AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mémoire d'une adolescente démoniaque - Chris

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 46
Localisation : J'suis cachée

MessageSujet: Mémoire d'une adolescente démoniaque - Chris   Sam 15 Mai - 19:18

"Mémoire d'une adolescente démoniaque" vous transporte dans la vie de Ruby.
Qui était elle ? Que pensait elle réellement des 2 frères ?



Mise en garde : Aucune particulière
Spoiler : Aucun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.winchesterslair.com/forum.htm
Chris
Lecteur Padawan
Lecteur Padawan
avatar

Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 46
Localisation : J'suis cachée

MessageSujet: Re: Mémoire d'une adolescente démoniaque - Chris   Sam 15 Mai - 19:20

Chapitre 1: Et tout bascule


Je me pose sur le toit face au lycée, que font-ils là ? Il faut vraiment que je les surveille pour tout. Au lieu de se préparer, de le préparer, ils continuent de vouloir sauver leur prochain. A quoi cela leur servira-t-il quand l’affrontement final sera là ?

La nausée monte en moi. Est-ce le fait qu’ils sauvent tous ces humains ou celui que je sois face à un lycée qui ressemble étrangement à celui de mon enfance.

Je ferme les yeux essayant d’effacer très vite cette vision mais les images avec une rapidité déconcertante reviennent.

Je me lève et traîne mon adolescence sur mon dos voûté par le manque d’envie. Le lycée m’attend. J’ai 16 ans aujourd’hui. Et je traîne 16 ans de peine, de révolte, de doutes, de manque d’amour. Mon père a disparu avant de voir si je lui ressemblais, quand à ma mère, elle se préoccupe plus de savoir si une ride pointe à la commissure de ses lèvres que de se souvenir qu’elle a une fille.

En suis-je réellement une ? Avec mes éternels jeans et blouson de cuir, je ne fais pas fuir les garçons, je ne les attire pas tout simplement. Et je m’en moque.. Ils ne m’intéressent pas. Rien ne m’intéresse dans ce bas monde de toutes façons, j’aurais préféré ne pas naître. Ça m’aurait rendu service.

Mais aujourd’hui j’ai 16 ans. Et ce sera sûrement la dernière année ou je verrais ce miteux lavabo qui aspire ma salive de dentifrice tous les matins. Je prendrais la route pour réaliser ma propre vie, mes propres envies.

J’attrape mon sac et sans un mot pour ma génitrice affalée sur le canapé devant un épisode de son feuilleton à l’eau de rose, sors en direction de mon cauchemar.

Les murs sont gris comme le ciel même s’il est couleur de mer aujourd’hui. J’ai envie de le voir gris, noir charbon, j’ai envie que les éléments se déchaînent que le vent souffle et efface ma peine, que le déluge dégouline sur mon âme et efface la noirceur de mes pensées.

J’entre dans l’enceinte de ma deuxième prison, j’ai l’impression que les murs se resserrent sur moi, que l’air manque dans mes poumons.

Ma journée se déroule sans encombre, solitaire, j’erre dans les couloirs entre deux cours, je traîne mes pieds dehors sous le soleil que je déteste pour manger le maigre repas que je me suis préparée. Et je les regarde sans jalousie aucune, je les regarde tous sourire et rire, se plaindre, pleurer. Ils vivent eux. Ils vivent et moi je n’ai même pas l’impression de survivre. On dit souvent qu’on fait partie d’un tout, et bien moi mon tout c’est le néant. Mais je vais en sortir. 4 mois ! 4 mois et je serais libre de vivre ma propre vie.

Et soudain, une voix m’appelle.. Mon nom est prononcé dans les hauts parleurs : Ruby Edelstein. Ils insistent en plus, et tout le monde se retourne vers moi se demandant pourquoi. Qu’a encore fait la bizarroïde ? J’en sais rien et j’m’en moque !

Je soulève ma carcasse du haut de mes 16 ans, j’ai l’impression d’en avoir 50 ! Je me traîne à l’intérieur sous le regard interrogateur des autres. Qu’Est-ce qu’ils ont tous à me dévisager ? Ils veulent ma vie pourrie ? Ma super famille unie ?

J’arrive à reculons chez le conseiller d’orientation. Ce vieux pervers va encore mâter mon tee shirt. Je pose mon fessier sur le banc de bois devant sa porte. L’odeur qui sort de son bureau est inhabituelle, ça ne sent pas le vieux, ni la poussière mais on dirait que ça sent la rose. Le vieux aurait il défraîchi son bureau ? Cela me fait sourire, j’le vois bien un plumeau dans la main en train de faire la poussière. J’en souries de plus belle. La vieille qui lui sert de secrétaire, face à moi, me dévisage d’un air contrarié et suspicieux.

Et soudain la porte du bureau s’ouvre. Une jeune femme brune me sourit, je me penche à la recherche du vieux pervers. Aucune trace de lui. Le bureau a été remanié. Rien de flashy mais c’est sans contexte un bureau de femme, des fleurs trônent même sur la table de travail. Elle m’invite à entrer. Je la regarde à peine, il faut dire que les inconnus me font adorer mes pieds, quant aux autres, j’adore les toiser mais là, c’est mes pieds qui m’attirent.

Je prends sa suite en traînant les pieds, elle referme la porte sur moi, m’invite à m’asseoir d’un geste de la main et s’assoie à son tour. Le silence s’installe et alors que je suis toujours attirée par mes chaussures, elle rompt le silence.

- Bonjour Ruby, je suis ta nouvelle conseillère. Je suis Mademoiselle Adamson mais tu peux m’appeler Tammy.

Je lève la tête lentement, elle me sourit. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.winchesterslair.com/forum.htm
 
Mémoire d'une adolescente démoniaque - Chris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Figurines mémoire 44
» Chris eden (ex G-squad)
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» Colonne d'Helfaut érigée à la mémoire du Duc d'Orléans
» Votre titre démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Fanfics :: 
Séries Fanfics;
 :: . . Supernatural . . :: . . Pré série . . :: Fanfictions
-
Sauter vers: