors Samuel...Sam...Sammy peut-être même.
- Sam ! S'exclamèrent d'une même voix les deux frères.
Andy releva la tête, surpris...Puis il reporta son attention sur son cahier de notes en se raclant la gorge.
- Tu as dix ans c'est ça ?
- Neuf...j'aurai dix ans en mai...
- Et qu'est-ce que tu crois qu'un enfant de neuf ans fait d'habitude ?
Sam fronça des sourcils et tourna instinctivement la tête vers son frère qui parut aussi désarçonné que lui par cette question.
- Pourquoi vous me demandez ça ?
Andy eu un petit sourire et expliqua au cadet comme s'il était stupide.
- Tu es gentil...mais c'est moi qui pose les questions.
- Alors bon courage. Souffla Dean entre ses dents, trop habitué aux questions incessantes de son petit frère.

Cette fois, ce fut au tour de l'assistant social d'être momentanément perdu. Mais il retrouva vite son chemin en baissant une nouvelle fois les yeux vers ses notes.
- Alors Sam... comment est ton père ?
A la simple mention de son père, Dean senti un noeud se former dans son estomac...Où était-il encore celui-là ?
- Je peux pas vous parler de mon père...Expliqua Sam.
- Ah non et pourquoi ça ?
Le cadet parut réflechir un moment...puis, lentement, il se pencha en avant et baissa la voix.
- C'est un super héros...mais je peux pas le dire sinon vous allez foutre en l'air sa couverture.
Dean eu bien du mal à rester sérieux en voyant son frère se moquer ouvertement d'Andy, qui lui, parut hésiter entre rire et noter quelque chose. Il y eu un silence au cours duquel les deux frères s'échangèrent un regard complice. Puis, l'assistant social revint à la charge de manière plus sournoise.
- Tu m'as l'air d'être un garçon intelligent Samuel... Alors tu dois comprendre que si ton père fait quelque chose de mal, tu dois l'aider...Et il n'y a qu'un seul moyen pour cela.
Sam parut outré et sa réponse fut directe.
- Mon père n'a rien fait de mal, c'est un héros !
La sincérité et l'admiration dans la voix de son petit-frère toucha son ainé, qui ressenti pourtant de la colère. Comment pouvait-il encore le considérer comme un héros après ce qui s'était passé ? John n'avait pas été là à son réveil, alors que lui...
- D'accord d'accord...et ton frère là ? Contra Andy.
Il y eu de nouveau un silence. Dean se sentait soudain mit sur le banc des accusés.
- Est-ce que tu t'entends bien avec ton frère Sam ?
La réponse fut aussi rapide que précédement et tout aussi sincère.
- Dean est le meilleur frère du monde !
Touché, l'ainé détourna le regard car il ne voulait surtout pas rougir devant cet inconnu et surtout, devant son frère.
- Qui t'as fait ça alors ? Demanda Andy d'une voix calme.
Soudain, Dean comprit.
- Alors c'était pour ça ces questions ! Vous vouliez savoir si mon père ou moi lui avions fait ça ?
- On pourrait se poser la question effectivement ! Dit l'assistant social en levant le ton, visiblement agacé par ce jeune insolent.
- C'était pas eux ! Cria aussitôt Sam, paniqué. Je le jure...je...je suis tombé...et...ça m'arrive souvent !

Dean lança un regard de reproche à son naïf de petit frère, mais comment aurait-il pu savoir que ce genre d'excuses ne fonctionnaient jamais ? Cette fois, vraiment à bout, Andy se leva à son tour, exaspéré par cette famille.
- Sam tu dois dire ce qui t'es arrivé ! Si ton père ou ton frère t'ont fait du mal il faut que tu nous le dises qu'on prenne des mesures !
Les deux frères restèrent sans voix pendant une seconde...Puis, Dean répetta.
- Des mesures ? Quelles mesures ?
Andy jubilait, apparement ravi de faire taire cet insolent.
- Et bien placer Sam dans une famille d'accueil.
Tout s'enchainna si vite qu'avec le recul, Dean était incapable de dire qui avait commencé quoi.

Le jeune homme senti son petit-frère lui attraper le bras avec une expression paniquée, les larmes aux yeux.
- Dean !
L'ainé quant à lui attrapa Andy par le col et le plaqua contre le mur le plus proche. La porte s'ouvrit, laissant apparaître deux infirmiers ainsi que Bobby. Tous se précipitèrent sur Dean, qui dans un état second menaçait l'assistant social qui couinait d'une voix très aïgue.
- DEAN ! Hurla Bobby en le faisant reculer.
Le jeune homme était dans un état de rage absolu, et donc difficilement controllable...Rien ne pouvait le calmer...rien, sauf peut-être quelqu'un...
- Dean...Murmura Sam d'une voix étouffée sur le lit.
La détresse dans le ton de son petit-frère suffit à Dean pour reprendre le contrôle de lui-même. Sans accorder un regard à Andy ou même aux infirmiers, il retourna auprès de Sam qui ne cachait plus ses larmes.
- Chut...tout va bien Sammy...je suis là...
Son petit frère se serra contre lui en pleurant.
- Je...je veux pas qu'on nous sépare...
L'ainé lui caressa les cheveux, le coeur encore battant. Il jetta un regard mauvais à Andy et déclara d'un ton ferme.
- Personne ne nous séparera jamais Sammy...je le te promet.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Dakota du Sud, mai 2007

Dean réprima un baillement sonore tout en faisait en mouvement de tête, essayant de détendre sa nuque engourdie à force d'étudier les cartes. Bobby à côté de lui ne relachait pas, tandis que Sam devait être à l'étage, toujours malade.
Cependant, à la grande surprise générale, le cadet redescendit, le visage pâle, mais l'air déterminé.
- Mais qu'est-ce que tu fais debout ? Demanda aussitôt son ainé.
- Je viens vous filer un coup de main...Répondit Sam d'une voix pateuse.
Bobby daigna enfin lever le nez de ses cartes et lui fit remarquer avec ironie.
- Finie la gueule de bois ?
Le jeune homme ne prit même pas la peine de répondre et attrapa une chaise pour s'assoir avec eux. Il ouvrit et alluma son ordinateur sans s'apercevoir du regard bienveillant de son grand-frère.
- Tu devrais aller te recoucher Sammy...Tu as l'air crevé.
- Je me reposerai quand je serai mort. Répliqua le cadet d'un ton monocorde.
- Et c'est reparti ! Commenta Bobby.

Mais trop soucieux d'éviter un nouveau conflit avec Sam, Dean préféra ne pas relever et donna ainsi tort à Bobby. Le silence retomba dans la pièce. Les heures passèrent dans cette même ambiance, seulement perturbée par quelques baillements ou soupirs. Finalement, l'ainé fut le premier à craquer.
- Ok...je vais prendre l'air sinon je vais veillir avant l'heure !
Bobby et Sam levèrent la tête en même temps, tout deux l'air pincé. Dean se rendit compte alors du mauvais goût de sa plaisanterie...
- Oh..je...
Ne trouvant rien à dire de plus intelligent, il tourna les talons et sortit de la maison en levant les yeux au ciel.


Se retrouver dans cette casse, au milieu de ses cadavres de voitures avec pour seul compagnie le bruit du vent aurait pu être reposant. Mais non, Dean avait bien du mal à se détacher de ce sentiment étrange qui l'envahissait peu à peu. L'angoisse. L'échéance approchait rapidement maintenant, et il venait de perdre la seule arme qui aurait pu lui sauver la vie. Le jeune homme laissa échapper un long soupir en fermant les yeux, il avait beau être aux portes de la mort, il ne regrettait rien...
- Dean ?
Le jeune chasseur sursauta, n'ayant pas entendu Bobby arriver.
- Qu'est-ce qui se passe ?
- Sam m'envoit prendre de tes nouvelles...Oh, de manière officieuse bien sûr. Expliqua le vieil homme avec un sourire.
Il lui tendit une bière et vint s'appuyer sur la carcasse de voiture, juste à côté de lui.
- Dean tu sais que je ne suis pas du genre à parler...et je sais que toi non plus. Mais Sam est inquiet...Depuis votre dernière chasse, il te trouve...
- Préoccupé ? Finit le jeune homme qui se rappellait très bien de sa conversation avec son frère.
Le silence de Bobby lui prouva qu'il avait vu juste.
- Pourquoi ne vient-il pas me demander ?
- Et bien parce que la denrière fois qu'il l'a fait, tu as éviter le sujet...Et il m'a dit qu'il était occupé...
Dean croisa le regard de son ami qui parut aussi perplexe que lui. Le jeune homme reporta son attention sur l'étiquette de sa bière qui était soudain, devenue totalement fasciante.
- C'est juste que...ce type là...quand il est entré dans ma tête... Il m'a fait affronté ma plus grande peur.
Bobby approuva, lui aussi s'en souvenait car il avait dû faire face au souvenir de sa femme.
- Et alors ? Qu'est-ce que tu as vu ?
Dean prit le temps de boire une gorgée de bière avant de secouer la tête, toujours le regard fuyant.
- C'est pas tellement ce que j'ai vu...enfin si en parti, mais... Mais c'est surtout ce que ça m'a rappellé.
- Raconte.
Devant le silence du jeune homme, le vieux chasseur se fit plus pressant.
- Dean !
D'abord géné, Dean s'avoua vaincu, après tout, Bobby avait lui aussi vécu ce tragique évenement qui avait définitivement changé sa relation avec son père.
- Tu te souviens de ma première chasse avec toi...Ces goules...Sammy était resté à Seattle avec papa et...
Le mouvement de Bobby indiqua qu'il voyait exactement de quoi il parlait. Il bu aussi une longue gorgée avant de retirer sa casquette pour se passer la main sur le crâne.
- Oui...oui je me souviens très bien. John...John a toujours été entêté, peut-être trop pour élever des enfants.
- Elever des enfants ? Tu appelles ça élever des enfants Bobby ? Demanda aussitôt Dean presque hors de lui.
Comment lui, Dean Winchester, le fils le plus docile et le plus obéissant des deux en était arrivé à détester son père à ce point ?
- Je comprends pas pourquoi tout ça remonte à la surface. Mais je n'arrête à d'y repenser.
Il y eu de nouveau un silence, apparement Bobby aussi avait du mal à défendre l'attitude de John. Finalement, le jeune homme reprit la parole, la voix cassée par la détresse.
- Je me suis toujours occupé de Sammy...Toujours, et encore plus après cet accident...Et aujourd'hui que je...Dean baissa la tête, incapable de poursuivre.
Mais ce n'était pas la peine, car son ami avait très bien compris.
- Tu es inquiet pour Sam...
- Qui va s'occuper de lui Bobby ? Demanda soudain l'ainé.
- Sam est un grand garçon maintenant...Tu sais qu'il...
- Pas de ça avec moi Bobby ! Contra aussitôt Dean.
Les deux hommes échangèrent un regard pendant une minute, puis le jeune chasseur reprit.
- Sam est peut-être adulte, mais il reste...il reste mon petit frère et je le connais. Je sais qu'il le vivra très mal, qu'il est naïf et Dieu seul sait dans quel pétrin il pourrait se fourrer...ça a toujours été mon rôle de l'en sortir, mais si je ne suis plus là...
Bobby posa une main sur son épaule.
- Je veillerai sur lui Dean...Tu sais que je le ferai. Sam et toi, vous êtes un peu comme mes fils. Je l'ai vu alors qu'il n'était qu'un bébé, et toi, tu tenais à peine debout. Et aujourd'hui, regardez-vous. Je suis fière de vous Dean...et je prendrai soin de lui. Je te le promet.
Dean approuva silencieusement. Il savait qu'il pouvait faire confiance à Bobby, mais quelque part, il savait que c'était son job, à lui, de protéger son petit frère, et il s'en voulait de le confier à quelqu'un d'autre.

Soudain, Bobby reprit d'un ton plus léger.
- Mais je n'aurai pas à tenir cette promesse...Car toi, moi et ton naïf de petit frère on va trouver une solution pour te sortir de là !
Il lui fit signe de le suivre pour retourner à l'intérieur et Dean approuva silencieusement. Oui...oui il allait s'en sortir, car il lui avait fait une promesse ce jour-là, il lui avait promit que jamais il ne l'abandonnerait et que rien, rien ne les séparerait jamais.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Hôpital de Seattle 1993.

Cela faisait près de trois jours maintenant que Sam s'était réveillé, le gamin avait plutôt bien récupéré aux yeux de Bobby, mais son ainé n'était pas de cet avis. Il lui refusait le moindre effort, usant même de son autorité sur lui. En vérité, Dean était en colère contre John qui ne s'était toujours pas remontré... mais plus les jours passaient, plus cette colère se muait en angoisse. Où était-il ? Chassait-il encore ces démons ? Et est-ce qu'il allait bien ? Pourquoi n'avait-il même pas pris la peine de téléphoner pour prendre des nouvelles de Sam.
- Dean ?
Le jeune homme sursauta, puis secoua la tête en souriant. Quelle ironie, il se mettait à se poser autant de questions que son cadet.
- Oui ?
- Il est où papa ?
Encore une question ! Dean ne cachait plus son sourire tellement il connaissait son frère.
- Je te l'ai expliqué...il...
- Il chasse...Termina son frère.
Sam baissa la tête en essayant de cacher sa tristesse, mais rien n'échappait à son ainé qui lui ébouriffa les cheveux avec affection.
- Courage...le médecin a dit que tu pourrais sortir la semaine prochaine. Ensuite tout s'arrangera, je te le promets.
Le gamin eu un sourire triste pour bien monter à Dean qu'il lui faisait confiance, mais les faits étaient bien là...John ne s'était toujours pas montré.


La nuit tomba sur Seattle, plongeant la ville dans le noir. Quand Dean retourna dans la chambre de son cadet, il le trouva debout, près de la fenêtre.
- Mais qu'est-ce que tu fais debout ?
Le gamin se tourna vers lui en lui lançant un de ses regards suppliants.
- Oh Dean...j'en ai assez de rester coucher !
Mais l'ainé ne l'entendait pas de cette oreille, il attrapa son frère et le souleva pour le mettre au lit. Il ne se doutait pas que d'ici quelques années, son cadet le dépasserait largement !
- Pas de discussion Sammy ! Tu as besoin de dormir !
Ce dernier fit la moue et demanda d'une voix boudeuse.
- Pourquoi tu me traites toujours comme un gamin ?
- Parce que tu es un gamin Sammy ! Répliqua aussitôt Dean.
Sam parut outré.
- J'ai dix ans ! Et toi, tu n'es pas beaucoup plus agé que moi...
L'ainé ne parvint pas à retenir un rire moqueur.
- Tu as neuf ans... Et moi quinze...Ce qui fait que dans un an j'ai le droit de conduire, et de boire...Donc je suis adulte, ce qui n'est pas ton cas !
Sam glissa dans son lit en bredouillant quelques mots innaudibles. Le jeune homme, amusé par cette attitude fut néamoins soulagé de voir que son frère allait bien mieux.
- Sam...
Le gamin tourna la tête vers lui, intrigué par le fait qu'il n'utilise pas son surnom.
- Oui ?
Un peu géné, Dean s'assit sur le lit à côté de lui. Il voulait aborder ce sujet depuis un moment déjà, mais il n'avait jamais trouvé les mots.
- Tu sais que...que papa t'aime énormément.
- Oui...Répondit Sam légèrement déconcerté.
- Mais...tu sais il...il n'a pas vraiment l'habitude d'être...de se comporter en père. Et parfois il...comment dire ? Il oublit que toi...Et bien tu n'es encore qu'un enfant.
Avant même que son frère n'ai pu émettre la moindre protestation, Dean lui fit signe de se taire et poursuivit.
- Sam ce que je veux dire c'est...Que tu n'as pas à jouer un rôle qui n'est pas le tient. Tu comprends ?
- Pas vraiment...
Cette fois, Dean cherchait vraiment ses mots.
- Cette chasse que tu as faite avec papa... ça n'aurait pas dû arriver. C'était à moi de l'accompagner. Toi tu...tu es encore...
Sam fronça des sourcils sans vraiment comprendre le sens des mots de son ainé. Dean quant à lui ne voyait pas comment lui expliquer que son père avait fait une grave erreur en le prenant pour cette chasse. Sammy n'était encore qu'un enfant, et son frère s'était juré de le protéger et de le tenir à l'écart de ces monstres. Il voulait tout simplement qu'il reste encore dans l'enfance...encore quelques années.

Mais il n'eut pas le temps de lui dire car la porte s'ouvrit à la volée laissant apparaître John. Le visage de Dean s'assombrit tandis que Sam sursauta.
- Papa !
Le chasseur eu un bref regard vers son cadet avant de se tourner vers Dean.
- Rassemble ses affaires on s'en va !
Le jeune homme sauta du lit de son frère, complètement pris au dépourvu.
- Quoi ? Pourquoi ?
- Ne pose pas de questions, obéis ! Dit la voix impérieuse de John.
Mais cette fois, Dean ne l'entendait pas de cette oreille. Il avait des choses à lui dire, et tant pis si ça créait une dispute.
- Pas avant que tu me dises ce qui se passe !
Cette exigence fut suivie d'un long silence...Le père se tourna lentement vers son fils qui ne broncha pas.
- Pardon ?
La réponse ne se fit pas attendre.
- Tu pars pendant des jours, tu ne prends pas de nouvelles de Sammy, et là tu débarques en exigent qu'on s'en aille ? Je pense qu'on a le droit de savoir ce qui se passe !
Le chasseur fit un pas vers Dean, l'air menaçant.
- Ne prends pas ce ton là avec moi ! Je t'interdis de me juger, tu n'as aucune idée de ce que je viens de traverser !
Le jeune homme ne put retenir un rire sarcastique.
- Ce que tu viens de traverser ? Tu te fous de moi là ? Tu as laissé Sammy tout seul à l'hôpital !
- Toi et Bobby étiez avec lui !
L'occasion était trop belle pour vider son sac, et Dean ne s'en priva pas.
- Il n 'aurait pas eu besoin d'y aller si tu avais assumé ton rôle de père !
L'ainé des Winchester s'attendait à recevoir une gifle, il faillit d'ailleurs. Mais au moment où John leva la main, il se ravisa, conscient de son geste. Alors Dean en rajouta une couche.
- La vérité c'est que tu me demandes de m'occuper de Sam, parce que toi, tu es incapable de le faire. Et voilà le résultat...Il a failli mourrir !
- Tu crois que je ne le sais pas ? Contra John, hors de lui. J'étais là figures-toi mais...mais je lui ai dit de ne pas bouger...et...
Le chasseur en profita pour se tourner vers Sam, qui assistait à cette dispute sans un mot, l'air paniqué.
- Je suis désolé Sam...Mais je t'avais donné un ordre. Si tu n'avais pas désobéis tu...
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Dean lui attrapa l'épaule pour le retourner face à lui.
- Tu oses t'en prendre à lui ? Alors que tout est de ta faute ?

John ne pouvait plus contenir sa rage, il attrapa son ainé par le col en lui lançant un regard noir, regard que Dean lui rendit. Sam leur cria d'arrêter, et quelques secondes plus tard, Bobby entrait en scène. Il sépara rapidement père et fils et s'emporta contre eux.
- C'est pas bientôt fini tous les deux ?
John et Dean se toisaient, essayant de savoir lequel allaient ciller en premier. Aucun des deux ne remarqua les larmes du plus jeune qui devait se sentir coupable de cette dispute. Le vieux chasseur les repoussa l'un et l'autre avant de leur dire.
- La police se pointe, il faut qu'on se tire au plus vite !
Apparement, le mot " police" fut suffisant aux Winchester qui se lachèrent du regard. Dean allait déjà vers son frère tandis que Bobby rassemblait quelques affaires et que John allait chercher la voiture.

Dix minutes plus tard, ils avaient réussit à déjouer la surveillance des policiers et se dirigeaient vers l'Impala, garée un peu plus loin. John était au volant, silencieux. Bobby prenait place à côté de lui pendant que Dean s'installait avec son frère à l'arrière. L'opération de Sam étant toujours récente, son ainé l'aida à s'allonger en lui posant la tête sur ses jambes. Et alors que John démarrait en trombe, le jeune homme recouvrait son petit frère d'une couverture en lui adressant un clin d'oeil complice.

Dean avait l'impression que ça faisait des heures qu'ils avaient quitté l'hôpital, l'habitacle était plongé dans le noir, et surtout, dans le silence. Le jeune homme se doutait que son père lui en voulait pour ce qu'il lui avait dit. Une part de lui regrettait, après tout, John avait vraiment essayé de faire de son mieux après la mort de leur mère. Et il prenait soin d'eux, à sa manière certe, mais il était tout de même leur père. Mais il y avait aussi cette autre part de lui qui refusait tout simplement de lui pardonner. Son petit frère avait bien faillit mourrir à cause de son entêtement, et même une fois sortit d'affaire, quand le gamin avait réclamé son père, celui-ci n'était pas là. Dean n'arrivait plus à fournir d'excuses au chasseur, et il savait très bien qu'un jour ou l'autre ça nuirait à la relation entre son frère et son père.

- Où est-ce qu'on va ? Demanda finalement l'ainé.
Pas de réponse. Décidément, le voyage allait être long. Heureusement que Bobby tourna la tête vers lui pour lui répondre sinon il aurait pu penser que son père allait l'emmener à l'écart pour le tuer.
- Chez moi. On a besoin d'un plan pour trouver ces foutus démons, et Sam a besoin de repos.
Dean lança un regard noir à son père.
- Parce qu'en plus tu ne les as pas tué ?
- Eh sur un autre ton gamin ! Intervint Bobby avec cette voix bourrue dont lui seul avait le secret.
Le jeune homme s'enfonça dans son siège, l'air boudeur. Quand il baissa les yeux vers son frère, il s'aperçut avec soulagement qu'il dormait toujours.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dakota du Sud, mai 2007

La nuit était tombée très vite, plongeant une fois de plus la maison dans le noir absolu. Dean, Sam et Bobby avaient tous les trois passés la journée à essayer de retrouver une trace de Bella, sans succès. Le plus jeune refusait cependant de s'avouer vaincu, même quand son ainé et le vieux chasseur déclarèrent forfait.

- Tu sais qu'il va pas lâcher l'affaire aussi facilement. Le prévint Bobby.
Les deux hommes étaient dans la cuisine, où ils avaient trouvé refuge pour échapper à la mauvaise humeur du cadet.
- Je sais...il faudrait que je trouve une chasse...Quelque chose pour nous occuper...Se changer les idées.
Son ami approuva silencieusement et leurs yeux passèrent au delà de la fenêtre.

Les heures passèrent sans que personne ne s'en aperçoive. Finalement, c'est quand il se réveilla avec une violente douleur à la nuque, que Dean se rendit compte qu'il s'était endormi dans un vieux fauteuil miteux. Il se massa doucement en jettant un coup d'oeil à Bobby, lui aussi dormait dans une position plus qu'inconfortable.
Le regard de l'ainé parcourut la pièce, mais pas de trace de Sam.

Il le trouva, endormi devant son ordinateur, au milieu de cartes et autres bouquins. Décidement, il ne lâcherait pas...Avec un soupir, le jeune homme s'approcha de son frère et posa une main sur son épaule.
- Hé Sam...Sam...SAM !
La réaction de son cadet fut instantanée, et prévisible. Il sursauta en bredouillant quelques mots incompréhensibles, une feuille collée sur sa joue. Devant ce spectacle, Dean eu bien du mal à garder son sérieux et ne se priva pas de rire de bon coeur.
- Oh oui...oui c'est très drôle...Très amusant... Lui fit remarquer Sam d'un ton boudeur.
- Oh excuse moi...j'ai pas pu résister...
Mais son instinct de grand frère prit le dessus, et il retrouva son sérieux.
- Reste pas là...t'as besoin de te reposer...
Pour une fois, et à la grande surprise de Dean, son cadet ne protesta pas...il ne rouspeta même pas. Il le suivit dans le salon et s'installa tant bien que mal dans l'autre canapé.
Dean aida Bobby à s'allonger un peu mieux, déclanchant des bougonnements chez le vieux chasseur. Les deux frères échangèrent un regard amusé et essayèrent, eux aussi, de trouver une position relativement confortable.
- Rappeles-moi pourquoi on ne peut pas prendre les lits à l'étage ? Demanda Sam.
Sans même ouvrir les yeux, Dean remonta la couverture trouée sur lui.
- Parce que Bobby veut qu'on reste tous en bas...Au cas où..
- Ouai...au cas où...au cas où..On se demande bien d'ailleurs, au cas où quoi ! Ronchonna le cadet.
Dean ferma les yeux avec un sourire en entendant son petit frère rouspéter tout bas. C'était principalement ces petits moments qui allaient lui manquer, ces brefs instants de complicité où ils n'avaient pas se prendre la tête entre les démons et les fantômes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promesse d'un frère   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promesse d'un frère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lafrenière, Mélanie] Mon plan de destruction des pouvoirs de mon petit frère
» [Pike, Christopher] La vampire - Tome 1: La promesse
» [Tabachnik, Maud] S. Goodman & S. Khan - Tome 6: Mauvais frère
» Loïs 4 : Monsieur, Frère du Roi
» Riyoko Ikeda - Très cher frère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Séries Fanfics;
 :: . . Supernatural . . :: . . Général . . :: Fanfictions
-
Sauter vers: